Développement : Sparkle 2 a été finalisé pour les mises à jour des apps

Nicolas Furno |

Cela faisait des années que les développeurs attendaient cette mise à jour, elle a été enfin finalisée dans le courant de la semaine : Sparkle 2.0 est désormais disponible. Cette version majeure modernise ce composant utilisé par de nombreuses apps pour offrir à leurs utilisateurs un mécanisme de mises à jour. Si vous avez vu une app qui signale la présence d’une nouvelle version et propose de la télécharger et l’installer d’un clic, c’est probablement Sparkle qui était à la manœuvre.

Nous avions déjà eu l’occasion de détailler les nouveautés les plus significatives de cette nouvelle version dans un précédent article :

Sparkle 2.0 : mise à jour majeure à venir pour le système de mise à jour des apps

Sparkle 2.0 : mise à jour majeure à venir pour le système de mise à jour des apps

L’un des plus gros changements concerne les apps qui respectent le bac à sable de macOS. L’ancienne version de Sparkle n’était pas compatible avec elles, mais c’est désormais le cas grâce à cette mise à jour, Sparkle étant lui-même sandboxé. En contrepartie, il faudra ajuster les apps qui utilisent cet outil en suivant ces instructions, mais c’est aux développeurs de faire ce travail.

Du point de vue des utilisateurs, le processus de mise à jour devrait être plus rapide et surtout plus transparent, avec la possibilité désormais d’installer la nouvelle version de l’app lorsqu’on la quitte. Dans le meilleur des cas, on devrait alors retrouver le comportement instauré par les navigateurs web modernes, où une app est toujours à jour sans intervention de son utilisateur. Parmi les ajouts, notons aussi la possibilité d’éviter une mise à jour payante en restant à l’ancienne version.

Sparkle est un framework gratuit et open-source à récupérer depuis GitHub. Si vous créez des apps macOS et que vous les proposez hors du Mac App Store, la documentation vous permettra de l’intégrer.


avatar Mac1978 | 

« …où une app est toujours à jour sans intervention de son utilisateur. »

Je désactive toujours les mises à jour automatique. Obsession du contrôle ? Plutôt, volonté d’éviter les mises à jour apportant plus de problèmes qu’elles n’en résolvent.

C’est toujours intéressant de lire MacGe avant de faire une mise à jour, et pas que de l’OS.

avatar radeon | 

@Mac1978

Ça dépend sur quoi, un VLC par exemple je suis assez confiant pour avoir les mises à jour en auto

avatar marc_os | 

« Cela faisait des années que les développeurs attendaient cette mise à jour »

Pas moi, ni personne dans l'entreprise d'édition de logiciels dans laquelle je travaille.
Il faudrait faire attention à mon avis avec vos généralisations.

PS : Ceci dit, il ne faut jamais dire « Fontaine je ne boirai jamais de ton eau ».

avatar Amaczing | 

@marc_os

Peut être que tu as toujours cru être développeur et finalement tu découvres que ce n’est pas le cas.

Nier l’évidence dure un temps avant la folie 😔

avatar Mrleblanc101 | 

@marc_os

Mais de quoi tu parle ? Sparkle 2 ne change rien pour l'utilisateur et apporte beaucoup de nouvelles options pour les développeurs alors pourquoi ne pas être content ?! Il n'y a pas de régression ou dépréciation d'API majeure

avatar Inconnue 67 | 

« Parmi les ajouts, notons aussi la possibilité d’éviter une mise à jour payante en restant à l’ancienne version. »

Ah ben voilà, enfin !! 😅 Du point de vue des utilisateurs, c'est sans doute la nouveauté la + intéressante et la + utile. 👍

Je ne compte plus le nombre de fois, où j'ai installé une MàJ que je pensais gratuite (puisqu'il n'était pas précisé qu'elle serait payante...) ; et qu'ensuite je découvrais que ma licence était désactivée, et qu'il fallait repasser à la caisse ! 🤬
(J'ai viré plusieurs applis, à cause de ces pratiques déloyales.)

CONNEXION UTILISATEUR