Ne dites plus « smartphone », mais… « mobile multifonction »

Mickaël Bazoge |

Depuis ce jeudi 11 janvier, il ne faut plus dire « smartphone », mais… « mobile multifonction ». Oubliez aussi l'acronyme IoT (pour « Internet of Things »), préférez IDO pour « internet des objets ». Ces traductions de termes anglo-saxons ont été publiées ce jour au Journal officiel, mais bien sûr chacun fait ce qui lui plait.

La Commission d'enrichissement de la langue française (qu'on connaissait jusqu'en 2015 sous le sobriquet de commission générale de terminologie et de néologie) livre de temps à autre de cocasses équivalents en français de termes et néologismes anglais utilisés dans le secteur des technologies et de l'informatique.

La pierre de Rosette. Hans Hillewaert, CC BY-SA 4.0. Cliquer pour agrandir

« Hashtag » est ainsi devenu « mot-dièse » en 2013, « thumbnail » (les vignettes sur les sites web) est « imagette » depuis 2014, et la même année on a eu droit à « arrière-guichet » comme équivalent à « back office ». L'an dernier, la commission a proposé « toile profonde » pour « deep web »… Le site FranceTerme, émanation du ministère de la Culture, est une mine pour trouver ces équivalents français.

En dehors de « mobile multifonction » (la Commission autorise aussi le tout simple « mobile »), la moisson de nouveautés publiées aujourd'hui par le JO francise « backbone », qui devient « réseau dorsal », « call scam » est désormais « appel-piège », « fibre optics » est baptisé « fibronique ».

Certains de ces termes peuvent faire sourire ou susciter les moqueries, mais personne n'oblige quiconque à les utiliser. Et puis il est bon d'avoir des équivalents dans la langue de Nabilla de ces mots barbares, certains d'entre eux prenant même un tour poétique ! Le Grand dictionnaire terminologique, équivalent québécois de FranceTerme, propose ainsi « balado » pour « podcast », « clavardage » pour « chat » (les discussions, pas l'animal mignon), ou encore l'excellent « égoportrait » pour « selfie ».


avatar Carbonized | 

Il y a quelques années, ils avaient décidé qu'il fallait dire "ordiphone".
Je ne comprends pas pourquoi ils ont changé pour un truc plus compliqué.

avatar mfams | 

Je dis par habitude; iPhone ou téléphone intelligent. Smartphone si je parle en anglais.

avatar David C. | 

L’anglais qui envahit nos conversations n’est malheureusement pas que lié aux nouvelles technologies...
Le problème c’est qu’une partie des dirigeants de sociétés travaillent parfois avec des entités anglophones, du coup, ils réutilisent les termes entendus/lus en réunion ou sur les présentations. Par effet boule de neige les autres salariés s’approprient certain de ces mots (avec plus ou moins de succès ...) et on se retrouve avec une bouillie de mots anglais dans des phrases dans un français bourré de fautes !

Je ne compte plus les acronymes, anglicismes entendus et lus toute la journée...

avatar jerome74 | 

Et pourquoi pas omniphone?

avatar Jetsurfer | 

Tout simplement excellent heureusement que MacG a un journaliste canadien comme Mickaël je suppose. Bon maintenant si tout le monde s'y met dans toutes les langues, cela risque peut-être de compliquer les choses sinon c'est vraiment bien.

avatar alfatech | 

on va rester sur le mot smartphone......

avatar SugarWater | 

Québec libre ✊️
De toute manière personne ne dit smartphone en dehors des boutiques, on dit iPhone ou tel, on dit Mac ou ordi.

avatar Jetsurfer | 

Afin que les lecteurs de MacG suite à cet article se rendent compte de toute la différence.
Vous allez dans un magasin pour renouveler votre smartphone / mobile multifonctions.

Dans un premier vous vous exprimez envers le vendeur :
Ancienne méthode et vocabulaire : je désire un smartphone pour faire des selfies :-(

Nouvelle méthode et vocabulaire suite à cet article : dans le cadre de mon activité professionnelle je suis à la recherche d'un téléphone multifonctions afin de réaliser des égoportraits dans des endroits en pleine nature ou ombragés afin qu'ils soient diffusés dans les plus brefs délais accompagnés soit d'un mot-dièse ou d'une imagette sur les réseaux-sociaux.

Avouez tout de même que si vous êtes à la place du vendeur, il pourra vous aider de façon plus précise afin de trouver le modèle qui vous convient avec cette nouvelle méthode et son vocabulaire précis grâce à cet article.

avatar Elkaar (non vérifié) | 

Belle photo !! J'ai toujours adoré cette pierre !!
Merci Champollion

avatar ClaudeRi | 

Non, on ne dit pas chien chaud au Québec, mais « hot dog ». Par contre, on dit courriel (courrier électronique), ce qui est plus français et plus joli que mail, mel, email, etc. Exemple : je t'ai envoyé un courriel avec mon cell (et non smartphone, ni téléphone intelligent).

avatar reborn | 
avatar ClaudeRi | 

Ça existe, mais ça ne se dit pas. Tout comme potron-minet existe, mais personne ne dit ça en France. Sauf dans la dictée de Bernard Pivot.

avatar Oracle | 

La langue de Nabilla ???

avatar Willie Lamothe | 

Pouhaaaaaa.... Les Français sont incapable de parler français

avatar fte | 

@Willie Lamothe

Ou peut-être que ce sont ceux qui parlent la langue qui définissent ce qu’elle est et son évolution, démocratiquement par l’usage, plutôt que des comités d’intellectuels non représentatifs de la population et élus par personne. Peut-être que la langue est vivante et vit lorsqu’on la parle.

avatar Issou la chancla | 

Le Quebec et sa loi 101 en action : http://www.ameriquebec.net/wp-content/uploads/2009/05/polissez-la-saucisse.jpg

Quand on veut tout traduire, encore faut-il un minimum deja parler la langue qu'on souhaite traduire ... pas vrai les Quebecois?

avatar Willie Lamothe | 

@Issou la chancla

Trop facile de généralisé avec cet exemple... tu mélanges tout!

avatar ClaudeRi | 

Issou, je vais t'expliquer la réalité de ce côté-ci de l'Atlantique. C'est vrai que les Québécois parlent un français contaminé par la mer d'anglophones qui les entourent, mais ils font au moins un effort de résistance contre l'anglicisation en traduisant le plus possible les mots et néologismes anglophones. Et on met les accents sur les lettres accentuées, ce qui n'est pas ton cas. C'est vrai, on est capable du pire et du meilleur. Nous avons une production artistique (chanson, cinéma, production télévisuelle, etc.) incomparable pour un peuple de quelques millions de francophones. Malgré la pauvre qualité du français parlé au Québec, nous avons quand même produit Antidote, une référence en la matière. Et nous aimerions que les Français fassent un effort de ce côté, et nous donnent l'exemple plutôt que de se laisser aller à l'à-plat-ventrisme devant l'envahissement de la culture anglo-saxonne.

avatar Issou la chancla | 

Sincèrement, vous avez juste l'air un peu idiots à ne pas parler la même langue que le reste de votre pays.
Si encore c'était vraiment partagé, comme en Belgique avec Flamands et Wallons ok, mais là vous êtes la seule petite province à pas parler comme les autres. C'est assez ridicule.
Le Canada est membre du Commonwealth des Nations, votre hymne principal est God Save The Queen, Le Quebec est une province du Canada, donc votre Hymne est God Save The Queen donc sérieux parlez Anglais ou votez votre indépendance, mais là c'est ridicule je trouve.
D'autant plus que vous en faites vraiment trop.

Traduire le film Pulp Fiction en "Fiction Pulpeuse" ... nous au moins on respecte un minimum les oeuvres en ne traduisant pas tout n'importe comment.

avatar ClaudeRi | 

Le nivellement par le bas. Quand est-il de la biodiversité, de la vigueur hybride, etc.? Ce que vous dites, c'est comme si je disais : pourquoi ne pas avoir accepté le joug des Allemands qui avaient envahi le continent européen? Tout le monde aurait parlé allemand. Bingo, tout le monde se comprend. Et vous rouleriez en Mercedes et en Porsche au lieu de Clio. Ce n'est pas comme ça que ça fonctionne. En passant, l'hymne national au Canada est Ô Canada, composé par des Québécois francophones Théodore Robitaille et Calixa Lavallée. Une chance qu'ils n'avaient pas suivi votre conseil de se fondre à la majorité envahissante.

avatar Issou la chancla | 

Le Canada est une monarchie constitutionnelle dont la principale dirigeante est Elisabeth II.
Si vous êtes "indépendants" aujourd'hui, c'est parce que les British ont bien voulu lâcher un peu la bride de leur empire et donner un peu de liberté à leurs colonies, mais vous êtes toujours sous leur gouvernance, même si elle est aujourd'hui plus symbolique qu'autre chose.
Faut prendre conscience que le Canada a aujourd'hui plus de sang Anglais que Français.

J'ai rien contre le Quebec, mais que vous parliez Français là bas me dépasse totalement. On dirait un petit groupe qui tente de résister à l'envahisseur anglophone, une sorte de Remix d'Asterix version Amérique du nord

avatar LisbethSalander | 

@Issou la chancla

Soit tu es un troll, soit tu es l’une des personnes les plus pitoyable que j’ai pu lire sur MacGe.

avatar fte | 

@Issou la chancla

"me dépasse totalement"

Ah, telle est donc l’explication. Merci de le préciser.

J’essaie d’éviter d’invoquer des limitations mentales pour expliquer certains propos, mais puisque c’est vous qui l’admettez, fort bien.

avatar MrCrvsr | 

@Issou la chancla

" ... nous au moins on respecte un minimum les oeuvres en ne traduisant pas tout n'importe comment.”

C’est vrai que c’est pas n’importe quoi de “traduire”:
“The hangover” par “Very bad trip”
“Silver Linings playbook” par “Happiness Therapy”
ou
“Knight and day” par “night and day”...
(Pour ne citer que ceux-là mais il reste plein d’autres bons exemples.)

avatar fte | 

@Issou la chancla

"mais là c'est ridicule je trouve"

Deux options me viennent à l’esprit.

- c’est de l’humour un peu particulier, je suppose qu’il trouvera son public même si je n’en fais pas partie

- sois c’en est pas, et je préfère me taire.

avatar fte | 

@ClaudeRi

"en traduisant le plus possible les mots et néologismes anglophones"

Et souvent de belle façon, avec musicalité, humour parfois.

avatar ClaudeRi | 

@Issou la chancla. Mauvais exemple. Traduction par les anglophones d'Ontario. Pour ton information, l'Ontario est une province canadienne anglophone. Ça n'a aucun rapport avec l'Office de la langue française, ni la loi 101. C'est la loi canadienne sur le bilinguisme qui oblige la traduction de ce qui se vend au Canada. À titre informatif, le Canada est un pays situé au nord des États-Unis. Les États-Unis, c'est en Amérique du Nord. Ça te situe un peu plus?

avatar Issou la chancla | 

Bilinguisme, bilinguisme, c'est vite dit...
Une minuscule région d'un immense territoire qui décide de pas parler la même langue, j'appelle pas ça du bilinguisme (à l'échelle d'une nation), mais plutôt une langue régionale.
C'est comme si nos Alsaciens parlaient Alsacien et le reste du pays le Français.
Le reste du Canada parle pas Français et vous parlez à peine Anglais au Quebec, votre pays n'a rien de bilingue

Prends exemple sur la Louisiane; eux aussi ont été une de nos colonies, c'est pas pour autant que là bas ils font chier le monde à parler Français. Ils se sont fondus dans le moule de leur pays et parlent Anglais à 99%. Ce qui est une limpide évidence. Vous n'appartenez plus à la France et vivez sur un territoire Anglophone, je vois pas pourquoi vous insistez

avatar Apollo11 | 

@Issou la chancla

Wow... J'espère que tu es un troll de première classe...

avatar vache folle | 

@Issou la chancla

L’argument massue, qui tombe à plat.

A la frontière de votre pays, il y a le mien qui fait fait un peu plus de 40000 km2, la Suisse donc, et qui a 4 langues nationales, où les lois sont édictées dans celles-ci.

Et dénigrer un peuple comme vous le faites est proprement lamentable.

avatar fte | 

@Issou la chancla

"pas vrai les Quebecois"

Les Québécois... quels Québécois ? Tous les Québécois ? Ou seulement les Québécois de Quebec City ? De Montréal ? Ou quelques Québécois en particulier ?

avatar bambou55 | 

Monsieur AllGood (Toubon pour les jeunes qui ne connaissent pas ?) est de retour...

avatar jpe47 | 

Au Québec on dit « téléphone intelligent »  XD

avatar mfams | 

Ça fait des centaines d’années que l’on traite d’idiots les français du Canada français, (à l’époque les français de sang et habitants de nouvelle-France) de ne pas parler l’anglais par le colonisateur. C’est peut-être pour ça que ça fait l’effet contraire. Et que c’est d’une bêtise ... que de traiter d’idiot le différent. Moi, je trouve ça plutôt enrichissant. Mais bon... Quand aux titres ou noms, je suis d’accord qu’ils ne devraient jamais être traduisible. John ne se traduit pas par Jean ou Bestbuy par meilleur achat. Mais camion par truck ou téléphone par phone, si.
Dans le fond, il n’est pas plus imbécile de dire téléphone intelligent que smartphone, puisque le sens est le même. Même si je n’ai jamais trouvé qu’il était si intelligent, finalement.

avatar Almux | 

Au lieu de pinailler avec des néologismes, les linguistes francophones feraient mieux de corriger une erreur de langage bien plus immense: la manière de compter en partie en celte, alors que le français est une langue latine... À moins qu'on impose aussi un autre "néologisme anglophone": celui de remplacer seventy, eighty, ninety par septante, huitante, nonante; par exemple.
Mais pour ce genre de modernisme, l'Académie et ses sous-traitants sont un poil trop encroûtés dans leurs mauvaises habitudes!

avatar YAZombie | 

Le français est essentiellement une langue latine… mais n'est pas le latin. Une langue est un système en soi, et toutes les modifications apportées par les siècles participent, de façon intégrale, de sa substance. Cette habitude de vouloir à tout prix raccrocher à l'excès une langue à une de ses - nombreuses - origines (comme l'imbécillité servie de façon récurrente sur le terme "homophobie") est, au mieux digne de l'ilmpensé.
Quant à l'affirmation d'une origine celte, je me permets quelques doutes. Il me semble avoir appris lors de cours de paléographie médiévale bien lointains que la fixation de la base 10 pour le décompte date au mieux du 17e siècle (voir "la douzaine d'œufs" toujours en vigueur, ou l'hôpital des 15-20), et que les bases étaient fluctuantes auparavant en fonction des besoins ou des domaines. Les nombres en "-ante" sont, me semblent-il, des créations récentes et savantes, qui n'ont pas grand-chose à voir avec une quelconque latinité.

avatar LisbethSalander | 

@Almux

Le français a une base latine, avec une base celte également, et un apport de mots germaniques. Une langue n’est pas figé et évolue. Le français est complexe et non linéaire. Il n’y a rien de choquant la dedans, ce qui fait la particularité du français c’est justement son mélange particulier. Et sa prononciation qui est proche des sons en danois et hollandais ( surtout pour une oreille non familière) est agréable.
J’ai apprise le français très jeune, ayant des parents francophile. Mais je me souviens au début de beaucoup confondre le français avec le hollandais, à l’oral mais aussi parfois à l’écrit, car beaucoup de mots identiques( de, je, etc ).

avatar Nesus | 

J’ai du mal à comprendre la transformation de fibre optic. La fibre optique ne suffisait pas ?

avatar Edward battistini | 

Tant qu’a faire autant arrêter de dire «  internet » et disons « InterFillet » sur mon Maclivre

avatar Deckard | 

C'est vraiment pathétique... c'est fausse défense de la langue française qui aide encore moins à son adoption...

avatar CaptainBinouz | 

C’est très beau l’anglais, je ne vois pas pourquoi vouloir s’en détacher. Ce chauvinisme nationaliste est à vomir. Si les français complexent de ne plus appartenir au pays qui brillait tant au siècle des lumières, ce n’est pas en forçant artificiellement le langage naturel du peuple qu’ils retrouveront ce sentiment puant et colonialiste de grandeur qu’ils recherchent à tout prix.

avatar LisbethSalander | 

@CaptainBinouz

Ton commentaire est aussi stupide que celui plus haut. La Défense de la langue française n’est en rien un signe de nostalgie colonialiste. Défendre une langue est primordiale pour la diversité sur notre planète. Et sache que maîtriser plusieurs langue réduit les risque d’alzheimer. De même, les relents declinisme et dénigrant de ton poste son insupportable.
Du haut de sa place de 5 eme puissance économique ( classement novembre 2017) avec 65 millions d’habitant, la France n’a pas à rougir ou à chercher à se rattacher à un siècle des lumières. Et au passage, elle doit être à l’heure actuelle le pays occidental le plus influent politiquement.
Bref, pour ta culture, et car j’en ai marre de voir mon pays d’adoption insulté de la sorte, le français c’est la 5ème langue la plus parler. La 4ème langue d’internet, la 3 eme langue des affaires ( après l’anglais et le mandarin), la 2ème langue des médias et la 2ème langue la plus enseignée dans le monde. En 2050, elle a de forte chance d’être la langue la plus parler au monde à cause de l’essor de la population francophone d’Afrique. C’est également une langue utilisé dans des pays parmis les plus riches et développés de la planète ( France Canada Belgique Suisse).
Ça va, cela te suffit comme raisons pour défendre la langue française ?
Bien que pour ce genre de personne rien ne suffit tant que l’on peut cracher et dénigre sur tout.

avatar CaptainBinouz | 

@LisbethSalander

Non non ça ne me suffit pas comme « raisons pour défendre la langue française » (qui n’a sûrement pas besoin de gens comme toi pour la défendre d’ailleurs). Je trouve ton argumentaire (et il est long) puant et tellement représentatif de ce que je déteste. Mais ne cherche pas à me convaincre, nous ne sommes pas fait du même bois, on ne pourra pas se comprendre.

avatar Jacalbert | 

@LisbethSalander
Il faudrait revoir vos sources
De plus le français en tête en 2050
Faut pas rêver

avatar Jacalbert | 

@LisbethSalander
Il faudrait revoir vos sources
De plus le français en tête en 2050
Faut pas rêver

avatar mfams | 

C’est vrai que pour être d’accord avec la protection d’une langue, faut au minimum essayer de bien l’écrire et la parler. Se forcer le popotin quoi...

avatar MarcMame | 

On a qu'à dire «minitel» et on en parle plus.

avatar Alex56 | 

Il y avait déjà le mot "ordiphone" qui est simple et traduit bien les usages de cet objet, je continuerai à l'utiliser.

avatar Bigdidou | 

Evidemment que le français doit sans cesse s’enrichir avec l’éclosion permanente de nouveaux concepts et de nouvelles technologies. Y compris avec des mots d’autre origine, comme il l’a toujours fait.
Après, je ne vois pas très bien le problème que pose de dénommer un nouvel objet par le terme employé pour dénommer celui dont il remplace l’usage, le téléphone.
Partout autour de moi, y compris les gamins assez technophiles appellent ces nouveaux appareils soit un téléphone, soit par leur nom de marque (ton iPhone, ton Samsung...).
Bon, ça, c’est l’usage courant voire littéraire.
Après il faut un mot pour l’usage officiel, administratif, judiciaire et tout ça.
Ils ont déjà un tel jargon que tout est permis et qu’on s’en fout un peu.
Mobile multifonctions est effectivement la pire solution, celle qui ne veut vraiment rien dire et ne désigne pas l’objet en question. Elle a par ailleurs l’avantage d’être longue t inutilisable sur des affichettes (merci d’éteindre votre mobile multifonction...).
Elle est donc logiquement retenue pour l’utilisation officielle, rien d’anormal.
Quelqu’un rappelait ici le très célèbre milieu aquatique standardisé.
Désormais, il est recommandé de ne pas utiliser de mobile multifonctions en milieu aquatique standardisé.
Surtout si on y joue avec un référentiel sphérique exocentré.

avatar jerry75 | 

Enrichir la langue française ... ça c’est marrant !
A l’heure ou on simplifie tout pour nous niveler vers le bas et s’adapter au niveau de plus en plus pitoyable du bac par exemple ... ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR