CloudKit : Apple connecte iCloud aux services web

Anthony Nelzin-Santos |

Apple n’aura pas attendu la WWDC pour annoncer la prochaine évolution de CloudKit : il peut désormais être utilisé comme un backend soutenant un service web indépendamment d’une application. Sans tout à fait rivaliser avec les Web Services d’Amazon ou l’AppEngine de Google, il devrait permettre de concevoir des applications et des services plus ambitieux.

À son lancement lors de WWDC 2014, CloudKit se présentait comme une porte d’entrée sur les « serveurs iCloud », dans lesquels il pouvait puiser documents et réglages. À l’occasion de la WWDC 2015, Apple l’a ouvert sur les services web, sans toutefois lui offrir son indépendance. Jusqu’à aujourd’hui, seule une application iOS ou OS X pouvait créer une structure de données CloudKit.

Mais à partir d’aujourd’hui, un service web pourra créer une nouvelle structure de données CloudKit, indépendamment de toute application. Des développeurs pourraient s’en servir comme Dropbox ou Netflix se servent de l’infrastructure d’Amazon, et construire la prochaine start-up web à la mode sur les fondations fournies par CloudKit. Du moins en théorie : Apple ne devrait pas soudainement se transformer en fournisseur de services web.

Reste qu’en ouvrant CloudKit, elle facilite par exemple le port d’applications iOS vers Android — l’application iOS peut y accéder via iCloud, l’application Android pourra y accéder via un service web. Elle simplifie aussi la manipulation de données — l’application communique avec CloudKit lorsqu’elle est active, un service communique avec CloudKit lorsque l’app est inactive.

CloudKit apparaît un peu plus comme une alternative aux offres d’Amazon et de Google, desquelles les développeurs sont encore plus dépendants que des services d’Apple. Voilà qui a sans doute motivé ce soudain accès d’ouverture, comme souvent à Cupertino.


avatar JustThink | 

N'est pas aussi la réponse à la mort de Parse ? Tout le monde attend de nouvelles alternatives. Amazon Aws est en bêta.

Vont-ils permettre les notifications push ?

avatar Anthony Nelzin-Santos | 

@JustThink : il est évident qu'ils se sont dit : tiens, Parse est mort, construisons une API server-to-server en trois jours !

avatar Dark-mac | 

Ou alors, c'était déjà prêt mais prévu pour être annoncé à la WWDC de cette année (ou peut être à la keynote ?), mais avec la mort de Parse ils ont avancé le calendrier

avatar JustThink | 

@Dark-mac :
Merci pour ta remarque intelligente.

Antony, vraiment déçu de ta remarque. Moi qui apprécie pourtant tes articles et tes analyses...

avatar Anthony Nelzin-Santos | 

@JustThink :

avatar françois bayrou | 

Je me demandais pourquoi certains faisaient ce rapprochement entre Parse et CloudKit mais j'ai enfin compris : iCloud est un service peu fiable qui peut s'arrêter du jour au lendemain sans prévenir :)

avatar Sulfate | 

@françois bayrou :
S'arrêter, je ne pense pas mais peu fiable, oui, clairement.

avatar Domsware | 

@françois bayrou :
Peu fiable c'est fort. Il ne faut pas exagérer non plus.

avatar marc_os | 

@JustThink :
Arf. On tremble devant de tels juges que vous !

avatar marc_os | 

@Dark-mac :
Intéressant cette attitude de vouloir à tout prix rabaisser Apple pour en faire un suiveur. Mon pauvre.

avatar Domsware | 

Ceci pourrait expliquer les raisons des différents petits soucis relatés ici-même sur les services en ligne !

avatar iphonophile | 

@Domsware :
+1

avatar AirForceTwo | 

Comparer Apple et Amazon pour les services web, c'est vouloir mettre côte à côte une poussière et le mont Everest.

Allez voir l'étendue et la stabilité de AWS. Aucune chance qu'Apple n'effleure cette offre. De toute façon, aucune entreprise sérieuse ne ferait confiance à Apple dans ce domaine où ils n'ont fait que se ridiculiser depuis toujours.

avatar JustThink | 

@AirForceTwo :
C'est clair.

Mais étant un petit développeur qui utilisait Parse. J'avoue étudier la solution d'Amazon, mais punaise leur site on y comprend que dalle !

C'est pas clair, et les autres solutions ne sont pas aussi Claires que l'était parse. Tu choisissais ta solution et c'était terminé.

avatar Sulfate | 

@JustThink :
Un petit VPS chez Digital Ocean à $5 par mois, plante dessus un Postgres, nginx, unicorn et Rails API... Boom, un backend tout à toi, scalable et peu cher pour démarrer.

avatar JustThink | 

@Sulfate :
Merci pour l'info. Je vais regarder.

avatar Sulfate | 

@JustThink :
Cherche des tuto sur Rails API si tu ne connais pas. C'est assez simple MVC basique.

avatar marc_os | 

@JustThink :
Oui, ça semble au moins aussi simple que ce que tu dis de Parse !
:-D

avatar Eurylaime | 

@AirForceTwo : +1

avatar RomainP | 

"CloudKit apparaît un peu plus comme une alternative aux offres d’Amazon et de Google, desquelles les développeurs sont encore plus dépendants que des services d’Apple. Voilà qui a sans doute motivé ce soudain accès d’ouverture, comme souvent à Cupertino."

Et la fermeture de Parse qui vient d'être annoncée peut être?

avatar harisson | 

Apple construit doucement son cloud, j'espère qu'il arrivera à un niveau aussi acceptable que celui de DinoSoft (AWS étant à mon avis au-dessus du lot).

avatar Sulfate | 

Aujourd'hui, dans un but de minimiser les coûts tout en gardant le contrôle, je pense que quitter tous ces trucs tierce partie fait sens. Faire tourner ses propres serveurs Linux avec une db et un langage stable n'est ni difficile ni cher. Peut-être la leçons à tirer de la fermeture de Parse : "apprendre à être autonome à moindre coûts".

avatar iapx | 

Non seulement ça, mais en plus je conseille souvent d'utiliser son serveur comme intermédiaire entre l'App et le web service utilisé, pour ne pas avoir à modifier, tester et refaire valider une App complète, sous iOS et Android quand un des fournisseurs de service (facebook au hasard!) change une API, et se laisser la porte ouverte vers d'autres fournisseurs de service, là aussi, de manière transparente.

Bien sur ça permet de cacher des données, de faire des traitements ou des croisements dans le serveur, et aussi de gérer les pannes du fournisseur.

avatar harisson | 

Ca fait sens à l'échelle individuelle à la condition de s'y connaitre, d'avoir peu d'utilisateurs à cibler et d'être motivé pour gérer l'infra sur du long terme (ou de trouver une solution de type p2p).

CONNEXION UTILISATEUR