Quel est l’outil de design le plus rapide sur macOS ?

Nicolas Furno |

Le désigner Marc Edwards a mené une série de tests pour mesurer les performances réelles de plusieurs outils de design sur macOS. Il a créé un document contenant 16 384 rectangles aux bords arrondis et il a mené une série d’opérations classiques dans chaque app, pour voir le temps nécessaire à chaque fois. Ses conclusions publiées sur Twitter sont riches d’enseignement.

Le document de test utilisé, ici ouvert dans Adobe XD.

Pour commencer, citons les six apps utilisées pour les tests : Photoshop, Illustrator, Sketch, Figma, XD et Affinity Designer. Pour ce dernier, chaque test est effectué avec OpenGL et avec Metal, l’API graphique maison d’Apple, puisque le choix est proposé aux utilisateurs.

Cet échantillon est assez varié, puisque l’on a une app exclusivement développée pour macOS et les autres qui sont adaptées à toutes les plateformes, mais avec un historique et des technologies différentes. Face aux vétérans d’Adobe, Photoshop et Illustrator, Affinity Designer est un petit nouveau, tout comme XD d’ailleurs. Enfin, Figma est un service collaboratif qui prend la forme d’une web app, ce qui le place à un niveau totalement différent de ses concurrents (même si on peut télécharger une app macOS pour ne pas utiliser son navigateur).

Premier test : appliquer une rotation de 45° sur les 16 384 carrés arrondis du document. Adobe est alors capable du meilleur, le grand gagnant étant XD à qui il a fallu 0,1 secondes seulement, et du pire. Illustrator a nécessité plus de 15 secondes pour réaliser l’opération, mais le pire c’est Photoshop qui… n’a jamais terminé.

Deuxième test : changer la couleur de remplissage des carrés. Cette fois, Adobe se fait détruire par la concurrence, avec Photoshop qui ne parvient pas à le faire, Illustrator qui a besoin de plus de 12,5 secondes et même XD qui dépasse la seconde. Sketch n’est pas au mieux non plus, et tous les autres restent sous la seconde.

Troisième test : annuler le deuxième, c’est-à-dire revenir en arrière et changer à nouveau la couleur des carrés. Les résultats sont très similaires, même si Sketch a énormément du mal sur ce test précis avec un score supérieur à 18,5 secondes. Si l’on oublie le cas Photoshop qui ne sait décidément pas gérer ce document, c’est le pire résultat, loin derrière le meilleur, Affinity Designer en OpenGl qui termine la tâche en à peine 0,7 secondes.

Ces tests de performances sur des opérations sont intéressants, mais ce n’est pas le seul critère à prendre en compte pour choisir une app de design. Avant même de parler des fonctions proposées dans chaque app, il y a d’autres critères intéressants, comme la taille des fichiers générés. À ce petit jeu, Photoshop est encore une fois le grand perdant, avec un fichier de près de 30 Mo et Figma est le plus économe, avec un document de 243 Ko seulement.

Et pour ouvrir chaque document ? Marc Edwards a aussi testé ce point, avec des résultats qui ne devraient plus vous surprendre : Photoshop bon dernier avec trois minutes et neuf secondes, tellement loin des meilleurs qui tournent autour de deux secondes. Vous avez bien lu, deux secondes contre trois minutes ! Précisons qu’à chaque fois, l’app était déjà ouverte, seul le temps nécessaire pour ouvrir le document a été mesuré.

Cette étude menée sur un iMac Pro de base est intéressante à plus d’un titre. Elle rappelle que Photoshop est une app dédiée à la photographie et même si elle est souvent utilisée comme un outil vectoriel pour du design, on voit bien ici qu’elle n’est clairement pas taillée pour cet usage. On comprend aussi mieux pourquoi Adobe a choisi de créer une toute nouvelle app sur une nouvelle base pour XD : Illustrator est quasiment systématiquement dans les plus mauvais élèves.

Les nouvelles apps s’en sortent toutes mieux, même si Sketch est en général à la troisième pire place. Il faut aussi dire que c’est la plus ancienne du lot, si l’on oublie les apps Adobe, et la plus complète aussi. Évidemment, il ne faut pas juger un outil de ce type uniquement sur ses performances, les fonctions proposées sont plus importantes encore.

Finalement, les deux enseignements les plus intéressants concernent Affinity Designer et Figma. Le premier, parce qu’il propose à la fois OpenGL et Metal, ce qui permet de comparer les deux technologies. On pouvait penser que l’API d’Apple serait mieux optimisée sur macOS, mais les tests de performances montrent tous que la version OpenGL fait mieux. C’est peut-être parce qu’Affinity connaît mieux cette technologie qu’elle exploite aussi sur Windows.

Utilisation du processeur (« CPU history ») et de la carte graphique (« GPU history ») pendant les tests.

Figma prouve enfin que l’on peut offrir des performances digne des meilleures apps natives avec une web app. On aurait pu penser que cette solution, qui a par ailleurs l’avantage d’être disponible sur n’importe quel ordinateur (y compris sous Linux) et qui est pensée spécifiquement pour la collaboration, serait handicapée par son développement web, mais ce n’est pas le cas. Sous le capot, elle utilise WebAssembly et WebGL et la rapidité d'exécution dépend aussi de l'ordinateur utilisé.

Au passage, c’est aussi la seule app qui exploite en priorité la carte graphique, toutes les autres concentrant leurs efforts sur le processeur. C’est peut-être la clé de ses bons résultats, mais c’est un critère en tout cas à considérer si vous hésitez sur le Mac à acheter. En règle générale, mieux vaut favoriser le processeur et non la carte graphique en matière de design. Ce qui n’est pas forcément très instinctif.


avatar niroz | 

❤️ Photoshop for life ❤️

avatar pocketalex | 

ever 😍❤️😍

avatar raoolito | 

en fait je pense que comme dit plus haut la surprise c'est moins photoshop qu'illustrator.
Le premier fait des fichiers trop gros à cause des metadonnées de malade qu'il inclue systématiquement, d'où l'utilité en prod de softs comme "ImageOptim"

Pour Illustrator par contre, quelle gifle! On savait le soft assez lamentable à trainer des fonctions vieilles comme érodes (et qui font doublons jusqu'à 3x en lui-meme !) mais là, on découvre que meme dessous le capot, il est complètement à la ramasse !

Loin d'etre une anti-pub photoshop, c'est d'abord une anti-pub illustrator !

avatar vince29 | 

Et ne parlons pas des fonctions vieilles comme dilate

avatar xDave | 

@raoolito

Pour le coup un comparatif avec Freehand sur un vieux Mac PPC, ça se pourrait bien qu’Illustrator se fasse defoncer.
Avec Freehand je faisais des fichiers packaging par exemple très complexes avec des objets Coller-Dans et tout le tralala, ca tournait d’enfer sur du Quadra 800. Illustrator est un veau pénible 😖.
Je ne sais vraiment pas pourquoi Adobe a racheté Freehand vu ce qu’il en est ressorti depuis.

avatar iPop | 

@xDave

Adobe a racheté Freehand pour l’enterrer et permette à Adobe sont hégémonie.

avatar xDave | 

@iPop

C’est sûr que c’est plus facile que d’optimiser son code comme méthode 😒.

AMHA Adobe a racheté Macromedia pour Flash surtout (et dreamweaver /Fireworks) + autres propriétés intellectuelles... Freehand ils n’en avaient rien à carrer, se pensant tellement supérieurs...

avatar iPop | 

@xDave

Tout à fait , à l’époque Adobe avait quelques lacunes ou peut être trop de chose à gérer. Seulement racheter les apps d’Aldus, tua celui ci.
Hormis Photoshop, Aldus était très apprécié (surtout par moi).

avatar pocketalex | 

@iPop @xDave

Je suis plutôt bitmap que vecto, plutôt graphiste photo qu'illustrateur, mais bon, comme tout le monde je touche à tout (mais en vecto je suis light light light), mais ...

.... qu'est-ce que j'ai kiffé Freehand

Sa perte a été une immense douleur

Après, je suis pas anti-illustrator, mais je trouve ce logiciel bien lourd. C'est un ressenti, je ne l'exploite pas à fond pour avoir un avis pertinent, bien sur

avatar Almux | 

Je suis passé au Tout-Affinity, après 25-30 ans sous Adobe.
Il manque encore 2 ou 3 fonctions à Affinity, mais à la vitesse à laquelle ils ont réussi à sortir un produit aussi bien abouti, je ne doute pas une seconde qu'on puisse totalement s'y retrouver professionnellement.
En réalité, Affinity nous redonnerait une sorte de Streamliner (module supplémentaire pour Photoshop 1 ou 2) pour vectoriser des images par sélection des couleurs, qu'on atteindrait quasi la perfection!

avatar Thierry PBG4 | 

Salut à tous moi je suis graph dans une imprimerie sérigraphie donc du grand format des 12 m2 8m2 en plusieurs morceaux et franchement designer et sa précision ont totalement remplacé adobe et maintenant Publisher finit de remplacer indesign bref Affinity c’est des monstres bon y a des petits trucs qui manque mais faut tester.

avatar pocketalex | 

@Thierry

Faudrait que je m'y mette sérieusement (tout comme Fusion, Nuke ou Motion comme alternative à After)

Le truc c'est qu'il y a beau avoir des alternatives surement crédibles à Photoshop et After Effect, ces deux logiciels restent tout de même au top et, surtout, fonctionnent super bien ensemble

Alors chercher l'alternative pour l'alternative...

avatar So0paman | 

Certes Photoshop est un logiciel fait pour faire de la... Photo. Mais ça reste une catastrophe au niveau des performances.

Adobe est le leader du marché mais quasiment l'intégralité de leurs softs ont une optimisation désastreuse.

Quand on voit les performances d'Affinity Photo par rapport à Photoshop, ou les performances d'un Soft de montage comme Lumafusion sur iPad par rapport à un Premiere Pro sur un Macbook logiquement plus puissant, ça laisse à réfléchir.

En plus de ça, leur nouvelle politique du "tout abonnement", du tout basé sur Creative Cloud, revient très cher à l'utilisateur sur le long terme.

Personnellement je suis encore coincé chez eux parce que je ne peux pas encore me passer de Lightroom. Mais j'attend impatiemment qu'Affinity développe un concurrent à Lightroom et Bye Adobe.

avatar pocketalex | 

@So0paman

"Mais ça reste une catastrophe au niveau des performances"

Mouais .... ce n'est pas un sujet sur lequel j'ai "tout le temps" à me plaindre... mais je t'accorde qu'il y a a dire, et que sur certaines opérations, c'est un peu la cata.

Les artsboards c'est formidable, mais parfois bugué, lent, ou tout simplement un peu tordu (ergonomie)

Certains filtres sont d'une lenteur désespérante, comme l'excellentissime filtre "Lens Blur" qui met 3 plombes à calculer ses magnifiques rendus, alors qu'une inspection du CPU et du GPU indique une utilisation quasi nulle, du coup on se demande ce qu'il fout

Et la liste est longue...

"l'intégralité de leurs softs ont une optimisation désastreuse"

Comment te donner tort ?

Première Pro dispose depuis ... allez ... vraiment pas longtemps de la décompression matérielle.
Il faut savoir que nos chers core-i disposent de fonctions câblées de décompression vidéo (h264 ou 265, je sais plus). C'est simple, si un logiciel, un player vidéo ou un logiciel de montage, par exemple, demande au CPU de décoder le flux vidéo, ça consomme que dalle, c'est tout en temps réel, c'est tout boni quoi
Et c'est comme ça que Première Pro fonctionne ... sur PC. Mais sur Mac ... NON. Donc qui décode les flux vidéo ? Le CPU ma bonne dame, mais pas en câble, en vrai, avec de vrais cycles CPU qui font beaucoup de chaleur et qui ne font pas autre chose pendant ce temps là.

Conclusion, pendant longtemps, très longtemps, Premiere Pro sur Mac était bien moins réactif et bien plus consommateur de CPU que son homologue PC, tout ça parceque Adobe n'avait pas intégré la fonction. On rêve. Décoder un flux 4K nécessite un sacré CPU, par exemple, alors qu'avec la fonction cablée, un modeste core i5 milieu de gamme te fait ça les doigt dans le nez

After Effect, mon logiciel chéri de composition et motion design que j'utilise 8h par jour .... il est pas optimisé multi-core !!!!! C'est prévu hein, ça fait 3 ans que c'est prévu.
En attendant, il est plutôt mono-core (ce qui est à moitié vrai, mais globalement vrai), donc il tourne mieux sur un CPU qui a un bon score mono (un core i5 ou i7 haut de gamme par exemple) que sur un CPU "pro" qui est nul en mono, mais qui déchire en multi (un bon Xeon 10 14 ou 18C, par exemple)

Je parle pas d'illustrator, de Bridge qui est une visionneuse extraordinaire et qui avait une fonctionnalité de conversion de fichier en masse ultra pratique : un client t'envoie 40 Go de photos en TIF. Des visuels de 30 à 50Mo chacun, si c'est pas plus, qu'un iMac Pro visualisera sans souci, mais qu'un MacBook Air aura bien du mal à afficher. Or ans ma boite, les chefs de projets, les concepteur rédacteurs, ils sont pas sur MacBook Pro ou iMac Pro, mais sur des MacBook Air bien en peine de lire ces fichiers.
Du coup, Bridge : un clic-droit sur le dossier, et ils sont convertis en JPEG basse def qui seront bien plus confortables à consulter pour les équipes.
Surprise !!!!! Adobe a retiré cette fonction du jour au lendemain de Bridge.
Merci Adobe

Résultat, il faut passer par photoshop, en Batch, et c'est non seulement 10x plus long, mais en plus ça immobilise photoshop le temps de l'opération
Merci Adobe, on adore !!!

"un Soft de montage comme Lumafusion sur iPad par rapport à un Premiere Pro sur un Macbook logiquement plus puissant"

C'est pas vraiment comparable en fait, l'iPad ne décode qu'un et un seul format vidéo, avec une fonction cablée en direct dans le CPU, il le fait donc sans aucun effort
Première Pro est bien plus versatile et peut travailler avec tout type de format vidéo. Par contre, sur un Mac peu puissant, comme un Macbook 12", si tu dépasses le format HD (2K, 4K, 8K) il va pleurer sa mère

"je suis encore coincé chez eux parce que je ne peux pas encore me passer de Lightroom"

il existe déjà des alternative franchement intéressantes

avatar marc_os | 

@ pocketalex
Pour remplacer Bridge, tu devrais essayer GraphicConverter, un vieux de la vieille pour faire entre autre des conversions en rafale (batch), nommé par certains le couteau suisse du graphisme. Je suis dev, pas graphiste, et je n'ai perso aucune licence de logiciels de cette catégorie, sauf pour celui-ci.

avatar pocketalex | 

@marc_os

C'est un vieux copain ça, je l'utilise depuis les années 90. Mais ça fait des années que je l'utilise plus, car moins besoin de "convertir" des fichiers (c'était son but principal et pendant longtemps, on jonglait avec de très nombreux formats d'images et on avait un réel besoin de convertir une source vers une autre ... d'ou son intérêt)

Pour tout te dire, je pensais qu'il existait plus, jusqu'a lire une news sur MAcG il y a quelques semaines

avatar L.Fire | 

Photoshop est sérieusement en fin de vie. XD rules !

avatar lenogre | 

J'ai changé Illustrator pour Affinity Designer. Ça devenait tellement lent, le poids des fichiers monstrueux, les temps d'enregistrement à rallonge, les plantages, les effets qui se recalculent dès qu'on bouge un objet, c'était vraiment insupportable.
Avec Designer, tout est fluide et on a tous les outils de correction colorimétriques qu'on retrouve dans Photoshop.
Si on bascule dans l'interface Pixel Persona, on passe en mode pixel et on peut utiliser les mêmes brosses que dans Photoshop, que ce soit pour peindre ou faire des sélections.

Garder Illustrator ne vaut que par les quelques fonctions que n'a pas encore Affinity Designer (dégradés de formes, vectorisation, fonctions de déformation, outils de sélection).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR