Voiture : Byton dévoile plus largement son concept au CES

Nicolas Furno |

Comme promis en septembre, Byton a présenté plus largement son concept de SUV à l’occasion du CES qui se tient actuellement à Las Vegas. Ce nouveau constructeur automobile chinois vient concurrencer directement Tesla avec trois véhicules d’ores et déjà prévus, à commencer par ce premier SUV. Si tout va bien, il sortira d’abord en Chine à la fin 2019, avant d’arriver aux États-Unis et en Europe courant 2020.

Le Byton Concept, c’est son nom temporaire, vu de face. Cliquer pour agrandir
Le même, vu de dos. Outre des LED pour les feux, le constructeur a ajouté ces fils qui s’éclairent dans certains cas, devant comme derrière. Cliquer pour agrandir

Le choix du CES plutôt qu’un salon automobile n’est pas innocent. Byton conçoit ses véhicules davantage comme des ordinateurs roulants et ce SUV est bardé de technologies, conçu pour la conduite autonome et même le partage à terme. L’entreprise a choisi de bien marquer cette appartenance au monde de la technologie plutôt que de l’automobile avec un équipement impressionnant à l’intérieur.

En effet, en lieu et place des traditionnels contrôles ou même du vide de la Model 3 de Tesla, Byton a opté pour un immense écran qui fait toute la largeur du tableau de bord de son concept. Long de 1,25 m et haut de 25 cm, il affiche naturellement toutes les informations relatives au véhicule et à son itinéraire, mais aussi bien plus de contenus en fonction des besoins. Un autre écran est intégré directement au volant du conducteur, pour tout ce qui concerne la conduite.

L’énorme écran du Concept. On distingue deux zones, une pour le conducteur et une autre pour le passager, ici le lecteur musical. Au milieu, l’une des caméras qui servent notamment à identifier les gestes des passagers. Cliquer pour agrandir
Le deuxième écran est placé au milieu du volant. C’est lui qui sert à afficher tous les contrôles du véhicule. Cliquer pour agrandir

Au-delà de l’écran, le constructeur joue la carte de la technologie à tous les niveaux, avec quelques idées nouvelles. Par exemple, les contrôles se font via les écrans tactiles, avec la voix (Alexa d’Amazon sera de la partie), mais aussi avec des gestes effectués en l’air. Pour identifier ces gestes, l’habitacle de la Byton Concept est bardé de caméras. Il y en a partout, au milieu de la console centrale pour le conducteur et le passager, mais aussi une par siège à l’arrière et même des caméras extérieures, sur les montants de porte.

Outre l’identification des gestes de contrôles effectués à l’intérieur, ces caméras ont comme objectif d’identifier tous ceux qui entrent dans le véhicule. Pour commencer, les portes s’ouvrent automatiquement pour les personnes autorisées. Ensuite, le Concept de Byton adapte les paramètres du volant et du siège automatiquement en fonction du conducteur, ce qui est une idée astucieuse. Chaque passager peut aussi mémoriser ses réglages, mais la véritable utilisation de cette technologie sera certainement pour l’auto-partage, quand la conduite automatique sera activée.

Détail sur les deux caméras placés au milieu de la console, à l’avant. Cliquer pour agrandir
À l’arrière, un écran par passager, mais aussi plusieurs caméras. Au passage, les deux sièges avant peuvent tourner légèrement, de 12° environ, pendant la conduite autonome. Cliquer pour agrandir

Toutes ces caméras peuvent effrayer, mais elles vont devenir la norme. Chez Tesla par exemple, une caméra a été ajoutée à l’intérieur de la Model 3. Elle est inactive pour le moment, mais servira probablement aussi dans le cadre des flottes de véhicules partagés. Chez Byton, on vante aussi la possibilité de passer des appels vidéos sur la route, une extension au fond des kits mains-libres désormais courants dans les voitures. Et en termes de partage, le constructeur a pensé à tout : les préférences d’un utilisateur sont mémorisées sur les serveurs du constructeur et disponibles dans n’importe quelle Byton.

