Fermer le menu
 

Google réplique à la Commission européenne

Mickaël Bazoge | | 11:30 |  24

Google, bien qu’en délicatesse avec la Commission européenne depuis longtemps, n’en reste pas moins offensif. Au terme d’une investigation de cinq ans, le régulateur de l’UE a communiqué sa notification de griefs au moteur de recherche, qui concentre 90% du marché sur le vieux continent (lire : Europe : Google fait face à une amende record et un démantèlement). Il s’agit d’un premier pas vers une enquête formelle, qui pourrait coûter cher à Google : 10% de son chiffre d’affaires annuel, soit 6 milliards d’euros, ou pire encore, le démantèlement du groupe, ce qui est le vœu du Parlement européen.

L’exécutif bruxellois reproche à Google un abus de position dominante sur la recherche en ligne, notamment en ce qui concerne l’affichage des liens publicitaires. En avril, la Commission craignait que « les utilisateurs ne voient pas nécessairement les résultats les plus pertinents en réponse à leurs requêtes, ce qui porte préjudice aux consommateurs et aux services de comparaison de prix concurrents et entrave l’innovation ». Le service Google Shopping est tout spécialement visé.

Google est passé à l’offensive et compte bien répliquer point par point à la Commission. Dans un billet paru sur le blog Google Europe, Kent Walker, vice-président et directeur juridique de l’entreprise, écrit que les allégations européennes sont « incorrectes » car « infondées ». Google « améliore le choix des consommateurs et offre des opportunités de grande valeur pour les entreprises de toutes tailles ». Le groupe précise avoir livré plus de 20 milliards de clics gratuits vers les agrégateurs ces dix dernières années en Europe, tandis que le trafic « gratuit » a augmenté de 227%. Comment soupçonner de mauvaises pratiques un groupe qui a à cœur de promouvoir ainsi ses concurrents, argumente Google.

Google défend l’« utilité » et la « pertinence » de ses résultats de recherche et des publicités qui s’affichent sur l’ordinateur ou le mobile de l’internaute. Les formats publicitaires mis au point par l’entreprise « ne sont pas anti-concurrentiels », assure le représentant de la société. Les annonceurs et les utilisateurs « confirment qu’ils aiment ces formats » : il s’agit de leur donner ce qu’ils trouvent « le plus utile ».

Bruxelles exige de Google l’affichage de publicités provenant d’autres sources que de la régie du moteur de recherche, ce qui réduirait « la qualité et la pertinence des résultats ». La société se dit prête à discuter de sa réponse et des « preuves » qu’elle apporte avec la Commission, « dans l’intérêt du choix de l’utilisateur et de la concurrence ouverte ».

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


24 Commentaires

avatar fousfous 28/08/2015 - 11:45 via iGeneration pour iOS

J'espère qu'on arrivera à démanteler Google, ce sera une bonne chose pour tous.

avatar Hercule Poirot 28/08/2015 - 12:40

@fousfous oui, c'est sûr : je ne connais personne qui utilise Google donc ça ne poserait aucun problème et puis c'est totalement faisable.

*facepalm*

avatar fousfous 28/08/2015 - 12:53 via iGeneration pour iOS

@Hercule Poirot :
On gagnerai vraiment niveau exploitation des données personnelles à voir Google se ramasser un coup sur la tranche.



avatar cloudy 28/08/2015 - 13:54

Et après ça sera qui : Facebook ?

Et si on voyait les choses d'une manière plus sereine et que au lieu d'interdire on considérait les gens comme responsables.

Que remarque t-on en prenant en compte que Google ne fait aucun mystère de son modèle économique. Que la littérature est abondante à ce sujet et que les gens sont relativement bien informé ? Que les gens continuent à utiliser ces services car ils my perçoivent une valeur supérieure au prix qu'on leur demande de payer (des informations). Grand bien te fasse de ne pas avoir la même perception ou la même sensibilité à ces problématiques.

Je déteste ces méthodes infantilisantes et abêtissantes. En la matière, un utilisateur du web responsabilisé et responsable est une bien meilleur garantie qu'un démantèlement pour un motif qui n'a rien à voir avec le sujet de fond.

avatar iPop 28/08/2015 - 14:01 via iGeneration pour iOS

@cloudy :
Vous vous faites des illusions, les gens ne sont pas responsables. Suffit de regarder le dépôt des poubelles pour s'en rendre compte. Mais ce n'est pas grave on inventera encore une taxe.

avatar Nesus 28/08/2015 - 12:54 via iGeneration pour iOS

@Hercule Poirot :
Il y a 15 ans tout le monde utilisait les disquettes. Qu'en est-il aujourd'hui ? Il faut arrêter de répondre par le nombre et le conformisme. Ça devient vraiment une logique française des plus désagréable.
Il existe d'autres moteurs de recherche qui feraient aussi bien si les gens les utilisaient un peu au lieu de faire comme leur voisin et d'utiliser uniquement Google.

avatar Duga95 28/08/2015 - 13:35 (edité)

Et donc démanteler Google est une réponse au fait que les "gens" ne savent pas se prendre en main et aller voir ailleurs ?
Pour paraphraser, c'est vraiment une logique Française ça ....

Google, on aime ou on aime pas. Mais le démantèlement ne serait que de la pure démagogie.

avatar YAZombie 28/08/2015 - 14:58 (edité)

Qu'as-tu contre la démagogie? C'est pourtant bien une logique typiquement française, ça!

avatar aza 28/08/2015 - 15:22

Qu'as-tu contre la logique française, c'est bien de la logi.... Et M... !

avatar YAZombie 28/08/2015 - 16:05

^^

avatar tbr 29/08/2015 - 22:37

Parce que tu crois, naïf, qu'en démantelant Google, tu obtiendras une répartition équitable (quasi pléonasme) des recherches entre les moteurs existants. Google qui tombe du piédestal et ce sont ses concurrents qui vont s'entre-dévorer et le plus fort va (vouloir) devenir LE nouveau Google, en pire si ça se trouve.

Perso, je teste qwant.com depuis juillet de cette année : pas mal mais Google reste le meilleur.

avatar cloudy 28/08/2015 - 13:55

Il y a une astuce assez maline de Google dans ce dossier.

Il ne parle plus de "comparateurs de prix" mais bel et bien de "format publicitaire". Dans les faits, ils ont raison puisque Google Shopping est devenu un système d'enchères publicitaire depuis 2013 (probablement en réaction à cette procédure de la commission d'ailleurs).

Leur point de vue est qu'il ne sont plus sur le marché des comparateurs de prix !!!

La réalité reste bel et bien que ce format publicitaire fait perdre du traffic aux vrais comparateurs de prix dont ils détournent les clics via ce format publicitaire.

Mais l'astuce de procédure est très simple mais brillante si elle fonctionne : vous voyez on est pas sur le même marché, on n'est donc pas en concurrence. La définition du marché et de la nature de la concurrence est primordiale dans ce type de procédure pour caractériser ou non une infraction.

Lisez bien les textes de Google, ils parlent bien de ça et pas de comparateurs de prix (ex: "we introduced the Google Shopping Unit as a new ad format").

avatar Wolf 28/08/2015 - 15:08 via iGeneration pour iOS

@cloudy : Et comme il n'y a pas le choix, on est obligé de passer par Google Shopping, sinon on laisse la place aux autres.
Perso je fais entre 6 et 8.000€ par mois de pub sur Google pour mes produits, contre moins de 1000 sur Bing/Yahoo!...
Dans tous les cas Google shopping skeeze le referencement naturel.

avatar ovea 28/08/2015 - 16:29 via iGeneration pour iOS

Merci @Wolf : de ramener le débat à l'argent qui rentre pour vivre mais @Cloudy : introduit du sens à l'activité humaine presque partout redirigée sur « Google » …

Et c'est là qu'il serait magique :
de considérer les demandes de l'état français pour obtenir l'accès à certaines (toutes en vérité) informations privés … en augmentation de ~75% depuis la nouvelle loi sur le renseignement

De quoi infiltrer et même introduire un directoire pour l'instant expérimentale (pas vraiment défini pour le publique) sur les capacités d'analyses des fameux algorithmes de trie de Google dont les significations gagneraient à être orientés PAR L'UTILISATEUR

avatar XiliX 28/08/2015 - 17:30 via iGeneration pour iOS

Mais Google a pris de l'avance sur son démentellement. Ce n'est pas pour rien que Alphabet existe

avatar sabearts 28/08/2015 - 21:46 via iGeneration pour iOS

@XiliX :
Je pensais exactement à la même chose.

avatar popeye1 28/08/2015 - 18:23 (edité)

Revenons au fond du débat : ma vie professionnelle n'a servi qu'à servir la nation française et j'ai payé mes impôts conformément à la loi. Pourquoi Google réclamerait-elle des passe-droits. En fait elle se les octroie.

avatar tbr 29/08/2015 - 22:46

Parce qu'elle en a les moyens et l'État, par l'intermédiaire de ses propres hauts fonctionnaires (vénaux et "aux ordres") se plie malgré les apparences aux volontés financières de ces puissants.

Corruption...
(fonctionnaire "finances", je le constate à moindre mesure alors je n'ose imaginer — facile de le faire — dans les hautes sphères)

avatar Ultranova 29/08/2015 - 11:45 (edité)

La commission européenne, ce temple des crétins surpayés dont la spécialité est de pondre des trucs débiles et inutiles et qui nous coûtent très chers (Les crétins et leurs trucs débiles) !!!

Google n'est surement pas le plus vertueux mais les comparateurs de prix sont tous dans le même moule.

Vous avez dejà vu les comparateurs Leclerc, carrefour, etc dire que leur produits sont plus chers que la concurrence ???

L'univers a horreur du vide, si Google disparait il s'en trouverai un autre encore pire pour prendre sa place.

Plutôt que de tuer Google c'est plutôt le commission européenne qu'il faut faire disparaître !!!

avatar Jacti 29/08/2015 - 16:56

La commission européenne ferait mieux d'encourager l'innovation en Europe au lieu d'essayer de tuer celle des US.

avatar Marquis_de_Caceres 30/08/2015 - 09:32

Je pense que la solution serait que Google disparaisse avec son moteur de recherche et que Bing de Microsoft rafle tout comme cela a été dans les années 80/90 avec Windows. L'éternel ennemi et concurrent de toujours d'Apple aurait la victoire a tout jamais sur APPLE.

Laissons Microsoft revenir en force et balayer Apple une fois pour toute.

avatar Jacti 30/08/2015 - 10:29

@Marquis_de_Caceres Pourquoi tant de haine contre Apple alors que Microsoft a fait à l'informatique ce que MacDo a fait à la gastronomie.

avatar Marquis_de_Caceres 30/08/2015 - 13:06

@Jacti

je ne comprends pas pourquoi tant de haine envers Google alors que l'ennemi et le concurrent de toujours d'APPLE et qui lui a causé le plus de préjudice est Microsoft ....

Je vous propose de voir ou revoir Les Pirates de La Silicon Valley

On y voit comment Bill Gates a piraté l'interface graphique du Macintosh pour en faire Windows...
C'est la pire des humiliations qu'Apple a subit de la part de Microsoft...

http://www.dailymotion.com/video/x7xkic_les-pirates-de-la-silicon-valley...

avatar aldomoco 30/08/2015 - 12:01 via iGeneration pour iOS

@Jacti :
Le Marquis c'est au second degré qu'il cogite ;-)