Le nouveau Edge et son moteur Chromium bientôt disponible sur macOS

Mickaël Bazoge |

Microsoft a fourni la première bêta de la nouvelle version de son navigateur Edge. C’est un changement de taille pour le logiciel, puisque l’éditeur a décidé de bazarder le moteur EdgeHTML pour le remplacer par le rutilant — et largement déployé — moteur de Chromium. Trois moutures sont proposées, selon son envie de plonger plus ou moins profondément les mains dans le cambouis : un canal Beta où le navigateur sera mis à jour toutes les six semaines, un canal Dev avec une nouvelle version toutes les semaines, et un canal Canary avec des mises à jour quotidiennes.

Pour le moment, ces trois versions ne peuvent être installées que sur Windows 10. Néanmoins, Microsoft prévoit des bêtas de ce tout nouvel Edge pour Windows 7/8/8.1, ainsi que pour macOS : ces quatre systèmes d’exploitation étaient privés du navigateur en raison du lien profond qui le maintient à Windows 101. En utilisant Chromium, Edge devient véritablement multi-plateformes.

Microsoft et Google ont travaillé ensemble pour développer cette nouvelle version de Edge. Les améliorations qui seront apportées dans l’un (Edge) profiteront d’ailleurs à l’autre (Chromium), et inversement : des fonctions d’accessibilité, l’intégration de Windows Hello, la fiabilité de l’activation du clavier virtuel de Windows 10…


  1. Bien sûr, il existe des versions mobiles de Edge, mais elles utilisent d’autres moteurs que EdgeHTML. ↩︎

avatar narugi | 

Au top ! Bonne nouvelle pour les utilisateurs. J’aime ce nouveau Microsoft ouvert à la collaboration !

avatar ZANTAR2054 | 

Wow génial! J’ai hate de télécharger le nouveau Edge sur mon mac! ?‍♂️Non je déconne, ? j’en ai rien à foutre...

avatar MacoGeek | 

@ZANTAR2054

Je me suis bien marré, merci ?

avatar romainB84 | 

Hâte qu’ils soit disponible en version finale.
Pour avoir tester chrome/firefox/opéra et edge... edge est de loin le moins gourmand en ressource
En espérant que cette grosse mise à jour ne change rien là dessus !!

avatar zspy59 | 

Je ne comprends pas trop l’intérêt du truc, je n’ai déjà pas Chrome d’installé sur ma bécane !
Firefox est aussi performant et n’est pas du tout intrusif.
Je n’ai à aucune confiance en Google et Microsoft !

avatar fygma | 

@zspy59

C’est pas Chrome, c’est Chromium, c’est-à-dire sans les services Google intrusifs.

avatar Poklo | 

@fygma : Malheuresement, chromium inclus des services googles. Libre à microsoft de les laisser ou non.

Si vous voulez un chrome sans google, c'est ici https://github.com/Eloston/ungoogled-chromium

avatar romainB84 | 

@zspy59
je viens de retenter par curiosité Firefox (je l'avais pas fait depuis un moment ^^)
et verdict : il consomme pratiquement 70% de RAM en plus que Opera (et au moins 2 fois plus que Safari sur mac)... j'ai pas encore testé sur PC, mais déjà sur Mac la réponse est clair... Firefox... c'est vraiment pas optimisé ^^

avatar Moonwalker | 

C'est quand même ahurissant qu'une boîte comme Microsoft ne soit plus capable de développer un navigateur de A à Z.

L'uniformité des moteurs de rendu n'est pas une bonne nouvelle pour l'innovation. Celle-ci ne peut provenir que de la diversité.

avatar Splinter | 

@Moonwalker

Quand on pense que Microsoft était leader du marché il y a quoi ? 10 ans ? Avec Internet Explorer qui était installé sur 95 % des postes connectés à Internet... aujourd'hui ils sont obligés de prendre le navigateur de Google. Sacrée déchéance.

avatar Mamdadou | 

@Moonwalker

Si Microsoft en est capable, mais d'un point de vue stratégique, leur choix est très intéressant :
-Ils s'assurent une "optimisation" de la plupart des sites
- Microsoft est entrain de se lancer dans l'Open Source et surtout dans l'iot. Cela ne m'étonnerai pas que ce nouveau edge soit disponibles sur pleins d'appareil linux
- S'assurer que les gens utilisent Bing. Et là il y a une rentrée d'argent

avatar coucou | 

Quand tout le monde développe pour du blink/webkit, c'est pas la capacité à concevoir un navigateur ou un moteur de rendu le soucis pour une boite comme MS...

Mozilla à la même soucis et ça vient pas non plus de savoir ou non concevoir un mavigateur.

avatar en ballade | 

@Moonwalker

"comme Microsoft ne soit plus capable de développer un navigateur de A à Z."

Explorer et edge premier

avatar fifounet | 

@en ballade

"Explorer et edge premier"

Actionnaire ?

avatar weagt | 

Le problème avec la domination de Google Chrome est que plein de développeurs web optimisent les sites pour Chrome et uniquement pour ce dernier.
Et maintenant si Microsoft utilise le même moteur le phénomène risque de ne pas s'arranger au contraire.
Du coup soit on utilise un navigateur Chromium soit on croise très souvent des sites qui fonctionnent partiellement voir pas du tout.
Et donc à l'arrivée Google a un monopole absolu avec la complicité aveugle des créateurs de sites qui sont trop fainéants pour adapter leurs sites à tous les navigateurs. Et pourtant cela n'est pas très compliqué il suffit juste de respecter les standards établis par le W3C...

avatar Khrys | 

@weagt

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire comme imbécilités!
Tu penses vraiment que nous sommes encore à l'époque d'Internet Explorer 5 et de Netscape 6? Pour ton info, nous sommes en 2019! La plupart des développeurs Web, dont je fais partie depuis 20 ans, respectent les normes mises en places par le W3C! Tous les navigateurs modernes prennent en chargent ces normes, que ce soit Chrome, Safari, Edge, Firefox ou Opera. Plus personne ne développe de site Web pour un navigateur spécifique! Tu sais pourquoi, parce que ça n'est plus nécessaire, une chance, car tous les navigateurs prennent en chargent HTML5, CSS3 et ECMAScript 6!

avatar weagt | 

Et donc comment expliques-tu que j'ai rencontré déjà plein de sites dont certaines fonctionnalités n'étaient pas opérationnelles avec Safari. Après contact avec le développeur on me répond : "Veuillez utiliser Google Chrome pour que notre site fonctionne parfaitement". Et en effet en utilisant Chrome ça fonctionne normalement.
Je citerais pour exemples Babbel.com ou boursorama-banque.com...

avatar Bigdidou | 

@Khrys

« Tu penses vraiment que nous sommes encore à l'époque d'Internet Explorer 5 et de Netscape 6? »

Plus à ce point là, mais des sites dont certaines fonctions sont opérationnelles avec un navigateur et pas un autre, je peux t’en citer quelques uns.
Moi, je ne vois pas trop d’inconvénients à ce qu’un moteur se généralise (du moment que la base reste libre et que tous ceux qui veulent puissent l’utiliser) si ça simplifie la vie de tout le monde.

avatar Derw | 

@Khrys

Heuuu... si c’était vraiment le cas, caniuse serait inutile. Et puis, effectivement on est en 2019, mais les ordis de nos lecteurs, eux, sont peut-être restés en 2015, 2014...

avatar ultrabill | 

@Khrys
Le W3C ? Qui se soucis encore de ce qu'ils racontent, tu fait toujours de l'HTML4 / CSS1 toi ?
Le plus important aujourd'hui c'est (en bien ou en mal, osef) le CSS et le JS. Et là tous les navigateurs ne sont pas du tout à la même enseigne. Google met le paquet pour offrir un maximum de fonctionnalités dans Chrome(/ium) et les concurrents n'ont que 2 choix : suivre le train ou monter à bord.
Et comme le dit @Drew, caniuse n'est pas là pour rien ;)

avatar armandgz123 | 

Ironiquement, Edge est le navigateur le plus agréable et de loin sur iPad 3 iOS 9. Du coup, je l’utilise partout.

avatar apaisant | 

On écrirai pas "le nouvel Edge" par hasard ?

avatar thefutureismylife | 

Dispo sur la MAS ? ?

avatar Gilles Devillers | 

Ils essaient vraiment de tout s’approprier…
Linux, Chromium… J’ai peur que leur incapacité à développer des logiciels potables (la preuve, et on ne parle pas de leur suite bureautique payante…) rende ces intégrations pourries. Ou bien les gens seront déçus, ou alors ils vont gagner des nouveaux utilisateurs à force de gratter les projets des autres.

avatar vincentn | 

Triste de voir Microsoft en arriver là, et inquiétant pour le web.
Certes la situation n’est plus la même qu’il y a quelques années, et on peut notamment remercier le travail de Mozilla pour que le respect des standards de base du web devienne un socle de tout navigateur et du moteur d’affichage. Mais l’on a dépassé cela avec l’avènement de Chrome/Chromium géré par Google.

Inquiétant car il ne reste plus plus beaucoup de réel choix. Blink/Chromium et ses dérivés cosmétiques plus ou moins aspirateurs cosmétiques, WebKit/Safari et Firefox.

En laissant une telle domination à Blink/Chromium, on donne en fait les clés du web à Google, qui, en tant que leader du projet Chromium/Blink décide de facto de son évolution technologique, et selon son propre agenda et ses propres intérêts (techniques, économiques, politiques), du moment que cela assoit sa domination sur le search, les moyens d’accès (mobile, TV, ordi, etc), d’analyse et de monétisation des comportements des internautes, le web quoi, commun transformé en silo made in Google. Bref, les développeurs web sont peut-être contents avec leur beau joujou plein de « gadgets » à utiliser — que Apple/WebKit et Mozilla/Firefox n’ont qu’à implémenter fissa, ces fainéants, on va pas non plus dépenser du temps et de l’argent pour rendre pleinement compatible nos sites,etc. avec ces autres moteurs/navigateurs à faibles parts de marché — mais c’est catastrophique pour l’intérêt commun et l’avenir du web et donc d’une bonne partie d’Internet et de ses usagers : nous. (Je mets de côté la problématique du moteur de recherche/index du web et du traçage de nos activités encore plus grave et important).

Inquiétant aussi pour notre plateforme. Car si Safari fait le job et est évidemment très bien intégré aux technologies de macOS, il est loin de permettre d’aller plus loin et d’avoir un usage plus poussé que l’internaute lambda, comme peuvent le proposer d’autres navigateurs. Le problème c’est que ces derniers ne sont qu’à la marge adaptés à notre plateforme. Intégration/portage médiocre ou poussif au système, consommation mémoire/batterie/etc. assez folle, sans parler de la sécurité et la vie privée rarement respectées (il faut bien vivre) de la part des sociétés qui nous les proposent.

Bref il faut à tout prix que la diversité se poursuive et se développe de nouveau dans les moyens d’accès au web, et pour le Mac, que des navigateurs réellement développés pour notre plateforme revoient le jour. Il y a bien encore iCab qui survit mais qui ne fait pas le poids. Souvenez-vous de l’effervescence et de l’offre disponible sur Mac il y a encore quelques années.…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR