Bloomberg : la voiture électrique et autonome d'Apple d'ici cinq à sept ans

Mickaël Bazoge |

La voiture électrique et autonome d'Apple ne sortira pas tout de suite du garage de Cupertino. D'après Mark Gurman, le développement de l'« Apple Car » n'en est encore qu'à ses débuts et il faudra attendre encore au moins de cinq à sept ans avant de voir un résultat concret, écrit-il dans Bloomberg. On n'avait plus trop entendu parler du projet Titan pendant quelques années, en fait depuis 2016 et la remise à plat de cette initiative dans le milieu de l'automobile. On imaginait alors que la Pomme développait non pas un véhicule au complet, mais un système de conduite autonome.

La fameuse Porsche 935 aux couleurs d'Apple. Ici, une réplique vendue aux enchères en avril dernier. Image : DuPont Registry.

Mais manifestement, le constructeur a (de nouveau) passé la seconde en refilant le bébé à John Giannandrea, le vice-président chargé de l'apprentissage automatique début décembre (lire : John Giannandrea reprend le projet Titan, et Bob Mansfield sa retraite). Et une « petite équipe » d'ingénieurs planche sur le système de conduite, l'intérieur de la voiture ainsi que sur le design extérieur, selon les sources de Gurman.

Plus précisément, ces forts en thème travailleraient sur les fondamentaux du véhicule, les mécanismes de sécurité, les batteries. Ils essaient également d'imaginer (ou de réimaginer) ce à quoi pourrait ressembler l'agencement intérieur de la voiture, l'idée étant d'accompagner des passagers passifs. Apple vise la conduite autonome ou du moins, très assistée : l'utilisateur indiquerait où il souhaite se rendre et la voiture se débrouillerait quasiment toute seule, avec un minimum d'interaction de la part du « conducteur ».

L'objectif de cette escouade, c'est de lancer une voiture tout simplement. Et Jony Srouji, le magicien des puces ARM d'Apple, est aussi mis à contribution : depuis 2018, son unité développe une puce dédiée censée apporter toute l'intelligence nécessaire à un véhicule autonome.

Pour réussir ce projet, Apple fait appel à des talents venus de Tesla. L'an dernier, le constructeur embauchait Stuart Bowers, ancien vice-président de Tesla chargé des technologies de conduite autonome. En 2019, c'étaient Michael Schwekutsch, lui aussi VP de Tesla (lui aussi pour les systèmes autonomes), et Steve MacManus (vice-président à l'ingénierie de Tesla) qui rejoignaient la Pomme. Jonathan Sive, ancien ingénieur chez BMW, Tesla et Waymo (Alphabet), est devenu ingénieur senior sur le projet Titan.

MacManus a commencé à travailler chez Apple sur des projets sans lien avec l'automobile, mais depuis il s'emploie à bûcher sur l'intérieur du véhicule, les tests et la fabrication de l'engin. Son supérieur direct est Doug Field, ancien ingénieur capé de Tesla qui supervise le projet Titan au quotidien. À la limite, ça aurait été plus rapide de racheter Tesla, mais Tim Cook a fait la moue…

À l'heure actuelle, ce véhicule devenu mythique est très, très loin d'une production de masse. Mais la fenêtre de tir correspond à celle qu'avait donnée récemment Ming-Chi Kuo. La prudence reste cependant de mise. Apple pourrait toujours se contenter de fournir un système de conduite pour un constructeur automobile tiers.

avatar iaddiction | 

Est ce qu’il ne sera pas trop tard? Pour l’instant la mode est à l’électrique mais est ce que dans 5-7 ans, ce n’est pas l’hydrogène qui aura pris le relais?

avatar Sindanárië | 

@iaddiction

Le cheval, le bœuf, le yack, le lama...

avatar CNNN | 

@iaddiction

Tout dépendra de l’avancée de la techno des batteries...

avatar heu | 

@iaddiction

L’hydrogène n’a de sens que dans les pays nucléaires. Comme la France.

avatar jcp25 | 

@heu

Et les batteries, on les recharge avec quoi ? De l'électricité "carbonée"?
On en revient toujours au mix Nucleaire/Hydroélectrique etc [pilotable] 70% & Renouvelable [non pilotable] 30%

avatar mbee | 

@iaddiction

L’hydrogène n’est pas le futur de la voiture électrique, c’est une solution alternative qui pourrait avoir un intérêt pour les transports lourds comme les trains et les camions (pour remplacer le Diesel dans les 2 cas) voire les avions. Mais vu les progrès des batteries, plus le temps passe (avec de plus en plus d’investissements dans la R&D des batteries) et plus l’hydrogène risque d’être cantonné à une niche de niche... Le véhicule personnel à hydrogène restera sans doute un mythe ou un truc ultra rare façon Hypercars.
Et précision : une voiture à hydrogène est une vulgaire voiture électrique, elle embarque elle aussi une batterie lithium et des moteurs électriques, elle est juste plus petite parce que le « groupe électrogène » constitué par la pile à combustible permet de générer de l’énergie depuis le réservoir d’hydrogène.

avatar iaddiction | 

@mbee

D’accord. Merci de ces précisions. Je pensais que c’était l’avenir pour les voitures car moins problématique que l’autonomie des électriques et aussi des métaux rares pour les batteries.

avatar koko256 | 
avatar mbee | 

@iaddiction

Les lobbies font tout pour faire croire que l’électrique n’est pas une bonne solution, mais le progrès des batteries les fait mentir :
Il y a un seul métal rare dans les batteries têt pas toutes), c’est le cobalt, et vu qu’il est rare, il est cher, alors forcément tous les industriels développent des batteries qui s’en passent!
Ensuite, il faut savoir que les batteries sont recyclables (et recyclées), donc avec l’avancée des performances (des batteries plus petites pour en faire autant ou des batteries aussi grosses qui en font beaucoup plus), on pourra potentiellement utiliser toutes les vieilles batteries pour en faire des nouvelles, ce qui améliorerait grandement le bilan carbone du VE. Pendant ce temps les panneaux solaires aussi font des progrès... alors il est clair que l’hydrogène n’a qu’une utilité très relative (c’est une façon de stocker de l’énergie électrique crée en journée pour l’utiliser plus tard par exemple, ou on peut utiliser la biomasse pour fabriquer de l’hydrogène avec des déchets...)

Pour en revenir à l’électrique, il suffit de voir que la même voiture avec une batterie de même poids (Renault Zoé) parcourait au maximum 150km à sa sortie en 2012 et que la version sortie en 2019 permet de faire plus de 300km. Si on continue à ce rythme quel serait l’avantage de l’hydrogène puisque la vitesse de charge maximale d’une batterie augmente proportionnellement à sa capacité?

avatar pocketalex | 

@mbee

L'électrique es supérieur en tout points au thermique : pas de bruits, pas de rejet de gaz qui provoquent des cancer, très peu d'entretien, bien plus simple mécaniquement, etc

En tous points ... sauf deux (qui sont liés) : le prix des batteries, l'autonomie des batteries

J'en ajoute un 3e mais c'est juste un souci de changement d'habitude : le temps de charge.

Donc l'autonomie, le prix. Avec les technologies actuelles, les voitures électriques font "en moyenne" entre 150 et 300km. Et elles sont trop chères : entre 20 000 et 80 000€

On peut caser plus de cellules comme un bourrin, monter l'autonomie au dessus de 500km, mais le prix s'envole en conséquence.

C'est donc sur les batteries que tous les efforts se concentrent.

Quand elles seront moins chères, pour plus d'autonomie, quand les voitures électriques feront "en moyenne" entre 450 et 600km pour un prix inférieur aux modèles actuels ...

... il ne se vendra plus une seule voiture à essence

Bref, c'est une question de temps, le point de bascule est proche.

avatar Paquito06 | 

@pocketalex

"Donc l'autonomie, le prix. Avec les technologies actuelles, les voitures électriques font "en moyenne" entre 150 et 300km. Et elles sont trop chères : entre 20 000 et 80 000€

On peut caser plus de cellules comme un bourrin, monter l'autonomie au dessus de 500km, mais le prix s'envole en conséquence."

Plus necessairement de nos jours:
https://www.automobile-propre.com/nio-et7-la-nouvelle-anti-tesla-annonce...

avatar arekusandoro | 

@mbee

Elles sont pourtant pas si rare en Asie (Corée du sud par exemple)

avatar arekusandoro | 

@mbee

Elles sont pourtant pas si rare en Asie (Corée du sud par exemple)

avatar AppleDomoAdepte | 

@iaddiction

La voiture à hydrogène est dotée d’un moteur électrique qui tire son énergie d’une batterie elle même rechargée par une pile à hydrogène.

La batterie a une taille moindre par rapport aux voitures dites électriques mais sinon c’est kif kif.

L’essor de l’hydrogène dépend des avancées technologiques pour produire de l’hydrogène propre

avatar Mrleblanc101 | 

@iaddiction

lol

Premièrement une deuxième transition attendra probablement 30 ans avant de s'effectuer. Sinon aussi bien rester au gaz...

Deuxièmement quel est l'avantage de l'hydrogène si on as une source d'énergie propre comme l'hydroélectricité ?

avatar Istwood | 

Je travaille chez Mercedes et je peux vous dire que le plan futur c’est d’être 100% électrique d’ici 2039. Tous les constructeurs vont faire de même.
L’hydrogène on peut bien rêver. C’est pas dans les plans des gouvernements et des constructeurs.

avatar Jacalbert | 

@Istwood
J’ai travaillé à la direction commerciale chez l’importateur Mercedes durant qqs décennies.
Depuis 1984 lors des réunions au siège à Sindelfingen circulait dans l’enceinte qqs véhicules alimenté par l’hydrogène.
En 1994 Mercedes a présenté à ULM la camionnette MB100 NECAR « New Electric Car » suivi de plusieurs prototypes quasi près à entrer en production jusqu’à,la venue du nouveau CEO, Ola Källenius (Suédois) qui a remplacé Dieter Zetsche.
Pour l’instant ces projets sont remisés dans un tiroir, sauf pour les gros Utilitaires. Tout les constructeurs ont des projet élaborés dans leurs tiroirs pour être prêt le moment venu.
Les concrets sont Hyundai et Toyota pour l’instant.
La Chine recevrait des subsides pour faire avancé la technologie de combustible hydrogène.
Pour demain … non
Pour 2035/2040 ???

avatar Jacalbert | 

@Istwood
A ne parfois rien comprendre des constructeurs :

https://www.automobile-propre.com/essai-mercedes-benz-gle-350-de-lhybrid...

avatar Paquito06 | 

@Jacalbert

Qu’ils en profitent car dans 15 ans, plus aucune voiture neuve thermique ne pourra etre vendue en Californie, par ex. L’echeance est meme a 2030 pour certaines villes ou pays comme Paris ou l’UK. 10 ans, ca passe vite (on peut voir la progression de TSLA depuis 2010). La date peut toujours etre repoussee m’enfin 🥸

avatar Maitre muqueux | 

@iaddiction

Voir même plus la voiture mais les drones ?

avatar pocketalex | 

@Maitre muqueux

ça c'est l'étape suivante

plus de bouchons, mais des accidents qui risquent d'être un tantinet folichons

avatar lolo57 | 

Ou l'acide methanoique ?

avatar AceCarabin | 

Aux USA dans 5 à 7 ans. En Europe dans 20 ans ?
Et il va vite se poser la question aussi du prix...
Ça me parait tellement improbable qu’Apple sorte une voiture !

avatar Mrleblanc101 | 

@AceCarabin

Aussi probable qu'Apple sorte enfin sa télévision 🙄

avatar Paquito06 | 

@Mrleblanc101

"Aussi probable qu'Apple sorte enfin sa télévision 🙄"

Restons prudents. Hyundai Motor discute avec Apple de voitures electriques et batteries quand meme.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR