Joplin, une alternative open-source et gratuite à Evernote

Nicolas Furno |

Si vous cherchez une solution pour stocker des notes et des documents de tout type, et que vous ne voulez pas d’Evernote, peut-être que Joplin vous intéressera. Cette alternative présente le double avantage d’être totalement gratuite et open-source, mais autant le dire d’emblée, ce n’est pas une solution aussi sophistiquée ou complète qu’Evernote. Nous avons testé l’app sur macOS et même si elle fonctionne, elle ne respecte quasiment aucune des conventions de la plateforme et son interface n’est pas particulièrement moderne.

Joplin sur macOS, pendant l’édition d’une note.

Joplin est disponible sur macOS, Windows et Linux, mais aussi sur iOS (iPhone et iPad) et sur Android, mais encore via un simple terminal, sans interface graphique. La synchronisation des données se fait par défaut avec OneDrive, le service de cloud de Microsoft, mais vous pouvez aussi par un serveur WebDAV, ce qui permet de garder un contrôle sur les données. Autre option proposée, NextCloud qui propose un service clé en main et payant, ou bien un module à installer sur un serveur. La synchronisation avec Dropbox est prévue, mais d’ici là, on peut synchroniser avec un simple dossier local sur un ordinateur. Précisons que tout le contenu peut être chiffré de bout en bout.

Pour simplifier la transition, Joplin propose aussi d’importer les fichiers .enex générés lors de l’export de notes depuis Evernote. D’après nos essais, cela fonctionne bien et les pièces-jointes sont bien conservées, ainsi que les mots-clés. Par contre, vous perdrez l’organisation par carnets, ce qui peut être contraignant. Par ailleurs, cette alternative repose exclusivement sur du Markdown pour la mise en page des notes. Ajoutons que chaque note peut être convertie en tâche et/ou contenir une ou plusieurs listes de tâches, ce qui est très souple.

L’ensemble est prometteur et on peut être impressionné par le fait que le développement soit l’œuvre en majorité d’une seule personne qui travaille dessus depuis 2016. Néanmoins, ses limites sont un frein indéniable, surtout quand on a l’habitude du confort d’une bonne app macOS. Le fait, par exemple, que les raccourcis clavier habituels ne fonctionnent pas quand on modifie une note, et que même le clic secondaire ne soit pas disponible, devient vite frustrant à l’usage. À vous de voir et de vous faire une idée et sachant que tout est gratuit, cela ne vous coûtera rien.

Sur macOS, Joplin est entièrement traduit en français et l’app nécessite au minimum OS X 10.9 pour être installée. Sur iOS, l’interface reste en anglais pour le moment, iOS 8 est nécessaire au minimum.

avatar occam | 

Vous avez bien fait de souligner le support de bout en bout de Markdown, qu'il faut saluer.

Joplin utilise le formatage Katex pour les expressions mathématiques, ce qui est un plus.

Par ailleurs, l'interface des clients desktop est bâtie sur Electron, que certains ici ont tendance à flinguer pour sa prétendue lenteur/lourdeur, notamment dans Atom.
Pourtant, Joplin me semble probant.

avatar C1rc3@0rc | 

@occam

«Par ailleurs, l'interface des clients desktop est bâtie sur Electron, que certains ici ont tendance à flinguer pour sa prétendue lenteur/lourdeur, notamment dans Atom.
Pourtant, Joplin me semble probant.»

Le probleme Eletron c'est pas uniquement la lourdeur, c'est aussi le risque securitaire qu'il represente. Certains font l'analogie entre Electron et Flash et c'est assez juste.
Le probleme Electron ne vient pas du fait qu'il soit multiplateforme, mais qu'il s'agit d'une VM d'un navigateur Web qui peut etre detourné pour faire tout et n'importe quoi et vehiculer potentielement tout un arsenal de malware tres pernicieux.

En fait c'est un ensemble de scripts bash, de script javascript tournant sur NodeJS et interfaces Electron. On peut faire plus lourd et energievore et plus exposé au niveau securité, mais ça demande du boulot.

Dans tous les cas, si on veut vraiment utiliser ce machin, il faut l'installer avec des droits utilisateurs et pas en compte administrateur et monitorer les transactions reseaux, chiffrer au maximum ses données, et avoir un bon systeme de backup (le jour ou un cryptolocker va s'y installer on sera bien comptant de pouvoir restaurer son disque sans passer par la case rançon)

avatar occam | 

@C1rc3@0rc

Absolument d'accord pour les précautions que vous préconisez.
Bon sens et best practice.

Mais je ne vois pas plus de motifs à me méfier davantage d'une VM et de scripts JS que des conditions d'utilisation d'Evernote. Après tout, c'était bien Evernote qui, il y a à peine plus d'un an, annonçait l'analyse des données stockées par les utilisateurs via ML. Et pour coiffer le tout, précisait dans les conditions d'utilisation : « While our computer systems do a pretty good job, sometimes a limited amount of human review is simply unavoidable in order to make sure everything is working exactly as it should. » Merci, mais l'idée de cautionner expressément le droit de me faire moucharder en plus live par des employés dont j'ignore tout des affectations et affiliations, not my cup of tea.

Il a fallu une sacrée levée de boucliers des utilisateurs pour que Evernote fasse machine arrière, mais l'espionnage via ML reste autorisé. (J'ignore les détails actuels, cette affaire m'ayant convaincu de couper les dernières amarres chez Evernote.)

Quant à toutes les saloperies que l'on nous fait faire dans des navigateurs, y compris Chrome, je parie que la majorité des utilisateurs n'en a la moindre idée. Concernant Electron, par contre, on peut le faire en connaissance de cause — ou y renoncer, si les risques paraissent inacceptables.

En ce sens, votre commentaire me paraît fort utile pour une prise de conscience. Nul doute que vous aurez lieu d'y revenir.

avatar C1rc3@0rc | 

@occam

Je suis totalement d'accord sur Evernote: c'est une saleté du meme accabit que Facebook.
Apres avoir epluché ses CGU et observé son comportement ( installé sur une VM Mac et un soft de monitorage reseau branché sur la ligne de la VM...) j'ai compris tres vite de quoi il retournait et j'ai dit a mon entourage d’arrêter immédiatement d'utiliser ce malware la.
A fuir.

avatar froco61 | 

Sur macOS, Joplin est inexistant sur le store Suisse ;-(

avatar froco61 | 

Erreur désolé

avatar fl0rent | 

pourquoi vous dites à chaque fois "alternative à Evernote", alors qu'à chaque fois c'est une alternative à des logiciels de prise de notes comme bear, simplenote, google keep, apple notes, laverna, microsoft one note...

Evernote, c'est autre chose. Et c'est bien ça le problème. J'aimerai bien trouver une alternative opensource, mais je n'ai trouvé qui s'en rapproche un tout petit peu.

avatar bunam | 

Je suis accro à Quiver http://happenapps.com

avatar Crist'o | 

Peut-être pas assez sophistiquée pour utilisateur avancé et exigeant mais... pour des usages courants (classement, notes texte, audio, images, écriture manuelle, synchronisation multi plateformes ...), voir Notebook que j ai adoptée en remplacement de Notes ... bon support , très stable et en évolution permanente.

avatar Abneco | 

Personnellement j'utilise typora pour les prise de note simple en markdown
https://typora.io/
vraiment le meilleur logiciel markdown selon moi...

CONNEXION UTILISATEUR