macOS Catalina signe les documents sur un iPhone ou un iPad

Nicolas Furno |

Voici une nouveauté discrète, mais bien pratique : avec macOS Catalina, vous pouvez signer des documents en utilisant votre iPhone ou iPad. Les outils d’annotation proposés dans Aperçu — mais aussi lors de la modification de captures d’écran ou encore depuis Coup d’œil dans le Finder – permettent d’insérer une signature à n’importe quel fichier, document PDF ou image. Si vous n’avez pas enregistré votre signature, vous pourrez en créer une nouvelle en utilisant un appareil iOS 13.

Création en cours d’une nouvelle signature sur un iPad Pro et avec un Apple Pencil.

L’interface dédiée à la création d’une signature manuscrite gagne une nouvelle option avec macOS 10.15. On pouvait déjà utiliser le trackpad intégré aux Mac portables (ou un Magic Trackpad) et on pouvait partir d’une signature sur papier pour la numériser en utilisant la webcam reliée à l’ordinateur. La troisième option est nommée « iPhone ou iPad » et elle porte bien son nom.

À l’intérieur, vous trouverez un menu qui contient tous les appareils sous iOS 13, liés à votre compte iCloud et présents à proximité du Mac. Sélectionnez l’appareil que vous voulez utiliser et une interface spécifique s’affichera sur l’iPhone ou iPad choisi. Vous pourrez alors créer la signature, soit au doigt, soit en utilisant un Apple Pencil ou un autre stylet.

Le dessin tracé sur l’appareil iOS est visible quasiment en temps réel sur le Mac. Quand vous êtes satisfait du résultat, vous pouvez enregistrer la signature en cliquant sur le bouton « Terminer ». Un bouton « Effacer » permet de vider le dessin et de recommencer.

Cette fonction est a priori disponible sur tous les Mac et appareils mobiles compatibles avec les dernières versions des OS d’Apple. On suppose qu’elle repose sur la même technologie que la fonction de macOS Mojave qui permet de prendre une photo sur un iPhone ou iPad à proximité pour l’importer dans une app ou dans le Finder.

avatar raoolito | 

on va y passer l’été avec toutes ces nouveautés  :)

avatar iPop | 

@raoolito

Je crois qu’on en a encore pour se chauffer l’hiver. ?

avatar totoguile | 

Ah c'est pratique ca: ca permettra d'adapter plus facilement les petites phrases demandées en plus de la signature (genre, "bon pour livraison", "bon pour accord", ...) car c'est chiant de l'écrire sur une feuille pour la mettre devant sa webcam ...

avatar broketschnok | 

Mais ça n’a pas la valeur d’une vraie signature ou d’une signature électronique. Quelqu’un peut confirmer ?

avatar stefhan | 

@broketschnok

Tout comme un scan ou une photo..

Y a des App spécialisées qui font office de « vérification officielle ».

avatar supermars | 

@broketschnok

Il me semble que la « vraie » signature n’a pas vraiment de valeur juridique sans la présence de témoins.
Mais je ne suis pas sûr à 100% de ce que j’avance là.

avatar raoolito | 

je signe tous mes documents avec signature virtuelle, contrat de collaboration inclus. Car en general, ces docs sont envoyés par mon email qui lui certifie l’origine de toutes façons

avatar deltiox | 

@raoolito

Quel e-mail utilisez vous ?

Un e-mail « standard » n’est en aucun cas une preuve d’envoi de la bonne personne

avatar raoolito | 

@deltiox

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-droit-d-info/un-mail-a-t-il-...

Pour la banque j'ai signé un papier qui dit que tout email provenant de ma boite a valeur d'ordre

Pour les contrats, simplement ma signature scannee et posee dessus

avatar deltiox | 

@raoolito

Oui c’est bien ce que je dis
Quel e-mail utilisez vous, autrement dit, comment est il certifié ?

Un e-mail envoyé en SMTP ne suffit pas

avatar raoolito | 

@deltiox

Il n'a pas besoin d'avoir été certifié, meme si c mieux de l'avoir fait
La boite aux lettres smtp fait office de preuve comme dit dans l'article

avatar deltiox | 

@raoolito

L’article pose comme condition une signature électronique et parle d’une certification du e-mail

D’où ma question (sans malice) : quelle technologie utilisez vous ?

Si ce n’est qu’un simple e-mail, alors il n’y a aucune preuve que l’envoyeur soit le bon

avatar raoolito | 

@deltiox

Désolé d'insister mais avez vous lu tout l'article  ?
La seconde partie invalide la première
Pour certifier sinon ya ca
https://www.ionos.fr/digitalguide/email/aspects-techniques/la-signature-...

avatar deltiox | 

@raoolito

Un e-mail à votre nom peut être envoyé par n’importe qui
C’est la base des tentatives de phishing ou d’emails vous annonçant avoir piraté votre compte

Dans votre article on parle de certains domaines ou la preuve est « libre »

Mais dans le cas d’une signature contractuelle ou d’un besoin de preuve juridique il existe des applications spécifiques pour cela avec des certifications par des tiers de confiance

D’où mon étonnement car tous les conseils juridiques que j’ai pu voir m’ont toujours signifié qu’un simple e-mail n’a pas cette valeur même s’il est considéré comme un écrit

Et oui techniquement recevoir un e-mail avec un champ « from » n’est pas une preuve que c’est bel et bien le bon envoyeur, loin de la

avatar raoolito | 

@deltiox

Ha si, en théorie ca l'est.
Dans tous les cas je n'ai pas trouve encore d'administrations qui le refusent.
Ensuite, il s'agit alors peut-être d'un niveau de validation, exemple un contrat de vente...
Sinon dans le second lien, ils disent qu'outlook ou thunderbird ont cette option. Et pas apple mail.

Mais je n'en demord pas : un rmail a une valeur juridique reelle, et pretendre s'etre fait piraté sa boute email n'est pas la meilleure defense

avatar deltiox | 

@raoolito

Les administrations exigent pour presque toutes les entreprises de passer par Chorus Pro pour toutes les transactions commerciales (et toutes à partir de 2020)
Pour votre déclaration d’impôts (par exemple) ou autres services publiques nécessitant une « signature » numérique ils ne prennent pas des emails mais bel et bien des solutions à base de certificats (horodatage certifie etc.)

Je pense que vous confondez un e-mail est considéré comme un écrit et en cela peut constituer une « preuve » avec un document ayant une signature juridiquement reconnue

Je ne vous ennuie pas plus sur le sujet

avatar raoolito | 

@deltiox

Vous ne m'ennuyez pas

Moi je suis dans le cas d'un particulier, là ou meme une simple voix au téléphone liée a un numéro ouvre droit a une validation. Maintenant c'est exact également que souvent on ouvre son espace web grace a ses codes et ensuite une fois dedans tout se valide facilement
Le email n'etant alors qu'une partie du moyen pour entrer dans cet espace

avatar Bigdidou | 

@raoolito

« Dans tous les cas je n'ai pas trouve encore d'administrations qui le refusent. »

Eh bien pas étonnant que le vol d’identité soit si facile.

Sinon, pas toutes les administrations.
Les impôts te demandent de passer par leur système via le web. Ma banque et les lycées de mes enfants, pareil.
En revanche, c’est vrai que je trouve par exemple les structures de soins très imprudentes et permissives, même si des choses sont en cours de mise en place.

avatar sachouba | 

@raoolito

"Mais je n'en demord pas : un rmail a une valeur juridique reelle, et pretendre s'etre fait piraté sa boute email n'est pas la meilleure defense"

Il n'est pas nécessaire de se faire "pirater" sa boîte mail pour être victime d'une usurpation d'identité par mail.
Il est possible d'envoyer un e-mail depuis n'importe quelle adresse (même l'adresse d'un autre utilisateur) ; pour cela, il suffit de changer l'adresse du champ "From:" dans l'en-tête de l'e-mail. Il n'y a pas besoin de mot de passe.

https://askleo.com/from_spoofing_how_spammers_send_email_that_looks_like...

Un email n'a pas de valeur juridique. Le protocole SMTP ne garantit même pas qu'un e-mail atteindra sa destination...
C'est pour cela qu'aujourd'hui encore, dans le monde de la justice (avocats, juges...), tout le monde s'envoie des fax.

avatar marenostrum | 

on peut ajouter une signature dans Mail > Préférences > Signatures

avatar Achylle_ | 

@marenostrum
On parle pas des mêmes signatures...
là il est question de ta signature (celle sur les chèques et contrat), pas la signature mail qui ne fait que rajouter automatiquement un bout de texte à la fin de tous tes mails ;-)

avatar Nesus | 

@deltiox

Si, amplement. La loi est la loi. Et un simple mail, même non signé à valeur d’engagement. Je vous laisse chercher sur le net vous verrez que tous les procès sur ce sujet ont fini de la même façon. Ce qui fait que même de très grandes entreprises très tatillonnes ont abandonné les certificats et autres moyens de validations. Ainsi que l’Etat.
Si vous vous souvenez bien il y a quelque années, il fallait installer un certificat pour déclarer ses impôts. Maintenant, le simple mail de confirmation suffit. C’est ainsi. Alors oui, n’importe qui peut tricher. Sauf que la justice estime que c’est suffisamment facile de prouver qu’il y a eu usurpation d’identité (comme pour une fausse carte d’identité au final) pour vous dédouaner en cas de besoin.

Tout le reste, c’est juste pour vous rassurer.

Pour info, je réponds à de très gros appels d’offre de l’Etat et mes contrats sont tous signés de la même façon. J’ouvre aperçu, j’appose mes initiales sur l’ensemble des pages et je signe la dernière avec la même signature depuis plusieurs années. Celle enregistrée dans aperçu et faite avec mon trackpad.
Je peux vous assurer que tous les experts juridiques valident, parce qu’ils savent que c’est légalement valable. Même l’armée...

avatar Bigdidou | 

@Nesus

« Si vous vous souvenez bien il y a quelque années, il fallait installer un certificat pour déclarer ses impôts. Maintenant, le simple mail de confirmation suffit. »

Heu, j’ai pas compris, là.
Pour déclarer ses impôts, il faut passer par le site et s’y identifier.
Et pour s’y inscrire, il faut disposer d’informations très précises.
Un mail de confirmation (de quoi ?) ne suffit pas.

Quant à la signature de contrats d’entreprise, c’est une chose très différente.

Maintenant, qu’il y ait du laxisme dans la sécurisation des interactions entre particuliers et entreprises/particulier, oui, c’est une évidence.
C’est comme ça que des gens se retrouvent dans des histoires pas possibles de transferts de contrats de fournisseurs d’énergie ou d’assurances. Ou de crédits dans les histoires d’usurpation d’identité.

avatar sebasto72 | 

@Bigdidou

Nesus parle des premières versions des impôts en ligne, dans la première décennie des années 2000.

Bercy délivrait alors un certificat à chaque contribuable lors de son inscription.

On appelle ça l’authentification qualifiée.

Ce mécanisme a été remplacé par celui que tu utilises aujourd’hui, France Connect ou numéro fiscal + compte

avatar Grahamcoxon | 

@supermars

Si si mais c est encadré il faut respecter un cahier des charges. Et je ne parle même pas des actes authentiques. Je suis notaire et tous mes actes ou presque sont électroniques

Pages

CONNEXION UTILISATEUR