Corée du Sud : Apple va corriger ses pratiques anticoncurrentielles

Sabrina Fekih |

Les autorités sud-coréennes relatives à la concurrence ont autorisé Apple à présenter un plan de correction concernant ses pratiques commerciales dans le pays, rapporte le Korea Herald. Cette décision pourrait mettre fin à un différend judiciaire concernant sa violation du droit de la concurrence.

Une enquête de la Fair Trade Commission (KFTC) a conclu qu'Apple Corée avait abusé de sa position pour faire porter aux opérateurs du pays le coût des campagnes publicitaires de l’iPhone ainsi qu'une partie des coûts des réparations et remplacements d'appareils sous garantie.

Après avoir vu ses bureaux à Séoul perquisitionnés en 2017, Apple a demandé à la Fair Trade Commission un accord à l’amiable. Elle s'est également engagée à mettre sur pied un ensemble de mesures pour s'assurer d'être en conformité avec les lois locales.

Apple s'est donc finalement engagé à revoir ses pratiques commerciales afin de respecter les règles de concurrence ainsi qu'à mettre en place un fonds de dédommagement. La commission a déclaré qu'elle examinerait ces mesures attentivement et qu'elle se réserve le droit d'approuver ou non leur mise en exercice.

De son côté Apple a salué la décision de la commission, tout en affirmant toujours être innocent : « Nous ne pensons pas avoir fait quoi que ce soit de mal, mais nous sommes heureux de mettre ce processus derrière nous afin de pouvoir nous concentrer sur le fait de faire encore plus pour nos clients et nos communautés. »

Ce n'est pas la seule affaire d'Apple en Corée. En avril dernier, l'autorité a ordonné à Apple de modifier les dispositions abusives de ses contrats qui empêchaient ses partenaires certifiés (en charge des réparations) d'entamer des poursuites contre elle dans l'année suivant un litige.


avatar Pato49 | 

« Nous ne pensons pas avoir fait quoi que ce soit de mal »
C’est le problèmes accords à l’amiable, on ne saura jamais s’ils ont respecté la loi. Ils peuvent donc laisser penser aux gens qu’ils se sont trompé innocemment alors qu’ils ont sans doute jugé que ça leur rapporterai plus de profiter de leur position et d’enfreindre les lois...

avatar redchou | 

@Pato49
« C’est le problèmes accords à l’amiable, on ne saura jamais s’ils ont respecté la loi. »
- Ils ne l’ont pas respecté, ils doivent modifier leur pratique... Si non coupable, ils n’avaient qu’à aller jusqu’au procès et prouver leur bonne foi, la ils avouent leur mauvaise foi et essaye de faire amende honorable.

« Ils peuvent donc laisser penser aux gens qu’ils se sont trompé innocemment alors qu’ils ont sans doute jugé que ça leur rapporterai plus de profiter de leur position et d’enfreindre les lois... »
- Même condamné, certaines personnes penseront toujours qu’ils sont plus blanc que blanc...

avatar nespresso92 | 

@Pato49

Lorsqu’on accepte un accord à l’amiable c’est qu’on est coupable et qu’on ne souhaite pas rentrer dans une procédure juridique où l’on se sait perdant.

Il ne faut pas être naïf, Apple ne se gêne pas d’attaquer ou de faire appel lorsqu’ils se sentent en force.

avatar MarcMame | 

@Pato49

"C’est le problèmes accords à l’amiable, on ne saura jamais s’ils ont respecté la loi."

L’accord à l’amiable EST un aveu de culpabilité.
De bonne ou mauvaise foi est la question qui restera en suspend (seulement si on vit dans le monde des bisounours)

avatar pagaupa | 

La Corée ne se laisse pas faire...

avatar nespresso92 | 

@pagaupa

J’espère qu’il en sera de même pour l’UE

avatar pagaupa | 

@nespresso92

En tous cas, Apple donne du grain à moudre.

avatar Adodane | 

“Nous ne pensons pas avoir fait quoi que ce soit de mal”

😅

CONNEXION UTILISATEUR