Plex affiche des bandes-annonces avant les films

Nicolas Furno |

Grosse mise à jour Plex, le media-center qui fonctionne autant sur les Mac et PC que sur les appareils mobiles. Comme l’indique son concepteur sur le blog officiel du projet, deux des fonctions les plus demandées ont été ajoutées avec cette nouvelle version, et en particulier la plus demandée de toute : les bandes-annonces.

Pour certains films, Plex ajoute automatiquement une bande-annonce et même parfois des bonus supplémentaires, comme des making-of. Cliquer pour agrandir

Jusque-là, on pouvait déjà regarder des bande-annonces avec Plex, mais cela passait par le service proposé par Apple. On devait ajouter une chaîne spécifique pour obtenir le même contenu que sur un Apple TV. Avec cette intégration officielle, tout est beaucoup plus simple : pour chaque film, une section nommée « Extras » fait son apparition si une bande-annonce est trouvée. Pour certains films, on trouvera même d’autres contenus liés, comme des making-of ou des interviews des acteurs ou du cinéaste concerné.

Cette fonction n’est pas proposée à tous les utilisateurs toutefois. Pour obtenir automatiquement ces extras, il faut payer pour un abonnement Plex Pass facturé 3,99 $ par mois (ou 30 $ à l’année). À défaut, vous pouvez ajouter vous-même des fichiers et le logiciel les reconnaîtra correctement si vous suivez les explications données à cette adresse. Le contenu récupéré automatiquement par Plex étant uniquement anglophone, cette méthode permettra aussi d’ajouter des bonus en français, si on le souhaite.

Pour créer une expérience plus proche du cinéma, Plex Home Theater (le logiciel qui permet de regarder le contenu sur Mac et PC) gagne aussi une fonction. Dans les réglages, on peut choisir de diffuser une ou plusieurs bande-annonces avant de regarder un film. Cette option est proposée à tout le monde, mais vous ne pourrez voir que les bandes-annonces des films de votre propre bibliothèque (ceux que vous n’avez pas encore vu) sans payer. Avec l’abonnement, vous aurez des bandes-annonces de films sortis récemment, ou qui sortiront bientôt dans les salles.

L’autre nouveauté concerne la musique : Plex sait gérer des listes de lecture et, mieux, on peut indexer la musique gérée avec iTunes et récupérer toutes les listes de lecture. Le logiciel sait tout récupérer, y compris les listes de lecture intelligentes. Et côté lecture, une interface a été ajoutée pour naviguer dans les listes et écouter de la musique. Pour le moment, cette interface est réservée à Plex [3.5 – Français – 4,49 € – iPhone/iPad - Plex Inc.] sur l’App Store et à l’interface web, mais tous les clients en bénéficieront à terme.

Cliquer pour agrandir

Précisons que Plex ne se contente plus seulement d’afficher la musique depuis iTunes. Le logiciel sait mettre à jour les compteurs de lecture, si bien que les amateurs de statistiques peuvent utiliser leur media-center sans perdre d’informations. Pour bénéficier de ces nouveautés, il est important de mettre à jour le serveur qui crée la base de données : la nouvelle version devrait être proposée automatiquement.

avatar damiendu83600 | 

Est ce que plex est un bon replaçant ou équivalent de frontrow disparu il y a quelques années ?

avatar DexMazer | 

Personnellement j'ai tendance a lui préférer xbmc qui offre des fonctions similaires mais me semble toujours un peu moins lourd et optimisé. J'avais fait le comparatif il y a quelques années. J'utilise encore XBMC aujourd'hui et j'en suis très satisfait !

avatar foux | 

XBMC et Plex ne sont pas vraiment comparables. Bien que les deux permettent de visionner des médias, ils n'ont pas du tout la même façon de le faire. XBMC est monolithique : on regarde les médias à l'endroit ou se trouve le serveur et les fichiers (on peut bien sur utiliser des montages SMB, ...)
Plex a quand à lui un modèle client serveur : un serveur, avec l'accès aux fichiers médias, tourne sur une machine. Et un client, pouvant se trouver sur la même machine ou sur une autre, récupère les médias en passant par le serveur.
L'approche de Plex permets d'avoir une bibliothèque à jour entre tous vos périphériques : iOS, Android, Mac, Linux, Windows, ... sans rien avoir à faire.
Bien qu'il soit possible de faire à peu prés la même chose sur XBMC, en particulier avec une bibliothèque MySQL partagée, c'est beaucoup, beaucoup plus compliqué, et loin d'être à la portée de tout le monde.

avatar PiRMeZuR | 

Je ne trouve pas beaucoup plus compliqué d'utiliser XBMC pour ce que tu veux faire. Il suffit de mutualiser aussi une partie des dossiers de sauvegarde des métadonnées sur ton serveur.

Certes, XBMC est légèrement lourd à paramétrer, mais une fois que c'est fait, tu n'y touches plus et je le trouve plus puissant et modulable que Plex.

avatar hexley | 

Plex pass (a vie possible) depuis un an et c'est le bonheur
J'avais testé XBMC il y a un bout de temps (bien) mais j'ai préféré plex pour son côté user friendly. Mais bon chacun a sa préférence !

avatar Rez2a | 

J'arrive pas à comprendre l'intérêt des bande annonces si on a déjà le film complet.

avatar Dark-mac | 

@Rez2a :
Et bien l'intérêt est que au bout d'un moment vous aller avoir énormément de films dans votre bibliothèque, certains daterons même d'un moment et vous risquez de ne plus vous souvenir de ce qu'il ce passe dans un film et vous voulez donc un aperçu donc vous regardez la bande annonce.

avatar Schlurf | 

Plutôt que de lancer de nouveaux services, j'aimerai plutôt que Plex s'évertue à corriger les bugs innombrables de son service Cloud Sync...

avatar funkycochise | 

Plex a pour lui de fonctionner avec une Apple TV. Avec le scrapping automatique, c'est son atout majeur.

avatar Yuku | 

Pourqui vouloir opposer Plex et XBMC, ils sont tous les deux top ! J'utilise les deux avec bonheur. Arrêtons le sectarisme.

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

Sauf erreur de ma part Plex est un fork de XBMC à une époque où l'équipe de développement de Plex ne parvenait plus à faire adopter ses vues notamment en ce qui concernait le développement sur Mac.

En particulier comme dit plus haut, l'intérêt principal est l'architecture client/serveur qui offre une plus grande souplesse. Par exemple vous trouvez un serveur Plex sur des NAS (Synology et Netgear par exemple) ou des clients multiples (iOS et android mais également des Smarttv Samsung et LG, etc).

J'ai abandonné XBMC à l'époque du fork, mais il me semble qu'on n'a pas cette flexibilité. Par exemple XBMC fonctionne -t-il sur iOS ou Chromecast ?

avatar ed71 | 

Un bijoux Plex! Performant, multi devices, ça stream avec une facilité et qualité en local ou à distance, etc etc

Perso j'ai un mini avec serveur client sur le plasma au salon, un chromecast dans une autre pièce et en voyage (bleufant!)

CONNEXION UTILISATEUR