Adobe Creative Cloud est disponible en location

Nicolas Furno |
Comme prévu, Adobe commercialise à partir d’aujourd’hui l'offre Creative Cloud qui succède à la Creative Suite. Cette nouvelle version abandonne les logiciels en boîte ou en téléchargement payant, au profit de nouvelles versions accessibles uniquement avec un abonnement mensuel. Comme l’éditeur l’explique sur son blog, ces nouvelles versions sont aussi l’occasion d’intégrer des centaines de nouveautés.



Dans la suite de cet article, aperçu rapide de la nouvelle formule imposée par Adobe, mais aussi des nouveautés pour chaque logiciel…



Des logiciels et des services



Adobe avance plusieurs avantages à son nuage désormais obligatoire, parmi lesquelles le stockage des documents en ligne (20 Go de base, 100 Go pour les offres professionnelles). Pour gérer la synchronisation des données et organiser ses fichiers, une nouvelle application fait son apparition sur votre ordinateur. Avec la Creative Cloud, on peut aussi synchroniser les préférences de ses logiciels entre ordinateurs, y compris entre Mac et PC.

L’éditeur précise que ce logiciel est appelé à évoluer : à terme, Cloud Creative app devrait être un vrai service de synchronisation, avec versionnement pour revenir en arrière, mais aussi la possibilité de partager un dossier à quelques utilisateurs seulement. Ces derniers pourront commenter les éléments partagés et les commentaires apparaitront dans le logiciel. Une application iOS est également prévue pour accéder aux fichiers depuis un appareil mobile.



Adobe a ajouté d’autres services pour enrichir son offre dans le nuage. L’intégration à Behance, réseau social dédié au partage de créations et acheté par l’éditeur l’an dernier, en est un. On pourra envoyer son travail directement depuis les logiciels qui composent la suite dans le nuage, avec l’avantage de mettre automatiquement à jour le document quand vous le modifiez sur votre ordinateur. Ce service permet en outre de créer rapidement un portfolio accessible comme n’importe quel site.

Si vous avez besoin de formation, l’abonnement Creative Cloud offre un accès à des centaines de tutoriels. L’éditeur annonce que deux-cents nouveautés ont été ajoutées à la base de données. Adobe offrira aussi à l’avenir un accès complet aux 700 polices de Typekit ; on peut voir dans cette vidéo une intégration du service depuis Photoshop.



Nouveautés en pagaille



Chaque logiciel de la suite a été mis à jour avec à chaque fois des dizaines de nouveautés, petites et grosses. Impossible de tout évoquer ici, mais Adobe a mis à jour les différentes pages de son site avec les nouveautés présentées en français, et souvent avec des vidéos.

Pour Photoshop CC par exemple, on note plusieurs dizaines de nouveautés, parmi lesquelles un nouveau filtre de netteté, la possibilité de modifier des formes vectorielles (rectangles arrondis notamment), la sélection de plusieurs formes vectorielles ou encore un outil dédié à réduire les tremblements d’un appareil photo. Pour plus d’informations, vous pouvez vous reporter à cet article qui évoquait en détail ces nouveautés.



Autant de nouveautés au programme d’Illustrator CC avec, entre autres, un outil d’édition de texte plus évolué qui gère notamment chaque lettre indépendamment, un module de recherche de polices et la synchronisation des polices depuis TypeKit, l’import de plusieurs fichiers en une fois et l’export en CSS ou encore la synchronisation des couleurs piochées avec l’application iPhone Adobe Kuler [1.0 – US – Gratuit – Adobe].


Intégrée au cloud d’Adobe, la Digital Publishing Suite, Single Edition ajoute des fonctions à InDesign CC pour créer des applications iPad. L’éditeur précise qu’il n’est pas nécessaire de taper une seule ligne de code pour obtenir une application prête à l’emploi. À propos de ce logiciel, l'éditeur évoque aussi des performances en hausse grâce au passage au 64 bits, une interface modernisée et plus cohérente, la gestion des écrans Retina, la recherche de polices et la possibilité d'en sélectionner comme favoris ou encore la création de QR codes.



Dans un autre domaine, Premiere Pro CC s’améliore lui aussi. L’édition de vos vidéos est plus précise avec une timeline revue et corrigée, le logiciel permet de retrouver plus facilement les sources originales des fichiers qui composent votre montage, on peut contrôler l’audio plus précisément, on peut utiliser le format Apple ProRes (OS X Mountain Lion est nécessaire) et le moteur a été revu avec la gestion d’OpenCL et CUDA pour accélérer les traitements.



Si vous créez des sites internet, Dreamweaver CC intègre quelques nouveautés, dont un éditeur CSS amélioré pour créer rapidement des dégradés ou des ombres, la possibilité de créer plus rapidement des sites responsifs (automatiquement adaptés à chaque taille d'écran) ou encore l’intégration de widgets jQuery UI ou la gestion des transitions en CSS3.

Pour les besoins plus modestes, Muse CC évolue également : intégration des services Creative Cloud (dont Behance), ajout d’un effet de parallaxe très à la mode pour défiler (ci-dessous) ou encore la possibilité de modifier le site depuis le navigateur et d’envoyer les changements au logiciel.



Tarifs et conditions



La Creative Cloud est accessible uniquement avec un abonnement mensuel, on ne peut pas l’acheter une fois et l’utiliser à vie. L’éditeur a simplifié au maximum sa grille tarifaire, même si Adobe doit tenir compte de cas particuliers, notamment en entreprises.

Pour un client seul, le tarif est simple : 61,49 € par mois pendant un an pour un accès complet à la suite logicielle, pour 20 Go de stockage dans le nuage d’Adobe et pour accéder à tous les services associés à l’offre. À l’année, on est légèrement en dessous de 740 €, soit largement moins qu’une licence complète de la Creative Suite. Une offre sans engagement est également proposée, mais il faudra payer le prix fort : le tarif monte à 92,24 € chaque mois. Si vous possédez déjà une licence (Adobe CS3 ou mieux), vous bénéficiez toutefois d’une offre à 36,98 € par mois sur un an, voire 24,95 € par mois sur un an si vous aviez une licence de la CS6.



Outre ce tarif pour un accès complet, vous pouvez opter pour un seul logiciel à 24,59 € par mois. Les entreprises pourront, quant à elles, s’orienter vers la formule équipe à 86 € par mois HT pour un accès complet à Creative Cloud, mais aussi 100 Go de stockage. Pour tester cette nouvelle formule, l’éditeur propose une offre gratuite : limitée à trente jours, elle offre un accès à tous les logiciels et à 2 Go de stockage dans le cloud.

Signalons aussi une formule éducation à 19,99 € le mois qui est identique à la formule individuelle complète, mais limitée dans le temps. Ce prix n’est valable que la première année, d’une part, mais l’offre doit être souscrite avant le 25 juin d’autre part. En d’autres termes, inscrivez-vous dans les sept jours qui viennent pour en bénéficier, sachant qu’il faudra être éligible (explications).

Cet abonnement ne signifie pas que vous aurez besoin d’un accès permanent à internet. De fait, il faudra toujours télécharger en local les logiciels que vous désirez utiliser et Adobe indique que vous pouvez vous déconnecter une fois que c’est fait. Seule contrainte, une connexion par mois environ pour vérifier que vous pouvez toujours utiliser la Creative Cloud. Si votre abonnement n’est plus valide, les logiciels ne fonctionneront plus à partir de ce moment. En contrepartie, vous aurez gratuitement accès à toutes les nouveautés tant que vous restez abonné.



Sur le même sujet :
- Adobe parle du Cloud, de son évolution, du piratage et de futurs matériels
avatar ArthurPrchy | 
C'est une sorte de freenium adapté aux grands logiciels. Je ne sais pas pourquoi, mais,je sens que le consommateur va être perdant en comparaison des offres d'il y a 3-4 ans...
avatar rikki finefleur | 
En prise directe avec la NSA.. et machine sous contrôle Adobe.. le cloud c'est formidable. Autre problème dans quelques années si tu souhaites ré-ouvrir tes documents, ben tu n'as plus rien, RIEN, car tu n'as pas payer une nouvelle location. La nouvelle informatique ou tu ne maitrises plus tes propres documents, tes propres softs, c'est bon, mangeons-en. hum....
avatar fosterj | 
Pixelmator + Sketch = Adios Adobe Ps : Le truc amusant c de compter le prix sur 10 ans..
avatar PowerGlove | 
Que l'on aime ou pas le principe, je pense que ce mode de consommation va représenter la grande majorité des usages des biens de type dématérialisés et des services en général... Pour les jeux, je suis sur que c'est pour bientôt... Cela permet de créer plus de concurrence entre les marques et notre société capitaliste adore ce genre de chose. Je pense même que le principe de l'apple store tel qu'on le connait va aller dans cette direction. On paiera un abonnement en fonction de son utilisation des logiciels. On payera en fonction de la quantité de musique que l'on écoute, ou des films que l'on regarde. Le principe de propriété de l'immatériel va disparaitre au profit de l'usage...
avatar GigaTouch | 
@fosterj : avec toute la haine que je porte pour Adobe depuis l'annonce de l'exclusivité Creative Cloud, permets moi de te dire que si ce duo convient à quelques particuliers, il est impensable pour n'importe quel professionnel. Rien que la base, à savoir la gestion des calques, est catastrophique sur Pixelmator et ne tient pas 15 secondes la comparaison avec Photoshop...
avatar gui | 
J'avais fait mes calculs avec une mise à niveau toutes les 2 versions d'adobe. Sur 1 an, ça se tenait niveau tarif entre la version boite mise à jour et le cloud (offre promotionnelle). Sur 2 ans et même moins, c'était la couillonade complète en prenant le cloud. Sur +....., le décalage est toujours plus grand. Je suis sur cs6 boite et je passerai au cloud le plus tard possible, car je sais que cela me coutera beaucoup plus cher et pour l'inconvénient de passer en plus en location. Grrrrrrr. Après, pour quelqu'un qui commence avec la suite, l'avantage est que le ticket d'entrée est moins cher. Il se fera juste avoir sur le long terme.
avatar Mr Eddy (non vérifié) | 
Photorumors récemment (et Scott Kelby il y a quelques temps) pensent qu'une nouvelle offre devrait être annoncée pour les photographes ou autres qui n'ont besoin que de 2 applications : http://photorumors.com/2013/06/16/adobe-is-considering-new-pricing-models-for-creative-cloud/ Ceci dit, si on compare leur prix avec le prix actuel de CS6, cet abonnement ne semble pas un mauvais calcul. Sauf que sans lui, on peut choisir de suivre chaque MAJ ou pas et surtout on ne repaye pas plein pot à chaque fois. Avec leur système, je paye Photoshop plein pot tous les 3 ans... Mon seul gros souci est la conversion du prix $-€ On est à 25€ par mois contre 20$ (soit 15€, en ajoutant 20% de taxe ca fait 18€) Sur un an, ça nous fait une différence de 84€. Pas énorme en soi, mais au fil des années ça fait lourd pour un produit qui ne leur coûte pas plus dans les 2 cas de toute façon. Et je ne parle pas de la différéce de prix pour la suite complète... A titre de comparaison j'ai acheté mon Lightroom sur Amazon US (en download) et ça m'avait fait une économie non négligeable. Ceci dit pour LR5 là j'aia acheté sur Adobe FR (la maj est étrangement quasi au même prix dans les 2 monnaies... Comme quoi ils peuvent le faire !) Bref on va être nombreux à rester sur CS6 un moment.... Surtout qu'Adobe a promis d'y faire des maj pour maintenir la compatibilité des fichiers pendant un moment il me semble.
avatar Shralldam | 
Je ne sais pas si "consommation" est le terme approprié. Ces logiciels sont tout de même destinés aux professionnels. En tout cas, quoi qu'on en dise, c'est une formule très séduisante pour les petits indépendants et les freelance, l'entièreté de la suite n'a jamais été aussi accessible.
avatar baritono | 
Jusqu'au jour où ne ne saura plus comment nourrir en énergie les énormes fermes de serveurs nécessaires à ce "tout dématérialisé"… comme dit rikiki finefleur, après avoir tout numérisé, après avoir mis tout à disposition de tout le monde grâce à internet, la régression nous revient en force par le "cloud computing" forcé qui nous verra dépossédés de tout… Bien sûr l'argument du piratage a bon dos
avatar Shralldam | 
Sinon, pour info, la vidéo de promo a été réalisée avec CINEMA 4D et After Effects. Un beau moyen de promouvoir la nouvelle synergie entre ces deux outils via CINEWARE.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Et il se passe quoi pour les étudiants après le 25 juin ?
avatar fosterj | 
La vitesse a laquelle progresse Pixelmator est sans commune mesure avec celle de Photoshop. Je trouve juste très cher les offres Adobe qui vont a l'encontre de la tendance aujourd'hui et si bien édicté par SJ : low price and bet on volume (cf final cut ou Aperture) Un moment donné, il faut comprendre que on peut être consomacteur et ne plus acheter tout ce que l'on nous dit d'acheter .. Qu'ils baissent de 50% et je recommencerais à m'y intéresser Ah et puis aussi la cs6 de Photoshop n'a vraiment été stable qu'a partir du 2ie correctif soit 6 mois après ça sortie .. Et Adobe ne te rembourse pas ..
avatar mediapress | 
le prix a déjà augmenté... pixelmator ne gère pas la quadri donc inutile pour le print...
avatar dvd | 
avant pixelmator, qui me semble limité pour du travail de pro, n'oublions pas Corel! D'ailleurs, ils accueillent à bras ouverts les utilisateurs réfractaires au cloud d'adobe. http://www.corel.com/corel/pages/index.jsp?pgid=14900014
avatar rikki finefleur | 
Clair que cela peut être intéressant pour certains. Mais les gens d'adobe sont pas fous. Comme ils voient que les nouvelles gammes n'apportent plus grand chose de nouveau, et donc que les clients ne renouvellent pas , ils poussent au paiement a vie. Il faut s'attendre bientôt (deux hypothèses méchantes). - A une augmentation du prix mensuel ou annuel d'ici un ou deux ans - Un changement de format de fichiers pour être sur que tout le monde sera sur la location. Poisson ferré, pris, rente à vie :p
avatar - B'n - | 
@ rikki finefleur : C'est clair qu'il faut freiner des 2 pieds tant qu'on peut pour éviter au maximum le « tout-cloud ». Le seul problème c'est que dans le cas d'Adobe et de la chaîne graphique, on n'a aucune alternative satisfaisante. Et rester sur la CS5 ne va être viable que peu de temps (dès le renouvellement de la machine, et donc de l'OS, on sera "obligés" de changer). Officiellement ils n'ont pas le monopole mais en pratique, si.
avatar lecoeur | 
Les dégâts du cloud, ça ne dépend que de nous, parfois il faut sortir du troupeau et simplement dire : non.
avatar momo-fr | 
Y a-t-il une option sans Prism pour le stockage Cloud ou c'est de facto scanné par la CIA et le FBI ? :-)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Comme beaucoup, Je ferait cette mise à jour le plus tard possible. Je sais pas trop dire pourquoi, mais moi je sens mal cette nouvelle orientation licence des logiciels. Effectivement, une fois pris dans l'engrenage comment récupérer des fichiers à part re-souscrire l'abonnement... ? Notamment avec les fichiers InDesign incompatible d'une version à l'autre... L'argument financier avantageux, me laisse perplexe pour les indépendants. qui renouvelle tous les ans ? avant, on faisait un provision, alors que là c'est l'abonnement mensuel, merci pour la gestion de la trésorerie... (ok nous avions une somme immobilisé en actif, mais la trésorerie est plus importante je pense) Perso leur espace cloud ils peuvent se le garder déjà que parfois on a même pas le droit de garder nos fichier sur le DD interne de la machine alors sur le cloud même en temporaire... :/ héberger aux US nous imaginons, cela peux poser problème selon les contrats...
avatar Kinky | 
On trouve de nombreux postes équipés de versions anciennes de logiciels Adobe. On a pas forcément besoin de la dernière version. Avec ce système, tout le monde devra à terme choisir d'utiliser la dernière version au prix fort. Pour certaines utilisations, une vieille version amortie peu convenir ! Maintenant, il faudra casquer à tout bout de champ. L'effet boomerang va être inévitable. XPress et autres concurrents qu'on croyait perdus vont reprendre du poil de la bête (sauf si ils font la même chose), et certaines solutions existantes vont se professionnaliser pour contrer Photoshop. Ça va pas se faire en 3 mois, mais en quelques années. C'est imparable. Après tout, InDesign s'est développé grâce aux tarifs autrefois rédhibitoires de Quark XPress.
avatar Nicolarts | 
Adobe m'a beaucoup déçu par leur manque de motivation car ils nous obligent de changer la version! Par exemple, la CS4 ne supporte pas Retina donc il me faut acheter vers CS6 ou vers Cloud car les mises a jour de CS4 arrêtent ! J'ai paye très cher pour le version ne reste pas longtemps et les mises a jour sont très court! C est vraiment dommage ! Finalement j ai MBPR et j ai fini par abandonner Adobe pour passer les autres logiciels comme Pixelmator ! Adobe perdra les clients ! L'idée de payer les mensuels sur le logiciel est très mauvais idée ! Je ne suis pas riche de payer env. 100 CHF par mois pour 2-3 a utiliser ! Quel idée a con....
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Moi j en ai mais alors ras le bol des coms négatifs sur le cloud !! On dirait des vieux de la veille !! "Hann c était mieux avant !" Mais bon sang on est dans un monde qui évolue très vite avec des technologies qui évoluent sans cesse il est donc important aujourd'hui hui d avoir des logiciels toujours à la page ! On ne fait plus seulement que du print aujourd'hui !! Hein y a des ipad des tablettes et smartphone.. Faut voir plus loin dans les besoins d aujourd'hui et de demain. Et faut reprendre aussi les calculettes car la cc sur l année ça fait 720 €!!! Pour arriver au plus de 3000€ de la master on arrive à 4 ans !!!! Et apres 4 ans faudra surement changer tes logiciels Et du coup tu seras aussi larguer en ayant louper 4 annes de dev...Sérieux même Nabilla peut comprendre ça !! :-) je suis en en free depuis 10 ans et j ai le cloud depuis le debut ou le prix etait de... 130€/mois!! La on pouvait dire que c etait un peu cher !! en plus y a plein de services associes avec cc alors oui faut se renseigner sur toutes les nouveautés apportées et pas rester sur les vieilles idées des boiboites ! J ai telechargė ce matin les cc et vraiment c SUPER et plus accessible niveau prix que les versions boîtes alors Bravo ADOBE !!! Merci
avatar Kinky | 
@ nicolarts : Pixelmator fait rire certains pros actuellement, mais il suffirait d'ajouter quelques fonctions manquantes (CMJN, options pour l'intégration web…) pour que beaucoup y trouvent leur intérêt. Tout le monde n'a pas besoin de toutes les options de Photoshop en fonction de leur usage, même chez les pros. Pixelmator pourrait surprendre à l'avenir. Une version pro pourrait arriver à terme, le marché potentiel est colossal.
avatar Kinky | 
le cloud n'est pa sl a solution à tout
avatar Nicolarts | 
@Kinky, c'est vrai, il me manque ces options-là et il faut accepter de trouver un autre solution. Mais j'ai encore le CS4 sur mon vieux iMac et je peux l'utiliser mais l'aujourd'hui, mon imac n'est pas principal car je travaille beaucoup sur mon MBPR donc l'iMac devient plus en plus rare sauf obliger l'utiliser pour Adobe... Mais je donnerai mes parents de mon iMac car ils ont besoin de mon iMac. C'est pour ça, je ne suis pas content pour l'arrêt des mises à jours de CS4. Ils ont pu de continuer des mises à jour ses logiciels car les clients non riche ont d'effort de mettre l'argent (comme moi) à cote pour acheter Adobe et maintenant ce n'est plus possible des mises à jours (par exemple un mise à jour de possible de travailler avec l'écran retina sans flou pixel ou inclus OS X 10.9 ou encore bien autres choses.. Voilà pourquoi je suis contre l'idée de changement et comme j'ai CS4 et j'ai le solde mais seulement un année et ensuite, les prix remontrent normal... Je trouve ça anormal !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR