Chez Microsoft, la Surface rapporte trois fois moins que l'iPad

Mickaël Bazoge |

Apple n'est pas la seule entreprise du secteur informatique à s'être mis un gros paquet de dollars dans la poche durant le dernier trimestre 2019. En comparaison de la performance de la Pomme (plus de 90 milliards de dollars de revenus pour 22 milliards de bénéfices), celle de Microsoft fait un peu pâle figure : l'éditeur de Redmond a enregistré un chiffre d'affaires de « seulement » 36,9 milliards (+14%) pour un résultat net de 11,6 milliards (+38%). En mettant de côté les comparaisons mal intentionnées, c'est signe d'un excellent trimestre pour Microsoft.

Satya Nadella, le CEO de Microsoft. Image : Brian Smale et Microsoft.

Toutes les catégories de produits sont en hausse : la division Productivity and Business (Office, LinkedIn) progresse de 17% à 11,8 milliards de dollars ; le groupe Intelligent Cloud de 27% à 11,9 milliards : les nuages d'Azure se sont multipliés avec une hausse des revenus de 62% pour cette catégorie. Enfin, la division More Personal Computing affiche une croissance des ventes plus modeste de 2% à 13,2 milliards.

Ce segment comprend les licences Windows (+18%), les revenus publicitaires Bing (+6%), les « produits commerciaux Windows » (+25%). Seule finalement la filière Xbox pique du nez avec une baisse des ventes de 11% (dont 43% rien que pour la partie matérielle), mais Microsoft prépare sa future console.

Cette dernière catégorie abrite aussi l'activité Surface, qui progresse de 6%, soit quasiment 2 milliards de dollars. Début octobre, Microsoft rafraichissait sa gamme avec de nouveaux modèles de tablettes, mais aussi des portables ce qui fausse un peu la comparaison avec l'iPad, qui a rapporté 6 milliards de dollars à Apple au dernier trimestre.


avatar pocketalex | 

@ marveyhumus

"ça demande de faire un effort"

Linux, je m'y suis penché, je l'ai installé sur une bécane

J'ai rien contre, mais c'est plus qu'un "effort" Linux ... Quand on te demande de recompiler tes softs via une interface à ligne de commandes (exemple testé et approuvé pour l'installation de Resolve), on est LOIN d'une utilisation pour "tout le monde".
Et quand, lors de la compilation, il te sors des erreurs et des warnings et que tu dois dédier quelques heures avec d'autres personnes dans des forums ... on est LOIN de ce que proposes le Mac (et Windows), à savoir ramener un installateur, double cliquer dessus, l'application est installée, tu bosses.

Mais surtout, les logiciels que j'utilise au quotidien, la suite Adobe, n'existent PAS sous Linux, donc exit direct Linux.

J'utilise au quotidien Photoshop, Illustrator, Premiere Pro et After Effect. Je serais heureux de les remplacer tous par des équivalents, mais malheureusement, je travaille pas tout seul dans ma grotte. Des fois oui, et des fois non et quand tu as monté une grosse compo en motion design et que le client a besoin "des sources", c'est compliqué de lui dire que tu ne peux pas les livrer car il n'arrivera pas à ouvrir du Resolve ou du Nuke. Quand tu bosses en équipe avec des partenaires, des prestataires, etc, et que tout le monde utilise la suite Adobe, c'est se tirer une balle dans le pied que de ne pas l'utiliser

Par ailleurs, aussi critiquables sont les logiciels Adobe, ils ont le mérite de faire le taf, d'être efficaces, d'être ergonomiques, et, cerise sur le gateau, de disposer d'une énorme communauté d'utilisateurs, de tutos, de ressources, de conseils, de tips, de plug-ins, etc. Je ne les utilise pas QUE par dépit, mais, aussi, par envie.

Mais j'ai essayé, au moins. Et hormis ces considérations, moi j'aime bien Linux.

avatar oomu | 

Linux ne dispose pas d'assez de logiciels de production. Il n'y a pas besoin d'aller plus loin. Le reste est juste pour le plaisir de discuter d'informatique.

---

Pire encore, le Marché (vous, tout le monde) n'a PAS besoin d'une 3eme plateforme où foutre Adobe (déjà qu'on a l'impression que personne a besoin d'autre chose que de payer Adobe...). Windows et Mac permettent déjà de foutre Adobe, et heu ben la mission est remplie.

En tant qu'outils pour serveurs/infrastructure (par exemple faire du rendu en masse, stocker et diffuser des contenus, faire du post-traitement automatisés etc), Linux rempli la mission dont a besoin le Public. Là, windows et mac étaient inadaptés (voir médiocres), et Linux a rempli l'objectif avec un nombre faramineux de logiciels, solutions, documentations, prestataires et supports disponible.

C'est comme ça.

J'aurais adoré unifier les deux univers (serveur et client) et avoir Linux sur mon bureau pour faire de la composition vidéo et de la sculpture 3D tout en lançant de temps à autre un World of Warcraft sur un chouette ordi soigné de bon goût. Cela m'aurait fourni un outil surpuissant, une _immense flexibilité_ ET les applications pour produire toutes sortes de choses.

Mais il n'y pas de marché pour cela. Il n'y a qu'une expérience fragmentée, incomplète, peu investie.

Linux reste donc mon outil d'ingénierie par _excellence_, l'ensemble de ma carrière pro repose sur Linux et aussi hobby développement/deep learning/manipulation d'image. Et le mac/windows pour le reste (hobby imagerie et modélisation et jeux vidéo non dispo sur linux).

De base, c'est le fait que macOs X était le successeur de NeXTstep, et donc un Unix, qui m'avait motivé à m'intéresser au mac. (parce qu'avant cela: rien à foutre). Je voyais cela comme l'union tant attendu. (ça m'a permis de faire beaucoup de trucs linux et windows sur le même environnement).

Au final, maintenant, je fusionne via machines virtuelles, émulations et bureau à distance.

avatar oomu | 

"Si seulement n’y avait pas Windows sur ces Surface. Je m’arrache trop la tête au boulot avec Windows 7 ou 10 pour pouvoir un jour revenir à cet OS."

c'est exactement mon angoisse. sigh...

avatar pim | 

@oomu

Je pige pas que ce ne soit pas déjà possible de hacker une Surface Pro pour pouvoir la convertir en hackintosh. Pour moi ça serait LA solution !

avatar en chanson | 

@pim

"convertir en hackintosh. "

Non macOS n’est pas tactile et la gestion du pu est déplorable

avatar pim | 

@en chanson

Certes, mais l’adaptation de Windaube au tactile est tellement médiocre et insignifiante, que macOS n’a même pas besoin d’adaptation au tactile pour être pertinent. Sans parler de ses possibilités d’accès « universel », facile à détourner.

avatar byte_order | 

Ben on peut parfaitement installer d'autres OS que Windows sur les Surfaces...
Sauf macOS évidemment, mais ça c'est pas parce que Microsoft l'interdit, mais parce que Apple ne fait rien pour que macOS tourne sur autre chose que sur ses propres machines.

avatar Ast2001 | 

Même si je fais quelques infidélités aux Surface, ce sont des machines remarquables et vraiment polyvalentes. Pour un business que je pensais marginal, 2 milliards de $, cela me semble énorme.

avatar Doctomac | 

C’est parce que le business fait à peine deux milliard pendant les fêtes et un peu plus de 1 milliard le reste du temps qu’il est marginal et pas l’inverse.

C’est à dire que Microsoft espère que ce business ne soit plus marginal mais ça ne fonctionne pas. Avec une multitude de produits, un marketing associé, concrètement dans la démarche, le business n’est pas marginal. Il l’est car il ne fonctionne pas.

avatar rolmeyer | 

@Doctomac

Ben il fonctionne pas pour un mac fan. MS s’est toujours déclaré software and services. Ils veulent pas concurrencer Dell, ou Asus ou HP. Mais bon s’ils avaient rien fait on en serait encore au laptop de 3 cm épais avec des crochets au bout de l’écran. Et je ne parle même pas de la Surface Hub qui n’aurait jamais vu le jour chez les fabricants de PC.
Les Surfaces sont à MS ce que le Mac Pro est à Apple.

avatar Doctomac | 

Bien sûr que non. Le MacPro se destine à un marché bien défini et de niche.

Les Surface, pour la plupart des produits, sont destinées au grand public.

Par ailleurs, Microsoft n’a pas voulu convaincu les Dell et les autres dans le sens où leur stratégie ne voulais pas faire d’énorme volume. Par contre, ils ont voulu concurrencer Apple en tentant de faire des produits plutôt cher, high profile pour faire de la marge.

Les volumes sont tellement bas que ça n’a pas marché.

avatar oomu | 

@Doctomac

l'intention de "surfaces" c'était de faire ce que l'industrie PC refusait de faire : des machines avec un soin à la apple mettant en valeur Windows 10 et les outils Microsoft.

Il n'est pas prévu de devenir un concurrent frontal à Apple. Après bien sur, les réalités peuvent faire que cela devienne le cas.

C'est ce qui est sous-entendu dans le commentaire précédent et non de dire que le _public cible_ est le même. Mac Pro et Surfaces sont là pour dire quelque chose sur l'entreprise et ses produits.

On a pareil avec Surface Studio, qui ne peut pas être pensé comme un produit de masse (ou alors par folie?) mais qui affirme clairement que "voilà, si vous vous bougiez les doigts du cul, on peut faire un truc beau et excitant avec Windows, avec en prime un peu de recherche en confort, oui bon ok, là ça coûte cher". Ca envoie un message aussi à l'industrie : "vous êtes naze".

avatar BeePotato | 

@ oomu : « qui affirme clairement que "voilà, si vous vous bougiez les doigts du cul, on peut faire un truc beau et excitant avec Windows, avec en prime un peu de recherche en confort, oui bon ok, là ça coûte cher". Ca envoie un message aussi à l'industrie : "vous êtes naze". »

C’est bien ça.
Mais ça a aussi confirmé ce dont on se doutait : un a vite une impression de gâchis quand on a un beau matériel comme ça et qu’on le fait tourner sous Windows. Ou, dit autrement : un matériel équivalent à celui d’un Mac ne suffit pas pour faire un Mac.

Cela dit, l’existence de machines de ce genre reste une très bonne chose pour les utilisateurs de Windows (qu’ils le soient de force ou par goût).

avatar byte_order | 

@BeePotato
> dit autrement : un matériel équivalent à celui d’un Mac ne suffit pas pour faire un Mac.

Vu qu'aucun matériel mac n'a d'écran tactile ni de stylet, je vois pas trop où va c'est comparaison.

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « Vu qu'aucun matériel mac n'a d'écran tactile ni de stylet, je vois pas trop où va c'est comparaison. »

Il y a vraiment beaucoup de choses que tu ne vois pas, aujourd’hui. :-)
Prends un instant de réflexion objective et tu verras peut-être mieux. ;-)

avatar byte_order | 

@BeePotato
Merci de m'expliquer en quoi une Surface est matériellement équivalente à un Mac.

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « Merci de m'expliquer en quoi une Surface est matériellement équivalente à un Mac. »

Je parlais de matériel équivalent au sens du niveau qualitatif, avec un niveau de finition similaire, etc. En gros, matériellement parlant, ça joue dans la même cour qu’un Mac plutôt que dans celle d’un netbook.
D’où le fait que je parlais de « beau matériel » à la phrase d’avant.

avatar pocketalex | 

@rolmeyer

je suis rarement d'accord avec tes propos, mais sur ce point, je suis à 400% d'accord

je suis LOIN d'être fan des PC sous Windows et des gammes Surface, mais ce sont à peu près les seuls PC du marché élégants (surface, surface studio) ou malins (tous) ou innovant dans leur concept (surface Pro, surface studio). Un Lenovo Xtrem ou un Dell XPS, c'est de bons PC, c'est de bon concurrents crédible du Macbook Pro, mais si ils sont moins "moches" qu'avant, ils sont loin d'être élégant. Très loin.

La comparaison avec le Mac Pro j'ai un peu plus de mal, mais c'est un détail dans ton propos

avatar rolmeyer | 

@pocketalex

La comparaison du mac pro n’a pas été comprise car les gens sont terre à terre et macfan. Elle a été faite parce que le mac fan à qui je répondais trouve genial que Apple fasse un truc de niche le mac pro, allez on peut le dire fait sur mesure juste pour les studios hollywoodiens et va en vendre très peu, mais vient chier sur MS en expliquant que les Surfaces sont un échec retentissant, et qu’ils en vendent très peu.
MS a toujours dit depuis le début que c’était pas un buizness mais des appareils ´´ inspirational ´´.
C’est un hobby, une demo grandeur nature les Surface, comme l’est le Mac Pro pour Apple, c’est aussi un hobby. Apple va entrer dans ses frais avec le mac pro, mais gagner de l’argent, on peut émettre des doutes. Pareil pour les Surfaces.
L’argument nan mais les Surfaces c’est pour tout monde, autre argument développé, ben non c’est pas pour tout le monde. C’est cher, plus cher que du matos équivalent, faut attendre la 4 eme version pour que ce soit potable.etc etc c’est absolument pas pour tout le monde, les Surfaces. Des mecs qui ont besoin d’un écran de 27 pouces touch qui s’abaisse en écritoire pour dessiner dessus, non c’est pas pour tout le monde c’est pour très très peu de monde. On va parler du book, se retrouver avec une tablette de 15 pouces dans les mains...😊
Et moi j’ai une Go, appareil ultra niche aussi. Usage très très spécifique.
Les Surfaces c’est une danseuse pour MS, comme l’est le mac pro pour Apple.

avatar Doctomac | 

Non ce n’est pas vrai.

Comparer le MacPro et la Surface, c’est faire d’une mauvaise foi incommensurable. Le premier est un seul produit destiné à une clientèle bien précise. Le deuxième est une famille de produit dont la plupart sont destinés au grand public.

Microsoft consacre une keynote chaque année pour ces produits ; du marketing ; etc. et nos amis nous expliquent que la gamme Surface est un lobby. Mais bien sûr.

La vérité est que Microsoft voulait faire de la Surface un succès mais ce succès, 6 ans après, n’est jamais arrivé.

avatar rolmeyer | 

@Ast2001

Pareil. Mais soyons honnête elles ont mal débuté. La pro fût correcte a partir de la 4, le laptop à partir du 3, le Studio de la 2, et le book ...ben on va attendre que leur charnière soit au point, ça semble avoir encore pas mal de dysfonctionnements même sur le book 2.
Sinon, j’ai pas à me plaindre, j’ai eu 2 pros, et j’ai une Go actuellement.

avatar debione | 

La question qui me taraude, est ce que je vais opter pour une surface quand mon mbp mourra de sa belle mort? Actuellement ce serait oui, après on verra quand ça arrivera. Mais clairement un produit que je trouve sexy...

avatar pocketalex | 

@debione

La surface Pro, je l'ai recommandée à un pote, je l'ai utilisée longtemps, j'en ai fait le tour en long en large et en travers ... et je suis pas fan du tout

ça reste un PC sous Windows, et pas une tablette. On peut faire du tactile, mais l'expérience à a des années lumière de l'iPad et son écosystème

Reste Windows "desktop", donc obligatoire la cover clavier/souris, mais ça n'a rien à voir avec un vrai clavier, et un vrai trackpad, donc au final ... autant acheter un laptop

La surface Pro c'est vraiment l'appareil excitant en photo, de loin, et vraiment décevant à l'usage.

Edit : l'appareil est imparfait, mais la faute n'est pas vraiment due à l'appareil, mais plutot au logiciel. Un peu à l'OS, et beaucoup aux Apps qui manquent cruellement

avatar debione | 

Ah mais c’est à peu près ce que je cherche. Je compte faire de la bureautique, un peu de surf, un peu de retouche d’image ( mais vraiment en mode perso) et en mode tablette uniquement de la consultation (Tv,film,YouTube,presse). (Hors musique, c’est vraiment l’utilisation que j’ai du laptop et de la tablette, mais souhaitant passer à l’analogique pour ma musique, je regarde ce que je fais vraiment avec , et ben pas grand chose... 🤩)

avatar en chanson | 

@pocketalex

Tu confonds encore avec l’iPad, tablette pour la consultation déguisée en laptop

avatar klouk1 | 

@en chanson

Complètement débile

avatar en chanson | 

@plouk1

tu as d'autres arguments?

avatar klouk1 | 

@en chiant son...

Est ce vraiment nécessaire ?

avatar Glop0606 | 

Ca va faire plaisir aux actionnaires! Après ce que je remarque c'est que MS se concentre quasi exclusivement sur le marché pro. Je me demande d'ailleurs pourquoi il continue la Xbox,... peut-être pour le côté Gamepass/xcloud qui revient alors à leur Core Business? En tout cas pour un particulier et en y mettant les moyens, on est mieux servit chez Apple (ce qui n'était pas forcément vrai à l'époque de Win 7). Après au niveau pro, leur business Modèle est vraiment super bien pensé et je pense qu'ils vont aller de records en records. Pour faire simple, vous voulez du local et avoir une certaine indépendance: Paye tes licences super chers et surtout met les à jour à temps sinon tout le bousin part en sucette (incompatibilité, pas de support, sécurité, etc....)(c'est finit le temps où tu pouvais laisser un serveur 24/24 qui marche très bien sans mise à jour), sinon tada paye ton Abo Azure et devient complétement dépendant. Pour Microsoft c'est gagnant-gagnant.

avatar toto_tutute | 

Le Game Pass a un potentiel dingue. Ce service m'est devenu totalement indispensable.

avatar pocketalex | 

"MS se concentre quasi exclusivement sur le marché pro"

Pour le grand public, il y a Windows en achat imposé sur TOUT PC neuf, et il y a office famille qu'ils doivent surement vendre un peu, il y a les gammes Surface X et Surface laptops qui sont autant de matos pensé famille que pro
Il y a tout le pan Xbox

Après, se démener pour essayer de gagner plus de fric sur les familles, etudiants, user lambda c'est dépenser énormément d'énergie pour tenter de tirer 3 ronds à des crevards, autant aller dans le domaine pro (clouds, services) qui sont quand même le coeur de métier de Microsoft et où il y a des milliards à se faire, et ça tombe bien, il s'en font !

avatar Glop0606 | 

C'est ce que j'écris, MS se concentre sur le pro et pour le grand public, ben c'est presque imposé donc pas besoin de forcer. D'ailleurs on pourrait légitimement se poser la question si on pouvait "imposer/encourager" un Dual Boot Windows/Linux sur chaque PC vendu?

avatar pocketalex | 

"Je me demande d'ailleurs pourquoi il continue la Xbox,... peut-être pour le côté Gamepass/xcloud qui revient alors à leur Core Business?"

Les gamers sont la seule cible qui dépense du fric, et pas qu'un peu. C'est donc un secteur pas déconnant pour Microsoft.

avatar Eristoff47 | 

@pocketalex

Oui puis le marché de la Xbox ce porte très bien. Pourquoi arrêter un truc qui fonctionne bien et rapporte.

avatar byte_order | 

@Glop0606
> En tout cas pour un particulier et en y mettant les moyens, on est mieux servit chez Apple

Ben tout est une question de rapport services/prix.
Et donc des services dont le particulier a besoin et du prix en face.

La mention "en y mettant les moyens" ne veut rien dire. Si on veut aller par là, "en y mettant les moyens" je suis persuadé que vous pouvez avoir un ordinateur et un OS fait spécialement et uniquement pour vous, qui répondra à tous vos besoins particuliers rien qu'à vous.

Mais pas forcément avec le meilleur services / prix pour autant.

> Paye tes licences super chers

Bof, des licences de Windows 10 Pro ou de Office Desktop se trouvent à pas très cher de nos jours.

> surtout met les à jour à temps sinon tout le bousin part en sucette (incompatibilité,
> pas de support

Ca, c'est pas franchement nouveau. La moindre modification soit hardware soit logicielle a toujours pu entrainer des problèmes d'incompatibilité ou de support de n'importe quel OS, c'était déjà le cas y'a 60 ans...

> sécurité,

La sécurité informatique est par définition une course permanente "derrière", qui implique de s'adapter en permanence. Je vois pas en quoi c'est une problématique spécifique à Windows, macOS, iOS, Android aussi ont régulièrement des maj de "sécurité" pour les mêmes raisons.

C'est surtout lié à l'explosion de la surface d'exposition : les ordinateurs sont désormais très massivement connectés sur Internet, et leur complexité augmente la surface d'attaque également.

> c'est finit le temps où tu pouvais laisser un serveur 24/24 qui marche très bien
> sans mise à jour

Euh, nan, c'est pas fini.
Si le serveur en question n'est pas exposé à tout vent sur Internet, c'est tout à fait possible encore. C'est même une situation très fréquente en entreprise.
Ce n'est pas l'OS qui force les éventuelles maj, mais soit une politique de l'IT soit les besoins de maj des services applicatives et les contraintes d'interopérabilités que cela entraine.
Là aussi, cela n'a rien de nouveau, ni rien de spécifique à Windows.

J'ai pour mémoire une maj de macOS qui a contraint bon nombre de vendeurs de NAS de pousser en urgence une maj de leurs firmwares parce Apple avait casser la compatibilité Samba sans crier gare, par exemple.

avatar Glop0606 | 

@byte_order

Je me permets de préciser deux points: si on regarde la moyenne des revenus français, le matériel Apple est premium et il faut y mettre les moyens. Deuxièmement quand je parlais des licences, je parlais des licences serveurs, cal, Outlook etc. Et oui pour une PME c’est cher.

avatar byte_order | 

@Glop0606
> si on regarde la moyenne des revenus français, le matériel Apple est premium et
> il faut y mettre les moyens

Le revenu moyen n'a pas d'influence sur le rapport services/prix.
Si le prix d'Apple est "premium", il faut que les services le soient tout autant pour avoir un rapport meilleur qu'une offre moins "premium" mais répondant pareil en terme de services.

> Deuxièmement quand je parlais des licences, je parlais des licences serveurs,
> cal, Outlook etc. Et oui pour une PME c’est cher.

Ce qui ne concerne nullement le particulier, et n'augmente donc pas la composante prix dans le rapport services/prix pour un particulier.

Et côté entreprise, je doute que les licences Jamf et autres soient bon marché, et à ma connaissance la licence macOS n'inclus pas des services type messagerie, annuaire d'entreprise etc non plus.

avatar WWII | 

Arrêter les mensonges. On sait que vous Pro Apple. Mais pas à ce point là.

avatar Eristoff47 | 

C’est vrai que la partie office 365 commence à bien prendre aussi.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR