Avec un euro toujours plus fort, peut-on espérer une baisse des prix chez Apple ?

Mickaël Bazoge |

L’euro n’a jamais été aussi fort face au dollar depuis deux ans. La monnaie unique s’échange actuellement autour de 1,16 $, alors que les deux devises flirtaient avec la parité en fin d’année dernière. Mais depuis le début 2017, l’euro est reparti à la hausse et au vu des incertitudes qui pèsent dans la conduite des affaires économiques par l’administration Trump, ainsi que l’attentisme de la Réserve fédérale américaine et de la Banque centrale européenne, on peut penser que l’euro va continuer à progresser face au dollar.

Tout cela semble un peu loin des préoccupations du consommateur lambda, qui trouvera toutefois un intérêt très direct à la hausse de l’euro s’il se rend aux États-Unis pour les vacances. Pour ce qui concerne Apple, la santé de la devise européenne peut également avoir un impact sur le prix de nos appareils. Pour rappel, voici un rapide comparatif des prix hors taxe pratiqués par Apple aux États-Unis et en France (sans la TVA de 20%) :

Qu’observe-t-on ? Tout d’abord, que les prix hors taxe pratiqués en France par Apple sont souvent plus intéressants que leurs homologues américains ! La TVA de 20% modifie évidemment cet équilibre en notre défaveur, sachant que si vous voulez acheter un produit Apple à New York, il faudra ajouter au prix de base diverses taxes de vente de 8.875%. Ces taxes dépendent des villes et des États. Cela reste moins élevé que la TVA française.

En mars 2015, Apple avait procédé à une hausse presque générale des prix en euros de ses appareils, suite à la baisse de la monnaie unique face au dollar. À l’époque, les deux devises s’approchaient de la parité. La progression continue de l’euro face au billet vert de ces derniers mois va-t-elle pousser le constructeur à baisser ses prix en Europe ? Cela serait logique, même si ce mouvement n’est pas mécanique : orchestrer une valse des étiquettes à l’échelle d’un continent n’est pas aussi simple que d’appuyer sur un bouton. De plus, on est encore très loin des niveaux des années précédentes : en avril 2008, l’euro coûtait alors près d’1,60 $, et en 2014 il s’échangeait encore à 1,40 $.

avatar avatardc | 

La différence de prix est encore plus forte avec le Japon (nettement moins cher la bas)

avatar bellague | 

@avatardc

J'ai acheté mon Apple watch 42 mm 350€ à Tokyo

avatar Ber16 | 

@avatardc

Quand on y habite, le prix ne change pas ^^

avatar frankm | 

@avatardc

Et pourquoi ça baisserait ? Tant que ça se vend !

avatar C1rc3@0rc | 

@avatardc

Moais, les prix sont crees par le marketing en fonction de criteres a la fois secrets et alambiqués. Pourquoi moins cher au Japon, pourquoi plus cher en Europe? On peut supposer bien des choses, mais au final les seuls qui savent ce sont Cook et Maestri.

Et pourquoi les tarifs baisseraient face a la baisse du dollars par rapport a l'euro? Apple baissera ses tarifs si c'est le seul moyen d'augmenter ses ventes, autrement ça bougera pas.

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc

« Apple baissera ses tarifs si c'est le seul moyen d'augmenter ses ventes »

Ses bénéfices, plutôt. Je suis d’accord, une baisse des prix, pour augmenter les bénéfices il faut à priori augmenter les ventes. Mais ça n’est qu’un moyen, l’objectif restant le bénéfice.

avatar C1rc3@0rc | 

Ses ventes, les benefices ne sont pas forcement l'objectif a court terme, sinon on verrait pas des pratiques qui vont jusqu'au dumping (ce qui est le cas par exemple de la majorité des constructeurs de smartphones Android, et de la totalité des constructeurs de smartwatch). Augmenter les ventes pour installer un marché, ça veut dire esperer a terme un systeme de roulement qui soit rentable, mais au moment de la vente cela n'augmente pas le benefice... Regardes par exemple Intel avec l'Atom ou Microsoft avec les Lumia, ils ont tout fait et plus encore pour monter les ventes... en creusant leurs pertes.

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc

Je suis d’accord, c’est par exemple une pratique classique des vendeurs de consoles, il me semble.
Mais pas trop le genre d’Apple, car c’est d’elle dont il est question ici ;)

avatar Hexo | 

Loul

avatar Madalvée | 

Ça marche pas dans ce sens, faut pas rêver. Vaches à lait forever.

avatar Lonesome Boy | 

@Madalvée

Ben si. Apple l'a déjà fait (si je me souviens bien, ça ne date pas d'hier). Et c'est logique d'un point de vue business.

Mais dans le cas présent, effectivement il ne faut pas rêver: la hausse est modeste, on est à peine plus haut que la valeur moyenne de 2016, et la hausse est très récente, bien malin qui peut dire si elle est durable, ce serait donc un risque pour Apple d'ajuster sa parité euro / dollar tout de suite.

avatar steph775 | 

@Lonesome Boy

Heu "risque pour Apple" ? On parle bien de la société américaine qui détient la plus forte capitalisation boursière de tous les temps avec 504 milliards d'euros ?

avatar melaure | 

Pas assez encore !!! Une misère même !!!

Ils attendent d'avoir 1 billiard (un million de milliards, soit 10^15) de $ en caisse avant de se dire qu'ils sont tranquille. Et donc en attendant c'est le fric, le fric, le fric ... allez paye ton MBP à 5000 euros, et ton iMac Pro à 10000 ... plus vite que ça !

avatar daxr1der | 

@Madalvée

Exactement, pour rattraper l’amende concernant l’irlande

avatar trenkwill | 

😂 😂 😂

avatar Lonesome Boy | 

Votre dernière phrase est la plus importante de l'article: on est encore loin du niveau d'il y a 2 ans et demi et de celui de la période précédente.

Et surtout, l'euro n'est pas beaucoup plus haut que sa valeur moyenne de 2016.

avatar bl@ck warrior_69 | 

Ils sont bien capable d'augmenter les prix pour fêter ça!

avatar Crunchy_mouss | 

Faut pas rêver, les prix sont même susceptibles d’augmenter

avatar melaure | 

Ils vont augmenter puisque les gens continuent d'acheter ... ;)

avatar reborn | 

@Crunchy_mouss

Ou alors se stabiliser

avatar Bigdidou | 

On peut espérer, absolument, toujours.
Croire à quelque chose et l’espérer, c’est deux choses très différentes :)

avatar misterbrown | 

C'est un bel étalage de poissonniers

avatar Splinter | 

La belle époque de l'euro à 1,60 USD... J'étais à New York en juin 2008, c'était le moment idéal pour faire des emplettes, sauf que j'étais fauché comme les blés :D

avatar DouceProp' | 

Les blés se fauchent après juin non ?
J'en sais rien.

avatar Bigdidou | 

@DouceProp'

« Les blés se fauchent après juin non ? »

En principe, ils se fauchent plus trop, même dans le Pays Bigouden, mais l’idée est là : la moisson, c’est plutôt de juillet à septembre, en tout cas en Bretagne. Ça doit pas être trop différent ailleurs en Europe et au Québec ;)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR