Les cookies vont devenir obsolètes dans Chrome

Mickaël Bazoge |

Google ne pouvait pas laisser Safari et Firefox mener la bataille contre le pistage publicitaire des internautes, au risque de voir les utilisateurs de Chrome se détourner du navigateur maison. Après tout, il en va de la bonne santé économique du moteur de recherche, qui tire le plus gros de ses revenus de la réclame et donc, du suivi des internautes.

C'est pourquoi Google a annoncé sa volonté de rendre les cookies obsolètes d'ici deux ans. Ces petits fichiers glissés par les sites web facilitent la vie des internautes (pour éviter de se reconnecter à tout bout de champ à un service en ligne, par exemple)… Les régies publicitaires s'en servent également pour pister les internautes. Une remarque qui a son importance : Google veut se débarrasser des cookies de tierce partie, c'est à dire les scripts publicitaires. Les cookies qui proviennent des sites (first party), pour la reconnexion automatique ou les paniers de produits, ne sont pas concernés par cette initiative.

Comme l'explique Justin Schuh, directeur de l'ingénierie pour Chrome, « les utilisateurs demandent une plus grande confidentialité, ce qui inclut la transparence, le choix et le contrôle sur leurs données ». Les navigateurs web répondent à cette exigence, parfois en bloquant purement et simplement les cookies, « mais nous pensons que cela a des conséquences inattendues qui peuvent avoir un impact négatif à la fois pour les utilisateurs et l'écosystème du web ».

Car le blocage des cookies rompt le modèle économique de nombreux sites web financés par la pub, et cette approche radicale fait éclore des techniques beaucoup plus insidieuses comme le fingerprinting qui permet de créer un profil de l'internaute. Google entend donc travailler avec les éditeurs, les développeurs et les publicitaires au développement de nouveaux mécanismes, avec de premiers tests prévus d'ici la fin de l'année.

Google souhaite abandonner progressivement les cookies pour les remplacer par des solutions techniques plus respectueuses de la vie privée, tout en conservant la possibilité de faire de l'argent sur les allées et venues de l'internaute. Une position forcément moins jusqu'au-boutiste qu'Apple, qui utilise la confidentialité comme argument de vente. Le constructeur ajoute sans cesse à Safari de nouveaux systèmes pour empêcher le suivi à la trace (Safari : Apple renforce la protection contre le pistage et s'exprime sur le retrait de Do Not Track).

Il reste désormais à voir quelles sont ces technologies que Google veut mettre en place, et les implications pour toutes les parties — à commencer par les utilisateurs. L'entreprise fait en tout cas preuve d'une certaine bonne volonté, en bloquant le user-agent de Chrome, un autre outil de pistage de l'internaute. Difficile pourtant de lui donner un chèque en blanc…

Source
Merci Florent
avatar geooooooooffrey | 

Spoiler : dans 15 ans les cookies devront continuer à être supportés parce que plein de sites web continueront à les utiliser.

avatar Paquito06 | 

“Difficile pourtant de lui donner un chèque en blanc…”

Ahah. Adwords ca represente combien des revenus d’Alphabet deja? 😅

avatar Morgan 1er | 

Question: quels réglages dois-je mettre dans safari (sous Mojave) pour être tranquille niveau Cookies? À savoir que j'aimerais que les mots de passe soient stockés mais pas d'autres infos, ou en tout cas le moins possible.
Pas certain d'être clair mais je croise les doigts, merci :)

avatar Lucas | 

@Morgan 1er

Si tu actives le trousseau tu n’as besoin d’aucun cookie, coche dans confidentialité « bloquer tous les cookies » ;)

avatar Mac Hiavel | 

@Lu Canneberges

Ok mais quelles conséquences en pratique. Apple annonce que la suppression peut « déconnecter de sites web, ou modifier le comportement des sites ». Qu’est-ce que cela veut dire ?

avatar Sgt. Pepper | 

@Mac Hiavel

Tu vas sûrement devoir te reconnecter à chaque visite : mais avec le trousseau cette opération est (presque) transparente.

Certains sites pourraient mal fonctionnés ; a toi de faire l’essai et de voir les conséquences sur ton usage.

avatar Morgan 1er | 

Et bien je viens de faire le test, ça a duré 3 secondes: j'ai du me reconnecter à MacG car ça m'avait déconnecté, et bien impossible de s'y reconnecter. J'ai beau rentrer mes identifiants enregistrés dans Trousseau comme d'habitude, le site ne veut rien savoir, je reste déconnecté.
Du coup, j'ai re-activé les cookies et là ça fonctionne. Pas évident encore tout ça…

avatar Sindanárië | 

@Morgan 1er

Ah bah voilà, c’est la faute à MacG ! As de cookies, pas de pub, pas de connexion.

avatar frankm | 

Ils vont bien sur supprimer les outils de leur gagne pain !??

avatar huexley | 

S'ils le font c'est qu'ils ont d'autres solutions ;-)

avatar marc_os | 

@ frankm
Non, non, ne t'inquiètes pas, ils veulent bloquer les cookies des sites tiers, pas leurs propres mécanismes de pub ! Ensuite, ils imposeront leur techno (propriétaire).
Cf. « Google souhaite abandonner progressivement les cookies pour les remplacer par des solutions techniques [soit disant] plus respectueuses de la vie privée »
Il s'agit en réalité d'une mesure anti-concurrentielle sous couvert de protection de la vie privée. Ils veulent surtout imposer leurs outils de tracking pour la pub.
La concurrence se fait aussi au niveau des navigateurs. S'ils arrivent à imposer leurs outils de pub liés à Chrome, càd si les éditeurs de sites web se voient obligés d'utiliser et utilisent au final les technos propriétaires de Google pour être compatible avec Chrome, alors Apple et Mozilla devront suivre et supporter ce nouveau mécanisme dans leurs navigateurs. Pas sûr que ni l'un ni l'autre n'arrive à résister, par peur de la multiplication de sites qui deviendraient au moins partiellement incompatibles avec Safari ou Firefox.

avatar 406 | 

Y'a encore du Criteo sur le site de macgé.
Quand pensez vous le virer ? Merci

avatar tchek | 

L'un des meilleurs gestionnaires de cookies du moment:

"Cookie"
https://sweetpproductions.com

avatar Calorifix | 

Dommage que le rédacteur de l'article ne se tienne pas au courant des techniques de tracking. Les cookies tiers sont dépassés, le tracking passe maintenant par les cookies first party, qui ne sont pas bloqués.

Libération, et de très nombreux sites, ont d'ailleurs été pris la main le sac récemment pour avoir recours à cette technique (https://reflets.info/articles/quand-libe-cache-les-trackers-publicitaire...) et les bloqueurs de pub (comme uBlock Origin) ont commencé à s'attaquer au problème.

Google et Facebook utilisent déjà cela depuis un moment. Donc annoncer bloquer les cookies tiers pour préserver la vie privée est une blague et un simple coup de com'.

Et c'est toujours marrant de lire sur ce genre d'article sur MacG, qui balance les infos de ses visiteurs à un nombre assez importants d'acteurs externes (Gravatar / Wordpress, jQuery, Seedtag, Google, One Signal - allez lire les CGU de One Signal au passage, c'est assez terrifiant, Outbrain, Skimressources, sddan).

avatar Moonwalker | 

Il faut bien essayer de vivre. Au moins, ils n'interdisent pas la lecture du site à ceux qui veulent s'affranchir de ce pistage.

Comment en est-on arrivé là ?

Je me souviens, il y a quinze ans, je ne bloquais rien. Et puis Flash à commencé à m'emmerder (consommation CPU), et puis les publicitaires ont commencé à nous flicker sur la toile, et puis Google et Facebook on fait d'internet leur quasi propriété privée avec la complicité des sites, et puis les sites internet ont commencé à vendre leurs lecteurs/visiteurs aux régies de pub comme s'ils en étaient les propriétaires. Et puis, j'en ai eu marre d'être un produit.

avatar Paquito06 | 

@Calorifix

Et comme Google a des pixels sur tous les sites, virer les 3rd party cookies et garder que les 1st party cookies change rien pour Alphabet 😁

CONNEXION UTILISATEUR