Skype en chute libre depuis son achat par Microsoft

Florian Innocente |

Skype a du plomb dans l’aile. Le service pionnier de la VoIP a vu sa popularité contestée par l’essor de multiples concurrents. Son acquisition par Microsoft pour 8,5 milliards de dollars n’a en rien inversé la tendance.

L’Express a pu consulter les documents comptables enregistrés au Luxembourg, ils font apparaître une série de chutes dans presque tous les secteurs. Les chiffres portent uniquement sur Skype Communications, la branche grand public. À ne pas confondre avec Skype Business pour les entreprises, qui opère séparément.

Les minutes de communications payantes sont passées de 14,9 milliards en 2011 à 12 milliards en 2014 et 10,9 milliards l’année dernière. Microsoft anticipe une nouvelle baisse consécutive à une réduction supplémentaire de sa base d’utilisateurs payants.

Steve Ballmer et Tony Bates le patron de Skype, en 2011

Même essorage dans ce nombre d’utilisateurs, qu’ils se servent de Skype en payant ou gratuitement. L’année précédent l’acquisition par Microsoft ils étaient 663 millions dans le monde, ils ne sont plus que 368,4 millions aujourd’hui (l’Europe pèse pour moins du tiers de l’activité globale de Skype).

En 2012, Tony Bates, le patron de Skype se donnait comme objectif d’atteindre le milliard d’utilisateurs avec le renfort de son nouveau propriétaire. Skype a échoué. Ce sont WhatsApp et Facebook Messenger qui ont franchi ce cap symbolique. Tony Bates a quitté Skype il y a deux ans pour devenir président de GoPro, il a été présenté à l’époque comme un candidat malheureux à la succession de Steve Balmer.

Le chiffre d’affaires de Skype a logiquement pâti de cette désaffection progressive. Fort d’un pic de 722,5 millions d’euros en 2013, il est arrivé à 497,5 millions en 2015. La seule note positive est le bénéfice, minuscule, de 42,7 millions d’euros.

Comme seul commentaire à l’hebdomadaire, Microsoft a fourni le chiffre de 3 milliards de minutes gratuites et payantes consommées quotidiennement dans le monde avec Skype.

Un avenir à la Nokia ?

Pour cette acquisition, Steve Ballmer avait reçu le soutien de Bill Gates venu peser de tout son poids. Le cofondateur de Microsoft avait, de son propre aveu, défendu bec et ongles cette opération face à un conseil d’administration plus circonspect face à ce qui allait être le plus gros achat réalisé par le groupe. L’opération sur Nokia arrive juste derrière — 7,2 milliards de dollars — et un bilan dont on connaît la teneur.

Bill Gates tablait en 2011 sur un boom en qualité et en usage de la visioconférence, il déclarait à la BBC « Cela va être fascinant de voir comment vont fusionner avec Skype les idées brillantes de Microsoft Research, et ce qu’il va en ressortir. ».

Cinq ans plus tard, la visioconférence n’a pas connu de bouleversement technologique, elle est présente et possible partout, de quantités de manière. Elle s’est banalisée sans que Skype ne tire un bénéfice particulier de son statut de pionnier. D’autres formes d’échanges, popularisées par Snapchat par exemple, lui ont même donné un certain coup de vieux.

Fin septembre, une rumeur associée à la fermeture du bureau de Londres parlait de la création d’un client Skype unique et multiplateforme pour simplifier les développements.

Tags
avatar reborn | 

C'est la période charité sur macg, faisons un don pour sauver skype !

avatar en ballade | 

Le smartphone va avoir raison de Skype

avatar philipponna | 

C'est vrai que depuis que le logiciel skype est payant pour appeler je suis toute suite tourné sur WathsApp

avatar shaba | 

@philipponna :
Comment ça Skype payant pour appeler ? Ce n'est payant que pour les appels aboutissant sur un fixe ou un portable pas de Skype à Skype. Par contre, le jour où WhatsApp activera la visio, Skype n'aura plus aucun avantage...à part pour ceux qui ont vraiment une dent contre Facebook évidemment

avatar leolelego | 

Si on a pas une dent contre FB, pourquoi pas utiliser Messenger alors ?

Depuis 1 an on a plus besoin de compte FB pour l'utiliser, il y une connection via SMS comme WhatsApp. Il y a l'audio, qui est correct, l'audio en groupe, la visio à 2 mais la qualité video est pas super bonne (pour prioriser le temps réel je pense).

avatar shaba | 

@leolelego :
Moi j'ai une dent contre Facebook ^^

avatar C1rc3@0rc | 

Facebook est un des pires dangers qui soit a commencer pour l'internet, donc difficile de n'avoir qu'une seule dents contre cette imposture.

Il y a plusieurs problemes avec Skpe.
Au départ Skype etait un protocole P2P. Microsoft a décidé d'utiliser une architecture centralisée a la place, avec pour justification l'augmentation de qualité. Dans les faits c'est pas meilleur, on a souvent des problemes de connexion et lorsqu'elle s'etabli si la qualité est dans une moyenne c'est pas meilleur qu'avant le rachat par MS.

Mais le gros probleme avec Skype, c'est pas le service ou le fait que ça puisse etre payant. C'est un bon service de visio multiplateformes.

Le gros probleme c'est le logiciel.
C'est un peu ce qu'est iTunes: une interface inconsistante, une usine a gaz qui releve de l'expérimentation a chaque version. En plus d'etre moche, l'ergonomie est deplorable et on voit des fonctions qui se baladent d'une place a l'autre, tantot au premier niveau, puis qui a la version suivante vont sombrer dans le 3eme niveau... Et puis y a pas de moyen simple pour mettre skype hors ligne sans devoir totalement deconnecter le logiciel!
Et c'est un enfer lorsqu'on a plusieurs appareils sur lesquels est installé Skype. Dans mon cas, j'ai skype installé sur l'iPhone, l'iPad et le MBA. Si je lance un message avec le MBA, je vais recevoir la reponse sur les 3 appareils, avec les notifications en plus. Et pourtant Skype n'est actif que sur le MBA! Un non sens total. Et meme pas un seul controle simple pour mettre Skype en veille, nan, il est toujours en tache de fond.

Bon apres il y a les questions de respect de la vie privée et on sait pertinemment que MS c'est le bac a sable des officine a 3 lettres.

Mais Skype offre un avantage majeur dans plusieurs pays: il permet d'avoir un nº de tel local accessible partout ou l'on a Internet. C'est de la VoIP, ok mais ça marche.

Avec tout ça on comprend mieux la situation du soft.

avatar MaTMaC | 

Vous parlez de Skype grand public uniquement ou ça inclus aussi Skype for Business ?

avatar MaTMaC | 

Je m'auto réponds après avoir lu l'article de l'Express.
Il ne s'agit que de la branche grand public, Skype Communication.

Du coup si on pouvait avoir les chiffres de la branche entreprise, ça serait top !

avatar Paquito06 | 

Trop de concurrence pour cet outil. Et en entreprise on utilise Lync (Microsoft Office), si ce n'est d'autres app. Et depuis que Facetime est la, je n'utilise plus que Messenger quand qq'un n'a pas d'environnement Apple pour ma part. Je pense qu'il doit y avoir un Facetime similaire sous Android. Skype a sa place dans un musee. La seule chose sympa c'est la conversation multi users mais c'est arrive tard, faut encore pouvoir l'utiliser de toute facon quand on est reparti sur toute la planete^^

avatar globeman | 

@Paquito06 :
Skype entreprise a remplacé link en entreprise

avatar Paquito06 | 

@globeman :
Ca depend de l'entreprise peut etre. On est nombreux sur Lync (banques d'investissement, aerospace de ce que je connais) cependant.

avatar heero | 

depuis 2014 Lync est devenu Skype Business

avatar Biking Dutch Man | 

@heero :
Oui mais seul le nom a changé pas la technologie. Pour avoir Skype business dans mon université c'est pas top, combiné de fois je n'ai pas eu de problèmes de connexion, alors que Skype, WhatsApp et autre n'ont aucun problème. Plus généralement tout ce que M$ touche pourrit sur branche, hardware et software! Dommage

avatar Nicolas | 

@Paquito06 :
En entreprise Lync est progressivement remplacé par Skype (et ce marche très bien d'ailleurs)

avatar Sascha Burkhardt | 

Depuis l'acquisition par Microsoft, c'est devenu nettement moins ergonomique au fil des versions.
Fallait s'y attendre. Tout ce que touche MicroSoft pourrit à plus ou moins court terme ...

avatar alan1bangkok | 

@Sascha Burkhardt :
Facile de taper sur Microsoft sans la moindre once d'argumentation .. bref pour passer pour un fieffé cretin c'est de première

avatar Sascha Burkhardt | 

Argument:

- Ergonomie de plus en plus mauvaise

Très facile à vérifier.

Signé: un crétin

avatar lezardon | 

Je reconnais faire partie des switchers vers Whatsapp. J'ai constaté une baisse de la qualité des appels.

avatar Hurrican | 

Non seulement Skype a mal évolué sur le plan de l’utilisation, depuis son rachat, mais à l'instar de Windows 10 qui bouffe les bandes passantes grâce au partage P2P des mises à jour (option bien cachée et activée par défaut, qui économise les serveurs de Microsoft), Skype est une plaie en entreprise, du fait de son mode de fonctionnement P2P. Et si c'était déjà le cas avant, çà n'a été qu'en empirant depuis quelques temps. C'est pour cela qu'on va essayer de l'abandonner, même si nos fournisseurs asiatiques, en sont eux, très friands (ils adorent IE aussi...).

avatar MaTMaC | 

"Skype est une plaie en entreprise, du fait de son mode de fonctionnement P2P"

C'est a dire ?

avatar YAZombie | 

Bizarre ta plainte: Skype n'est plus peer-to-peer…

avatar ameweb | 

Skype = Lync - après ça dépend des mises à jour de la compagnie. Microsoft vend Skype pour les entreprise dans ses packages et c'est un outil excellent. Il ne faut pas se limiter à la version grand publique.

avatar CNNN | 

Perso depuis que j'ai un abo Sosh avec l'application LIBON je ne me prends plus la tête avec Skype..

avatar nicolas | 

Allez MacG, un petit sondage sur Skype? ;-)

Je serais intéressé de connaître les usages de mes congenaires!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR