Alphabet multiplie les dollars et n'a pas peur du scandale Cambridge Analytica

Mickaël Bazoge |

Google inaugure la saison des résultats trimestriels. En attendant Apple qui doit dévoiler les siens le 1er mai, Alphabet — la maison-mère du moteur de recherche — a présenté son premier trimestre calendaire, qui bat à plate couture les estimations de Wall Street.

Le groupe a engrangé un chiffre d'affaires de 31,16 milliards de dollars, ce qui représente une croissance de 26% par rapport au même trimestre de l'an dernier. Les analystes avaient parié sur 30,36 milliards. Les profits s'établissent à 9,4 milliards de dollars, soit 13,33 $ par action (contre 9,28 $ pour Wall Street).

Le gros des ventes d'Alphabet provient de la publicité bien sûr, même si les « autres » activités comme le matériel, le cloud, … représentent 4,35 milliards (en hausse de plus d'un milliard par rapport au premier trimestre 2017). Les activités « paris » (les ballons qui distribuent internet, les véhicules autonomes de Waymo…) ont rapporté 150 millions, une goutte d'eau. Petite satisfaction, les pertes enregistrées par ces « moonshots » se montent à 571 millions, c'est moins qu'au même trimestre de l'an dernier (703 millions).

Le coût d'acquisition du trafic de Google, une variable importante dans les comptes du moteur de recherche1, reste stable par rapport au dernier trimestre 2017 : 24% des revenus de l'entreprise y est consacré.

Durant la conférence audio des résultats du trimestre, Sundar Pichai le CEO de Google n'a pas pu échapper aux questions liées au scandale Cambridge Analytica. Certes, l'affaire concerne en premier lieu Facebook, mais la question du contrôle des données occupe les esprits de toute la Silicon Valley.

Le patron du moteur de recherche a botté en touche : l'activité publicitaire de Google s'appuie surtout sur des mots clé, « pas sur les informations des utilisateurs ». Les règles de la RGPD, qui vont s'appliquer dans l'Union européenne à compter du 25 mai, devraient être proposées au reste du monde également : Sundar Pichai veut en tout cas que l'entreprise propose ces nouveaux contrôles de confidentialité à tous ses utilisateurs.

En ce qui concerne Google Assistant, le CEO s'est réjoui d'annoncer que 200 constructeurs partenaires intégraient le service dans leurs produits. Les propres appareils de Google font plus ou moins leur trou : c'est le cas des enceintes Google Home, que l'entreprise glisse en cadeau Bonux dans les paquets de lessive distribue largement grâce à de grosses promotions.

Malgré des qualités évidentes (et quelques défauts), les smartphones Pixel connaissent moins de succès. « Cela prend deux à trois années pour obtenir la taille critique que nous recherchons, nous nous sommes engagés à y parvenir », a assuré Sundar Pichai.


  1. Le gros de la somme va directement dans la poche d'Apple pour que Google demeure le moteur de recherche par défaut de Safari (lire : Google paierait encore plus cher pour être dans Safari). ↩︎


avatar toto_tutute | 

Est-ce quelqu'un peut me dire ce qu'on entend "coût d'acquisition du trafic" ? Merci d'avance. ?

avatar Sgt. Pepper | 
avatar bonnepoire | 

Quand on connait le business model de Google, c'est assez effrayant...

avatar huexley | 

On écoute ton analyse je sens que ça va être passionnant.

avatar tigre2010 | 

@huexley

Utilisation de données privées pour se faire du pognon, ça rapporte gros! En l’occurrence ici, quelque milliards.

avatar huexley | 

Et donc ca t'effrayes en quoi ?

avatar bonnepoire | 

Lol

avatar huexley | 

Effectivement c'était édifiant comme exposé.

avatar tigre2010 | 

@huexley

J’utilise les services de Google en sachant bien que tout ce que je fais est suivi (y’a qu’à voir avec le clavier google, je tape dans un sms que je veux aller chez un bijoutier, je n’ai pas encore recherché sur google que déjà plein de pub sur des bijouteries en ligne)
Mais énormément de personne utilisent les services de Google en ayant aucune idée de ça, et ça c’est effrayant. On peut dire qu’ils ont qu’à lire les conditions générales. Mais bon personne ne lit des pavés de choses difficiles à comprendre.

