Décès de Larry Tesler, l'homme qui n'aimait pas les modes

Florian Innocente |

Larry Tesler est décédé ce 17 février à 74 ans. Il compte parmi les pionniers de la recherche sur les interactions homme-machine et l'interface graphique. Ses travaux ont eu des prolongements jusque dans les interfaces actuelles sur ordinateurs et smartphones.

Tesler est passé par le Xerox PARC avant d'aller chez Apple puis Amazon et Yahoo, sans oublier sa contribution à la création d'ARM, le concepteur des processeurs dont les designs sont utilisés aujourd'hui par tous les fabricants de smartphones.

Larry Tesler, 2007. Image : Stephen Woods/(CC BY-NC-SA 2.0)

D'abord réticent à l'idée qu'une souris pouvait rendre plus simple l'utilisation d'un ordinateur, il a changé son fusil d'épaule après avoir fait tester l'accessoire par des utilisateurs lambda. Ce qui l'a amené à s'intéresser à la conception de programmes et de prototypes d'évaluation de logiciels et de leurs interfaces.

Très tôt il a défendu une réflexion à propos d'une interface où l'on réaliserait des actions d'une manière naturelle, sans être obligé d'entrer préalablement dans un "mode". Son credo, affiché jusque sur sa plaque d'immatriculation, était : "NO MODES".

Ces "modes", par exemple pour modifier un texte, s'activaient au moyen de commandes au clavier, avec l'inconvénient, pour des utilisateurs distraits, de se confondre avec la frappe de leur texte. Ou qu'ils ne sachent plus comment sortir de ce mode une fois l'opération effectuée. Il voulait supprimer cette compartimentation entre les actions.

Tesler voulait inverser la logique de progression. Passer du choix d'une action (c'est à dire l'entrée dans un mode) suivie de la sélection du texte à modifier, à un processus où l'on sélectionne le texte dans le document et ensuite seulement on applique l'action. Pas besoin d'activer un mode d'édition pour modifier une ligne, il suffisait de le sélectionner et de taper ses corrections.

Les premières expérimentations avec l'ordinateur Alto du Xerox PARC impliquaient tout de même une certaine gymnastique, comme le montre cette vidéo de 2017, pour le Computer Museum, où Tesler utilise Gypsy, son éditeur de texte de l'époque. Il manipule sa souris, le clavier et un petit piano de commandes pour enchainer les actions.

Mais on remarque qu'une fois un texte copié (et mis de côté dans une zone visible de l'écran, l'ancêtre du Presse-papier) l'utilisateur peut continuer à faire autre chose, comme poursuivre son travail de saisie. Il n'est pas enfermé dans un mode qu'il serait nécessaire de quitter avant de pouvoir faire quoi que ce soit d'autre.

C'est aussi à Tesler et à certains de ses collègues du PARC que l'on doit les avancées sur les notions de couper/copier-coller, ou le principe d'une liste de commandes réunies dans un menu contextuel.

Après la visite d'Apple au PARC, il rejoint Steve Jobs en 1980. Il restera à Cupertino jusqu'en 1997. Il a participé à la création du Lisa, en militant notamment avec Bill Atkinson pour utiliser une souris avec un seul bouton. Il pilota le groupe des recherches avancées (où il a poussé ses équipes dans les domaines du graphisme 3D, de l'animation, de la synthèse vocale), puis il a contribué au chantier du Newton ou encore du réseau eWorld.

De 2001 à 2005 il a travaillé chez Amazon sur l'expérience d'achat, puis il est allé trois ans chez Yahoo où il a encore exercé dans les domaines de l'expérience utilisateur. Entre 2009 et 2020 il exercait à son compte, en tant que consultant.

avatar Memo | 

Je propose une rubrique necroGeneration ou vous pourrez publier tous les avis de decès de personne ayant travaillé dans l’informatique ;)

avatar IceWizard | 

@Memo
"Je propose une rubrique necroGeneration ou vous pourrez publier tous les avis de decès de personne ayant travaillé dans l’informatique ;)"

Pour toutes les personnes ayant apportés des choses significatives à l'informatique, oui, excellente initiative. Avec une explication précise de leurs contributions, comme cet excellent article. Pour Robert, vendeur à la Fnac c'est niet !

avatar Memo | 

@IceWizard

Tu denigre le travail de Robert...😢

avatar iPop | 

@IceWizard

Robert a tout de même écris un bouquin qui plébiscité par tous les français : le petit Robert

avatar IceWizard | 

@iPop

« Robert a tout de même écris un bouquin qui plébiscité par tous les français : le petit Robert »

Celui-ci est mort en 1980, avant la sortie du Lisa et du Mac. C’est pas le même qu’un clampin de la Fnac ..

avatar DG33 | 

@iPop

À te lire, tu devrais le relire ainsi que tes manuels scolaires. 🧐

avatar occam | 

@Memo

Larry Tesler fut la première prise de Steve Jobs, le premier de l’équipe d’Alan Kay à quitter PARC pour Apple.
Il a été déterminant.
Si vous utilisez un Mac, vous traînez encore des bagages de Larry Tesler.
Son limogeage à peine déguisé en 1997 au retour de Jobs a également marqué un tournant, la fin d’une époque.

Trop d’info ? Alors circulez, y’a rien à voir.

avatar Memo | 

@occam

Passionnant. Je ne regarderai plus mon mac de la meme manière. Larry va nous manquer. Enfin surtout à toi vu que tu l’aimais vraiment bcp

avatar raoolito | 

@occam

a merde, viré, pas demissionné? pourtant je pensais jobs se focalisant sur le noyau dur des ingenieurs, les bons et les anciens ?

avatar Japib | 

😂😂😂

avatar zoubi2 | 

"en militant notamment avec Bill Atkinson pour utiliser une souris avec un seul bouton"

Hmmm... Ctrl+click c'est mieux que click droit ?

Ceci dit, ce n'était pas une petite pointure.

avatar iPop | 

@zoubi2

Dans le monde MAC, l’équivalent est un clic long...qui est toujours d’actualité d’ailleurs.

avatar marc_os | 

@ iPop

« Dans le monde MAC, l’équivalent est un clic long »

Tu es sûr de ce que tu avances ?

J'ai beau cliquer sur du texte dans la fenêtre du navigateur sous macOS et maintenir la pression aussi longtemps que je veux, rien ne se passe.
Par contre, si je fais un Ctrl-Click sur du texte ou n'importe où, alors un joli menu contextuel fait bien son apparition comme prévu.

avatar iPop | 

@marc_os

En effet, APPLE s’aligna sur Windows dans les années 2000, d’où la suppression de la touche Pomme.
Mais pour Jobs un clic long était suffisant pour obtenir plus d’options. C’est un peu Shizo de la part d’Apple à ce niveau.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « En effet, APPLE s’aligna sur Windows dans les années 2000, d’où la suppression de la touche Pomme. »

Gné ?

« Mais pour Jobs un clic long était suffisant pour obtenir plus d’options. »

Je ne sais pas d’où tu sors cette histoire de clic long, mais ça n’a jamais fait partie de l’interface de MacOS.

avatar iPop | 

@BeePotato

Paglop ! Clic long sur icône du dock = menu
La souris MAC n’a qu’un seul bouton et possède deux états : court et long. Cela l’a toujours été.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Paglop ! Clic long sur icône du dock = menu »

Au temps pour moi — j’avais oublié cette exception relativement récente.

« La souris MAC »

Mac. ;-)

« n’a qu’un seul bouton et possède deux états : court et long. Cela l’a toujours été. »

Non.
D’une part, l’exemple que tu as cité n’est qu’une des rares exceptions où Apple a décidé d’expérimenter le clic long. Ça n’a jamais été une approche généralisée, et ce n’est pas listé dans les HIG.
D’autre part, ces rares exceptions ne datent que de Mac OS X. C’est un peu court pour quelque chose qui aurait « toujours été ».

Il y a eu aussi des expérimentations d’autres variantes du clic, du temps de Mac OS 8, avec le « clic et demi » pour les dossiers à ouverture automatique. Mais ça a été oublié depuis, étant finalement assez peu pratique.
Les seules variantes du clic dont l’usage est généralisé depuis toujours (ou presque) sont le double clic et le triple clic.

avatar pat3 | 

@BeePotato

Étonnant, j’ai aussi l’impression que le clic long a toujours été là, pas qu’il est seulement arrivé avec Mac OS X, mais tu as sans doute raison.

avatar iPop | 

@BeePotato

"La souris MAC"

C’est iOS qui en a décidé 🙃 en effet c’est Mac.

avatar YAZombie | 

@ BeePotato: tout à fait en accord avec toi d'une manière générale. Je me demande en revanche s'il n'y avait pas une *extension* sous MacOS 8 ou 9 qui affichait un menu contextuel avec un appui long? Ça ne te dit rien? Il faut dire que ça fait un bail…

avatar BeePotato | 

@ YAZombie :
Désolé, ça ne m’évoque rien. Mais… ça fait un bail ! :-)

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@zoubi2

Le premier Mac, dans sa grande simplicité, ne connaissait pas le clic secondaire (ni clic droit, ni control-clic, ni clic long...). C’était vraiment un choix assumé qui a permis de développer plein de concepts qu’on utilise encore aujourd’hui : sélection de texte, ascenseurs pour de déplacer dans le document, barre des menus... Mais ce clic seul s’est vite avéré trop limité quand le Mac a gagné en fonctionnalité et que les utilisateurs ont voulu faire les choses plus vite.

On retrouve la même philosophie avec l’interface tactile de l’iPhone. D’abord faire (trop) simple pour tenir compte de la puissance du processeur et faciliter l’apprentissage, et enrichir ensuite (multitâche, trucs qui apparaissent quand on glisse le doigt depuis un bord ou un coin, gestes à plein de doigts, stylet...)

avatar Trillot | 

@j-b.leheup

Il me semble qu'à l'époque, il ne s'agissait pas du clic droit mais du fait que dans sa mouture originale, la souris avait 3 boutons pour réaliser ce qu'un seul bouton, le bouton gauche d'aujourd'hui, fait.

Il a fallu beaucoup de temps pour que les ingénieurs arrivent à ce résultat qui je crois, était prêt pour la sortie du Lisa puis du Macintosh.

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@Trillot

Il y a une super série d’article sur Xerox et le Macintosh dans le Club iGen 😉 : et en effet, chez Xerox, la souris avait trois boutons dont les rôles changeaient selon les logiciels, mais aussi selon ce qu’on pointait. Et il y avait des touches de fonction sur le clavier, du genre « propriétés » ou « déplacer »... Le génie de l’équipe Macintosh a été de créer une interface pilotable avec un seul bouton (et le double-clic). C’est toujours le cas sous MacOS X, mais le clic droit permet d’accéder plus rapidement à certaines fonctions.

avatar zoubi2 | 

@j-b.leheup

Merci M'sieur !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR