Escroquerie en ligne : comment éviter l’usurpation d’identité et comment réagir ?

Nicolas Furno |
Club iGen 👑

C'est grâce au Club iGen que nous pouvons vous offrir cet article en accès libre. Le Club nous permet de creuser des sujets qu'on ne pourrait traiter en temps normal. En plus des contenus exclusifs, les membres du Club iGen bénéficient d'un site dédié et personnalisable à souhait, et… pas de pub. Alors n'hésitez pas à nous soutenir, et abonnez-vous !

Quand on passe par des plateformes en ligne pour des transactions entre particuliers, on n'est jamais trop prudent. Comme je le racontais récemment, j’ai transmis sans le savoir une copie de ma carte d’identité et un justificatif de domicile à un escroc qui se faisait passer pour le vendeur d’un véhicule sur Le Bon Coin :

Cette arnaque dont j’ai été victime a suscité beaucoup de commentaires et j’ai reçu de multiples retours et conseils à la suite. Ces enseignements seront utiles à tous ceux qui envisagent de vendre ou acheter sur les sites de petites annonces ainsi qu'à tous ceux qui essaient de louer un logement.

Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place pour limiter les risques d’usurpation d’identité ? Et si vous vous êtes fait avoir comme moi, quelles sont les mesures à prendre pour prévenir les risques les plus graves liés à ce type d'escroquerie ?

Comment limiter les risques d’usurpation d’identité ?

Pour éviter tout risque d’usurpation d’identité, la première règle est la plus simple à comprendre, mais elle ne peut pas toujours être appliquée. Évitez d’envoyer vos documents personnels, y compris la copie d’un document d’identité, à un tiers. Refusez d’envoyer votre carte nationale d’identité pour n’importe quel prétexte, même si la demande semble légitime, surtout si c’est à un particulier que vous n’avez jamais vu.

Si l’envoi est inévitable, assurez-vous au maximum de l’identité et de la légitimité du destinataire. Êtes-vous sûr que ce n’est pas un escroc qui se fait passer pour le vendeur légitime, comme cela m'est arrivé ? Pour limiter les risques, le mieux reste la rencontre en personne, à côté du véhicule en vente ou dans le logement en location. À défaut, il existe des méthodes simples à mettre en œuvre aujourd’hui, comme la visioconférence beaucoup plus difficile à truquer qu’un mail ou même un appel.

Si vous n’avez pas le choix, que vous devez envoyer des copies de vos documents personnels et que vous pensez que le destinataire n'est pas un escroc, le second conseil est tout aussi important : n’envoyez pas une copie brute des documents, associez-les explicitement à la transaction en cours. Écrivez directement sur la copie de la pièce la date et son rôle, par exemple « Document envoyé le 3 mars 2021 pour l’achat d’une Tesla Model 3 ». Vous pouvez même ajouter le nom du destinataire, pour rendre le document encore plus inutilisable dans tout autre contexte.

Ainsi marqué, ce faux permis est parfaitement lisible pour vérifier votre identité, mais inutilisable pour toute démarche officielle.

L’objectif est d’éviter que cette copie puisse servir dans un autre contexte, que ce soit auprès d’une banque pour l’ouverture d’un compte ou bien sur le même site de petites annonces pour perpétuer des arnaques. Inscrivez ces informations sur le document envoyé, pas juste à côté, pour éviter un recadrage ou un masquage simplifié. Selon le document, vous pouvez aussi masquer une partie des informations, par exemple le numéro de la carte nationale d’identité.

Dans le même ordre d’idée, évitez d’envoyer un scan parfait au format PDF avec une image d’excellente définition. Choisissez plutôt l’envoi d’une image JPEG de qualité moyenne, suffisante pour que les données restent lisibles, mais difficilement exploitable pour être détournée d’une manière ou d’une autre.

Le choix des pièces à envoyer est aussi important. Si vous en avez un, privilégiez un permis à une carte nationale d’identité ou un passeport. Et n’envoyez pas de facture d’eau, d’électricité ou de gaz, et encore moins un avis d’imposition ; en guise de justificatif de domicile, optez pour les attestations qui sont de plus en plus proposées par les fournisseurs d’énergie. Ces documents ne sont pas acceptés aussi facilement pour ouvrir un compte bancaire, l’une des usurpations d’identité les plus nuisibles.

Boursorama, par exemple, n’accepte pas le permis et demande de préférence un avis d’imposition, à défaut une facture pour le justificatif de domicile. Autre exemple chez Fortuneo, qui n’accepte qu’un échéancier ou une facture de moins de trois mois, et refuse une simple attestation pour ouvrir un compte.

Ilek, mon fournisseur d’électricité et gaz, propose des attestations d’abonnement en guise de justificatif de domicile. C’est une bonne idée d’envoyer ce type de document à la place d’une facture, car il est moins universellement accepté.

Si vous devez partager des documents pour une location de logement, sachez qu’il existe un service gouvernemental dédié : DossierFacile.fr. Il marque automatiquement les documents envoyés pour constituer un dossier, ce qui est pratique pour ne pas avoir à le faire à chaque fois, mais ce service ne fonctionne qu’en France et uniquement pour les locations immobilières.

Pour les achats ou ventes de voiture, il existe aussi un site officiel à recommander pour connaître l’historique du véhicule : HistoVec. Le vendeur partage les informations importantes sur ce site et l’acheteur peut obtenir un accès par ce biais, sans échange de copie des documents officiels. Pour la vente elle-même, plusieurs intermédiaires entre particuliers existent sur le marché : PayCar (utilisé pour le paiement sécurisé sur Le Bon Coin) ou Cocoricar (même système, avec une garantie sur le véhicule acheté) pour garantir le paiement ; Reezocar ou Carizy pour ajouter une sécurité supplémentaire avec une inspection préalable de la voiture.

On m’a aussi suggéré l’app Fawkes spécialisée dans le brouillage des visages pour contrer les systèmes de détection automatisés. L’image produite par cet outil reste lisible pour un humain, mais un ordinateur ne peut pas la valider. Je ne sais pas si cela fonctionne concrètement, mais vous pouvez toujours passer vos documents officiels avec photo par cet outil avant de les envoyer, c’est une sécurité supplémentaire.

Comment réagir si vous avez envoyé des documents à un escroc ?

Comme moi, vous avez envoyé par erreur des copies de vos documents officiels à un escroc ? Il n’y a malheureusement pas grand-chose à faire pour éviter leur diffusion sur les sites de petites annonces dans le cadre d’autres arnaques, mais vous pouvez entreprendre plusieurs actions pour limiter les pires cas d’usurpation d’identité.

Commencez par alerter immédiatement votre banque de l’incident. On ne sait jamais, la personne qui a obtenu vos documents pourrait essayer de se faire passer pour vous auprès de la banque et accéder à vos comptes à votre insu. C’est une étape préventive d’autant plus importante et pressante si vous avez aussi transmis le RIB de votre compte bancaire.

Ceci fait, il faut enregistrer l’arnaque de manière officielle. Si c’est une escroquerie effectuée en ligne, effectuez un signalement sur PHAROS1, la plateforme du ministère de l’intérieur dédiée aux contenus et comportements illicites sur internet. Donnez toutes les informations à votre disposition : l’URL de l’annonce, le pseudo de la personne qui effectue l’arnaque ou encore le mail ou le numéro de téléphone utilisés. Plus vous donnez d’éléments, meilleures seront les chances de retrouver l’auteur des faits.

Le site du ministère de l’Intérieur qui permet de signaler des contenus et comportements illicites sur internet, y compris les escroqueries sur un site de petites annonces.

Un signalement sur PHAROS peut servir à identifier la personne à l’origine de l’arnaque, mais pas à vous protéger. Pour cela, vous devez porter plainte pour escroquerie si vous le pouvez, à défaut déposer une main courante au commissariat de police ou à la gendarmerie. Le dépôt de plainte est préférable, car la main courante est uniquement enregistrée localement et n’a aucun effet concret. Mais j’ai pu le vivre moi-même, déposer une plainte pour une escroquerie n’est pas toujours possible et la main courante peut être votre seule option.

Mon conseil si vous êtes sûr d’avoir eu affaire à un escroc est de commencer par une pré-plainte, à remplir sur le site dédié. Détaillez l’escroquerie, en indiquant les mêmes informations que sur PHAROS. Le commissariat/gendarmerie choisi à la fin de la procédure vous contactera pour définir un rendez-vous et acceptera le dépôt de plainte, ou basculera alors sur la main courante. Dans mon cas, on m’a refusé la plainte au motif que l’escroquerie n’impliquait pas d’échange financier.

En théorie, ce n’est pas nécessaire, il suffit de prouver la tentative d’escroquerie — ce que je peux faire, ayant obtenu confirmation du véritable propriétaire et vendeur du véhicule — pour qu’une plainte soit recevable. Une bonne source dans le milieu nous a confirmé que ma plainte pour escroquerie aurait dû être acceptée et que l’agent à qui j’ai eu affaire n’avait pas à la refuser.

Si l’agent qui vous reçoit ne veut rien entendre, déposez une main courante malgré tout et si vous le pouvez, réessayez dans un autre commissariat. Vous pouvez aussi porter plainte directement auprès du procureur de la République en utilisant ce formulaire, mais il est préférable de commencer par une pré-plainte en ligne et un dépôt en commissariat ou gendarmerie.

Même si la main courante n’a aucune valeur juridique en soi, elle reste importante si vous avez transmis des documents à un escroc. En cas d’usurpation d’identité avérée, vous devrez porter plainte — cette fois une plainte pour usurpation d'identité et non plus pour escroquerie — et la main courante sera un élément important, à la fois pour vous défendre en prouvant la date des faits, ainsi que pour monter le dossier de plainte plus facilement.

Vous ne pouvez pas empêcher entièrement une usurpation d‘identité, puisqu’il n’existe pas en France de fichier centralisé qui permettrait de bloquer l’utilisation des documents que vous avez transmis. Pour limiter les risques, vous avez malgré tout deux options à envisager, à commencer par le renouvellement des documents transmis. Ce n’est pas possible pour un justificatif de domicile, mais vous devriez pouvoir renouveler votre carte nationale d’identité avec l’aide d’une main courante.

C’est ce que j’ai fait, mais j’ai bénéficié d’un coup de pouce : je suis en train de déménager et cela suffit à obtenir un renouvellement gratuit de ma carte. J’ai demandé à l’officier d’état civil qui m’a accueilli en mairie comment on aurait procédé sans cela et sa réponse était plus floue, puisque ce cas de figure n’existe pas. La déclaration de perte ou de vol devrait pouvoir être utilisée à cette fin, même si techniquement votre carte n’est pas perdue ni volée. Autre défaut à noter, le délai important qui peut être nécessaire : il fallait ici un mois d’attente pour obtenir un rendez-vous. J’ai fort heureusement bénéficié d’un désistement, car sans cela, la démarche aurait été inutile.

Maintenant que la demande a été faite, le numéro de mon ancienne carte d’identité sera reconnu comme non valide en cas de test. D’après une bonne source dans le milieu, les institutions bancaires en France vérifient systématiquement le numéro d’une carte d’identité lors de la création d’un compte bancaire ou l’ouverture d’un crédit. Ce n’est pas forcément le cas des néobanques étrangères, mais vous limiterez les options d’usurpation par ce biais.

Vous pouvez aussi contacter directement les organismes susceptibles d’être utilisés pour usurper votre identité et les prévenir. J’ai testé pour vous, le bilan est mitigé : même quand cela fonctionne, c’est une procédure lente et assez pénible. Sofinco et Cofidis ont accepté de créer un dossier à mon nom avec les informations concernant la crainte d’usurpation d’identité. Même bilan avec Sosh, qui a mis une alerte pour prévenir l’ouverture d’une ligne supplémentaire à mon nom.

Cofidis dispose d’une adresse mail qui permet de signaler une possible usurpation d’identité. Il suffit d’envoyer quelques informations pour créer un dossier qui bloquera toute ouverture de crédit à ce nom. Malheureusement, ce n’est pas aussi simple partout et il faut répéter ce genre d’opération pour chaque organisme susceptible d’être une cible.

Il faudrait toutefois refaire la même démarche pour Orange, sans compter tous les autres opérateurs, ce qui est fastidieux. Et puis vous ne pourrez pas nécessairement prévenir tous les cas. En particulier, les banques que j’ai contactées exigeaient une plainte en bonne et due forme pour faire quoi que ce soit, y compris pour vérifier si un tiers avait créé un compte à mon nom. Vous n’aurez pas de plainte pour usurpation d’identité sans pouvoir prouver qu’elle a eu lieu et vous ne pourrez pas empêcher une usurpation d’identité sans plainte. C'est le serpent qui se mord la queue.

Même sans avoir déposé de plainte, il est possible de contacter la CNIL pour connaître la liste des comptes bancaires en France ouverts à votre nom. Vous devrez envoyer un courrier avec une pièce d’identité, la démarche est précisée à cette adresse.

Il n’est hélas pas réellement possible d'empêcher toutes les tentatives d'usurpation d'identité, mais vous pouvez limiter la casse avec ces mesures. Il ne vous restera plus qu’à espérer que vos documents ne soient pas utilisés de manière malveillante, en sachant qu’en signalant l’escroquerie sur PHAROS et au commissariat avec une plainte ou une main courante, vous avez fait le maximum pour vous protéger si cela devait arriver.


  1. Pour « Plateforme d'harmonisation, d'analyse, de recoupement et d'orientation des signalements », ouf. ↩︎


avatar TheRV | 

Pour déposer plainte il suffit d’envoyer un courrier postal au Procureur de la république. Détaillez bien tous les éléments, joignez les pièces, etc. pour qu’une enquête puisse être menée. Un commissariat sera saisi.
Cela évite de passer par la case commissariat et de prendre le risque de se faire bouler ou que la plainte soit prise à la va vite vu la masse de plaignants. Le dépôt de plainte en commissariat n’est qu’un service proposé aux usagers. Autant s en passer pour ce genre de faits « complexes » pour donner des chances à un tel dossier de pouvoir être traité convenablement

avatar Shazam_by_alex | 

Bonsoir,

Tout d’abord, félicitations pour la qualité de ce billet !! Personne n’est à l’abri même la plus prudente de subir des événements de personnes malhonnêtes.
Je voudrais juste reprendre un point et insister dessus :
En effet, en France, il ne peut être refuser à quelques citoyens qui en formule l’expression de porter plainte. La main courante n’a d’effet utile que pour le ces cas ou la partie défenderesse et la partie adverse sont présentes et représentent un seul dépôt de fait. Mais sans force probante face à un tribunal. En revanche pour la main courante et pour ne pas non plus devenir “l’escroc” et même si vous connaissez l’identité de l’escroc, il est de norme à déposer une plainte contre X (pour éviter le retour de bâton et les poursuites en diffamation) mais avec l’identité connue du commettant !! A cette demande, et encore une fois, aucun organe judiciaire ne peut vous refuser une prise de plainte qui de fait devient irréfragable devant une cour ou un juge. Ceci se traduit par la définition qu’un acte judiciaire vous a été délivré dans le cadre d’une enquête à charge ou à décharge et que les services du procureur de la république ont été informé. Le pire des cas est effectivement le vol, l’usurpation ou l’utilisation de civilité d’une personne sans son autorisation ou permission qui ne serait être justifié par un écrit valable (document manuscrit et non-typographié, accompagné de la valeur de droit de la date du jour et de la signature de la personne et d’un document officiel d’état, CNI ou passeport.) il est aussi bon de rappeler que le code de la consommation et plus généralement le code civil ne reconnaît pas le permis de conduire comme une pièce d’identité recevable au titre de justificatif d’identité. À vous rappeler aussi que si une plainte n’est pas acceptée par une entité de justice de proximité, une saisie du procureur de la république est possible, rapide et gratuite. Pour cela, il vous suffit de rédiger sur papier libre auprès du procureur de la république la plainte que vous voulez porter à la connaissance des services de la république. Ce courrier s’accompagne des éléments constitutifs de l’infraction et pour le coup une copie d’une pièce d’identité en cours de validité. Vous pouvez aussi vous adresser à votre banque ou votre assurance de maison si vous avez une assurance civile qui vous permettra d’être représenté ou défendu si nécessaire. Bonne soirée

avatar smog | 

@Shazam_by_alex : merci beaucoup pour ces précisions.

avatar TheRV | 

@Shazam_by_alex

J’apporte qq corrections à vos déclarations :
- La main courante peut être utile aussi en l’absence des deux parties pour laisser des traces de certains événements. Par exemple des tapages récurrents qui n’ont pu être constatés par la police, les récépissés de main courantes pourront alors servir lors d’un conseil syndical à l’encontre du fauteur de troubles. Et pour rapporter des faits dont on est pas la victime en l’absence de procédure.
- bien que non considéré comme la pièce ayant la valeur probante la plus forte aux yeux du code civil, un permis de conduire est une pièce officielle qui a autant de valeur lors d’un contrôle de police qu’une carte d’identité ou un passeport.
- n’envoyez PAS, dans la mesure du possible, une copie de vos pièces d’identité dans la plainte adressée au procureur. Ce serait quand même bête que le courrier soit perdu ou intercepté avec la copie de votre pièce... cela vous ferait alors craindre une seconde escroquerie. De toute manière, après la plainte auprès du procureur, elle sera adressée à un commissariat et vous serez convoqué pour être entendu.
- la plainte n’a aucune valeur irréfragable aux yeux d’un juge. Vous imaginez !? On pourrait dénoncer n’importe quoi pour faire condamner n’importe qui !

avatar philzhorn | 

@Shazam_by_alex

avatar kwaker | 

Merci pour toutes ces infos bien utiles! Je met l’article en favori ça peut toujours servir. ( et ça servira j’en suis sûr !)

avatar esclandre77 | 

En plus de prévenir les organismes bancaires il faudrait prévenir les opérateurs téléphoniques, mobiles. Les usurpateurs recherches aussi à obtenir des carte sim frauduleusement.

avatar MGA | 

Bonjour,
Avez-vous essayé de porter plainte directement auprès du procureur de la république ? C’est plus rapide et efficace finalement.

https://www.service-public.fr/simulateur/calcul/Porter_plainte

avatar Danny Wilde | 

Super dossier, j’ai appris bcp de choses..

avatar raoolito | 

merci pour ce dossier ! J’aurais aimé l’avoir ya un mois, quand j’ai reçu ce email et formulaire de l’IRS américain. Ayant des contrats en cours là-bas et un compte pour vendre des ibooks apple, j’ai consciencieusement rempli le formulaire , envoyé les doc officiels etc.. et le tout par fax.
Quand la demande est revenue comme telle un mois plus tard, je me suis dis que j’etais vraiment mauvais pour remplir ces trucs et j’ai demandé au responsable administratif d’un de mes clients un coup de pouce. Il a pas mis 2mn à tiquer. Certaines tournures, certaines questions, certaines coquilles, le email en lui-meme etc…
et finalement j’ai decouvert le pot aux roses
https://www.forbes.com/sites/kellyphillipserb/2020/02/23/scammers-are-se...

j’ai finalement fait un retour au service concerné de l’IRS ils ont bien reçu la note et m’en remercie et voilà.
Desormais, mon adresse email pro, mon adresse réelle, telephone, passeport etc sont dans la nature. Peut-être un hasard mais je viens hier de recevoir un « sms de confirmation de votre demande, cliquez ici » sur un site que Firefox me recommande vivement de ne pas ouvrir car reporté comme plein de malware ^^

un hasard peut-être…..

avatar Enzo-Lyon | 

Et dire que cents dans leur intérêts également à tous ses organismes (police, banque, DAI, ...) d’accepter ces demandes et d’organiser une centralisation de ces escorqueries

avatar gardiolan | 

Enfin un sujet pour lequel les commentaires sont pertinents et au moins aussi instructifs que l'article lui-même 😊

avatar mattoo64 | 

@gardiolan

C’est exactement ce que je me disais 👍

Merci pour cet excellent article « compilation » et tous vos retours c’est très appréciable

avatar AKZ | 

Si c’est le commissariat du 3ème arrondissement de Lyon qui vous a refusé votre plainte, cela ne m’étonne pas. Suite à une agression, le policier qui m’a reçu à refusé d’enregistrer ma plainte et à fait une main courante en n’inscrivant aucun des éléments que j’avais déclaré ! J’ai pris à témoin ses collègues présents qui n’on rien moucheté. Je ne sais pas ce qui se passe dans ce commissariat de non droit, mais c’est juste scandaleux.
J’ai du me rendre dans autre commissariat lyonnais pour pouvoir le faire.

avatar Azur42 | 

A connaitre, pour la Loi : Tentative d'escroquerie vaut escroquerie !
A le vente d'un MacPro, un acheteur m'envoie un justificatif de virement… j'ai des doutes, j'appele la banque émettrice du virement qui effectivement me confirme qu'il n'y a pas de virement. Mais… (à suivre)
J'ai été pour déposer plainte, et là le Comissariat de Police me dit : pas de préjudice, pas de plainte !
Heureusement, je retourne au Comissariat le lendemain en citant la loi "Tentative d'escroquerie vaut escroquerie", et là ils enregistrent ma plainte.
Six mois après, coup de fil de la Brigade Financière, la banque auprès de qui je m'étais renseignée m'avais signalé comme appel suspect ! Et heureusement que j'avais confirmé ma plainte, car sinon c'était moi le suspect !!
Donc en cas de tentative d'escroquerie, toujours déposer plainte !!

avatar Tenas | 

Arnaque par les impôts il y a deux ans, obligé de refaire carte d’identité, passeport, carte bleu, dans quelle «monde vie t’on ...

avatar baritono | 

Bravo MacG pour ces articles fouillés, touffus… Continuez sur cette ligne journalistique d'excellence !

avatar Shazam_by_alex | 

@TheRV
Bonsoir à vous,

Et merci d'avoir pris le temps de lire ma réponse afin de la modérer sur les sujets. Effectivement, j'ai un peu soit trop allégé ou forcé les définitions de certains éléments pour l'exécution des démarches et vous suis reconnaissant que ce billet apporte toutes les réponses et les possibilités à chacun de se défendre,
Bonne soirée.

avatar TheRV | 

@Shazam_by_alex

Merci à tous pour les témoignages fort intéressants!

avatar popeye1 | 

Bravo et merci pour cet article. Bien que ne concernant pas Apple il n'en n'est pas moins intéressant pour bon nombre d'entre-nous. A refaire

Pages

CONNEXION UTILISATEUR