Coronavirus : le créateur de Tweetie propose sa solution pour créer des masques

Nicolas Furno |

Si vous utilisiez Twitter à la fin des années 2000 sur un iPhone ou un Mac, vous avez peut-être connu Tweetie, un excellent client qui a été acheté par le réseau social en 2010. Ces apps qui ont servi de base aux premiers clients officiels de l’entreprise ont été créées par Loren Brichter, un designer qui avait travaillé auparavant sur la toute première version d’iOS chez Apple.

Moment nostalgie, pour le plaisir : Tweetie 2 à sa sortie, à l’automne 2009. C’est cette app qui a inventé le geste « tirer pour rafraîchir » qui s’est rapidement imposé et est même devenu un standard depuis quelques années dans iOS.

Loren Brichter revient dans l’actualité dans un tout autre domaine, puisque le designer a mis au point une technique simple et rapide pour créer des masques. Avec la pandémie en cours et face au manque de masques, de nombreuses personnes essaient d’en bricoler chez eux. Cette initiative essaie de simplifier au maximum le processus, tout en offrant une protection efficace pour lutter contre la propagation de la maladie.

Il faut peut-être rappeler qu’un masque fait maison ne sera pas nécessairement aussi efficace qu’un modèle médical. Néanmoins, les experts s’entendent pour dire que c’est toujours mieux que rien et Loren Brichter donne quelques recommandations sur cette page. Le tissu utilisé pour l’extérieur du masque n’a aucune importance, en revanche le filtre placé en-dessous doit être choisi avec plus de soin, c’est lui qui fera le plus gros du travail.

Pour le reste, les instructions sont disponibles dans ce PDF. L’idée est d’imprimer un patron, puis de suivre les étapes pour créer le masque complètement. Loren Brichter a essayé de réduire le nombre d’étapes au maximum, tout en conservant une bonne efficacité et aussi un bon confort une fois en place.

Le masque finalisé.

Outre les matières premières et une imprimante, vous aurez besoin de quoi coudre le tissu et le couper. Et pour produire encore plus efficacement, vous trouverez d’autres astuces sur cette autre page. Le designer promet aussi d’ajouter d’autres détails, notamment sur l’usage du masque et son entretien.

avatar myckmack | 

Daté du 24 mars : « Le directeur de l’Agence régionale de santé a lancé un appel, ce mardi à Bordeaux, pour ne pas utiliser les masques en tissu fabriqués maison. » et « En résumé, pour clarifier le message, le docteur Habold insiste : "On est à ce jour en capacité de dire : Non, il ne faut pas utiliser de masques en tissu fabriqués maison." ».

avatar anonx | 

@myckmack

Oui rien est tellement plus efficace 🤪

D’ailleurs on l’entend plus le docteur Marty qui blablatait sur toutes les radios et chaîne tv à dire que les masques ne servaient à rien? 🤣🤡

avatar myckmack | 

@anonx

Certaines personnes pourraient se contaminer en utilisant mal un masque alors qu’ils n’auraient pas été contaminés sans masque.

avatar anonx | 

@myckmack

Comment par exemple?

avatar myckmack | 
avatar anonx | 

@myckmack

Je pense qu’il y a un % de risque plus ou moins élevé et une volonté (assumée) de certains médecins de flouer les gens afin de se réserver les masques les plus efficaces !

Pour moi ça dépend le matériel utilisé mais un masque en tissu bloquera de 20 à 70% des particules. C’est peut être peu mais ce sont des chances en plus de ne rien attraper.

Merci je vais lire ton article.

avatar Sindanárië | 

@anonx

En l’enlevant notamment : une fois mis il ne faut plus toucher le filtre avec les mains ni manipuler le masque car on contamine les mains et après le visage si on se touche ! Pour l’enlever il faut uniquement le saisir par les élastiques derrière les oreilles et le jeter immédiatement dans un contenant clos.

avatar anonx | 

@Sindanárië

Donc tout ce qui serait allé sur le masque, ne serait jamais allé sur ta bouche?? 😄

avatar Sindanárië | 

@anonx

En faisant attention normalement ça devrait aller.

Moi je m’en fou j’ai mon masque de snorkelling que je ne quitte plus, même pour dormir !

Et puis ça évite de se mettre le shampoing dans les yeux sous la douche !

Et pour se nourrir il suffit de faire passer les soupes par le tuba avec un entonnoir !

Les gros désavantages c’est que :
-tu peux plus te gratter le nez
-si tu fumes par le tuba tu vois plus rien dedans
-si tu vomis tu meurs noyé direct dans liquide nauséabond et acide ! 😬

avatar anonx | 

@Sindanárië

😂😂

L’avantage c’est que ça te protège les yeux !

Chose que beaucoup oublient... Ils mettent un masque mais pas de lunettes 🤦🏻‍♂️

avatar jcp25 | 

@Sindanárië

Finalement, en lisant ton post, je crois que ta solution est meilleure que la mienne (bocal du poisson rouge)
- je ne peux pas me laver les cheveux avec
- je ne peux pas allumer ma cigarette avec
Par contre pour la soupe, je la fait passer par en dessous avec une paille en verre
Pour me gratter le nez, j'utilise un écouvillon pour petites bouteilles. Et l'avantage est que je peux envoyer directement pour test ce que j'ai sorti du nez.
Pour vomir, pas de problème cela tombe par terre.
J'avais bien essayé de mettre du film transparent et du gaffer autour pour l'étanchéité mais cela me donnait des difficultés à respirer et un mal de tête ce qui me faisait penser que j'étais contaminé. Et puis, plus de soupe, plus de grattage de nez.
C'est pas simple !
--
Tu as tout à fait raison : un masque quelqu'il soit se retire TOUJOURS par les élastiques ou à l'attache de l'élastique qui sur certains masques FFP2/3 est recourbée vers l'avant à cet usage.

avatar jgraph | 

@anonx

Ce qu’on dit c’est si on te tousse sur le masque, tu rentre chez toi et tu prends le masque à pleine main pour l’enlever, ensuite, si tu te touches le visage, tu es contaminé!
Le scénario sans le masque, c’est, on te tousse dessus, tu l’attrapes directement sans attendre d’avoir eu à enlever un quelconque masque...
Cette excuse de ça ne sert à rien, c’est parce qu’il n’y a pas suffisamment de masque pour tout le monde... au début on disait ça du personnel des EHPAD, les masques ça ne sert à rien.
Moi toutes mes connaissances qui travaillent dans la santé me disent que ça sert toujours plus que rien.

avatar Sindanárië | 

@jgraph

« Cette excuse de ça ne sert à rien, »
Oui car il suffit d’apprendre aux gens comment l’utiliser correctement .

La procédure est simple mais demande rigueur !

Je suis choqué par ces professeurs de médecine sur les chaînes de TV qui disent l’inutilité de ces masques car les gens les utilisent mal !!!

Mais bordel ! Montrez leur comment faire, bande de nazes !!!

avatar Kimaero | 

@Sindanárië

Je suis médecin.

Les masques chirurgicaux (qu’on voit partout) ne protègent pas du coronavirus, notamment parce qu’ils n’ont pas de filtre à air et qu’ils laissent tout passer, à travers le tissu, sur les côtés, au-dessus, en-dessous...
Il protège uniquement si il est porté par les personnes déjà contaminées, pour bloquer les gouttelettes (les « postillons »), et ainsi empêcher de contaminer les personnes saines.
Il faut également le jeter et/ou le changer si on le bouge, l’abaisse, l’enlève ou si on touche la partie tissu avec quoique ce soit qui n’est pas désinfecté (même en le mettant ou en le sortant de la boîte, oui...), ou au bout de 4 heures (par perte d’efficacité au cours du temps).

Voilà pourquoi les masques sont inutiles pour la population générale, parce que dans l’immense majorité des cas elle s’en sert mal, dès la sortie de la boîte, et en profite pour se mettre dans ses situations à risque de se contaminer sous couvert de se croire protégé.

Si vous n’êtes pas contaminé, le masque est inutile.
Restez plutôt chez vous en sécurité.

avatar vince29 | 

Et quelles seraient ces situations a risque ?

avatar Kimaero | 

@vince29

Sortir et avoir des interactions sociales, en se pensant protégé par le masque.
Toucher des trucs dehors, ne pas se laver les mains et ensuite mettre les mains à sa bouche / son nez / ses yeux.

avatar vince29 | 

> multiplier les interactions sociales

avec qui ?

> Toucher des trucs dehors

comme quoi ?

> ne pas se laver les mains et ensuite mettre les mains à sa bouche / son nez / ses yeux

Les gens qui se fabriquent un masque se posent plutôt la question de la méthode la plus efficace pour le désinfecter si le réemploi est impossible ou d'un usage unique. De telles préoccupations ne reflètent pas l'état d'esprit de gens prêts à abandonner les précautions élémentaires.

Non le vrai problème c'est qu'il y a une pénurie de masques. Du fait de la pénurie (et même sans celle-ci) les Français comprennent qu'il y ait réquisition pour les réserver aux professionnels, avec des qualités "décroissantes" en fonction de l'exposition.

Quand on voit que des professionnels décèdent malgré les protections les plus appropriées (enfin j'espère qu'on les leur fournit) on ne s'imagine pas que son masque bricolé sur un coin de table nous apportera une protection absolue.
En revanche, on espère qu'il apportera une protection supplémentaire même minime.
Et surtout le port du masque pourrait éviter aux asymptomatiques de le refiler à tout le monde.
Les avantages du port du masque semblent largement outrepasser les inconvénients.

avatar LoossSS | 

@Kimaero

Ce discours est entendu partout. J'ai 2 questions :
- on ne peut pas dire dans un sens que " quand on n'est pas malade ça ne sert à rien, c'est ouvert aux 4 vents, ça protège de rien, au-dessus / en-dessous ça passe..." et la phrase d'après dire "si on est malade et qu'on tousse / postillonne ça bloque tout". Il faut être un minimum logique. Soit ça passe, soit ça passe pas. Mais c'est pas à sens unique...
- les personnes malades asymptomatiques devraient porter un masque. Hors elles n'en portent pas car justement elles ne pensent pas être malades

Le point que vous soulevez est le bon : les personnes ne savent pas mettre / utiliser un masque. Donc soyons plus logiques et honnêtes. Eduquons tout le monde, on fait des spots à la télé et absolument partout pour donner les consignes claires et précises d'utilisation d'un masque. Et demandons à la population de porter un masque à l'extérieur.

Si tout le monde porte un masque de la bonne façon, on réduit énormément les transmissions (on peut voir l'exemple dans plusieurs pays notamment en Corée). Le seul et vrai argument car celui-là est un fait : il n'y a pas de masques pour tout le monde.

avatar Kimaero | 

@LoossSS

- Si, c’est en quelque sort à sens unique. Quand on est malade et qu’on tousse, le virus est contenu dans des gouttelettes. Si on porte un masque, les gouttelettes sont directement arrêtés par le masque et « emprisonnent » le virus, qui ne peut pas passer au travers, sur les côtés...
Sans masque, les gouttelettes se propagent dans l’air, se divisent, s’évaporent... et le virus ainsi libre comme l’air peut passer à travers les masques des personnes en face.

- Effectivement, l’idéal serait que tout le monde porte un masque pendant l’épidémie, ainsi même les malades asymptomatiques protègeraient les autres.
Le soucis est que l’on a actuellement une pénurie de masques, même le personnel soignant doit se rationner ou faire sans.
Donc tout le monde ne peut pas porter un masque. Il faut faire des choix, et le plus raisonnable est de rester chez soi et laisser les masques pour le personnel soignant.

avatar carabat | 

@ Kimaero

Vous partez de l'exemple des masques chirurgicaux (et les concernant je veux bien vous croire), pour ensuite généraliser à l'ensemble des masques (en tout cas c'est comme cela que je comprends votre message), c'est absurde.

avatar Kimaero | 

@carabat

C’est moi, je n’ai pas été suffisamment précis.
Je parle au début des masques chirurgicaux, et quand je dis par la suite « les masques », je ne parle toujours que de ces masques chirurgicaux.

Les masques FFP2 qui possèdent un filtre à air sont très efficaces. Le soucis est que les hôpitaux n’en ont plus ou quasiment plus, même dans les services qui prennent en charge les patients covid+.

Dans mon service, qui prend exclusivement en charge des patients psychiatriques atteints du covid, il nous reste 3 masques FFP2.
Pas 3 masques par jour ni par personne, non. Juste 3 masques, et on nous a bien informé que l’on n’en aurait pas plus. On peut les porter 8 heures maximum, si on ne les touche pas / abaisse pas / souille pas, mais à l’heure où j’écris ces lignes, les équipes du weekend n’en ont certainement déjà plus.
Sans masque FFP2, c’est la contamination assurée.
Et encore, je bosse à Lausanne dans un hôpital qui fait partie du top 10 des hôpitaux au monde, donc de loin pas le plus pauvre ni le moins préparé.

En France, à Nancy, une amie réanimatrice peut enfin souffler : après 15 jours sans FFP2 à intuber des patients, ils ont enfin reçu un don de masques de snorkeling de Decathlon. C’est quand même alarmant pour la 6e puissance mondiale d’être réduit à compter sur les dons d’une société privée pour survivre à son travail.

La liste des soignants qui meurent eux-mêmes du covid attrapés au contact de patients, faute de protection suffisante, s’allonge tous les jours.
Du coup quand on voit des gens dans la rue avec des FFP2 sur le visage, c’est humain, on enrage.
Puisque nous sommes face à une pénurie, merci de rester chez soi et laisser les masques à ceux qui sont en contact avec les malades.

avatar vince29 | 

Certains masques N95 semblent pouvoir être autoclavés
https://www.cbc.ca/news/canada/manitoba/manitoba-researchers-answer-shor...

avatar LoossSS | 

http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-l-academie-de-medecine-prec...

L'académie de médecine recommande le port du masque

avatar occam | 

@myckmack

L’opinion des gens de terrain semble basculer au vu de l’expérience :
https://www.nytimes.com/2020/03/27/health/us-coronavirus-face-masks.html

Il faudrait procéder à une analyse sérieuse des risques comparés. Et je prends le pari bayésien que l’hypothèse du Dr Habold serait infirmée dans une majorité des cas.

Mais ce qui me frappe encore plus sur ce fil, à l’heure où j’écris, est la perspective égo-centrée, pour ne pas dire égocentrique, qui domine le débat.
Car un masque ne sert pas seulement à se protéger soi-même. Tant que l’on n’est pas certain à 100% de ne pas être porteur du virus, un masque — fût-il d’appoint — sert aussi, peut-être surtout, à protéger les autres.

Dernier point, là où le port du masque est soit la norme sociale, soit nouvellement imposé par les autorités, les observations empiriques suggèrent qu’il sert aussi à accentuer la distanciation sociale.

avatar Derw | 

@occam

« Mais ce qui me frappe encore plus sur ce fil, à l’heure où j’écris, est la perspective égo-centrée, pour ne pas dire égocentrique, qui domine le débat. »

Oui, on n’est plus dans l’air du Verseau, mais dans l’air du tout pour ma gueule assumé.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR