iCloud ouvre les apps au travail collaboratif

Anthony Nelzin-Santos |

CloudKit, le service cloud d’Apple, ne fait pas dans la demi-mesure. Soit ses données sont publiques, soit elles sont privées, l’accès étant alors conditionné à la connexion à un compte iCloud. Avec iOS 10 et macOS Sierra, il va toutefois gagner en finesse, et ainsi autoriser le travail collaboratif dans le nuage.

Comme à chaque fois qu’elle ajoute une fonction à CloudKit, Apple prend une de ses applications en exemple : il s’agit cette année de Notes. Créez une nouvelle note sous iOS 10 ou macOS Sierra, et vous remarquerez l’apparition d’un nouveau bouton vous permettant d’« ajouter des personnes ».

À vous de choisir le mode de transmission de l’invitation : par message ou par courrier, elle contiendra un lien icloud.com. À l’autre bout, un clic permettra d’ouvrir la note sur le portail web d’iCloud, et de la modifier sans autre forme de procès.

Contrairement à Google Docs ou Microsoft Office 365, Notes ne reporte pas les changements en temps réel. Mais il permet au moins de travailler à plusieurs sur un même fichier, chose que CloudKit ne permettait pas de faire jusqu’ici. Reste maintenant à étendre ce système à d’autres applications, par exemple à Photos qui souffre du manque d’un véritable partage familial.

avatar fousfous | 

Bah si on peut déjà faire ça avec iWork... Rien de nouveau

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@fousfous :


http://i.giphy.com/Xo2lUMGfBgf9C.gif
avatar fousfous | 

@Anthony :
C'est juste que ce serait bien de vous renseigner un peu, c'est quand le boulot d'un journaliste...

avatar Shralldam | 

Intégré à CloudKit + disponibilité pour les développeurs = pas pareil.

Toi avoir perdu occasion de te taire.

avatar C1rc3@0rc | 

Ça ne change rien pour l'utilisateur, @fousfous a parfaitement raison.
Soit l'utilisateur a un soft collaboratif soit il a un soft permettant pas la collaboration, l'implémentation de la fonction ne l'intéresse que si elle ne marche pas pour savoir sur qui gueuler!

Le titre de l'article c'est pompeusement:«iCloud ouvre les apps au travail collaboratif» Et il est question de... Notes!
Notes pour illustrer le travail! Non mais c'est du sarcasme ou quoi?
Il y a une platée de soft de rédaction collaboratifs qui sont mais a mille lieux devant l'app jouet qu'est Notes, a commencer par Evernotes!

Et on ne parle meme pas des soft de brainstorming, des éditeurs de texte collaboratifs, et de tous les programmes sérieux a destination des professionnels mais qui peuvent aussi servir a des non pro.

Et puis vu la propension d'Apple a laisser tomber du jour au lendemain les utilisateurs de ses soft et ses soft, y a pas un professionnel qui va utiliser ça. Et on évoque meme pas le problème multiplateforme...

«Contrairement à Google Docs ou Microsoft Office 365, Notes ne reporte pas les changements en temps réel.»

C'est parce que Notes n'est pas un outil de travail et le comparer a des outils pro comme Office ou Google Docs c'est du grand n'importe quoi.

avatar Shralldam | 

Je répète.

L'exemple a été montré ici avec Notes. C'est certes un mauvais exemple.

Mais ce qui est proposé ici est une fonction de collaboration intégrable par les développeurs via CloudKit. Cela concerne donc tous les développeurs d'applications tierces qui voudraient s'appuyer sur la solution d'Apple pour apporter du collaboratif à leurs propres logiciels.

On s'en fout si Apple n'est pas au niveau des autres, c'est pas le sujet.

Le commentaire de fousfous c'est "Bah si on peut déjà faire ça avec iWork... Rien de nouveau". Ça n'a RIEN à voir avec le contenu de l'article, on ne compare pas une fonction spécifique d'un logiciel Apple avec une solution de large échelle mise à disposition de TOUS les développeurs.

Stop la mauvaise foi.

avatar Kappy | 

@C1rc3@0rc
"C'est parce que Notes n'est pas un outil de travail et le comparer a des outils pro comme Office ou Google Docs c'est du grand n'importe quoi."

Bien sûr que Notes peut être un instrument de travail. Tout dépend de ton job et des fonctionnalités dont tu as besoin. Mais ce n'est pas parce que ton job requiert un travail collaboratif poussé que tu es plus professionnel que quelqu'un qui a juste besoin de synchroniser ses notes ou de les faire relire en partageant un lien.

C'est comme dire qu'InDesign n'est pas un outil professionnel parce qu'il ne permet pas de travailler à 10 sur un même document en même temps.
Ou au contraire dire que Word est un joujou parce qu'il ne permet pas de faire tout ce que fait InDesign.

Ça dépend des besoins. Ça dépend des utilisations. Mais on peut avoir recours à tous ces outils en milieu professionnel.

Tout comme je n'ai pas besoin d'InDesign pour taper une lettre, je n'ai pas forcément besoin d'Office pour prendre des notes et ensuite demander à quelqu'un de les compléter.

avatar Lonesome Boy | 

@fousfous :
Ce qui serait encore mieux ce serait de comprendre pourquoi Anthony a une réaction de dépité en lisant ton com. Et par la même occasion, de comprendre l'article tout court en fait.

avatar huexley | 

Je crois que c'était juste en lisant son pseudo

avatar LeComFou | 

@anthony : <3

avatar en ballade | 

Deux trains de retard et manque de fonctionnalités pour un vrai usage pro

avatar 513 | 

Qui serait assez fou pour utiliser Notes en usage pro ?

avatar patrick86 | 

"Qui serait assez fou pour utiliser Notes en usage pro ?"

Considérez-moi comme un fou si cela vous fait plaisir.

Pour en revenir au premier propos : aussi invraisemblable que cela puisse paraître, on peut, même en usage pro, avoir simplement besoin de prendre des choses en note, sans avoir à travailler à plusieurs sur ces dites notes.

avatar Kappy | 

Par curiosité, c'est quoi un vrai usage pro par rapport à un faux usage pro?

avatar patrick86 | 

@Kappy :
C'est simple :-)

"Vrai usage pro", c'est pour les autoproclamés professionnels, souvent à égo sur-dimensionné.

Le reste, c'est tous les gens qui travaillent en toute humilité.

avatar hdam1959 | 

@patrick86 :
Excellent!

avatar 513 | 

J'imagine que c'était sur le ton de l'humour, mais voir quand même la réponse plus bas de Lecorbubu.

Idem dans notre société, il peut y avoir des dizaines de personnes sur un énorme Google Sheet qui collaborent en temps réel, avec historique détaillé des révisions, changement en temps réel etc. C'est de l'usage pro.

avatar Kappy | 

Disons que c'était de l'humour en partie. Utilisant régulièrement en milieu professionnel un certain nombre d'applications qu'en ballade estime inadaptées, je me demandais ce qui exactement faisait de moi un faux pro :)
Ce que vous décrivez est un usage spécifique que l'on peut faire d'un Google Sheet. Si je n'en ai pas l'utilité et que j'utilise un autre logiciel répondant mieux à mes besoins, suis-je un faux pro?

avatar pat3 | 

@Kappy :
1 J'adore cet usage qui veut que pro signifie : qui fait mon métier ou un métier connexe au mien. Perso je me sers de Notes, et j'ai jamais pu me faire à Evernote. Mais je dois pas être pro, je fais juste bouffer ma famille avec mon boulot d'amateur.

avatar patrick86 | 

"J'imagine que c'était sur le ton de l'humour"

Mon propos sur les "vrais/faux pro" peut évidemment être pris avec humour, et qu'il en soit ainsi, mais il n'en reste pas moins fondamentalement sérieux. :-)

Vous nous devriez un usage en milieu pro. Très bien. Mais comme le dit Kappy, ça ne rend pas "moins pro" tout autres usages d'outils différents dans des milieux différents mais tout aussi pros.

Considérer comme n'étant pas sérieusement professionnel, tout ce qui ne correspond pas à sa manière de fonctionner à soi, n'a nul autre but et finalité que de satisfaire son égo.

avatar Lecorbubu | 

"Contrairement à Google Docs ou Microsoft Office 365, Notes ne reporte pas les changements en temps réel."

Et c'est justement là que le bat blesse. lorsqu'on utilise les service de partage sur iWork on a l'impression d'être largement en retrait de ce que permettent les services de Microsoft et Google. Le travail collaboratif sur un modèle fichier doit se développer massivement. Certains secteurs industriels le pratiquent depuis un moment et il est donc temps de démocratiser largement ces pratiques. Combien de temps va t'on devoir encore travailler sur des fichiers sans cesse copiés, déplacés, modifiés sans jamais savoir lequel est la version la plus à jour ? Un enfer.

Le cloud permet de régler ces désagréments facilement, je suis désappointé par la non prise en main de ces sujets par Apple. Pourtant ils ont de quoi faire entre Pages, Number, Keynote, iMovie, Garageband, Logic Pro, Final Cut, etc... Autant d'applications qui gagneraient tant à s'ouvrir sur des vrais fonctions de travail collaboratif.
Pour Photo même chose, pourquoi ne pas pouvoir partager ses albums en laissant la possibilité de modifier les clichés une fois partagés ? Pourquoi ne pas pouvoir partager la conception des livres, calendriers photos ?

Idem pour le Finder, Apple devrait vraiment permettre de créer des dossiers, fichiers partagés pour assurer un meilleur workflow en travail collaboratif. Tant qu'à vouloir tuer le port USB et ses supports de stockages associés autant aller au bout de la logique ! Les démultiplications de fichiers via le transfert des fichiers par mail, clé USB est devenue une ineptie dans une époque où les infrastructures commencent à permettre de belles possibilités.

Néanmoins, on le sait Apple n'est pas (encore) une entreprise de services et l'ouverture de CloudKit dans ce sens nuance un peu mon pessimisme.

avatar Lonesome Boy | 

@Lecorbubu :
1

L'idée même de transfert de fichier est archaïque en fait.

avatar LeComFou | 

Je plussoie votre désarroi et votre optimisme mesuré !

avatar r e m y | 

@fousfous
T'a vraiment rien compris à l'article!
C'est pourtant le travail de base du lecteur que d'essayer de comprendre...

avatar crapule | 

C'est moi qui hallucine ou c'est juste la première fois qu'un client lourd peut faire collaboration. Perso j'y arrive pas avec Word.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR