L'Union européenne inflige une amende record de 2,42 milliards d'euros à Google

Mickaël Bazoge |

Google a pris un sérieux coup sur la tête. Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, inflige au moteur de recherche une amende record de 2,42 milliards d'euros pour abus de position dominante (2 424 495 000 euros, exactement). Le tort de Google est d'avoir favorisé son propre service de comparaison des prix, Google Shopping.

Google doit cesser ses pratiques anticoncurrentielles dans les 90 jours, sans quoi l'entreprise sera soumise à des astreintes pouvant atteindre 5% du chiffre d'affaires moyen réalisé quotidiennement au niveau mondial par Alphabet. Le précédent « record » était de 1,06 milliard d'euros, infligés à Intel en 2009.

Margrethe Vestager.

Margrethe Vestager explique dans le communiqué : « Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l'UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d'innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d'un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l'innovation ».

Google Shopping est dans l’œil du cyclone européen depuis sept ans et les premières plaintes des concurrents de Google. En avril 2015, la Commission faisait parvenir sa communication de griefs (l’acte d’accusation, en quelque sorte) à Google. Un document complété l’été dernier par de nouvelles informations confirmant les soupçons du régulateur : Google favorisait « systématiquement » son service de comparaison des prix, au détriment de la concurrence.

La Commission reconnait l'utilité des nombreux produits innovants du moteur de recherche. Mais cela ne lui donne pas pour autant le droit d'abuser de sa position dominante. La réplique de Google, à l'époque, se défendait en expliquant que les allégations européennes étaient « infondées », le service de l'entreprise améliorant le « choix des consommateurs » tout en offrant « des opportunités de grande valeur pour les entreprises de toutes tailles » (lire : Google réplique à la Commission européenne). Ces arguments n'ont pas tenu la route face à la pugnace commissaire européenne à la Concurrence.

Selon l’enquête de la Commission européenne, Google a toujours favorisé son comparateur de prix. Les résultats de Froogle, le nom du service avant qu’il ne soit rebaptisé Google Shopping en 2012, s’affichent « en haut ou dans la première partie des résultats de recherche », explique le régulateur. Ce dernier a également établi que les « les services de comparaison de prix concurrents sont rétrogradés. Il est établi que même le service concurrent le mieux classé n'apparaît en moyenne qu'à la page quatre des résultats de la recherche de Google ».

De fait, Google Shopping est bien plus visible que la concurrence grâce aux avantages significatifs conférés par le moteur de recherche. Une pratique illégale qui a débuté dès janvier 2008 au Royaume-Uni et en Allemagne, et qui a suivi le développement de Froogle/Google Shopping partout ailleurs en Europe (en France en octobre 2010).

Google est loin d'être sorti de l'auberge européenne. Les services de la concurrence de Margrethe Vestager continuent d'instruire deux dossiers brûlants : le premier touche AdSense, la plateforme publicitaire de Google, l'autre Android.

Dans tous les cas, Google joue gros. Et ce n'est pas tellement une question d'argent : l'entreprise a engrangé l'an dernier 80,4 milliards d'euros, pour 17,8 milliards de bénéfices. La régulation que Bruxelles entend imposer sur le service de comparaison de prix (et demain, sur AdSense et Android ?) risque de poser de plus sérieux problèmes à long terme.

En plus de l'amende, la Commission exige de Google la fin de ce comportement illégal dans les trois mois, et le respect de l'égalité de traitement entre les services concurrents de comparaison de prix et son propre service. Les États membres sont libres de demander réparation à leur tour s'ils estiment que cet abus de position dominante leur a porté préjudice. Google, qui fait part de son désaccord « respectueux », envisage de faire appel de la décision devant la Cour de justice européenne

Cette amende intervient alors que les relations commerciales entre les États-Unis de Donald Trump et l'Europe ne sont pas spécialement au beau fixe.


avatar r e m y | 

@vince29

Là il ne s'agit pas de changer son moteur de shopping... le moteur de shopping de Google vient insérer des résultats dans la première page renvoyée par une recherche Google sans que tu ne lui aies rien demandé et même si ces résultats ne sont pas les plus pertinents par rapport à ta requête.

avatar vince29 | 

Il t'affiche les résultats Google shopping si tu cherches un matériel (ou quelque chose qui s'achète).
Si je tape Kangoo je peux vouloir l'acheter, comme je peux rechercher les spécifications techniques ou un club d'utilisateur.
Que Google propose un lien vers son moteur de shopping ne me dérange pas. C'est bien identifié comme le sont les liens sponsorisés qui peuvent apparaître sur la première page.
Si tu veux un comparateur de prix tu n'as qu'à taper "comparateur de prix" + objet.
Et là tu auras les concurrents sur la première page.

avatar r e m y | 

@vince29

Et... les résultats de recherche renvoyés par Google ne sont donc pas ce qui est le plus pertinent par rapport à ta demande initiale, mais ce qui potentiellement rapporte le plus à Google (sans que rien n'informe l'utilisateur de cet état de fait, car rien n'indique que ces résultats sont produits par GoogleShopping, ni que leur position en première page est volontaire)

avatar vince29 | 

Si ta demande initiale est vague, la réponse que TU juges pertinente risque d'être noyée dans du bruit.
Si tu cherches enceinte comme Google peut deviner sur quoi tu veux des infos entre femme enceinte, enceinte acoustique, enceinte de château fort...
Si tu cherches nvidia qu'est-ce qui est le plus probable ? Que tu cherches un comparateur de prix ? Un test ? le dernier firmware en date ?
Que les réponses concernant les comparateurs de prix soit perdus au milieu des autres résultats ne me choque pas.
Si tu fais une recherche précise ("comparateur prix + objet") tu auras un résultat précis.

avatar r e m y | 

@vince29

Tu devrais aller lire le communiqué de presse qui explique par le détail les pratiques délictueuses de Google.

Les résultats des autres comparateurs ne sont pas simplement perdus au milieu des autres réponses, mais déplacés volontairement au-delà de la 4e page...

avatar rikki finefleur | 

Google n’est pas un service public non plus, et n'est pas subventionné que je sache.
Le gros souci de goog c'est qu'ils sont trop bons, et donc tout le monde utilise ce service.
ET que personne n'a voulu investir a long terme sur ce secteur.

Mais ou sont les industries européennes, qui ont investi à long terme dans ce secteur ??
Moteur de recherche, maps , video ?

Et au fait, qu'est devenu le projet de moteur de recherche européen financé à grand frais par l'UE ?
Faire une recherche du coté de Thalès..
Voilà de l'argent bien englouti mais cela on le savait dès le départ vu les boites qui étaient aux commandes de ce projet.

avatar harisson | 

"Et au fait, qu'est devenu le projet de moteur de recherche européen financé à grand frais par l'UE ?"

=> https://www.qwant.com

avatar vince29 | 

Es-tu capable de citer un seul moteur de comparaison de prix ?
Probablement que non.

Du coup ça me paraît naturel que les résultats des moteurs de shopping disparaissent dans les profondeurs du classement.

Quand tu tapes macbook comme recherche qu'est-ce que tu t'attends comme résultats ?
Moi je m'attendrai à avoir de la doc technique, des guides utilisateurs, des vidéos de démo et éventuellement quelques vendeurs généralistes du produit.
Google lui semble absolument tenir à me vendre le produit puisque sur la première page je n'ai que des sites de vendeurs (et un doc technique chez Apple) et une doc technique.

Les vendeurs sont des sites connus (Apple, Boulanger, FNAC, cDiscount, Amazon...) il me paraît normal qu'ils remontent avant les comparateurs de prix dont on n'a jamais entendu parler (twenga, kelkoo (ok ceux-là me disent vaguement quelque chose), i-comparateur, leguide...)

Bref quand je tape macbook j'ai des sites de vendeurs, puis de la doc, puis beaucoup plus tard des comparateurs de prix.
Est-ce pertinent ? oui

Et si je veux un comparateur de prix ? Et bien je tapes "comparateur de prix + produit".

avatar r e m y | 

@vince29
Sauf que les "vendeurs connus" qui apparaissent en premier sur la liste de liens renvoyés par ta requête, sont ceux qui ont accepté,
moyennant finance, d'être référencés sur GoogleShopping (comme le montre la copie d'ecran de Riki fine fleur). Ceux qui ne sont référencés que sur des comparateur concurrents seront relégués à la 4e page de résultats.

avatar vince29 | 

Je ne crois pas que Apple cotise à Google shopping. Cela ne l'empêche pas d'être premier résultat de "macbook" (pareil pour d'autres sociétés qui apparaissent en tête de classement)

avatar byte_order | 

> Si ta demande initiale est vague, la réponse que TU juges pertinente risque d'être
> noyée dans du bruit.

Toutafé.
Mais pourquoi Google Shopping squatte systématiquement les premières places quelque soit le niveau du bruit dans ce cas !?

avatar Bloodwave | 

@vince29

"Mouais.
Et Microsoft et la vente liée rien du tout ?"

Aucun rapport.

"C'est un tout petit plus facile pour le consommateur de changer son moteur de shopping que d'acheter un ordinateur sans Windows."

C'est faux, ça se trouve assez facilement : http://www.ldlc.com/informatique/ordinateur-portable/pc-portable/c4265/p2e48t7o0a1+fv403-2134,10705,15416,5085.html

"C'est plus facile de changer son moteur de shopping que de remplacer Bing par Google."

Ca se fait en deux clics sous Edge. Sinon pour les plus manchots, suffit d'installer Chrome.

avatar alan1bangkok | 

Je m'en fous moi , ca m'empêchera pas d'utiliser Google pour mes recherches .
Le reste c'est de la ?

avatar rikki finefleur | 

@remy
car rien n'indique que ces résultats sont produits par GoogleShopping" dit remy

C'est faux et c'est même marqué en gros. Fais une recherche de n'importe quoi et tu verras

>> Résultats sur Google Shopping pour ...... Lien commercial

C'est marque au tout debut en gros et en bleu,
Il faut donc le marquer en encore plus gros car manifestement les gens ont des pbs ou de sérieux pbs.

avatar Bigdidou | 

@rikki finefleur

"C'est marque au tout debut en gros et en bleu,"

Ben, sur Safari, c'est marqué en rien du tout dans l'onglet "tous" et en tout petit en gris dans l'onglet "shopping".
Je cherche vainement l'inscription "en gros et en bleu" sur Chrome dans la capture d'écran qui est dans la news.

avatar rikki finefleur | 
avatar r e m y | 

@rikki finefleur

Justement... ne remarques-tu pas que les résultats listés en dessous (après les 2 premiers marqués "annonce") reprennent, comme par hasard, ceux qui sont affichés en haut avec les photos (qui sont effectivement bien étiquetés "résultats GoogleShopping - lien commercial").

Pourtant ces liens ne devraient pas être les mêmes car ils ne sont pas, eux, identifiés comme "sponsorisés". Ils devraient apparaître uniquement en raison de leur pertinence par rapport à la requête. Les vendeurs de guitares électriques les plus connus ou pertinents sont WoodBrass et Thomann.de? Étonnant, non?

Or ce que l'enquête a montré c'est que ce sont bien des résultats issus de GoogleShopping qui sont mis en tête de liste (ceux issus des comparateurs concurrents etant relégués à la page 4 au minimum)

avatar harisson | 

@remy

Thomann.de est la référence ultime en cyber-marchand européen d'instruments de musique.

avatar r e m y | 

@harisson

C'est sans doute vrai (Bing le renvoie en premier pour la même requête "guitare électrique"), mais pour le moteur de recherche Google le résultat le plus pertinent est pourtant WoodBrass (1er lien de la liste de référencement naturel)... qui est aussi le 1er renvoyé par GoogleShopping.

avatar rikki finefleur | 

Moi je parle du shopping.
Le reste des résultats , il est évident que les gros sites ont toujours eu la priorité, et je pense quel que soit le moteur. Et c'est normal, c'est le web qui veut aussi cela.

avatar r e m y | 

@rikki finefleur

Mais la commission parle du moteur de recherche et du traficotage effectué volontairement dans l'ordre des liens renvoyés pour générer du traffic pour Google shopping à l'insu des utilisateurs et diminuer celui de ses concurrents

avatar feefee | 

@rikki finefleur

Dis donc rikiki ne me dis pas que tu trouves des circonstances atténuantes à Google la ?????
Si ????
Avec toutes les leçons que tu donnes quand c’est Apple ?

Du coup tu me sembles bien moins crédible , dommage .

avatar harisson | 

@remy

Pour ma part, c'est plutôt "logique", vu que WoodBrass est français et leader en France, ils ont du mettre plus de sous et investi dans le Google SEO.

Et puis bon, pour ma part, la problématique ne se situe pas n°1 ou n°2 ou n°N des cyber-marchands, mais quand on met des termes génériques comme 'guitare électrique' dans Google, on a très peu de sites de références non marchands...

avatar LittleSushi | 

Je ne suis pas d'accord avec vos commentaires ni avec la décision européenne.

Il semblerait que personne ne sache comment fonctionne google shopping et comment fonctionne les recherches naturelles de Google.

Pour faire simple :
- tu veux être dans Google Shopping -> Tu paies
- tu veux être bien positionné dans Google -> tu arrêtes de coder avec les pieds et tu fais un vrai travail sur ton contenu (bref du SEO)

Le seul moyen pour la commissaire d'affirmer que google te déclasse intentionnellement dans les résultats serait qu'elle ait en sa possession l'algorithme de Google ... et là ce n'est pas possible il ne doit y avoir que 4/5 personnes qui doivent y avoir accès en totalité !

avatar Bigdidou | 

@LittleSushi

"Il semblerait que personne ne sache comment fonctionne google shopping et comment fonctionne les recherches naturelles de Google. "

Il est probable qu'il y a eu une petite discussion à ce sujet entre les avocats de Google et les commissaires européens chargés de ce dossier, ne crois-tu pas ?

avatar LittleSushi | 

@Bigdidou

Justement, as tu déjà discuté avec un homme politique ?
Ou pire (?) avec des avocats !

"Bonjour M le maire, je paie 15% plus cher en impôts locaux cette année, mon salaire lui n'a pas augmenté que pouvez vous faire?
- je vous ai entendu ! Votez pour moi l'année prochaine !"

Un bon résumé ?

D'un autre côté si google lâché un peu de sous pour que nos politiques puissent manger un peu plus ce n'est pas un mal hein!

avatar r e m y | 

@LittleSushi

Et bien sûr la DG Concurrence affirme sans preuve que Google déclasse intentionnellement les résultats des concurrents de GoogleShopping... tu as noté le volume de donnees que représentent les requêtes tests effectuées en appui de cette affirmation?

Tu dis, tu veux être dans GoogleShopping, tu payes.
Tu as tout à fait raison et c'est même à la base des manœuvres de Google (documents internes à l appui). Trop peu de sociétés acceptaient de payer car GoogleShopping avait trop peu de traffic.

Les manœuvres pour remonter GoogleShopping en tête sur le moteur de recherche en renvoyant ses concurrents au delà de la page 4, avait comme but d'augmenter le traffic sur GoogleShopping et diminuer celui de ses concurrents, en profitant de l'usage ultra dominant de Google comme moteur de recherche. L'augmentation du traffic etant destinée à attirer plus de sociétés acceptant de payer pour être référencées dans GoogleShopping.
Et ça a fonctionné dans des proportions impressionnantes comme l'ont mesuré les enquêteurs.

avatar LittleSushi | 

@r e m y

Bien sûr que google veut mettre en avant google shopping, cela fait des années qu'ils communiquent là dessus, jusqu'à réussir à convaincre !
Pour ma part, j'ai attendu que le marché soit mûre pour le proposer à mes clients, quand le marché est il mûre ? Quand les internautes ont pris certaines nouvelles habitudes !

De plus, pour moi google n'est pas un comparateur de prix, mais il affiche des prix proposés par différents marchands pour un "ordinateur".
Quand je tape : comparateur prix, j'ai bien les comparateurs de prix en premières positions.

avatar r e m y | 

@LittleSushi

Les internautes ont pris cette habitude d'utiliser GoogleShopping à leur insu, en générant du traffic pour GoogleShopping sans le savoir quand ils cliquent sur le premier lien des résultats du moteur de recherche (pour les recherches susceptibles de correspondre à des produits de sociétés affiliées à GoogleShopping).
L'exemple des vendeurs de guitare WoodBrass et Thomann de la copie d'écran de Rikki Finefleur est parfaitement édifiant.

L'impact sur l'augmentation de traffic de GoogleShopping et de baisse pour ses concurrents, tel que mesuré par les enquêteurs est impressionnant.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@LittleSushi "Il semblerait que personne ne sache comment fonctionne google shopping et comment fonctionne "
A te lire, c'est assez évident en effet que tu ne comprends pas grand chose au mode de fonctionnement de Google shopping. ;-)
Alors ne serait-ce pas mieux que tu laisses la parole à une équipe de spécialistes qui ont étudié cette question pendant 7 ans ! (et qui connaissent aussi les lois dont tu ignores tout) plutôt que de croire que ton avis et tes opinions péremptoires auraient une quelconque valeur ?

avatar dvd | 

Il va aller où cet argent ??

avatar Guillaume06 | 

@dvd :
Aux abonnés. :)

avatar iLionel | 

Pourquoi Google a une position dominante ?

Il reste Bing pour trouver des offres plus juste.
Ah oui, Bing c'est de la m…e !

Bientôt Google service payant ?
On aura là choix entre Bing ou Google (qui se servira des abonnements pour payer son amende à l'UE) ?

avatar byte_order | 

Y'a des alternatives, et les gens migreront sur les alternatives si les (futur-ex)leaders des moteurs de recherche deviennent payants. Ou trop baisés. Ou trop surchargés de pub. Ou la propriété d'un pédo-nazi tueurs de chats appelant au djihad.

Ou fan absolu de la famille Kardashian. Euh, nan, p'tet pas, là.

En attendant, les gens restent sur le service qui leur convient le mieux.

avatar Max1000du35 | 

Le déficit augmentera toujours, l’argent récolté ne sera jamais dépensé correctement
Autant ne rien leur voler !!!

avatar byte_order | 

Techniquement, le vol est justement du côté de Google qui, en abusant de la position ultra dominante de Google.com, son moteur de recherche, à pousser arbitrairement les utilisateurs à augmenter l'audience de son service de comparateur de prix, lui attirant illicitement ainsi des annonceurs qui auraient été sinon voir des service de comparateurs de prix concurrents.

Parmi ces derniers, ceux européens ont donc été volé par Google.
Ce vol est estimé d'ailleurs à 2,4 milliards.

Et vous, parce cet argent serait récolté par les états membres de l'UE, vous considérez qu'il sera gâché !?

Vous êtes prêt à payer de votre poche intégralement la vie scolaire de vos enfants, leurs soins, l'achat d'un 4x4 pour circuler sur des routes non entretenues, un 4x4 blindé pour espérer survivre à des attentats terroristes, à recycler à vos frais vos eaux usées, à accéder à Internet par satellite plutôt que via une infrastructure de communication financée pour une énorme partie par des fonds publics, bref, etes vous prêt à ne plus être l'usager qui consomme incorrectement les fonds publics !?

Par ailleurs, on peut retourner l'argument quand il s'agit de sauver les banques en 2008.
Leurs placements étaient mal gérés. L'argent pour les sauver ne sera jamais investi et géré correctement par les banques pour éviter à nouveau un jour de perdre gros. Autant ne rien sauver.

avatar zoubi2 | 

Les résultats pour "guitare electrique" donnés par Qwant sont peut-être moins complets mais ils sont moins caricaturaux...
Google a quand-même cet avantage d'être plutôt exhaustif, quitte à ne pas se borner à la première page.

avatar r e m y | 

bien sûr.. mais comme le note la commission, les 10 premiers résultats recueillent 95% des clics, 35% des clics se faisant sur le 1er lien listé (d'où l'interêt pour Google d'y placer un lien remonté par GoogleShopping); le 1er lien de la page 2 ne recueille plus que 1% des clics des internautes.
L'impact en génération de traffic a été considérable depuis que Google a mis en place cette stratégie que dénonce la commission (x45 en Grande Bretagne par exemple, seulement x19 en France)

avatar byte_order | 

Intéressant de noter une différence dans l'attitude bienveillante ou pas des liens publicitaires entre le monde anglo-saxon et les latins...

avatar Orus | 

Donc selon cette commission, Google doit organiser sa propre concurrence ? Un peu comme certains pays organisent une fausse opposition, de faux syndicats ?
Y a t-il une réelle différence, entre un commissaire européen (politiciens non élu) et un mafieux ?

avatar r e m y | 

@Orus

Ce n'est pas ce que dit la commission.
Être en position dominante n'est pas problématique en soit. Ce qui l'est c'est d'abuser de cette position pour étouffer la concurrence a fortiori en le faisant en trompant le consommateur.
Et ca c'est tout simplement le code du commerce et le droit européen (mais qui sur ce sujet n'est pas différent du droit américain) qui le dit.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Orus "Donc selon cette commission, Google doit organiser sa propre concurrence ?"
Non
Mais il ne doit pas utiliser sa position dominante dans 1 domaine (moteur de recherche)
pour éliminer non pas la concurrence mais les Companies d'aviation, les commerces diverses, etc.
Ce n'est pas la commission européenne qui décide de cela mais c'est l'application des lois européennes, les lois américaines, etc.

avatar rikki finefleur | 

Ha oui
Quand on recherche "guitare électrique " sur Qwant on a le droit qu'a une seule page..

Sinon on a le message
"Les résultats suivants sont probablement peu pertinents, veuillez reformuler votre requête."

Genre merci et au revoir
Donc la recherche ne doit se limiter qu'a une seule page.. Un monde bien petit je trouve..
On ne sait pas ce qu'il y a dans la tète de certains dirigeants tout de même.

avatar harisson | 

@rikki finefleur

Qwant maximise les résultats (+90% des résultats cliqués en page 1 pour la "référence" Google), ils ne sont pas bien différents des 3-4 premières pages de Google.

Peut-être que le moteur de recherche Internet (que ce soit l'algo de Google ou autre) est arrivé à ses limites...

avatar rikki finefleur | 

harisson
Oui mais moi je parle de qwant.
Est ce que c'est pas venu aux dirigeants de cette boite que de retourner que 40 ou 50 réponses te donne pas envie d'aller voir ailleurs ?
Franchement ?

avatar harisson | 

@rikki finefleur

Je parlais aussi de Qwant o_O (dans le sens où Google étant "la référence" les "autres" copient les tics de la majorité des utilisateurs de Google qui ne vont pas au-delà de la page 1 pour + de 90%).

Les résultats retournés sur 'guitare électrique' sont sensiblement les mêmes sur Google et sur Qwant : une page Wikipedia, beaucoup de sites commerciaux pour vendre des guitares, quelques sites pour prendre des cours de guitare, le lien vers fr.audiofanzine.

Pour Qwant, je ne l'utilise quasiment jamais, c'est duckduckgo ou Google, alors qu'il retourne 40-50 ou un millier de réponses, je suis toujours ailleurs ^_^

Si je devais faire et diriger une entreprise proposant un moteur de recherche Google-like, pas sûr que je fasse différemment de Qwant. Google, c'est déjà au-delà de la machine de guerre économique, c'est quasi-impossible de lutter contre sur le même segment sans disrupter /o\

Et de manière générale, je trouvais que Google retourne des résultats que je trouve de moins en moins "intéressants" (trop commercial, plus assez imprévisible sur les résultats).

avatar Dylno85 | 

Cette belle Union Européenne, je voudrais bien qu'elle s'occupe de ce qui gravitent autour des commissions (lobby, pots de vin, conflit d'intérêt etc...) et qui plombent nos entreprises par des réglementations complètement bidons.

Je suis tout à fait d'accord, si on n'est pas content de son moteur de recherche on en change.

Par contre personne ne râle de pouvoir sauvegarder ses photos gratuitement (sur Google photos) d'utiliser leur cloud et tous les avantages, d'avoir un GPS avec Maps etc.

La gratuité a un coût messieurs les technocrates européens qui sont rémunérés grassement sur nos euros.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Dylno85 "La gratuité a un coût messieurs les technocrates européens qui sont rémunérés grassement sur nos euros."

Je ne sais pas si les technocrates européens sont "rémunérés grassement..." (d'ailleurs ce n'est pas le sujet) mais on apprend ici que leur salaire est parfois justifié
Bravo et Merci (aujourd'hui) aux "technocrates européens"
et m.rde aux populistes

ps : je râle quand je pense aux vendeurs de cigarettes qui donnaient aux enfants des cigarettes gratuites (mentholées) aux enfants pendants le Salon de la Jeunesse !!! (vrai)
Je râle sur les faux gratuits qui nous entubent de leurs cadeaux empoisonnés.

avatar Bigdidou | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

"ps : je râle quand je pense aux vendeurs de cigarettes qui donnaient aux enfants des cigarettes gratuites (mentholées) aux enfants pendants le Salon de la Jeunesse !!! "

Je te crois, ils sont capables de tout. Ca méritait d'appeler les flics.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Bigdidou "Je te crois, ils sont capables de tout. Ca méritait d'appeler les flics"

Je sais que c'est difficile à imaginer
Je parle du Salon de la jeunesse des années 1960
les cigarettes étaient données par étuit de 4
et je repassais plusieurs fois devant l'hôtesse pour en ramener autant que je pouvais;
J'ai inhalé ma première tafe (beurkh) et donné les paquets à ma mère.
Je suppose qu'à l'époque aucune loi n'interdisait ces petits cadeaux.
Et que cela se faisait sous l'oeil bienveillant de la loi.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR