Apple achète Pullstring pour muscler Siri

Mickaël Bazoge |

À chaque jour son acquisition pour Apple. Après DataTiger hier, ce soir c’est au tour de Pullstring de tomber dans l’escarcelle du constructeur californien. C’est du moins ce qu’avance le site Axios, généralement bien informé. Fondée en 2011 à San Francisco par des anciens de chez Pixar, cette start-up développait à l’origine des applications permettant d’interagir avec des jouets par la voix, à l’instar de Hello Barbie en 2015 :

L’activité de la jeune pousse s’est ensuite élargie à Alexa et Google Assistant, en fournissant des outils permettant de développer des apps capables d’interagir avec les assistants concurrents de Siri. Comme on l’imagine, la matière grise derrière cette entreprise sera bien utile pour l'assistant d'Apple… et peut-être une ouverture encore plus large à d'autres services.

Tags
avatar Napoba | 

À la place des jeux ils ferait mieux de le rendre plus intelligent à la ace de le rendre de plus en plus bête à chaque mise à jour.

Il en arrive à ne même plus comprendre quand je lui demande d’appeler quelqu’un ou d été rappeler quelquechose.

Encore aujourd’hui j’ai eu en reponse « qui voulez vous que j’appelle » alors qu’il avait bien compris « rappelle moi d’appeler Bibi »

avatar iDanny | 

@Napoba

Il voulait juste être sûr que tu lui avais bien demandé de te rappeler de te rappeler toi-même... moi aussi à sa place je me serais embrouillé ??

avatar bidibout (non vérifié) | 

Je suis quand même surpris qu'avec les moyens considérables qu'à Apple qu'ils ne soient pas capables d'améliorer Siri "tout seul" et qu'ils doivent en passer par le savoir faire d'entreprises qu'ils rachètent. Je me demande d'ailleurs combien d'années il va falloir encore pour qu'il y ait un vrai bond dans ce domaine.

avatar radeon | 

@bidibout

C’est sûrement moins cher d’acheter le résultat que de le produire ...

avatar jopaone | 

@radeon

Ils achètent surtout une équipe

avatar radeon | 

@jopaone

Oui sûrement aussi, je ne suis pas spécialiste, mon idée était simplement que s’ils achètent c’est que ça va leur permettre de faire des économies quelque part forcément ?

avatar Un Type Vrai | 

Il y a le discours marketing d'un côté (Apple investi dans l'IA et a des chercheurs tellement bons qu'ils publient des papiers de recherche blah blah ...)
et la réalité.
Trouver une équipe qui cherche ET QUI TROUVE c'est rare. Il y a pleins de facteurs (compréhension des buts, partage de la vision, organisation, compatibilités des gens ...)

Mettre 15 meilleurs développeurs ensemble en roue libre, ça fera pas le logiciel le plus innovant de l'année (mais 15 logiciels en état de POC).

Bref, acheter une entreprise qui sait produire des choses, c'est s'assurer d'avoir aussi du concret pour Siri... Et Apple a VRAIMENT besoin de concret.

avatar IceWizard | 

@radeon
"Oui sûrement aussi, je ne suis pas spécialiste, mon idée était simplement que s’ils achètent c’est que ça va leur permettre de faire des économies quelque part forcément ?"

Absolument, sauf que tu penses "économie d'argent", alors qu'en fait c'est "économie de temps". Ce n'est pas en mettant 10x plus de moyens qu'un développement se fait 10x plus vite. Par contre, on rachetant une équipe travaillant sur un sujet de R&D depuis des années, on récupère une grosse partie du temps déjà investi.

avatar radeon | 

@IceWizard

Non je ne pensais pas à des économies d’argent, je parlais d’économies au sens large ;)

avatar DG33 | 

@IceWizard

Et certainement des brevets en plus... (et en moins pour la concurrence et les patent trolls)

avatar Yil2201 | 

@radeon

Et c’est aussi beaucoup plus rapide! Alors qu’Alexa et Google Assistant sont en constante évolution, Siri stagne et il faut aller vite pour rattraper le retard.

avatar pagaupa | 

@bidibout

« Je suis quand même surpris qu'avec les moyens considérables qu'à Apple qu'ils ne soient pas capables d'améliorer Siri "tout seul" et qu'ils doivent en passer par le savoir faire d'entreprises qu'ils rachètent. Je me demande d'ailleurs combien d'années il va falloir encore pour qu'il y ait un vrai bond dans ce domaine. »

L’argent rend feignant ?

avatar macam | 

@bidibout :
Comme précisé dans l'article, avant de venir renforcer Siri, cette entreprise à contribué à améliorer
Alexa et Google Assistant. Et puis les GAFAM rachètent une à deux entreprises par mois : leurs ingénieurs sont brillants et créent de nouvelles choses, mais ils ne peuvent pas balayer tout le champ des possibles.

avatar Pas-un-philosophe | 

Avec autant de muscles qui ne servent à rien, on dirait que Siri a une maladie de duchene

avatar radeon | 

Mais j’avoue que j’aimerais bien un Siri un peu plus malin

avatar reborn | 

Pas mal de grand groupe rachètent des petites sociétés. Cela permet d’accélérer certains projets

avatar NEWIPHONE76 | 

@reborn

Tu trouves que pour Siri y a eu des progrès ?

avatar anonx | 

Innovation by Apple

Sans génie, carnet de chèque de sortie...

avatar Un Type Vrai | 

Apple innove... Mais invente rarement. (A part la boule sous la souris et le bouton reset sur la clavier qui n'a servit à rien pendant des années peut-etre ?)

Il ne faut pas confondre.

avatar anonx | 

@Un Type Vrai

Apple assemble.. elle n’innove plus.

Le problème d’être seulement assembleur c’est d’être dépendant des fabricants.. et pas de chance ce sont ses plus gros concurrents qui eux innovent sans cesse et fracassent les prix. ??

avatar Un Type Vrai | 

Non, si Apple assemblait seulement, les macs, iPhone etc seraient identiques à d'autres modèles sur le marché sauf la façade avant. C'est le cas dans les laves vaisselles, les tv etc par exemple.
Apple innove sur les processeurs oar exemple, la touchbar etc.
Mais ce que tu veux exprimer, c'est que l'innovation n'est plus au service du client, mais plutôt du marketing ? Là je suis d'accord, Apple vise le très grand public avec de tres gros prix et des machines peu performantes qui ne se différencient plus vraiment.
Mais que veux tu, le marketing, c'est magique.

avatar ovea | 

Appel c'est du produit d'appel.

Appel nous la joue sur une crête ou une autre,
la seul qui compte,
est noyée dans une mise en boîte …
pour «assembler» VRAIMENT de façon …
aller, presque publicitaire,
un vulgaire assemblage,
avec quelques petites touches de saveurs,
pour charmer l'attachement fort :

Pour un marché au pas,
compter jusqu'à deux,
ça suffit.
1/ investir une tendance technique à intégrer
2/ produire en masse pour bloquer l'innovation

3/3 On ne peut même pas parler d'innovation dans l'ergonomie, sinon pourquoi pas une Barbie qui parle comme une vrai valley girl, qui connaît les insultes et les provocations, les formules de politesse et la roublardise …

avatar occam | 

Qui mieux que Barbie pour faire parler Siri ?
Après tout, à Lyon, c'était son boulot.
Et ce ne serait pas la première fois que La Compagnie se servirait de Barbie pour faire parler.

avatar sebasto72 | 

@occam

Houla !

avatar John McClane | 

Elle est un peu flippante cette Barbie, on dirait un Hubot déréglé.
http://golem13.fr/hubot-market/

Pages

CONNEXION UTILISATEUR