RSS : Vienna 3 approche de la version finale

Nicolas Furno |

Vienna 3 approche doucement, mais sûrement, de la finale avec une version toujours en bêta, mais cette fois une Release Candidate (6,8 Mo). Cette mise à jour majeure doit permettre au client RSS présent depuis de nombreuses années sur Mac de poser un pied dans la modernité. Pas du côté de son interface qui restera a priori toujours aussi désuète, mais plutôt du moteur avec plusieurs changements importants sous le capot. La version 3.0 RC, celle qui précède la finale, est disponible depuis hier et elle corrige et améliore quelques points avant le lancement.

La toute première bêta de la troisième version de Vienna remonte à l’été 2012 avec une nouvelle fonction majeure : la synchronisation des flux. Auparavant, le logiciel ne fonctionnait qu’en local, mais la plupart des utilisateurs veulent retrouver leurs flux dans le même état sur leur Mac, mais aussi sur leurs appareils iOS. Malheureusement pour les développeurs du lecteur RSS, ils ont fait le mauvais choix au mauvais moment, en pariant sur… Google Reader. C’était une décision logique à l’époque, mais qui s’est avérée catastrophique quand le géant de la recherche a annoncé l’arrêt du service, au printemps 2013.

À cette date, le développement de Vienna 3 se poursuivait et l’annonce de l’arrêt a mis un coup de frein au projet. Il a fallu attendre le mois de juillet 2013, un an après la première bêta donc, pour avoir une alternative en matière de synchronisation (lire : Vienna synchronise ses flux via l’Open Reader API). Et près de deux ans après la première bêta, le logiciel n’est toujours pas finalisé, même si on imagine que ce n’est qu’une question de semaines, désormais.

Quoi qu’il en soit, à défaut d’une nouvelle interface, le logiciel a changé sa méthode pour enregistrer les articles, et il devrait ainsi gagner en efficacité. En son temps, Vienna était l’un des lecteurs de flux les plus rapides, mais il n’a pas évolué aussi vite que la concurrence et la RC que l’on peut tester aujourd’hui souffre encore de gros défauts structurels. Quand le logiciel synchronise les flux, l’interface ne répond pas toujours, ce qui est impensable en 2014. Ses concepteurs en ont conscience toutefois et ils travaillent à améliorer ces éléments de base.

Cette version ajoute The Old Reader à la liste des services de synchronisation compatibles. Vienna améliore son accessibilité et la vue unifiée, elle corrige quelques bugs, notamment pour les flux qui nécessitent de s’authentifier et elle intègre un module de partage sur Google+. Vous avez dit mauvais timing ?


Tags

CONNEXION UTILISATEUR