Finalement, la fonction « Connexion avec Apple » ne sera pas supprimée pour les comptes Epic Games 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise à jour 10/09 — Pas de panique ! Après le vacarme de l'annonce de la fin de la fonction de Connexion avec Apple le 11 septembre (demain vendredi, donc), Epic a finalement obtenu une « extension indéfinie ». Les utilisateurs de comptes Epic Games, qui sert entre autres à se connecter à son profil Fortnite, peuvent donc souffler, ils n'ont plus le couteau sous la gorge pour changer leur e-mail d'identification. Epic recommande tout de même de procéder au changement, au cas où Apple reviendrait sur cette bonne disposition.


Article d'origine 09/09 — À partir du 11 septembre, il ne sera plus possible de se connecter à un compte Epic Games si on a utilisé la fonction Connexion avec Apple. Dans une fiche d'assistance, l'éditeur de Fortnite recommande de mettre à jour son adresse e-mail et son mot de passe « immédiatement », au risque de perdre complètement l'accès à son compte Epic Games.

On peut se connecter à un compte Epic avec ses identifiants Facebook, Google, Xbox Live, PS Network, Nintendo, Steam… et avec Apple, mais plus pour très longtemps.

Le compte Epic Games permet entre autres d'accéder à la boutique en ligne de l'éditeur, dont le catalogue (et les jeux gratuits) lui ont conféré une réputation enviable. Il sert aussi à s'identifier dans Fortnite… Si par malheur il n'a pas été possible de mettre à jour l'adresse e-mail avant le 11 septembre, Epic est en mesure de récupérer le compte manuellement, mais il faut contacter l'assistance. C'est l'énième avatar de la guéguerre que se livrent Apple et Epic, dont les victimes collatérales sont d'abord et avant tout les utilisateurs qui n'ont rien demandé.

avatar MugiwaraLuffy | 

De manière générale je recommande à tout le monde de pas utiliser cette fonction pour des services sur lesquelles vous dépendez, pas de soucis pour les petits applis. Par exemple pour UPS la connexion depuis Safari sur Mac marche 1 fois tout les 10 logins, surtout lors d'une création de compte depuis iOS. Pour de nombreuses apps leur sites ne prennent pas en charge le login with apple.

avatar raoolito | 

@MugiwaraLuffy

est ce un soucis de stabilité ou d'utilisation de l'outil ?
parce que se connecter avec un SSO en general c'est risqué.

avatar frankm | 

@MugiwaraLuffy

Moi aussi. J’ai essayé le truc d’Apple sans rien n’y comprendre à part me faire faire un compte standard avec mot de passe aléatoire. Pas vu la différence avec ce qu’il y avait avant !

avatar oboulot | 

Je te tiens tu me tiens par la barbichette ... 🎶🎶

avatar lll | 

Le client avant tout, hein Apple ?

En tout cas, une nouvelle indication qu'il vaut mieux la bonne vieille connexion avec nom d'utilisateur, mot de passe et double authentification que ces connexions automatiques par API.

avatar Sir Rendal | 

@lll

C’est Epic qui a lancé les hostilités.

avatar raoolito | 

@lll

c'est epic qui supprime le moyen de se connecter, pas apple. c'est un jeu de dupe

avatar fte | 

@raoolito

"c'est epic qui supprime le moyen de se connecter, pas apple."

Tu n’as pas tout lu. Relis.

avatar bibi81 | 

"Apple va interdire aux utilisateurs de se connecter à leurs comptes Epic Games avec l'option « Se connecter avec Apple » à partir du 11 septembre 2020."

On peut facilement imaginer que si cela venait d'Epic, Epic laisserait plus de temps pour changer ses infos ;)

avatar Dimemas | 

La preuve que ton avis est complètement biaisé c’est fou...

avatar Lestat1886 | 

@lll

Hein Epic plutôt ?

avatar byte_order | 

@Lestat1886
C'est comme de dire que les enfants de parents qui divorcent ne sont la victime que d'un seul des parents. Un conflit, c'est toujours la faute à au moins 2 personnes, et les victimes sont victime du conflit avant tout chose.

avatar Lestat1886 | 

@byte_order

Je vois ce que tu veux dire et oui Apple n’est pas tout blanc mais Epic a lancé les hostilités. Ils auraient parfaitement pu attaquer Apple et Google (Et pourquoi pas les constructeurs de consoles?!) sans faire cette provocation et ainsi rester dans les stores en respectant les clauses qu’ils avaient signés en attendant l’issue du procès....
Cela leur aurait permis de ne pas prendre leurs propres clients en otage tout en les manipulant en se présentant comme un David contre Goliath ou un chevalier blanc porte parole de tous les développeurs. Parce que au final tout ce qu’ils cherchent c’est avoir une plus large part du gâteau et s’ils avaient pu avoir un deal special avec Apple ils auraient sûrement été satisfaits sans une pensée pour les autres...

Même maintenant les joueurs existant sur ios auraient aussi pu profiter de Fortnite si ils voulaient bien leur mettre à disposition la dernière saison (après tout ca se fait côté serveur sans forcément nécessiter de maj il me semble)

Oui Apple est hypocrite avec certaines dispositions de ce qui reste après tout leur AppStore mais, a mon avis, Epic est bien pire dans cette affaire...

avatar oomu | 

@Lestat1886

bof.

Epic a raison de tenter de plier un prestataire. tout comme le prestataire a raison de tenter de dominer son client.

avatar Lestat1886 | 

@oomu

Bof? Quoi bof? C’est bof comme intervention ça pour ne pas changer

Des prestataires qui lui permettent de gagner des millions quand même...
Mais oui ils ont tous les deux (leurs) raisons. Je dis juste que je trouve que epic est beaucoup plus cynique et manipulateur dans cette affaire

avatar IceWizard | 

@byte_order
"Un conflit, c'est toujours la faute à au moins 2 personnes,"

Effectivement, si une entité A déclare à une entité B "donne-moi la moitié de tes terres", et que B répond "fuck", c'est clairement la faute de B si A envoie des chars franchir la frontière .. Méchant B, méchant, méchant !!

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@byte_order "Un conflit, c'est toujours la faute à au moins 2 personnes"
C'est bien ce qu'affirment les violeurs et autres criminels : Les victimes ne sont pas sans une part de responsabilité.

avatar byte_order | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Vous êtes sérieux !?

Je parle de A et E en conflit et des victimes collatérales de ce conflit, les utilisateurs, une troisième partie dans cette histoire, et vous vous osez prétendre que je tiens ici un discours "elle (la victime, ici, les utilisateurs, donc) l'a bien cherché !" !?*

Sérieusement !?!
Honte à vous. J'espère pour vous que votre commentaire était sous le coup de la fatigue.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@byte_order
"C'est comme de dire que les enfants de parents qui divorcent ne sont la victime que d'un seul des parents. Un conflit, c'est toujours la faute à au moins 2 personnes"

Que l'on se comprenne bien : je ne prends aucune position dans le conflit Apple/Epic, je réponds uniquement au message que je cite.
Tu aurais transformé le "TOUJOURS" en "généralement" ou "souvent" ou mieux encore "parfois", je ne serai pas intervenu (d'ailleurs avec le mot "parfois, j'aurais même soutenu ta proposition). Par contre en omettant ces mots, l'affirmation devient fausse car il suffit d'un seul exemple contredisant la règle que tu proposes pour en démontrer la fausseté.

avatar byte_order | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Contre-exemple :

- cet objet est à moi, je le prends !
- non, il est à moi !

Crime ? Sans passage à l'acte, non.
Conflit ? Oui.

Ou encore:

- je veux te baiser.
- je ne veux pas !

Viol ? Sans passage à l'acte, non.
Conflit ? Assurément.

Le conflit, c'est une situation où y'a une opposition.
Les crimes, ce sont des actes, pas une situation.
Vous mettez les deux sur le même plan.

PS: dans le second exemple de situation de conflit, selon le contexte, l'acte d'énoncer oralement un sentiment contraire à celui de la seconde personne peut être un acte délictuel, le harcèlement sexuel. Selon le contexte.
Mais y'a beaucoup de situation autres, en particulier dans le domaine commercial, où verbaliser l'opposition n'est pas en soit un acte délictuel ou criminel. Encore heureux !

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

1 : Parfois, souvent, généralement, toujours !
Toujours ?!? Tu peux trouver 100 exemples de conflits à responsabilité partagée, cela ne donnera aucune valeur démonstrative;

2 : Tu parles de dérapage, je serais moins indulgent que toi;
Un "conflit" est une situation "objective" comme tu dis très bien (OUI)
Alors quand tu prétends que ce conflit "c'est toujours la FAUTE d'au moins 2 personnes, tu t'es pris un beau gadin. De la description d'un conflit tu as basculé dans un jugement, avec recherche des coupables.

avatar vince29 | 

@byte_order
Un conflit, c'est toujours la faute à au moins 2 personnes

J'espère pour vous que votre commentaire était sous le coup de la fatigue.

C'est plutôt toi qui es sous le coup de la fatigue.
Un conflit (de par son étymologie même) nécessite 2 entités mais cela n'implique pas que les 2 parties soient fautives. Pour un observateur neutre. C'est sûr que si tu adoptes le point de vue de l'agresseur, il pourra toujours rechercher une justification.

avatar byte_order | 

@vince29

> Un conflit (de par son étymologie même) nécessite 2 entités

minimum.

> mais cela n'implique pas que les 2 parties soient fautives.

C'est justement ce que je dit ! Le conflit est une situation d'opposition.
Ce qui constitue une faute, c'est le caractère des actes des entités face à cette situation, pas le fait d'être en conflit.

> Pour un observateur neutre. C'est sûr que si tu adoptes le point de vue de l'agresseur,
> il pourra toujours rechercher une justification.

Hors le point de vu que je prenais ici c'était celui des enfants lors d'un divorce, des utilisateurs lors d'un conflit entre distributeur et éditeur.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@byte_order "Ce qui constitue une faute, c'est le caractère des actes des entités face à cette situation, pas le fait d'être en conflit."
Faux :
Il arrive que la "faute" soit postérieur au conflit, mais il est aussi fréquent que la "faute" soit à l'origine du conflit.

avatar byte_order | 

@IceWizard
> c'est clairement la faute de B si A envoie des chars franchir la frontière ..

Les victimes des dégâts causés par les chars de B sont bien victimes des actes de B.
Ils ne sont en rien responsable du conflit de A et B, mais quand A leur cause des dégats, A en est responsable, quand B en cause, B en est responsable, point barre.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR