Pixelmator 3.2 efface les éléments indésirables

Nicolas Furno |

Pixelmator [3.2 / Démo – Français – 26,99 € – OS X 10.9 - Pixelmator Team] est désormais disponible sur le Mac App Store et cette nouvelle version a été l’occasion pour l’éditeur de revoir complètement son outil de réparation. Cet outil « magique » permet de sélectionner un élément sur photo et de l’effacer, non pas simplement en retirant une partie de l’image, mais en recréant ce qui pourrait se trouver à la place. Un travail très simple à effectuer si on désire retirer une mouette sur un ciel sans nuage à l’horizon, mais plus complexe si l’objectif est d’enlever les bananes sur cette photo.

Dans ce cas, les éditeurs d’image les plus complexes cherchent autour de l’élément à retirer ce qu’ils pourraient exploiter pour créer la partie de l’image qui manque. Dans notre exemple toujours, Pixelmator a l’intelligence de piocher dans la salade à gauche des bananes pour créer un résultat qui n’est pas parfait, certes, mais qui suffit à créer l’illusion. Précisons que cet exemple a été réalisé très rapidement, sans sélectionner précisément la zone à traiter. On aurait sans doute obtenu un bien meilleur résultat en prenant un peu de temps, mais on peut malgré tout féliciter le logiciel pour un travail effectué en quelques secondes seulement.

Cette technologie était déjà proposée dans Photoshop et on imagine que le logiciel d’Adobe fera mieux dans certains cas. Reste que la retrouver dans un outil vendu même pas 30 € est vraiment impressionnant et même un néophyte peut obtenir un résultat satisfaisant en très peu de temps. Ajoutons que trois options sont disponibles quand on sélectionne l’outil de réparation : outre le réglage standard, on peut accélérer le processus avec un mode rapide, ou au contraire améliorer le résultat avec un mode avancé. C’est ce dernier qui a été utilisé dans notre nature morte.

Cliquer pour agrandir

Outre ce nouvel outil, Pixelmator 3.2 passe à son tour aux images avec 16 bits par canal (bpc). La plupart des images actuelles allouent 8 bits seulement à chaque composant de couleur (rouge, vert et bleu), mais on peut aller plus loin pour un meilleur respect des couleurs. Acorn, autre éditeur d’images concurrent, est compatible avec les images avec 16 bpc depuis la fin de l’année dernière (lire : Acorn 4.2 se professionnalise). Cet ajout est logique, à défaut d’être forcément utile dans la majorité des cas.

La troisième nouveauté est sans doute plus attendue : on peut (enfin !) bloquer un calque pour éviter de le modifier par erreur. C’est une fonction très pratique quand on gère des documents complexes avec beaucoup de calques et on se demande bien pourquoi Pixelmator a attendu aussi longtemps. Quoi qu’il en soit, cette fonction est la bienvenue, même si on aurait aimé une méthode plus simple qu’un clic secondaire ou un passage par les menus pour bloquer un calque. Un calque bloqué en revanche se débloque d’un double-clic sur le cadenas.

Dernière nouveauté pour cette mise à jour conséquente, comme toujours : on peut désormais convertir une sélection en une forme vectorielle. Pratique pour calquer une forme à partir d’un élément précédemment sélectionné, par exemple. Pixelmator bénéficie en outre d’améliorations plus générales, notamment du côté de la stabilité et de l’interface. Le logiciel est traduit en français et il ne fonctionne pas sans OS X Mavericks.

avatar Tribal | 

Longue vie à pixelmator !

avatar zearnal | 

C'est une vraie petite bombe de logiciel.
Très content de l'avoir acheté.

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

Quel logiciel merveilleux ce Pixelmator ! J'adore...

avatar Tribal | 

Si un dev ou un proche passe par la d'ailleurs, j'aime beaucoup leurs filtres esthétiques et j'en aimerais une plus grande palette dans les fuites de lumières et Vintage.

avatar Anonyme (non vérifié) | 

Tu peux leur envoyer un mail (support@pixelmator.com) ;)

avatar Moonwalker | 

Très bien.

avatar BS0D | 

La fonction d'effacement je l'utilise depuis longtemps avec Inpaint et Snapheal, la dernière offrant de nombreuses options d'effacement (et un interface propre et jolie, ça gâche rien ^^).
Heureux que Pixelmator s'y mette, hâte de tester ça...

avatar Lonesome Boy | 

@BS0D et autres

Pixelmator avait déjà une fonction d'effacement "context aware". La nouveauté ici, c'est qu'il a été réécrit de 0 et qu'il est plus performant, selon l'éditeur

avatar YARK | 

Peuvent tout copier sur Photoshop, je leur en voudrais pas.
Le seul truc qu'on demande à la boîte qui développe Pixelmator c'est de ne pas créer une version abonnement parce que, comme disait le grand philosophe Johnny "mourir d'amour enchaîné" c'est pas pour moi, merci !

avatar Francis Kuntz | 

Tous les logiciels vont tot ou tard finir sur ce modele et c'est totalement normal.

Les gens ne veulent plus payer les logiciels chers, pourtant il y a toujours des frais de maintenance, correction de bugs, ajouts de fonctionalite. Il faut bien les payer...

Donc le futur sera software as a service. Deal with it.

avatar John Maynard Keynes | 

@Francis Kuntz

Donc le futur sera software as a service.

Juste une précision : une offre sur abonnent avec les logiciels s'exécutant en local ce n'est pas du SaaS.

Par exemple la CC n'a de Cloud que quasiment le nom, c'est abat tout un modèle de licence par abonnement pas du SaaS.

Je reviens sur cette considération car il y a un gros flou sur la question dans l'esprit de quantité de personnes.

Pour le reste je te rejoins sur le constat d'essoufflement du classique modèle "licence perpétuel+maintenance" et sur le fait que la pérennité des offres passera sur bien des domaine par la location de licence.

avatar ccim12 | 

Et pour ceux qui ne sont pas sur Mavericks ,pas de Maj possible dommage
J'y passerai bien si j'étais sûre que toutes mes apps tournent sur Mavericks

avatar gloupsy | 

Idem, sans compter que imprimante et scanner risquent de ne plus être utilisables.

Pour les apps, il est néanmoins possible de vérifier si elles tournent sur Mavericks à http://roaringapps.com/
Toutes les applis n'y sont pas référencées mais il y en a beaucoup.

avatar oeilneuf | 

Pour acheter un bouquin sur Pixelmator (https://www.macg.co/logiciels/2014/05/un-livre-en-francais-sur-pixelmato...), j'ai cloné mon Mac mini sous OS X 10.8 afin de le passer en 10.9 (autre solution, acheter un iPad…). Très bon bouquin, mais Office ne veut plus se lancer (la licence n'est plus reconnue), donc, je ne peux que tester Mavericks, pas y rester. Et là, pour utiliser les nouveautés de Pixelmator 3.2, il faut OS X 10.9… Je râle, je râle, n'empêche que Pixelmator est excellent ! Félicitations !

avatar cascayoyo | 

Bonjour OeilNeuf, j'ai regardé vite fait sur internet, beaucoup de personnes ont eu des soucis divers au passage à Mavericks avec Office. Certains en sont venus à bout en faisant une réinstallation complète d'office. D'autre des manips peut-être un peu plus poussées. Je ne me souviens plus où j'ai vu ça, mais tu devrais creuser. Même si je pense que tu as déjà dû sacrément creuser.
Ou contacter directement Microsoft.
Bref il y a moyen de régler ton soucis. Le tout est de trouver la solution.
Merci pour le lien.

avatar iRobot 5S | 

Inpaint le fait déjà depuis longtemps et gratuitement !

avatar Le docteur | 

Inpaint le fait peut-être, mais il le fait très mal.

avatar iRobot 5S | 

@Le docteur :
Ça dépend si c'est un bras devant la mer que tu veux effacer ou une personne entière devant plusieurs objets.

avatar tonio974 | 

Salut à tous,

J'adore Pixelmator, je l'ai acheté pendant la promo du mois dernier, il est très ludique, ça change de Gimp que j'utilisais avant.
Seul gros défaut pour moi: peu de tutos sur le net à part ceux du site officiel...
J'espère que ça va se développer...

avatar Philactere | 

@iRobot 5S :

Les soviétiques le faisait aussi sous Staline. Parfois plutôt bien même.

avatar iRobot 5S | 

@Philactere :
Ils prenaient combien de jours ?

avatar Philactere | 

@iRobot 5S :
Il fut une époque, pas si lointaine, où on prenait le temps qu'il faut. On ne travaillait pas dans l'urgence en continue, moins de stress et la qualité était là aussi.
Merci à l'informatique et à son accélération de tous les process qui fait que cette époque est malheureusement révolue.

CONNEXION UTILISATEUR