Ce qui est effrayant aussi c’est que Google propose des objets numériques à vendre, donc payant pour après ce faire encore plus de pognon sur le dos de gens, alors que le produit à déjà était payé.

avatar huexley | 

Tu n'as justement pas du aller voir ton panneau de profil, tout y est clair, avec des mots simples avec des liens pour chaque reglages, et tu peux egalement voir ce que tu transmets, les autorisations que tu donnes et ainsi de suite.

avatar tigre2010 | 

@huexley

Oui mais qui regarde ça, combien de personnes l’ont fait ou savent l’existence de ça

avatar huexley | 

A voilà, un argument est battu en brèche alors on va vite en trouver encore un plus bancal…

"combien de personnes l’ont fait ou savent l’existence de ça"

Comme ça je dirais 1 232 523 237 à 11h33, mais c'est à vu de nez et toi ?

Ca me fait penser aux abrutis qui vont faire des randonnées en tong "à mais on savait pas".

avatar tigre2010 | 

@huexley

Je n’attendais pas de réponse à cette question. Ce n’est pas une question avec une réponse précise qui existe.

avatar tigre2010 | 

@huexley

Ps : au moins la prochaine fois, ils ne mettront pas de tongs ;)

avatar bonnepoire | 

Y’a pire, y’a les gens comme toi qui savent mais que ça ne dérange pas.

avatar huexley | 

Pire ? Ahhh les paranos complotistes, mes préférés ! Mais que fais tu sur internet ? Tu as des comptes bancaire ? Tu déclares des impots ? Tu as des comptes clients ? Tu as des cartes magasins ? Tu le monde fait du Big Data ou avant du scoring… Il faut juste savoir ce que tu veux partager. Tu peux retourner vivre dans une grotte et couper ton accès internet. Merci

avatar fte | 

@bonnepoire

Beaucoup moins que Facebook ou Tencent.

Google ne revend pas les données collectées - jusqu’à preuve du contraire -, juste un produit dérivé de leur analyse très détaillée.

avatar Paul_M | 

@fte

Quoi ? Google et Facebook font de l'argent de la même façon, avec de la pub. Point barre.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Paul_M "Point barre."
Point barre ????
C'est un peu comme poing dans la gueule ?
Une manière d'asseoir une affirmation péremptoire
avec autorité.
Le model économique de Facebook met en danger la démocratie :
Celui de Google fait pas mieux ? C'est ce que tu voulais exprimer ?

avatar Paul_M | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

...poing dans la gueule...? Non point barre comme point barre, merci de pas inventer de l'animosité là où elle n'existe pas. Ni Facebook ni Google ne vendent les données de leur utilisateurs. Ils font de la pub. Ce n'est pas péremptoire de dire ça, c'est établi depuis des années et maintenant dans le cas de Facebook c'est même affirmé sous serment devant le congrès americain. Que ça soit un danger pour la démocratie ou la survie des phoques du grand nord on peut en débattre mais c'est comme ça: les modèles économiques de Google et Facebook sont de faire de la pub.

avatar bonnepoire | 

J’ai bien ri...

avatar Paul_M | 

@bonnepoire

Tant mieux ! C'est bon de rire, surtout le matin.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

...

avatar Ast2001 | 

De faire de la pub ???? Cela ne veut rien dire. Ponctuellement, Google peut faire de la pub pour ses produits mais son cœur de métier reste de vendre du ciblage publicitaire anonymisé aux agences et autres qui eux font de la pub.

avatar Paul_M | 

@Ast2001

Oui. Non mais ce que tu dis c'est ce que j'ai appelé par raccourci "faire de la pub". Je sais bien que Google n'est pas une agence de pub.

avatar Ast2001 | 

Ok. Après, il faut sortir des fantasmes tout en étant conscients de ce qui se passe. La richesse, c'est l'information et sur ce point, Google, amazon et Facebook (je pense que Microsoft et Apple ne sont pas très loin derrière) sont parmi ceux qui hébergent le plus d'informations sur ce que nous sommes, nos habitudes etc... Le pouvoir qui est entre les mains de leurs dirigeants est phénoménal. Là se situe le vrai danger. On donne tout à ces sociétés souvent sans en avoir conscience.

avatar fte | 

@Paul_M

"Google et Facebook font de l'argent de la même façon, avec de la pub."

A une légère nuance près : Facebook a été pris la main dans le sac de vendre des données privées à une compagnie d’assurance, Admiral UK, et maintenant ce scandale...

Pas Google. (Pas encore, peut-être.)

(Tencent en Chine, si.)

"Point barre."

Ah. Oh. Argument puissant. Imbattable. Je suis battu. Humilié. Réduit à néant. Je sors.

avatar Paul_M | 

@fte

"Facebook a été pris la main dans le sac de vendre des données privées à une compagnie d’assurance, Admiral UK, et maintenant ce scandale..."

Ben... sauf que ce n'est pas ce qu'il s'est passé (https://www.theguardian.com/technology/2016/nov/02/admiral-to-price-car-insurance-based-on-facebook-posts) Facebook a une API qui donne accès à des applis de tierces-parties à certaines infos de profils facebook. Certaines compagnies s'en servent pour des raisons douteuses: Admiral UK pour faire son pricing d'assurance, Cambridge Analytica pour vendre des analyses visiblement destinées à des campagnes politiques. A aucun moment Facebook ne vend des données utilisateurs dans ces histoires. Encore une fois, je suis pas là pour faire le VRP de Facebook: leur obsession du ciblage publicitaire est effectivement complètement immorale voire dangereuse, et ils contrôlent très mal leur immense base utilisateur/diffuseur, que ce soit dans des affaires type l'ingérence russe ou les accès abusifs des applis tierces-parties. Mais il est juste faux de dire qu'ils vendent directement ou indirectement des données utilisateurs, ce n'est pas vrai.
Quand à ton interprétation de mon "point barre", ma foi on va dire qu'elle t'est... personnelle ?

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Paul_M "A aucun moment Facebook ne vend des données utilisateurs"
Peut-être vrai peut-être faux. Mais le jour où je suis cambriolé, la société qui a capté mes infos personnelles (parmi lesquelles se trouvent mes serrures) se trouve responsable.

C'est quoi "ces histoires de serrures"?
c'est l'ensemble de nos protections qui évitent de nous faire cambrioler.
Un "profiler" (Facebook ou Google) c'est celui qui découvrent les sécurités qui me protègent des personnes mal intentionnées.
Alors que Google et Facebook ne vendent mes protections n'est pas la question (en effet leur intérêt est de les garder précieusement) Facebook et Google donnent les moyens aux cambrioleurs de contourner notre système de protection. Cela met directement en danger le processus démocratique. Le problème est sans commune mesure avec la nuisance de la publicité ciblée !

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Paul_M
Pardon Paul_M pour ma réaction bien pavlovienne.

J'avais bien lu que ton "point barre" était sans violence. Pourtant, il a un sens : il prétend clore le débat, il prétend interdire à l'autre d'amener une contradiction. Dans le cas présent, nos positions ne sont pas très éloignées. Pourtant continuer à débattre permettrait à chacun de s'enrichir d'une réflexion plus complexe, plus aboutie.

PS : j'ai plusieurs "moutons noirs" qui provoquent chez moi des réactions pavlovienne :
Le "point de godwin, et le "point barre". Mais peut-être au fil des discussions j'en trouverai d'autres. ;-)

avatar IRONMAN65 | 

Tout ces charlatans ,c’est notre époque et ça touche tout le monde même en extra informatique....

avatar Sgt. Pepper | 

« l'activité publicitaire de Google s'appuie surtout sur des mots clé, « 

Oui , 2 mots clés «  VIE PRIVEE » ?
(Notez bien le « SURTOUT »)

« pas sur les informations des utilisateurs ».

Zut , il y a un stagiaire fou ? qui a écrit le contraire dans vos accord d’utilisation à signer ?

https://policies.google.com/technologies/ads?hl=fr&gl=fr

« Les données de localisation sont utilisées dans les produits publicitaires de Google ... pour améliorer la pertinence des annonces qui vous sont présentées »

« Vous pouvez également voir apparaître parfois une annonce sur le Web en fonction de l'activité liée à vos applications ou aux services Google, une annonce intégrée à une application en fonction de votre activité « 

...

avatar Minileul | 

@Sgt. Pepper

Après si tu veux pas qu’on regarde ce que tu fais tu utilise pas Google, ou sinon tu fais confiance à la société éditrice d’un VPN, tu désactive la localisation et autres

avatar Sgt. Pepper | 

@Minileul

Bien sûr : pour cela que je paye pour les services Apple ...
Ou j’utilise QWant,...

Mais prendre les gens pour des cons a ce point ?‍♂️

Il est quand même pas si compliqué de dire la vérité et d’assumer ....?

Et après a chacun de décider à qui il donne ses données privées ?‍♂️

avatar Minileul | 

@Sgt. Pepper

Du coup plus personne n’irait sur Google ? même les IA aurait peur

avatar alan1bangkok | 

m'en fous moi, j'utilise le moteur de recherche Google sur Safari  ....

CONNEXION UTILISATEUR