Contourner des DRM pour réparer un produit sera légal aux États-Unis

Nicolas Furno |

Aux États-Unis, il sera bientôt légal de contourner des protections numériques, comme des DRM, s’il s’agit de réparer un produit. Les autorités fédérales ont dévoilé de nouvelles exceptions à la protection du copyright qui s’appliquent, entre autres, aux appareils électroniques comme les smartphones, tablettes et autres ordinateurs. Si vous avez besoin de hacker un DRM pour réparer un appareil que vous avez acquis légalement, la justice vous laissera en paix, ce ne sera plus illégal.

Photo Luiz Filipe Carneiro Machado (CC BY-NC 2.0)

C’est une victoire pour les partisans du droit à la réparation, mais il s’agit davantage d’un symbole que d’un progrès concret. Vous avez le droit de casser une protection, mais rien ne vous garantit que vous pourrez le faire. Il n’est pas question d’interdire les DRM, les constructeurs peuvent toujours installer les protections les plus complexes qu’ils désirent, tout cela ne change rien. Et au bout du compte, cette autorisation à hacker les DRM ne devrait pas avoir énormément d’impact.

Les constructeurs qui utilisent ces DRM vont avoir tendance à renforcer encore leurs protections logicielles, maintenant qu’il est légal de les contourner. Sans compter que c’est loin d’être la seule arme à leur disposition, s’ils veulent vous empêcher de réparer vous-même un produit. Il y a même bien plus simple, par exemple ne pas vendre librement de pièces détachées est une solution très efficace pour vous obliger à passer par le constructeur ou un réparateur agréé. C’est une solution qu’Apple pratique depuis des années, créant régulièrement la polémique.

Cela étant, cette nouvelle législation permettra d’éviter le blocage logiciel qu’Apple peut activer à tout moment sur les Mac équipés de la puce T2. Cette mesure n’est pas encore activée, mais tout est en place pour que ces Mac puissent être bloqués en cas de réparation non autorisée. Si jamais quelqu’un parvenait à contourner ce blocage logiciel, il ne serait pas inquiété par la justice américaine… mais est-ce vraiment envisageable ?


avatar Dark Phantom | 

Oh ben c’est évident qu’il y aura des hacks de la puce T2
ça arrive dès qu’une console sort, on sort un hack pour la contourner, alors avec la T2 pareil
Pas oublier les jailbreak aussi

avatar Xap | 

La formulation utilisée dans cet article concernant la position d’Apple est surprenante.

“Apple ne [vends pas] librement de pièces détachées”.

On parle bien de l’entreprise qui non seulement interdit la vente au consommateur de pièces d’origine mais également assigne en justice les réparateurs achetant ces pièces directement aux fabricants en Chine?

avatar vince29 | 

Pas forcément. Il y a tellement d'entités juridiques différentes pour 'optimiser' l'impôt.

avatar Bigdidou | 

« Si vous avez besoin de hacker un DRM pour réparer un appareil »

C’est un peu du chinois pour moi.
Des DRM sur des films, je vois ce que c’est (en très gros) et les conséquences pour moi, mais là, mystère.
Quelqu’un pourrait expliquer la chose, et dans quelle circonstance concrète on pourrait avoir besoin de « hacker un DRM pour réparer un appareil » ?

avatar Dark Phantom | 

@Bigdidou

Autorisation de modifier les protections logicielles même si ceux ci sont protégés par des droits qui interdisent les modifications

avatar vince29 | 

Le microcode qui permet de faire fonctionner plein d'appareils (claviers, imprimantes...) est souvent protege contre un remplacement par une version alternative via un systeme de drm. Pourquoi remplacer le microcode d'origine par une alternative ? Au hasard parce que ton pilote d'imprimante multifonctions ne veut pas que tu utilises le scanner tant que tu n'as pas remplace les cartouches par des 'originaux'. Ou bien parce que le pilote de ton wifi que tu viens juste de mettre a jour ne supporte plus certaines fonctionnalites desormais illegales aux usa (puissance d'emission, combinaison de bandes) et que du coup ton modem est inutilisable car il empiete sur celui du voisin. Et tu ne peux pas revenir en arriere car la nouvelle version interdit le downgrade.

avatar oomu | 

"Contourner des DRM pour réparer un produit sera légal aux États-Unis"

plus concrètement: avons nous le droit de diffuser et/ou discuter PUBLIQUEMENT comment détourner DRM pour réparer une machine légalement achetée ?

avatar Dark Phantom | 

@oomu

C’est pour les réparateurs non agréés de toutes façons, non ?

avatar oomu | 

? je ne saisis pas où vous voulez en venir.

Mon point c'est que cette "autorisation" est sans intérêt si en pratique elle est impossible à mettre en oeuvre (impossibilité d'obtenir légalement des composants de qualité et fabriqué légalement, impossible de documenter publiquement comment mettre en oeuvre cette autorisation, etc).

Mais ok, nos Bons Princes ne nous mettront pas au cachot, si par extraordinaire, on bricole nous même les restrictions incluses dans les machines que l'on paie. Miséricordieux est le Seigneur.

-
L'article remet le couvert sur le fait que concrètement, c'est la merde.

avatar Dark Phantom | 

@oomu

C’est ce que je voulais dire. Il me semblait que c’était fait parce que certains réparateurs aux usa achetaient des pièces détachées En chine directement sans passer par des réparateurs agréés. En gros ils n’encourent plus de possibles poursuites si j’ai bien compris

avatar oomu | 

On ne peut PAS "acheter" des pièces à un "réparateur agréé".

D'ailleurs, un réparateur agréé ne peut pas acheter des pièces aux usines. Il les commande à Apple, sur justification, et Apple décide ou non de la lui vendre.

Jusqu'à présent, oui, TOUT le monde et mon chien hors circuit Apple se contentait d'acheter des pièces aux usines, si possible et pour faire un service de qualité à un client, de vraies pièces des prestataires d'Apple (aux usines).

Maintenant Apple utilise le droit d'auteur (ou copyright) pour faire saisir les importations. En effet, de plus en plus, les composants d'un iphone ou mac contiennent des puces et du logiciel. Logiciel qui tombe sous le domaine de la propriété intellectuelle.

Au final, la question se pose en ces termes suivants :

"moi y en a faire comment si moi y en a avoir mac payé plusieurs milliers d'euro à réparer sans repayer une fortune à Apple et sans avoir à l'expédier depuis la Corse ? alors que moi y en a avoir les compétences techniques."

réponse: on peut po, même par un technicien du coin. Acheter un PC.

-
La décision de justice ici ne change rien à la tentative par Apple (et l'industrie au sens large, mais Apple est en première ligne) de verrouillage d'accès aux pièces détachées ni à la complexité croissante pour réparer un mac.

De plus, elle laisse légal le cadre général du DRM et laisse autorisé aux constructeurs de rendre impossible la réparation.

"hé, mais si tu y arrives mec, ben la police viendra pas te chercher, c'est cool hein ?"

avatar zoubi2 | 

@oomu

"moi y en a faire comment ... sans avoir à l'expédier depuis la Corse ?"

Habiter dans un endroit normal ;-) :-)

avatar Paquito06 | 

Ca me rappelle la legalisation de l’unlocking sous Obama en 2014 ou le hack des premiers iPhone grace a Geohot.

avatar byte_order | 

L'autre solution c'est de ne pas acheter de produits verrouillés par des DRMs sur lesquels vous n'avez aucun contrôle, car cela viole votre droit à la propriété.

avatar oomu | 

ça laisse en gros, quelques PC et ordinateur monté soit même avec des cartes mères pleinement configurables.

mais heuuu j'aime beaucoup l'ipadeuuuh ! #caprice

avatar byte_order | 

Il suffirait que les gens les achètent pour que cela se vende nettement plus.
Pour paraphrasé...

Le pouvoir d'achat n'est pas un abus de langage, c'est bel et bien un vrai pouvoir, que l'on appelle également la "demande", et il revient au consommateur de l'exercer plutôt que de se contenter d'accepter docilement "l'offre".

avatar armandgz123 | 

@byte_order

Le consommateur est con

avatar Pyr0h | 

En réalité ce texte vise surtout les machines agricoles (si, si) qu’il est impossible de réparer soi-même sans contourner certaines protections.
C’est un vrai soucis aux US et les logiciels permettant de “jailbreaker” sa moissonneuse-batteuse se vendent comme des petits pains. L’intérêt est surtout qu’outre l’économie réalisée le cultivateur n’est pas à la merci des disponibilités des réparateurs agréés. Parce qu’un si pro ne peut pas se permettre de voir son MacBook immobilisé pendant 1 semaine imaginez un cultivateur sans tracteur pendant 1 mois...

avatar oomu | 

Bien vu.

Cela touche toutes les industries.

avatar imrfreeze | 

Je comprends pas comment vous déduisez de la légalité du contournement des DRM l’impossibilité d’Apple d’activer la puce T2

avatar agrippa | 

Légèrement hors sujet mais auriez-vous connaissance d’un outil efficace pour virer les DRM des livres et livres audio achetés sur iTunes ? J ai enlevé les DRM de mes livres kobo, mais je n ai pas encore trouvé pour les achats iTunes.
J aimerai mettre les livres audio de ma fille sur un mp3 basique plutôt que de lui laisser mon iPhone.

avatar vince29 | 

Bienvenue dans le monde merveilleux des drms qui n'emm**** jamais que les utilisateurs honnetes.
Quelques années en arrière calibre semblait faire le job mais ce n'était que pour les ebooks pas pour les audio.

avatar pagaupa | 

Honteux cette puce T2!

avatar Scooby-Doo | 

Mais vous n'êtes pas obligé de l'acheter !

Savez-vous cela ?

Si vous trouvez cela vraiment honteux, vous savez ce qui vous reste à faire...

CONNEXION UTILISATEUR