Ce n’est pas tout : la Byton sera équipée pour la 5G dès le départ, la voiture reprendra votre musique en streaming depuis votre smartphone en entrant, une bonne dose d’intelligence artificielle est censée vous aider à choisir plus rapidement une destination ou améliorer votre sécurité au fil du temps… Il y a de tout, même des idées qui semblent bizarres dans une voiture. Par exemple, la Byton contient des capteurs pour mesurer votre santé, notamment votre rythme cardiaque et votre poids, et le système doit vous donner des conseils en fonction de cela…

Parmi les idées nouvelles, un dock pour smartphone intégré à la portière. Cliquer pour agrandir
Un toit en verre est prévu, même si cette vue l’efface en partie pour montrer l’intérieur. Cliquer pour agrandir

Plus utile, la conduite autonome sera de la partie. Byton ne promet pas la Lune et indique que le véhicule sera livré avec une autonomie de niveau 3, similaire aux Tesla actuelles. Le véhicule pourra conduire seul, mais pas dans toutes les situations et l’attention du conducteur reste requise en permanence. Néanmoins, le nouveau-venu a pensé sa voiture pour le niveau 4 qui sera atteint par la suite, via des mises à jour du logiciel interne.

C’est un concept-car, mais Byton entend montrer que ce n’est pas un concept en l’air, comme on en a tant vu ces dernières années. Ce SUV a donc des caractéristiques techniques déjà bien définies : deux capacités de batterie seront proposées, 71 kWh et 95 kWh, avec deux autonomies annoncées : 400 et 520 km respectivement. Le constructeur promet une recharge rapide de 80 % en 30 minutes et il y aura des modèles avec quatre roues motrices.

Les batteries seront placées le plus bas possible, sans surprise. Cliquer pour agrandir

Le tout, et c’est peut-être le plus surprenant dans cette annonce, avec un prix d’appel de 45 000 $. C’est une somme, mais on est plus proche de la Model 3 que de la Model X que ce concept vient concurrencer frontalement. Naturellement, on ne sait pas encore comment Byton compte atteindre ce prix relativement bas, ni quel sera le tarif des modèles haut-de-gamme présentés au CES. Réponse, si tout va bien, l’année prochaine.

avatar TrollMan06 | 

Punaise. 😳

avatar NORMAN49 | 

Je me demande si Twitter ou Facebook seront censurés, si Telegram ou Signal seront désactivés et si la connexion Internet sera interrompue si vous êtes un opposant au gouvernement.

LOL

avatar TrollMan06 | 

@NORMAN49

Oula. 😳 T'as pas pris tes cachets ? 🤔

avatar Julien Lavergne | 

Oursin

avatar misterbrown | 

Y en a un qui a loupé ça carrière chez Auto-moto

avatar Nicolas Furno | 

@ misterbrown :

Et c'est pas fini ! #teaser

avatar sangoke | 

Ça paraît pas cher du tout... je suis un peu sceptique sur la faisabilité à un tel tarif, ou sinon faut voir la qualité..

Mais ça en jette en tout cas

avatar shaba | 

Le design extérieur est assez conventionnel et passe bien. L’intérieur par contre... atroce ! Enfin chacun ses goûts après.

avatar Matlouf | 

J'ai déjà vu des chars d'assaut plus élégants.

Normal, c'est un SUV.

avatar MacGruber | 

Moyeux fixe j’espère pour le volant. Sinon, bonjour la lecture de l’écran !
Quant à la vie privée , pour le reste ...

avatar quetzal | 

Concept hautement technologique. Heureusement, il n'est pas question de respect de l'environnement. En effet, le journaliste Guillaume Pitron qui vient de sortir un bouquin passionnant (sortie demain) affirme en s’appuyant sur une étude de l’université de Californie, à Los Angeles : “La seule industrialisation d’une voiture électrique consomme trois à quatre fois plus d’énergie que celle d’un véhicule conventionnel”. Ça semble sérieux, et je vous laisse lire cet article avant de réagir :

http://mobile.lesinrocks.com/2018/01/06/livres/un-livre-revele-la-plus-f...

avatar MacGruber | 

@quetzal

Je suis assez d’accord avec toi. Lobbying à la c... !
Sais-tu ce qu’il en est des véhicules hydrogène ?
Ils ont l’air tellement mieux ! Je pense qu’on se trompe avec l’électrique.

avatar quetzal | 

Je ne connais pas le bilan pour les véhicules à hydrogène. Tout dépens de l'origine de l'hydrogène. Il y avait une autre piste beaucoup plus intéressante : le moteur à air comprimé, pas cher et peu polluant. N'ayant pu décollé en Europe, son concepteur est allé en Inde, où il a été repris par Tata. Mais un suicide "étrange" a stoppé les recherches : https://blogs.mediapart.fr/jolemanique/blog/010214/tata-un-suicide-qui-t...

avatar Matlouf | 

Le véhicule à air comprimé a été récupéré par les complotistes, selon lesquels l'industrie automobile a fait couler le projet pour protéger ses intérêts.

Plus prosaïquement, le moteur à air comprimé a un rendement tout aussi dérisoire, voire pire, que les moteurs thermiques.

avatar quetzal | 

Je suis tout prêt à le croire, n'étant pas complotiste. Mais j'aimerais bien trouver des sources qui confortent l'une ou l'autre hypothèse. Avez-vous un lien vers un article sur le sujet avec des éléments scientifiques ?

avatar Matlouf | 

En particulier :
http://ecolo.org/documents/documents_in_french/air-comprime-analyse.pdf
http://carfree.fr/index.php/2009/01/20/la-voiture-a-air-comprime-qui-nen...

Il ne faut pas oublier que le compression de l'air dégage énormément de chaleur (donc pertes). Un tel moteur exige de plus un énorme réservoir, donc autant de charge utile perdue.

Voir aussi les analyses de JM Jancovici https://jancovici.com/ (en particulier sur la voiture électrique).

avatar LisbethSalander | 

@quetzal

Suicide étrange made in OPEP ?

avatar sinbad21 | 

D'accord avec l'article sur sur ce qui concerne l'extraction des métaux rares, mais l'argument selon lequel un véhicule électrique ou hybride consomme plus d'énergie qu'un véhicule traditionnel n'est pas valable à mon avis, parce que la fabrication n'a lieu qu'une fois, alors que la pollution d'un véhicule thermique et notamment diesel c'est tous les jours et pendant des années. Donc si on fait le bilan sur toute la vie du véhicule, allant de la fabrication à sa destruction, l'électrique sort largement vainqueur à mon avis en terme d'émissions polluantes.

avatar quetzal | 

Et bien non, votre argument n'est pas valable. En effet, les méthodologies de l'Analyse de Cycle de Vie (ACV) et de Bilan Carbone consiste précisément à mesurer les extractions de ressources et les émissions de gaz à effet de serre depuis la conception jusqu'à la fin de vie du véhicule, en passant par sa fabrication et son usage.

C'est simplement que la pollution n'est pas faite au même endroit.

avatar pecos | 

Absolument.
Par ailleurs, il faut être logique, ça se calcule par rapport aux km parcourus :

- une voiture à carburant utilisée occasionnellement (moins de 10000 km/an) et d'une durée de vie moyenne est globalement forcément plus propre qu'une voiture électrique : peu d'impact à la fabrication, et ensuite des émissions assez légères.

- au contraire si on utilise une voiture à carburant de façon intensive (plus de 40000 km par an par exemple) probablement que le bilan serait moins flatteur...
Mais une voiture électrique ne peut de toute façon pas faire autant de km par an : le contrat de la renault ZOE par exemple se limite à 7500 km/ an maximum.
J'imagine qu'au dessus il faudrait changer régulièrement toute la batterie !
(10000 euros la batterie et un désastre écologique à miner, fabriquer et recycler)

Et encore faut-il pouvoir les faire, ces km : vu l'autonomie ridicule de cette voiture et le temps entre deux recharges c'est pas gagné.

Tout ça est grotesque.

avatar Matlouf | 

Qualitativement, oui.

Quantitativement, non. En l'état actuel des technologies.

Le véhicule électrique n'est pas une solution au problème du dérèglement climatique, mais peut être une solution à la pollution atmosphérique (des villes du monde occidental).

avatar CorbeilleNews | 

@quetzal

Cela voudrait dire que le riche écologiste consommateur qui de targue de faire vivre l'économie est plus pollueur que le modeste qui ne change de voiture que tous les 15 ans ?

Comme quoi les idées reçues, il faut parfois réfléchir plus loin...

Merci pour ces infos que certains sans aucun doute ici préféreront ignorer 😂

avatar LisbethSalander | 

@CorbeilleNews

Je connais des personnes aises qui ne changent pas de véhicules. Tant que cela roule, une voiture et une voiture pour eux. Et cela explique peut être pourquoi ils sont aisés :D

avatar CorbeilleNews | 

@LisbethSalander

Bien entendu mais ce n'était pas le public visé dans mon post 😀

avatar Foguenne | 

@quetzal

Une étude récente de la VUB (Vrije Universiteit Brussel, université libre néerlandophone de Bruxelles) conclu: sur l’ensemble de leur cycle de vie, les véhicules électriques émettent beaucoup moins de CO2 que les véhicules thermiques (essence ou diesel)
https://www.amperes.be/2017/11/18/appel-damperes-faut-sengager-developpe...

Bref, c’est toujours un peu compliqué de savoir. Ce qui est clair, c’est qu’en ville, l’électrique est mieux mais refaire des gros SUV en électrique pour rouler en ville est juste debile. (Il serait temps de revenir à un peu de légèreté et d’élégance... 😀

Pages

CONNEXION UTILISATEUR