Facebook trouvera votre visage dans les photos, même sans tag

Nicolas Furno |

À partir d’aujourd'hui, si quelqu’un publie une photo de vous, Facebook vous préviendra, même si cette personne n’a pas « tagué » l’image, c'est-à-dire qu’elle n’a pas indiqué que vous étiez présent sur l’image. Le réseau social exploitait déjà des technologies de reconnaissance faciale, mais elles servaient jusque-là uniquement à suggérer des noms qui pouvaient être présents dans les images. Au moment de la publication, ces noms apparaissaient pour la personne qui publiait et c’était tout.

Voici à quoi ressemble la fonction : une alerte quand une photo pourrait contenir votre visage et une interface pour indiquer que ce n’est pas vous, ou bien agir en conséquence. Cliquer pour agrandir
Voici à quoi ressemble la fonction : une alerte quand une photo pourrait contenir votre visage et une interface pour indiquer que ce n’est pas vous, ou bien agir en conséquence. Cliquer pour agrandir

Cette fonction est présentée comme une sécurité supplémentaire. L’idée est de détecter en amont qu’un tiers a publié des photos de vous et si vous n’êtes pas d’accord, Facebook vous laisse la possibilité de les masquer. Ou bien de vous identifier en bonne et due forme, si au contraire vous voulez montrer que vous participiez bien à un même événement.

Autre avantage mis en avant par l’entreprise, les utilisateurs malvoyants auront non seulement une description automatique de chaque image, une fonction déployée depuis deux ans, mais aussi la liste des personnes présentes sur chaque photo. Jusque-là, il fallait une identification manuelle pour que le système indique les noms. Désormais, le réseau peut le faire automatiquement.

Ce déploiement plus large restera optionnel et chaque utilisateur pourra demander à Facebook de ne plus être identifié visuellement, quelles que soient les circonstances. Et de toute manière, cela ne vous concerne probablement pas, puisque le réseau social n’utilise pas ses technologies de reconnaissance faciale au Canada et en Union Européenne. Ce n’est pas un manque de volonté, mais les exigences en matière de vie privée dans ces régions du monde bloquent l’entreprise.

avatar Lturko54 | 

C’est pas rassurant tout ça

avatar MacGyver | 

oui mais ils se tirent peut etre une balle dans le pied:

Car on devrait avoir le droit de ne pas apparaitre sur facebook (si on emet la demande) hors jusqu'a maintenant on ne pouvait pas le controler.

Si ils peuvent nous reconnaitre facilement, alors il devrait aussi virer automatiquement les photos sur lesquelles on apparait (si on le demande bien sur)

avatar iVador | 

Scandaleux !!!

avatar ovea | 

Ça me fait pensé à mes 3Go de photos supprimées que iOS ne m'a toujours pas reallouer … hummm

avatar ovea | 

Rhaa ! Juju, si tu n'existais pas …

Faut pas être bien malin pour se poser la question : est-ce que dans les réglages de confidentialité, je laisse l'accès aux photos à FaceBook … et par suite : je n'ai aucun contrôle sur ce que FaceBook fait de cet autorisation d'accès.
Après effectivement et bien bien bien après, qu'en est-il des photos sur lesquelles je figure et qui sont publiées sans mon autorisation … mais ça ça dépend du droit à l'image qui existe depuis fort fort fort longtemps, avant FaceBook.

Après, l'histoire de la non reallocation de la mémoire par iOS est, je vous l'accorde un problème en rapport avec la limite minimum de stockage absolument nécessaire avant que les performances se dégrade (voir les articles sur la fonte des capacités de la batterie)

avatar Sgt. Pepper | 

@ovea

Je me faisais la même réflexion il y a pas si longtemps: pourquoi iOS laisse un droit permanent à une App sur nos Photos ...

En fait tu n’as pas besoin de donner ce droit sur ta collections de Photos à FB, si tu veux poster une photo il suffit de le faire depuis l’Apple Photos et de faire un partage vers FB.

Ainsi FB n’a accès seulement qu’à la photo postée et non pas à toutes les autres 😱

avatar A884126 | 

@ovea

When you give access to an app to photos (either through the prompt that comes when the app tries to access photos or through Settings > Privacy > Photos), the app gets access to write new photos/images to your Camera Roll and to read all your photos on the device in an unencrypted form.

The date and time when each photo was taken is embedded within the photo. Plus, if you have enabled Location Services for the Camera app, then an app that has access to the Camera Roll can also find out where you took the photos.

How the app then treats the photos and the associated metadata (like date/time and location), if it uploads or sends them elsewhere, is left to the app. For example, once you give permission, iOS apps for popular services like Dropbox, Facebook, Flickr and Google+ can upload all your photos to their services. With iOS 11, these apps can also be allowed to do it in the background (when you're not actively running the app). Most users wouldn't even actively know which photos are being uploaded and when.

From the Data Management in iOS page of the developer documentation:
https://developer.apple.com/documentation/

avatar ovea | 

@A884126

useful.
Et toujours un p'tit doute sur les autorisation d'accès en tache de fond :
«background (when you're not actively running the app)»
Bref ! iOS en l'absence de profil d'utilisation ne rend pas la tâche simple pour «adapter à la volée» les autorisations sauf se cantonner dans les extrêmes. FaceBook non plus !

avatar roccoyop | 

Vu que ça n'a aucun rapport avec la news, et qu'on s'en fout de ton problème, la prochaine fois tu pourras garder ce genre de remarque rien que pour toi, sauf si tu as un besoin énorme de te sentir exister.

À part ça, j'ai fait caca hier. (Tu t'en fous ? Les autres aussi ? Ben voilà ce que ça fait)

avatar jack atreides | 

Facebook, j'ai tout éffacé depuis des années j'avais uniquement gardé l'app messenger mais finalement j'ai supprimé aussi il y a quelques jours.
Facebook c'est terminé et has been.

avatar earnest | 

@jack atreides
Donc tu as supprimé fb et si quelqu’un publie une photo de toi tu ne me sauras jamais. Comme le dit hogs on est piégé dans tous les cas.

avatar jack atreides | 

@earnest

Personne n'avait de photos de moi car je ne prenais jamais de photo de ma tête. Et ça ne m'interessait pas d'avoir une tonne de faux amis.

avatar Seb42 | 

Si il y a bien une boîte que je veux voir disparaître c’est celle-là
A bas tous ces réseaux asociaux...
Même ceux qui y ont participé ouvrent les yeux. J’espère qu’il y a encore un espoir

http://mashable.france24.com/tech-business/20171211-facebook-detruit-soc...

avatar lecureuil | 

"Cette fonction est présentée comme une sécurité supplémentaire"

ah bon ? Moi je dirai plutôt que c'est une intrusion abusive de FB dans nos vies

Plus le site évolue plus j'ai envie de fermer mon compte

Cela dit je poste de moins en moins de photos de personnes et le site me sert à garder contact avec ceux qui vivent loin

avatar A884126 | 

@lecureuil

Oui et non.

Oui c'est une intrusion dans la vie privée car ils vont créer une Database importante sur chaque personne.

Non car l'objet concerne des photos publiées par des tiers sans votre autorisation préalable.
Cela permettra aussi aux adolescents de bloquer des photos compromettantes et d'éviter aussi certains formes de harcèlement.

Comme pour toute chose il y a toujours un avantage mais aussi un inconvénient.

avatar frankm | 

A mon avis c’était déjà le cas. Avec date et localisation. Et reconnaissance des objets vous entourant. Lecture des textes.

avatar alan1bangkok | 

Facebook n'oblige personne a créer un compte

avatar Tagazok | 

En soi, oui, ça a un côté sécurisant : le fait d’être informé de l’existence d’une photo de soi même sans être tagué dessus permet d’en demander la suppression, alors que sous l’empire du système actuel on ne sait même pas que la photo existe.

Un utilisateur peut de ce fait mieux contrôler les photos de lui présentes sur Facebook, ce qui n’est pas un mal...

avatar rua negundo | 

Il y aurait une possibilité de refuser, très bien. Mais le problème est que la configuration de la confidentialité par Facebook est très compliquée, il y a plein d'options éparpillées un peu partout et de temps en temps les menus changent. Au final, peu d'utilisateurs prennent le temps de faire le tour de toutes ces options et de vérifier régulièrement qu'un nouveau réglage par défaut défavorable à la confidentialité n'a pas été coché au gré d'un changement dans les menus de réglage

avatar hogs | 

Je reçois une notification comme quoi je suis "peut être" sur une photo:
- 1. je valide et je participe à l'amélioration de l'algorythme et des capacité de ciblage de FB
- 2. j'invalide et je participe à l'amélioration de l'algorythme et des capacité de ciblage de FB
- 3. je fais rien et prends le risque d'avoir des photos que je ne désire pas voir en ligne et suis obligé à devoir insister pour que l'auteur l'enlève. La photo ayant déjà été chargée sur facebook, les droits inhérents à celle-ci lui sont acquis magré le retrait.

Et pas besoin d'avoir un compte FB, utiliser Whats App suffit puisque il n'y a visiblement pas de cloisonnement entre ces deux activités de Facebook.

Cela devient de plus en plus délicat de préserver sa vie privée, même si on a "rien à cacher" !

avatar ovea | 

@hogs

Belle synthèse.
Juste une note : très difficile d'utiliser, voir impossible d'utiliser WhatsApp sans partager avec cette app son carnet d'adresses … ce qu'il faut pourtant refuser catégoriquement, pour préserver cet anonymat tant mis en avant !!! Un comble, je trouve.

avatar hogs | 

J'ai oublié celui-là:
- 4. je fais rien et je prends le risque qu'une photo me soit associé à tort avec tous les risques que cela comporte

avatar rua negundo | 

@hogs

Exactement. C'est cela le plus terrifiant. Toute personne est forcée à devoir interagir avec Facebook pour simplement faire respecter son droit à la tranquillité.

Imaginez qu'un commerce vous oblige à faire des démarches pour ne rien commander chez eux et qu'en cas de simple passivité vous recevriez des livraisons de marchandises que vous n'auriez pas commandées.

avatar ce78 | 

Je déteste ce réseau social qui confirme toutes les prévisions les plus pessimistes de George Orwell et de quelques autres, comme Isaac Asimov.

Facebook, c’est « Big Brother ». Ils veulent tout voir, tout savoir, pour votre bien. Ils fouillent dans votre ordinateur, vos contacts, vos appels téléphoniques (j’en ai la preuve). Ils croisent les données de leurs apps entre elles (Whatsapp) même sans votre accord.

Ils gardent tout sur vous indéfiniment, même si vous désactivez votre compte (il est quasi impossible de le supprimer). Ils deviennent seuls propriétaires de VOS photos et peuvent les utiliser pour de la pub.

Ils vous font croire qu’ils protègent votre confidentialité vis-à-vis des autres utilisateurs. Mais c’est d’eux qu’il faut se protéger, pas des autres utilisateurs !

Si vous n’ouvrez pas les vannes de votre ordi en acceptant les cookies, en dévoilant votre IP, en laissant votre historique de navigation à leur disposition, alors ils réenclenchent une pseudo procédure de sécurité a chaque connexion, jusqu’à ce que vous cédiez. Ils vont même jusqu’à vouloir une pièce d’identité soi-disant pour vous protéger. Ce n’est pas pour vous protéger, c’est pour tout connaître de vous, sans limites.

Ils vont même jusqu’à pister les utilisateurs non inscrits qui passent sur des pages où se trouve un widget de type « like ». L’autre jour, une connaissance dont je n’ai pas enregistré le nom dans « contacts » m’a appelé. Je n’avais que son numéro dans mon téléphone et c’est la 1ère fois qu’il m’appelait. 10 minutes plus tard, Facebook me le proposait comme « ami ». Cela veut dire que Facebook s’est octroyé un accès à mes appels téléphoniques, ce que même la Police ne peut pas faire sans motif valable. De telles pratiques sont extrêmement graves et je me demande si on en a conscience.

Facebook est l’outil duquel surgira la dictature informatique si on ne met pas un frein à leur volonté hégémonique rapidement. Cette dictature informatique pourrait devenir une dictature-tout-court si l’on n’y prend pas garde.

avatar FollowThisCar | 

J'ai cessé de poster quoi que ce soit sur FB après avoir lu - entre autres - cet article :
* http://www.slate.fr/story/150528/facebook-personnes-connaissez-peut-etre...

Je ne suis pas parano, mais je ne supporte pas qu'on dispose de mes données de manière opaque. Or j'ai constaté qu'un certain nombre de personnes que j'ai connues il y a plus de 30 ans m'ont été suggérées comme nouveaux "amis", alors que je ne souhaite nullement les revoir ni entendre parler d'elles.

=> Il existe donc des connections invisibles à l'insu de l'utilisateur, même s'il se protège derrière un pseudo indétectable.

CONNEXION UTILISATEUR