Freebox One/Freebox Delta : laquelle choisir ?

Anthony Nelzin-Santos |

Huit ans après la Freebox Revolution, Free n’a pas présenté une nouvelle box, mais deux. Sous le déluge d’annonces, la confusion règne sur les capacités respectives de ces deux boîtiers. La brochure tarifaire de Free, pleine d’astérisques et de parenthèses, n’aide pas. Essayons de nous y retrouver avec un grand tableau comparatif.

« Indéfinissable », disait le carton d’invitation à la conférence de presse de Free. L’opérateur a pourtant réussi à définir ses nouveaux boîtiers avec un seul mot — « One » pour la Freebox tout-en-un, « Delta » pour la Freebox triangulaire. Un mot trompeur : la Freebox One combine le Server et le Player, qui cohabitent certes dans le même boîtier, mais possèdent chacun leurs composants propres.

La partie Server est ainsi construite autour d’un processeur ARM9 cadencé à 1,2 GHz et secondé par 1 Go de RAM, alors que la partie Player est construite autour d’un processeur Qualcomm Snapdragon 835 secondé par 2 Go de RAM et flanqué par 32 Go de stockage flash. Une « bidouille » peut-être, mais une bidouille qui possède un port e-SATA pour étendre le stockage et une entrée/sortie audio analogique, contrairement à sa grande sœur.

À l’inverse, l’offre Freebox Delta repose clairement sur la complémentarité des deux boîtiers, un Server que l’on peut conserver à l’abri des regards et un Player qui trônera fièrement près du téléviseur. Sauf que le prix du Player n’est pas inclus dans l’abonnement mensuel de 49,99 € ! Vous devrez l’acheter pour 480 €, un paiement que vous pouvez étaler sur 24 ou 48 mois avec un crédit à 0 %1, pirouette qui permet à Free de sauter au-dessus des exigences de la DGCCRF.

Le Player de la Freebox Delta. Image MacGeneration.

Mais une fois payé, ce boîtier vous appartient. Résiliez votre abonnement, et vous pourrez toujours l’utiliser comme une enceinte connectée, comme un assistant domestique intégrant Amazon Alexa, et comme une set top box avec Netflix. De la même manière, le pack sécurité et le disque 1 To fournis avec le Server sont à vous dès le premier jour de votre abonnement… mais n’ont plus d’intérêt sans la Freebox Delta qui va avec.

De manière générale, mieux vaut lire les petites lignes avant de s’abonner aux nouvelles offres de Free. L’abonnement Freebox One est bien proposé au « tarif historique » de 29,99 € par mois, mais seulement la première année. Ensuite, il faudra payer 39,99 € par mois. Et encore, cette offre est réservée aux 100 000 premiers abonnés « n’ayant pas été abonnées à une offre Freebox dans les 30 jours qui précèdent cette souscription. »

Surtout, l’offre Freebox One est assortie d’un engagement d’un an, la résiliation avant terme entraînant facturation des mensualités restantes sans remise. À l’inverse, l’offre Freebox Delta ne comporte pas d’engagement (sauf le paiement du crédit pour le Player). La mise en service est facturée 69 € pour l’offre Freebox One, et 99 € pour l’offre Freebox Delta, plus 400 € de dépôt de garantie si vous ne réglez pas par prélèvement automatique. La résiliation entraîne des frais de 49 € dans un cas comme dans l’autre.

C’est tout ? Non : l’offre Delta mérite une attention particulière. D’abord sur la question des débits. « La technologie Fibre 10G » de la plaquette commerciale se transforme en fibre à 8 Gbit/s dans les mentions marginales2, avec un débit montant plafonné à 400 Mbit/s. L’agrégation 4G en zone DSL offre jusqu’à 200 Mbit/s de débit descendant et 60 Mbit/s de débit montant, mais dans la limite de 250 Go/mois si l’antenne est très sollicitée.

Alexis Bidinot présente les services associés à l’offre Freebox Delta. Image MacGeneration.

Ensuite sur la question des services. L’abonnement inclut un compte Netflix… mais un compte Netflix Essentiel sans HD ! Un beau paradoxe, quand Free vante la compatibilité 4K HDR de son Player. Vous devrez ajouter 3 € chaque mois pour profiter de l’offre Standard en HD, ou 6 € pour l’offre Premium en 4K, et pouvez rattacher votre compte Netflix existant pour obtenir les mêmes conditions tarifaires.

L’abonnement inclut aussi un bouquet TV by Canal… qui ne comprend pas Canal+. Il s’agit en fait du bouquet « panorama » comprenant des chaînes thématiques (National Geographic, Planète+, Ushuaïa TV, Histoire…), quelques chaînes sportives (Eurosport 1 et 2, InfoSport+…), des chaînes pour les enfants (Disney Channel, Mangas, Boomerang, Cartoon Network…) et pour les grands (Paris Première, Téva…), ainsi que quelques chaînes régionales et musicales.

Des services bien limités, donc, mais qui pèsent sur la facture. La connexion à internet est facturée 35,98 € : 29,99 € pour le forfait Delta et 5,99 € « pour la mise à disposition de la boucle locale dédiée ». Les services de divertissement sont facturés 45,87 € : 24,90 € pour le bouquet TV by Canal Panorama, 9,99 € pour l’offre presse LeKiosk, 7,99 € pour le forfait Netflix, et 2,99 € pour Freebox TV.

Le total atteint donc 81,85 €. Il faut une « remise couplée » de 31,86 € pour retomber sur le prix de 49,99 €, ce qui signifie que vous payez un peu plus de 11 € pour les services de divertissement. Autant dire que vous avez intérêt à les utiliser… La même astuce comptable est utilisée dans les offres Freebox One et Freebox Revolution, et par les autres opérateurs, il faut bien le dire.

À vous de choisir : l’offre Freebox One prend directement le relais de l’offre Revolution, avec des conditions finalement très similaires, mais un matériel plus récent. L’offre Freebox Delta est un pari sur l’avenir et l’importance des contenus, mais aussi un système sonore qui devrait rivaliser avec de nombreuses barres de son.

Rappelons enfin que ces deux nouvelles offres s’ajoutent au catalogue de Free, qui compte désormais cinq forfaits :

  • Freebox Crystal (ADSL2+ + téléphonie) : 9,99 € par mois la première année, 24,99 € ensuite ;
  • Freebox mini 4K (ADSL2+/VDSL2/fibre + Android TV + téléphonie) : 14,99 € par mois la première année, 34,99 € ensuite ;
  • Freebox Revolution (ADSL2+/VDSL2/fibre + TV + téléphonie) : 19,99 € par mois la première année, 44,99 € ensuite ;
  • Freebox One (ADSL2+/VDSL2/fibre + TV + téléphonie) : 29,99 € par mois la première année, 39,99 € ensuite ;
  • Freebox Delta (ADSL2+/VDSL2/4G/fibre + TV + téléphonie + système sonore + FreePlugs et pack sécurité) : 49,99 € par mois et 480 € pour le Player.
  1. Pour un coût total, en incluant l’abonnement, de 2 879,52 € après 4 ans ↩︎
  2. Les constatations des huissiers sont passées par là, explique Xavier Niel. Attention : ce débit concerne l’« entrée » fibre, avec un module SFP+ dédié, pas les « sorties » Ethernet. Cette offre est un pari sur l’avenir, lorsque les multiples appareils connectés en Ethernet Gigabit et en Wi-Fi AC4400 seront capables de saturer cette connexion EPON encore rare. ↩︎
Source
Une : Xavier Niel présente la Freebox Delta. Image MacGeneration.
avatar Pumbly | 

Aucune lol 😂

avatar Elkaar | 

@Pumbly

Tu m'étonne

avatar MKO | 

@Pumbly

Idem

avatar onclebobby | 

Pourquoi si peu d'amour?

avatar Eowendil | 

Free a participé au financement du club iGen ?

avatar LogBoy | 

@Eowendil
C'est clair que ça pue l'operation commerciale et les dessous de table à plein nez par ici. 😂

avatar onclebobby | 

des preuves de vos dires?

avatar zoubi2 | 

@Eowendil @LogBoy

Euh... Je n'ai pas senti un enthousiasme délirant dans ce papier... que vous n'avez sans doute pas lu.

avatar Supercagne | 

Aucune. Livebox Up plutôt.

avatar nemrod | 

@Supercagne

Désolé

avatar Clément34000 | 

@nemrod

Lol moqueur. Moi j’en ai une de box 4K orange pour 33€ et elle marche à merveille, sans fioriture et pour le reste, rien ne me manque... faut dire qu’un pc est connecté à la tv, me faisant office de manière ultra rapide, de borne multimédia 😁

avatar nemrod | 

@Clément34000

Hehehe... J’ai eu les deux, je préfère la FBX car elle propose plus de services, elle est plus aboutie et maîtrisée par Free.

Après, avec un NAS ou PC à côté oui je comprends, moi je les ai quitté à cause de la médiocrité de leur service clients.

avatar Clément34000 | 

@nemrod

Ouep

avatar onclebobby | 

@ Supercagne
Oui, restez rétrograde chez l'opérateur qui s'appuie sur ses acquis, s'est gavé pendant 50 ans et qui fait peur aux crédules en disant "si vous nous quittez, pas gentil, pas bien, nous plus entretenir la ligne, nous plus intervenir". Allez, une box à 50-60 euros/mois et on vous promet d'être avec vous. Ah pardon, à partir de 50-60 euros/mois, vous ne paierez jamais ce qu'on vous promet :D
Allez, vous êtes dans une cage avec le porte ouverte, sortez et regardez l'herbe verte autour!

avatar baritono | 

Pour moi la mini 4K reste largement la meilleure

avatar Smoky | 

Je veux bien la One mais autant faudrait-il qu'elle soit proposée en renouvellement....

avatar Noam | 

Il faudrai déjà que le réseau Fibre de Free soit suffisamment développé...

avatar chriseg | 

Un petit serveur, de Synology par exemple, ou un disque dur externe en USB derrière la One devrait faire l’affaire ?

avatar Clément34000 | 

@chriseg

Ou un pc portable avec Plex et le tour est joué... une véritable borne multimédia

avatar chriseg | 

@Clément34000

C’est plus compliqué.
Faut que le portable soit allumé

avatar Clément34000 | 

@chriseg

Comme le nas 🙂

avatar 406 | 

on dirait un design inspiré du TR-3B…

avatar vlsf1 | 

Bah moi entre les deux je choisis une Livebox Play. Les services c’est bien, un bon réseau c’est mieux

avatar onclebobby | 

Et un peu d'expérience consommateur aussi, l'interface livebox c'est le moyen age des nouvelles technologies. Et pas forcément plus stable ou fluide.

avatar corben | 

L’offre One est plus pauvre que l’offre Revolution actuelle sauf si ce n’est Netflix (en SD)

A part ça c’est moi ou la One on dirait un Mac Mini 🤔

Pages

CONNEXION UTILISATEUR