Acquisition d'Arm par Nvidia : la Commission européenne lance une enquête approfondie

Mickaël Bazoge |

Nvidia va devoir ronger son frein, le fabricant ne trouvera pas Arm emballé dans un joli papier cadeau au pied du sapin pour son petit Noël. Comme prévu, la Commission européenne a lancé une enquête approfondie sur cet énorme projet à 40 milliards de dollars. Repoussant ainsi l'acquisition jusqu'au 15 mars prochain, si d'aventure le feu vert était donné.

En substance, Bruxelles craint que la nouvelle entité composée de l'américain Nvidia et du britannique Arm restreigne l'accès des concurrents du premier aux technologies du second. L'achat pourrait aussi entraîner « une hausse des prix, une diminution du choix et une réduction de l'innovation dans le secteur des semi-conducteurs », expose la Commission. L'enquête préliminaire a établi qu'Arm disposait effectivement d'un pouvoir important sur « le marché de la concession de licences sur la propriété intellectuelle des unités centrales de traitement (CPU) utilisées dans les processeurs ».

« Même si Arm et NVIDIA ne sont pas en concurrence directe, la propriété intellectuelle d'Arm est un intrant important dans les produits concurrents de ceux de NVIDIA, par exemple dans les centres de données, l'automobile et l'internet des objets », ajoute Margrethe Vestager, la vice-présidente en charge de la politique de concurrence. Et aussi des smartphones, pourrait-on ajouter.

L'enquête du régulateur vise à s'assurer que les entreprises en activité en Europe puissent avoir un accès effectif, et à des prix concurrentiels, aux technologies nécessaires pour concevoir leurs produits intégrant des semi-conducteurs. La Commission estime qu'au terme de la transaction, Nvidia serait en mesure de se livrer à des « stratégies de verrouillage susceptibles de réduire la concurrence sur le marché de la fourniture de processeurs ».

Pour apaiser les craintes de Bruxelles, Nvidia a présenté des engagements début octobre, mais la Commission a jugé qu'ils étaient insuffisants pour dissiper ses doutes quant aux effets de l'opération. Nvidia devra-t-il faire de nouvelles concessions ?


avatar esclandre77 | 

Bim. Excellente nouvelle, j'espère très sincèrement qu'ils se prennent un stop.

avatar Malouin | 

@esclandre77

Ah ? Cette sanction est dictée par des éléments factuels ?

avatar DG33 | 

@Malouin

Ils sont factuellement méchants avec le gentitim… nananèreu 🙄

avatar hdam1959 | 

@Malouin

Il n’y a pas de sanction pour le moment. Une enquête est ouverte.

avatar brevgate | 

Mais de quoi elle se mêle!!!!

avatar elliatedm | 

@brevgate

Et vous?

avatar raoolito | 

@brevgate

alors j’ai ete surpris d’apprendre ici que n’importe quel pays du monde ou deux entreprise qui fusionneraient/se racheteraient auraient des activité est en droit d’enqueter et meme de mettre un veto. si l’avis n’etait pas suivi de faits alors les deux entreprises perdraient leur droit d’exercer sur le territoire du pays.
C’etait au sujet du rachat de giphy par facebook je crois, deux boites americaines que les services de la concurrence de l’angleterre ont failli faire capoter.
evidement c’est pas l’angola ou le monte-négro qui peuvent faire peur aux geants américains, mais les grosses eocnomies si.

avatar Lucas | 

@brevgate

Elle fait son boulot ;)

avatar zoubi2 | 

@Lu Canneberges

"Elle fait son boulot ;)"

Indeed.

avatar YetOneOtherGit | 

@zoubi2

"Indeed."

Luter contre la concentration est la mission de toutes les autorités de la concurrence avec parfois des effets discutables.

Par exemple la naissance de géant européen capable de se défendre sur le marché international est souvent freiné par la commission avec des enjeux peut-être courtermistes de marché intérieur.

avatar iKalimero | 

Ce rachat va à mon sens sérieusement nuire à la concurrence la plateforme ARM est devine incontouable elle se doit de rester indépendante des autre grand acteur Intel AMD NVidia

avatar Un Type Vrai | 

Si elle est si indispensable, elle doit devenir une norme pour la concurrence.

Perso, sur le (très) long terme, je pense qu'un projet Opensource (Openchips du coup ? :D ) du type RISC V*, eProcessor ou OpenRISC vont s'imposer comme ARM d'abords sur les choses spécifiques (http://parallel.princeton.edu/openpiton/) et insignifiante (imprimante, souris, ...)
Et puis ça va s'imposer un peu partout.

D'ailleurs, Apple bricole avec Risc V : https://www.lemedia05.com/bruit-de-bits-apple-bricole-avec-risc-v-et-des-problemes-avec-windows-11/

*RISC V est clairement la base favorite, à miser quelques euros, je parierai sur celui-ci...

[@MacGe] Un petit article sur les processeurs Opensource, tenant et aboutissant ? Si on ne suit pas l'actu sur ce sujet, difficile d'avoir une synthèse

avatar debione | 

La commission fait son boulot... Bon je trouve qu'ils y mettent le temps, mais c'est normal à ce niveau de s'assurer une fois l'acquisition que l'on ne crée pas un autre mastodonte ingérable.

Et si les condition sont remplies je ne vois strictement rien de négatif dans cette acquisition.

avatar Lucas | 

Vivement que la Commission torpille le rachat par Nvidia qui a l’air effectivement bien dangereux.

Alors qu’à la base c’était une co-entreprise créée par Apple ((!) ça semble une grosse erreur stratégique de s’en être séparé au vu du parcours actuel d’Apple…), pourquoi ne pas refaire un consortium rassemblant toute l’industrie :

Apple, Google, Samsung, Sony, LG, Motorola, Intel…
voire IBM, Bull, Atos, Fujitsu, HP, les serveurs, les voitures, les supercalculateurs…

pour en faire réellement une propriété collective étant donné à quel point elle est vitale pour tous ces secteurs ?!

Évidemment que c’est une mauvaise idée que de laisser un concurrent du marché s’en arroger 100% du contrôle ! Un consortium avec un pouvoir faible pour chaque entreprise individuelle et l’engagement de faire d’ARM un standard accessible à toutes les industries, voilà ce qui serait la bonne sortie par le haut !

Je ne comprends pas qu’Apple et les autres n’insistent pas autant…

avatar IceWizard | 

@Lu Canneberges

« Alors qu’à la base c’était une co-entreprise créée par Apple ((!) ça semble une grosse erreur stratégique de s’en être séparé au vu du parcours actuel d’Apple…), »

Je pensais la même chose à une époque, mais en fait APPLE n’aurait probablement pas survécu sans la rentrée de fond occasionnée par cette vente, à un moment où la trésorerie était dans le rouge vif.

avatar YetOneOtherGit | 

@Lu Canneberges

« ça semble une grosse erreur stratégique de s’en être séparé »

Nullement c’est avec l’aide MS ce qui a sauvé Apple et cela n’a eu aucune influence sur l’importance des technologies ARM pour Apple.

Au passage le fait qu’aucun consortium de clients d’ARM n’est fait d’offres à Soft Bank pour un rachat fait penser à deux hypothèses :
- Ces clients considère que leurs accords contractuelles et leur importance économique pour ARM les préservent de manœuvres de NVidia
- Ces clients considère qu’il est fort pb que le rachat soit rétorqué par les autorités et qu’il sera alors temps de faire une offre à;Soft Bank dans de meilleurs conditions financières

avatar YetOneOtherGit | 

@Lu Canneberges

« Un consortium avec un pouvoir faible pour chaque entreprise individuelle et l’engagement de faire d’ARM un standard accessible à toutes les industries, voilà ce qui serait la bonne sortie par le haut ! »

Et ce potentiel consortium ne c’est pas manifesté pour faire une offre à Soft Bank d’où les hypothèses précédentes

avatar marc_os | 

Ah que c'est beau le capitalisme !
La concurrence c'est le bien qu'ils disaient.
Mais en vérité, toute entreprise qui a pour obligation de satisfaire ses actionnaires a aussi pour obligation de grandir, car ces derniers réinvestissent leur gains, ce qui peut se traduire de manière triviale par "ils en veulent toujours plus". Or les marchés étant de taille finie, toute croissance infinie dont auraient besoin les capitalistes est impossible. (Ça commence à se savoir dirait-on. Cf. notre planète qui pâtit de cette croissance capitalistique qui voudrait ne jamais finir.) Donc, quand le marché est saturé, la seule possibilité de croître est de bouffer les concurrents, en général d'absorber d'autres entreprises. Vive les monopoles ! (Tiens, il y a des lois anti-trust parait-il dans certains pays pour tenter de contrecarrer - vainement - cette conséquence inhérente au capitalisme qui est de fabriquer in fine des monopoles...)
Et cerise sur le gâteau, ça va provoquer des licenciements.
Ben oui, cette entreprise qui bouffe l'autre, c'est pas gratuit. Or les actionnaires veulent des bénéfices accrus, et vite. Il faut donc rentabiliser au plus vite cet argent dépensé (40 milliards 😳!). Ce qui veut dire qu'il faut : Primo récupérer au plus vite cet argent investi (40 milliards !), secundo : faire encore plus de bénéfices pour satisfaire les actionnaires. Mais ça n'arrive pas du jour au lendemain. Que fait une entreprise alors pour dégager vite fait "bien" fait des bénéfices ? Des économies dites « d'échelle ». Et comment fait-on rapidement beaucoup d'économies ? Sur les salaires bien sûr, càd via des licenciements, si possible massifs pour être vraiment efficace.
On appelle ça "synergie" dans le jargon politiquement correct entrepreneurial. On va soit disant supprimer les "doublons," etc.
On peut aussi augmenter les prix, tout dépend du marché. Ce qui est relativement facile si on a une clientèle « captive », càd qui n'a pas vraiment le choix, ce qui est le cas avec certaines de ces licences que voudrait acquérir Nvidia.
Apple ne doit-elle pas payer des licences à ARM ? Car il me semble qu'Apple utilise des cœurs ARM. Attention, cette acquisition risque donc aussi de rendre les puces made by Apple plus chères, donc tous les produits d'Apple dans le futur.
C'est-y pas beau le capitalisme ?

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"Ben oui, cette entreprise qui bouffe l'autre, c'est pas gratuit. Or les actionnaires veulent des bénéfices accrus, et vite. Il faut donc rentabiliser au plus vite cet argent dépensé (40 milliards 😳!). Ce qui veut dire qu'il faut : Primo récupérer au plus vite cet argent investi (40 milliards !), secundo : faire encore plus de bénéfices pour satisfaire les actionnaires. Mais ça n'arrive pas du jour au lendemain. Que fait une entreprise alors pour dégager vite fait "bien" fait des bénéfices ? Des économies dites « d'échelle ». Et comment fait-on rapidement beaucoup d'économies ? Sur les salaires bien sûr, càd via des licenciements, si possible massifs pour être vraiment efficace."

C’est gentil de faire des généralités mais ils seraient peut-être intéressant de comprendre ce qu’est AMD, quelle est sont historique entrepreneurial et actionarial, quels sont les potentiels de retour sur investissement de NVidia …

Quand on fait des généralités grossières au final ont dit des bêtises 😎

avatar marc_os | 

@ YetOneOtherGit

> Quand on fait des généralités grossières au final ont dit des bêtises

Je te retourne le commentaire, car tu n'as rien fait d'autre.
Tu pourrais au moins d'une part te donner la peine d'expliquer en quoi ces généralités sont grossières, d'autre part pourquoi elles seraient non applicable dans ce cas de figure.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"Tu pourrais au moins d'une part te donner la peine d'expliquer en quoi ces généralités sont grossières"

Je pensais l’avoir fait sans rentrer dans la lourdeur.

Toutes les fusions/acquisition ne se ressemblent pas aussi bien sur leur forme, leurs enjeux ou leur retours sur investissement.

Dans ton propos tu met rapidement tout dans le même panier dans un dangereux réductionnismes.

L’éventuel rachat d’ARM par NVidia n’est en rien comparable à celui d’un constructeur automobile par un autre, à la fusion de deux acteurs d’un même secteur, à un LBO …

C’est un de tes défauts pour toi tout est pareil ce qui n’est absolument pas le cas.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"Je te retourne le commentaire"

Réthorique de préaux que celle du « c’est celui qui dit qui est »

Essayes donc d’identifier des généralités grossières dans mes propos 😎

avatar marc_os | 

@ YetOneOtherGit

Essayes donc de répondre aux questions au lieu de te contenter d'attaques personnelles.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"Essayes donc de répondre aux questions"

Essayes de comprendre les réponses qui ne sont en rien des attaques personnelles mais des attaques contre tes propos approximatifs 😎

Je t’ai clairement donné tous les éléments qui devraient te permettre de comprendre en quoi tu fais des amalgames périlleux

Seule les propos existent ici et ils se confondent évidemment avec les persona que nous projetons.

avatar marc_os | 

> Toutes les fusions/acquisition ne se ressemblent pas

En quoi ne se ressemblent-elles pas ? Mystère.

> L’éventuel rachat d’ARM par NVidia n’est en rien comparable à...

En quoi n'est-il en rien comparable ? Mystère.

> Réthorique de préaux

Attaque personnelle (qui comme toute attaque personnelle discrédite son auteur.).

CQFD.
Bonne soirée, je retourne à ma vie normale.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"Attaque personnelle"

Nope, c’est tout simplement de la réthorique de préau et j’attaquais tes propos et non ta personne.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"En quoi n'est-il en rien comparable ? Mystère."

L’éventuel rachat d’ARM par NVidia n’est en rien comparable à celui d’un constructeur automobile par un autre, à la fusion de deux acteurs d’un même secteur, à un LBO …

Après si tu as besoin de plus d’informations, il suffit de demander.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"CQFD"

C’est toujours surprenant comment cette abréviateurs mathématiques est foulée au pied pour essayer de donner de la valeur à une construction logique bancale qui n’a strictement rien à voir avec la rigueur de la mathématique 😳😳😳

Nope tu ne démontres strictement rien avec tes procès d’intention reposant sur une incapacité à distinguer les propos et la personne.

Ici je juge la réthorique que tu met en œuvre et qui est effectivement d’un niveau de préau de primaire.

Si tu te sens atteint dans ta dignité projette une image plus digne d’estime quant à tes capacités réthorique.

Et ce constat sur ta réthorique ne sert en rien d’argument contre la posture que tu défends, c’est en prime et ne fait nullement partie de l’argumentation.

Sur l’argumentation elle est extrêmement évidente : les fusions/acquisition n’ont nullement l’unicité de forme, d’objectif, de retour sur investissement que tu imagines par réductionnisme.

C’est une évidence factuelle vérifiable qui ne devrait pas avoir besoin de plus pour être défendu et qui ne relève absolument pas de l’opinion personnelle.

Pour le reste tu montres depuis toujours une grande ignorance des questions business et économique qui s’appuie sur une idéologie assez mal comprise.

Et là encore ce sont tes propos, tes connaissances, tes arguments … ici que je juge et non ta personne.

On peut sans grande perte resumer ton message à « Capitalisme vilain pas beau » ce qui ne permet pas d’aller très loin dans la réflexion.

avatar Et Zou | 

Je ne comprends pas bien en quoi cela concerne la commission européenne ni de quel droit elle agit.
L'article de dit rien à ce sujet.

avatar YetOneOtherGit | 

@Et Zou

« Je ne comprends pas bien en quoi cela concerne la commission européenne ni de quel droit elle agit. »

Une des missions de la commission est d’éviter les concentrations nuisibles à la concurrence : donc toutes fusions ou acquisitions entre des entre majeures doit être validée.

Et ce n’est en rien une spécificité locale, tout les pays développés encadrent les fusions.

Cela peut aller d’une interdiction jusqu’à des conditions au rachat pour limiter la puissance.

L’état naturel d’un marché non régulé c’est le monopole ou au mieux le duopole, les plus fort finissant au fil du temps par écraser la concurrence.

Le rôle des régulateurs est d’essayer de casser cette dynamique naturelle de la concurrence pour préserver l’intérêt des consommateurs et des acteurs des marchés.

De nombreuses fusions/acquisitions ont été interdites ou conditionnées par les autorités européennes ou étasuniennes dans les dernières décennies.

La vraie libre concurrence n’existe jamais longtemps mais les régulateurs essayent de préserver le meilleur équilibre envisageable.

La lutte contre les trust et la concentration à commencée à la fin du XIX° siècle au USA avec le Sherman Act et n’a jamais cessée depuis.

avatar debione | 

Perso, je ne suis pas du tout pour qu'un consortium général rachète... En cause: cela créerait une hégémonie... Et l'hégémonie est hyper mauvaise pour l'émergence de meilleure solution.

CONNEXION UTILISATEUR