Voiture : Sion, l’anti-Tesla qui se recharge avec le soleil

Nicolas Furno |

La Sion est une nouvelle voiture électrique qui a une idée originale : toute sa carrosserie est composée de panneaux solaires. Même si elle pourra être chargée avec une borne de recharge, comme n’importe quelle autre voiture électrique, elle bénéficiera aussi de cette source d’énergie permanente. Et dans le meilleur des cas, ses concepteurs affirment que l’on peut gagner 34 km d’autonomie par jour uniquement grâce au soleil.

Cette voiture est actuellement en précommande sur le site officiel du projet et vous pouvez réserver un exemplaire pour 500 € au minimum. À l’heure actuelle, il y a plus de 9 400 précommandes. La Sion est développée par un nouveau constructeur allemand créé en 2016, Sono Motors. Les dates de production ne sont pas encore connues, mais le design de la voiture est désormais bloqué et les contrats de vente seront envoyés aux personnes qui ont précommandé dans le courant de l’année.

La Sion seule coûtera 16 000 €, mais il faudra ajouter le prix de la batterie, estimée à 9 500 €. Au total, on pourra acheter la voiture pour 25 500 € ou bien louer la batterie, comme Renault le propose notamment avec sa Zoé. Pour arriver à ce tout petit prix, le constructeur a opté pour une stratégie radicale : il n’aura qu’un seul modèle, sans aucune option.

Les panneaux solaires recouvriront la majorité de la carrosserie. En tout, il y aura 248 cellules qui ne seront pas recouvertes de verre, trop lourd et fragile, mais d’un nouveau polymère créé par le constructeur.

Vous avez bien lu, vous ne pourrez rien personnaliser, uniquement commander la Sion telle qu’elle a été pensée. La voiture sera forcément noire, parce qu’elle n’est pas peinte : sa couleur naturelle est liée au choix d’appliquer des panneaux solaires partout, sur le toit, le capot, les portes… Une seule batterie de 35 kWh sera proposée, avec une autonomie estimée de 250 km. Un seul moteur électrique entraînera les roues avant et le constructeur ne donne quasiment aucun chiffre (vitesse maximale de 140 km/h), mais la performance sportive n’a pas été un objectif dans le développement du véhicule.

L’intérieur ne sera pas plus soumis à des options, il n’y a qu’un seul modèle de base. La Sion reprend les traits d’un monospace, avec un toit de verre partiellement bloqué par les panneaux solaires et de quoi accueillir cinq personnes, pas plus. À l’avant, le tableau de bord est construit autour de deux écrans, un derrière le volant et un autre de dix pouces au milieu. Un choix original malgré tout, une rangée de mousse dans le tableau de bord, qui servira de filtre à air. Pour le reste, ce sera très basique, à la fois parce que l’objectif était de vendre à petit prix, et parce que Sono Motors a pensé dès le départ à créer un véhicule à partager.

Le tableau de bord de la Sion, avec la mousse intégrée au tableau de bord en vert.

Tous les propriétaires de Sion disposeront d’une app qui leur permettra de louer la voiture aux horaires qui leur convient. L’app offrira aussi des fonctions de covoiturage et, plus original, une option de partage d’énergie. Une Sion pourra recharger une autre Sion ou n’importe quelle autre voiture électrique, et le propriétaire pourra déterminer combien d’électricité il veut bien transmettre, et éventuellement fixer un prix. Une manière de rentabiliser son achat, ou au moins de dépanner un autre conducteur en panne. Et on pourra aussi utiliser la batterie pour alimenter n’importe quel appareil électrique, pratique pour des travaux ou du camping loin de tout.

Ce nouveau-venu sur un segment de plus en plus chargé essaie de revenir sur des tendances classiques de l’industrie automobile. La Sion se veut accessible, autant parce qu’elle n’est pas vendue à un prix élevé que parce qu’elle cherche à être très facilement réparable. Les pièces détachées seront vendues sur le site du constructeur et accompagnées d’instructions simples pour les remplacer. Si vous ne voulez pas le faire vous-même, n’importe quel garagiste pourra vous aider et comme il n’y a aucun programme de certification, le coût devrait rester limité.

Pour finir, Sono Motors entend réduire son impact écologique au maximum, notamment par un système de compensation carbone pour la production de la Sion. Si vous voulez en savoir plus, la FAQ du site officiel est très complète. Notez notamment que les véhicules précommandés seront livrés à Munich, ou alors envoyés à vos frais où vous le désirez.

avatar thewindwaker | 

Ah merde être anti sioniste ne voudra plus rien dire alors ? 😂

avatar ovea | 

Ça veux juste dire qu'il y a une bonne «coïncidence» pour que sur 80M de voiture, il y en ai au moins une qui partage son énergie

(Dans ce cas, ça étend le co-partage-etc à l'énergie, quand la voiture ne se déplace pas !
La voiture produit quand même quelque chose, de l'énergie !
Et multiplié par le nombre, qui reste improductives des jours, des semaines, des mois, ça fait vraiment effet cascade.)

avatar Giloup92 | 

Retour aux principes de la Ford T : n'importe quelle couleur, pourvu qu'elle soit noire !

avatar sumbobyboys | 

C'est pas un peu une blague cette idée de panneau solaires? Je veux dire, avec 6m2 on peut espérer une production au mieux du mieux de 0.6Kwh, ca va prendre pas mal de temps pour recharger entièrement la batterie.

J'ai l'impression que leur "condition idéale" implique un soleil qui taperait sur les deux côtés de la voiture.

En lisant cet article, j'ai l'impression qu'on ne se rend pas bien compte que ce que consomme une voiture électrique par rapport à ce qu'elle pourrait théoriquement produire avec des panneaux propres, refroidis, et tous orientés vers le soleil.

avatar SyMich | 

Avec des journées de 60h d'ensoleillement optimal, c'est bon, non?

avatar codeX | 

En lisant l'article on découvre qu'elle sera rechargeable sur une borne et que les panneaux apportant 34 km par journée d'ensoleillement. Au bout d'un mois c'est grosso modo l'équivalent d'un plein d'essence de gagner.

avatar sumbobyboys | 

Oui oui, j'avais bien lu ça. Sauf que ça c'est en plein désert avec des mirroirs tout autour et en plein milieu de l'été.

Du coup on est plus proche d'un plein économisé par ans à 3/4€ le plein... D'ou ma réflexion: à ce niveau, les panneaux solaire semblent être bien plus marketing qu'autre chose.

avatar Nicolas Furno | 

@sumbobyboys

La promesse du constructeur n'engage que ceux qui y croient, certes.

Mais sur leur site, ils détaillent un peu. Ils donnent des chiffres pour l'Allemagne déjà, j'imagine pour Munich, pas pour une région équatoriale. Ensuite, je suppose qu'ils ont fait des tests et qu'il s'agit bien de valeurs pour une journée type, avec le soleil qui ne tape pas sur toutes les cellules solaires directement.

Après, je suis aussi sceptique sur l'intérêt réel au-delà du gadget. Mais je me dis que ça peut faire toujours ça de pris en roulant toute la journée, ou bien en garant la voiture dans un endroit dégagé.

avatar McFlan | 

@nicolasf

« C’est toujours ça de pris ». Il faut quand même rappeler que la production de panneaux solaires est loin d’être neutre pour l’environnement. Donc il faut mettre ça dans la balance. Est-ce moins polluant que de recharger sa voiture à la borne? Est-ce vraiment un gain d’autonomie représentatif? L’avantage en vaut-il le coût?

avatar Nicolas Furno | 

@McFlan

Côté production, je ne sais pas, mais ils expliquent vouloir payer des compensations carbone.

Une fois sur le véhicule, tout ce que les panneaux produisent comme électricité est du pur bonus. Le gain d’autonomie peut suffire pour des besoins modérés : dans certains cas, la voiture peut toujours avoir suffisamment d’autonomie sans (quasiment) jamais la charger avec une prise.

Donc oui, ça c’est forcément moins polluant, même si un particulier qui installe des panneaux solaires ou une autre source d’énergie propre aura le même résultat chez lui. Mais la différence aussi, c’est que la source de recharge est toujours avec le véhicule…

avatar SyMich | 

Le jour où un caddie te raye la carrosserie sur le parking du supermarché, tu perds un an de pleins en réparation... 🤪

avatar ForzaDesmo | 

@SyMich

Le jour où un caddie te raye la carrosserie sur le parking du supermarché, tu perds un an de pleins en réparation... 🤪

Sans parler du moindre accrochage et du prix de l'assurance qui se fera en conséquence des risques et du prix de la moindre réparation.

Moi je verrai bien des pédales pour les passagers pour recharger les batteries et gagner encore 34 km/h d'autonomie.
Soit le premier concept de voiture électrique-solaire-salle de sport 😊

avatar thierry37 | 

@ForzaDesmo

Et il faudra la passer au lavage une fois par semaine pour garder les panneaux propres. Donc encore moins d'économie 😉

avatar jerome74 | 

@sumbobyboys: cette démarche a au moins l'avantage de permettre de se focaliser sur ce fait: il vaut mieux chercher à réduire la consommation d'énergie, plutôt qu'à augmenter la puissance des chargeurs ou la capacité des batteries comme le fait Tesla…

avatar NICE-G0lg0-INCAL | 

Intéressant comme concept

avatar popeye1 | 

@NICE-G0lg0-INCAL

Évidemment si la pub est farfelue, on ne peut pas en dire grand chose. Mais si c’est vrai, l’idée est plus convaincante que les propositions « m’as-tu-vu ? » que l’on nous propose pour l’instant. Un plein par mois, c’est à peu près ce qu’il faut pour faire les courses au supermarché du coin. Un deuxième plein pour un tour dans la campagne le WEEK-END.

Pour faire un resto à Paris depuis Nice ou Saint-Jean-de-Luz le compte n’y est pas et c’est tant mieux. Il y a de très bons restaurants dans toutes les villes de France et c’est moins polluant d’en profiter.

Pour un grosse berline (ou un petit char d’assaut) un petit malin va bien nous pondre des cellules photovoltaïques avec des rendements de 60% au moins.
Quant à la voiture électrique type Tesla, elle pollue autant qu’une voiture diesel, voire plus. Si on compte tout, évidemment.

Conclusion : je trouve aussi l’idée intéressante. Reste le prix, mais il baissera avec la multiplication. Une mécanique électrique est moins chère qu’une mécanique thermique.

avatar clho | 

Le coup des panneaux solaires est bizarre : quel retour sur investissement ? Et sur l'impact environnemental ?

Par contre le reste est en contradiction des autres constructeurs : réparation facilitée, pas de modèle d'appel pour faire monter le prix etc...
Une vraie volonté d'être vert (autopartage, réduction de leur impact...), pas uniquement du greenwashing 👍

avatar alexis83 | 

@clho

Après pour un nouvel arrivant c’est aussi une des façons qui pourrait permettre le succès de la voiture si elle est facilement réparables avec peu de contraintes.

avatar iPop | 

@clho

Son impact environnemental est sûrement mieux que le pétrole.

avatar Ro. | 

Se garer en plein soleil pour optimiser, puis mettre la clim à fond 👍🏻 😏

avatar Paquito06 | 

On a un gros concurrent de Tesla là 🤣

avatar IceWizard | 

@Paquito06
"On a un gros concurrent de Tesla là 🤣"
Le sionisme ne passera pas ..

avatar Toinouco | 

Pourquoi anti Tesla ? Je pige pas. Il y a de la place pour tout le monde.

avatar Nicolas Furno | 

@Toinouco

Non, je voulais plutôt dire dans le sens où l’approche est à l’extrême opposée de celle de Tesla.

avatar guigus31 | 

@Toinouco

Anti-Tesla avec un tiret. Comme anti-héros par exemple. Ce qui n’a rien à voir avec un anti héros.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR