Californian way of life : télécoms et iPhone Upgrade Program, une histoire de crédit

Guillaume Dubeaux |

Depuis son installation en Californie il y a un an, Guillaume Dubeaux vit son rêve américain. Ce passionné de high-tech partage son quotidien technologique dans une série de chroniques estivales. Après un tour en voiture, Guillaume nous parle des télécoms et de l'iPhone Upgrade Program.

Qui dit nouveau pays dit nouvel opérateur mobile. Je m’étais pourtant préparé à l’avance, mais la note me reste en travers de la gorge : ma femme et moi payons environ 200 $ par mois pour un bundle comprenant deux forfaits cellulaires AT&T accompagnés d’un forfait à internet fixe.

Certes, un forfait Free Mobile m’aurait permis de tenir les premières semaines après mon arrivée aux USA, mais il faut aussi savoir lâcher du lest et essayer de vivre pleinement comme un américain : l’expatriation vécue à moitié ne fait pas partie du deal !

Prenons un peu de recul : le marché des télécoms est très différent de ce côté de l’Atlantique. Souvenez-vous de l’avant Free Mobile en France, les prix n’étaient pas les mêmes.

Aux USA, il n’y a pas d’équivalent à Free parmi les quatre gros opérateurs que sont AT&T, Verizon, Sprint et T-Mobile (ces deux derniers vont d’ailleurs fusionner). Souvent T-Mobile est cité comme se rapprochant de l’entreprise fondée par Xavier Niel, mais il n’en est rien dans les chiffres.

Les offres « illimitées » commercialisées par les quatre principaux opérateurs. Tableau de Sprint.

Certes T-Mobile propose généralement davantage pour moins cher, mais pour une couverture réseau franchement pas terrible et surtout sans aucune proposition pour l’internet à la maison. Le marché fixe est archi-dominé par AT&T (et Verizon pour la fibre).

Cela fait donc maintenant plusieurs mois que j’utilise AT&T tous les jours. Mon avis tient en trois mots : rigide, lent et cher. Très cher…

Quitte à y aller à fond, j’ai pris l’un des forfaits les plus chers d’AT&T (AT&T Unlimited Choice Multi Line). Malgré cela, je dois encore payer certaines options comme la TV ou l’itinérance. Ce n’est pas comme si je voulais à tout prix ces options, mais les inclure aurait été commerçant.

La cerise sur le gâteau est que nous risquons une baisse du débit si nous consommons plus de 22 Go par mois chacun sur nos appareils. Cela n’est toujours pas arrivé, mais c’est un peu le pompon… Pour faire une petite comparaison, dans la même gamme de prix en France, le forfait Jet 100 Go d’Orange à 60 € par mois me donnerait 100 Go de data (débit réduit au-delà) ainsi que les appels/SMS/MMS illimités et 60 Go en Europe, DOM, Suisse/Andorre, USA et Canada.

De plus, la 4G d’Orange est bien plus puissante que celle d’AT&T : trois tests de débits descendants chez Orange m’ont donné une moyenne de 35 Mbit/s, alors qu’AT&T frôle juste les 5 Mbit/s. C’est identique pour la box à la maison car nous ne sommes toujours pas fibrés. Ma box Orange me manque…

T-Mobile est souvent décrit comme le Free américain… mais les prix n’ont rien à voir.

L’offre est également rigide. Nous n’avons pas le droit au partage de connexion entre nos différents appareils, notamment. La création de hotspots personnels n’est pas autorisée, y compris dans le forfait haut de gamme de l’opérateur américain. Pourquoi ?

Peut-être parce que vous pouvez très facilement ajouter un nouvel appareil à votre consommation de data, et ce, pour la modique somme de 20 $ par mois ! Avec ma nouvelle Apple Watch Series 3 Cellular, je rajoute 10 $ par mois à ma facture. Du vol ? On n'en est pas loin. Si je prenais ces options pour ma femme et moi, notre facture commune pour le mobile uniquement grimperait à presque 200 $ par mois. Le prix à payer pour rester connecté ? Clairement pas selon moi. Seul point positif du forfait, HBO est intégré.

Bilan, je pense que nous allons voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Plus que tout, c’est la qualité du réseau qui n’est pas à la hauteur du prix. Ne pas atteindre un débit 4G de 20 ou 30 Mbit/s minimum est inadmissible lorsqu’on est en plein centre-ville… Et puis la récente fusion annoncée entre T-Mobile et Sprint donne de l’espoir sur le papier.

Niveau téléphone, j’utilise un iPhone 8 Plus. J’adore l’iPhone X sur le papier, mais j’ai opté pour un 8 Plus pour différentes raisons : ratio de l’écran, maturité des iPhone 5,5", temps d’adaptation des apps au nouvel écran… Ceci étant, je passerai en septembre prochain à l’iPhone X Plus, si ce modèle se confirme.

Si vous suivez l’actualité d’Apple depuis quelques années (ce que j’imagine, vu que vous lisez MacG), vous avez dû voir que la marque à la pomme propose une formule de leasing pour l’iPhone depuis septembre 2015 aux USA. Cette offre, appelée iPhone Upgrade Program, permet de changer son iPhone (qui est couvert par l’AppleCare+) tous les ans, et de le payer mensuellement plutôt qu’en une fois. Autant dire que j’étais plutôt intéressé par cette offre, mais elle n’est pas aussi accessible qu’on pourrait le croire.

Aux USA, les banques se fichent de combien vous touchez, elles préfèrent savoir à quel point vous savez rembourser vos dettes. Weird isn’t it ? C’est le système du credit history.

Vous vous en doutez, en arrivant dans un nouveau pays, il est rare d’avoir des antécédents financiers avec celui-ci — qu’ils soient bons comme mauvais. Sauf qu’aux USA, cela équivaut à ne pas pouvoir négocier de prêt ou ne pas avoir de carte de crédit (ne pas confondre avec carte de débit). Or, pour faire progresser son credit history, il faut une carte de crédit : c’est un peu le serpent qui se mord la queue…

Afin d’obtenir une carte de crédit, il faut d’abord obtenir un numéro de sécurité sociale (social security number ou SSN pour les intimes). Pas très compliqué pour un individu détenteur d’un visa de travail ou d’une green card. Cependant, mon visa post-doctoral (J–1) permet uniquement d’avoir un SSN pour le travail. Il m’était donc plus difficile de réclamer une carte de crédit, car je suis censé rester aux USA pour un certain temps uniquement.

Ayant flairé le coup, nous avons transféré nos comptes dans une banque internationale il y a quelques années, et grand bien nous en a pris. Connaissant notre historique français positif, la filiale américaine a consenti à nous délivrer une carte de crédit américaine.

Sauf que cela ne suffit pas. En effet, pour souscrire à l’iPhone Upgrade Program, il faut également un credit history décent. Mais comment construire celui-ci ? La réponse est simple : dépenser (le plus, le mieux) et surtout rembourser (en temps et en heure). Bienvenue aux USA, pays de la consommation par excellence, où les cartes de crédit sont légion — un de mes collègues en a pas moins de 13 !

Même après quelques mois de credit history sain (j’ai toujours remboursé ce que je devais en temps et en heure et j’ai franchement pas mal dépensé depuis mon arrivée, entre autres pour notre installation), je n’ai toujours pas pu débloquer le fameux sésame. J’ai donc acheté mon iPhone 8 Plus plein pot. Mon credit history sera-t-il enfin suffisant en septembre pour obtenir l’iPhone X Plus dans le cadre de l’Upgrade Program ?


avatar marc_os | 

@ Valiran
Vous simplifiez un tout petit peu, en oubliant juste les réfugiés.
- les réfugiés politiques
- les réfugiés économiques (qui cherchent de nos jours en général un avenir dans ces pays qui ont mis à sac leur propre pays via la colonisation ou les guerres)
- les réfugiés climatiques qui vont augmenter, et qui vont fuir des catastrophes "naturelles" mais causées par l'égoisme de l'occident qui sait depuis la fin de la 2nde guerre mondiale qu'il détruit notre écosystème, mais qui s'en fout, la priorité absolue étant donée aux grands industriels puis la finance et la bourse.

avatar Hertzfield | 

@marc_os

Bravo, je vous donne la palme de la démagogie.
Surtout le dernier commentaire.
Du caviar ?‍??

avatar Dodo8 | 

@marc_os

N’oublie pas qui consomme en masse : les soit disant oppressés que tu défends tant ?

avatar CorbeilleNews | 

@marc_os

Et bim ??? ?

avatar iaddiction | 

Petite erreur, avec le forfait Jet 100Go d’Orange tu n’as droit qu’à 60Go par mois en itinérance.

avatar Guillaume Dubeaux | 

@iaddiction

Ah mince! Merci ! À corriger donc ?

avatar Stéphane Moussie | 
C'est corrigé.
avatar kaya | 

C'est très passionnant de voir comment cela se passe ailleurs. J'aimerai beaucoup avoir pour continuer des chroniques numériques de l'Inde, de la Russie... des pays de l'Afrique du nord ou du sud.

avatar fxfxfx | 

Bien les mots n’ont pas pour moi la même signification tout simplement
Je pars aux usa pour 5 ans pour vivre une expérience je suis un expatrié et je quitte mon pays pour refaire ma vie ailleurs je suis un migrant !
J’aime aussi ces témoignages! ayant une belle famille américaine ça permet aux dénigreurs français de leur montrer que tout n’est pas si mal ici bien au contraire mais aussi de partager ce qui fonctionne mieux ailleurs. Pour ma part après 20 ans passé en France mon mari américain n’est pas prêt d’y retourner. Juste quelques semaines par an le lui confirme

avatar armatchi | 

Mais qu’est ce qu’ils font donc de toute cette marge bénéficiaire indécente tous ces opérateurs us mobiles s’ils n’investissent même pas dans un bon réseau digne de ce nom ?

avatar Guillaume Dubeaux | 

@armatchi

Je suis persuadé qu’ils investissent. Le plus gros problème aux USA c’est de couvrir l’intégralité du territoire : je pense que les télécoms investissent beaucoup pour ça !

avatar zoubi2 | 

Merci Guillaume, c'est très intéressant (et la discussion aussi, pas de trolls à la noix).

avatar Guillaume Dubeaux | 

@zoubi2

Merci Zoubi ?

avatar en ballade | 

Expatriation ? : Envoyée par une entreprise nationale . Ici il s’agit plutôt d’immigration.

avatar armandgz123 | 

Pourquoi souscrire à l’iPhone Ugrade Program et pas l’acheter cash ?

avatar Dexter Killer | 

Merci pour ces articles bien détaillés, hâte de lire la suite de votre aventure aux USA.

avatar 33man | 

J ai fais la côte est il y a 2 ans New York à Miami, tmobile tourist 32$ pour 2Go en 4G et après plus lent. Jamais eu de soucis. En Suisse, 1 go en roaming c'est 20€, ça commence à descendre mais bon ça fait 20€ pour 2Go... J'ai pris un sim étrangère, 9€ pour 1Go.

Bref ça me fait mal quand je vois qu'en Europe il n'y a plus de roaming... De plus un client français vient en Suisse et ça ne paie rien, par contre le suisse qui va en France il paie un smic pour regarder une vidéo YouTube... Que l'on soit clair, c'est les opérateurs suisses qui s'en mettent plein les poches mais je trouve juste honteux qu'il y ait autant de connivence au seins des opérateurs.

Bref en France vous avez de la chance question prix, mais question couverture / service je ne sais pas si c'est bien comparé au reste de l'Europe.

avatar Powerdom | 

@33man

Si on paie. En tant que frontalier je t’assure que si mon téléphone accroche une borne suisse j’ai toujours quelques centimes de frais de data.

avatar 33man | 

@Powerdom

Oui, mais déjà c'est impressionnant que tu capter un réseau suisse :) les antennes ont 10x moins de puissance qu'en France ☹️ ce qui fait que j'ai du forcer mon réseau pour ne pas que ça passe sur Bouygues à Vevey, Montreux, Lausanne pourtant à l'autre bout du lac...

Je disais le forfait sosh, 25€ avec 50go de data et roaming... Maintenant oui c'est cher mais par rapport aux prix suisse, c'est le prix d'un abo basique... Et le roaming c'est min 10-15€ le Go en plus de l'abo mensuel. Bref les opérateurs suisses traient bien leur vaches....

avatar bambou55 | 

@33man

y as UPC depuis 1 année... 4 go en roaming ou non pour 29.-

avatar lulubotine | 

Allez Xavier !
Pars en guerre chez l’oncle Trump !
T’as les moyens et les burnes qui vont avec !

avatar remids | 

Très bien ces chroniques de Chine et des US.
Pas trop de nouvelles des trolls qui critiquent la France et son taux d’imposition, sa fiscalité, etc.
Avoir un état fort contraint les opérateurs à proposer un vrai service et pas de l’escroquerie comme on a pu connaître.

avatar Brice21 | 

Je suis en Thaïlande et j’ai pris une SIM dtac, un opérateur local. Le réseau est nickel, même en pleine mer a une heure des côtes. J’ai payé 16 euros pour 15 Gb pour 15 jours. Comme je les ai consommé en 7 jours j’ai rechargé 9 Gb pour 119 bath soit moins de 3 euros. Le débit est de 50 Mbit/s (Speedtest). Prix, qualité, distribution, ergonomie de l’app, ... C’est un autre monde à des années lumières de l’occident.

Car hors vacances, je vis au moyen âge, dans le royaume de Belgique où les écolos ont fait voter une loi qui contraint les émetteurs 4G bruxellois à une puissance 50 fois inférieure aux recommandations de l’OMS. Nous ne captons que de la 3G dans mon agence de marketing digital (Emakina). Nous sommes freinés par des cretins luddites. Après on se demande pourquoi l’Europe va devenir un parc d’attraction bio pour Asiatiques fortunés...

avatar R5555 | 

Ça serait cool aussi de connaitre un peu les salaires américains. Comme ça, tout semble hors de prix, mais si les salaire suivent ?

avatar MacGruber | 

@R5555

On pourrait croire que proportionnellement oui. Mais finalement non.
Après c’est difficile de faire une étude sociologique ds des commentaires ici-présents. Lol
On nous avait promis un bon niveau de vie en tant que 2 expats au Canada (excessivement comparable aux USA, sachant que j’ai un frère et une soeur ds le Minnesota).
Et finalement, on s’est vite retrouvé piégé par cette histoire de scoring crédit (c’est appelé comme ça au Canada).
Et les choses peu chères en France sont chères là-bas. Ainsi que l’inverse, hormis l’eau, et ds une certaine mesure le prix des condos.
L’électricité est assez chère, comparable à la France.
Bref, si par ex, d’un point de vue alimentaire, on veut manger « seinement » comme un européen, ex : bio, ça coûte beaucoup plus cher là-bas...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR