iOS et macOS de plus en plus délaissés dans les classes américaines

Mickaël Bazoge |

Si l’éducation est dans les gènes d’Apple, l’inverse est de moins en moins vrai. Une étude de Futuresource Consulting montre qu’aux États-Unis, les plateformes macOS et, plus inquiétant encore, iOS perdent du terrain. De l’autre côté de l’Atlantique, c’est Chrome OS qui détient le secteur de l’éducation loin devant les autres plateformes avec 58% de parts de marché ; c’est 8 points de mieux qu’en 2015, une progression qui se réalise au détriment d’iOS, qui glisse de 5 points à 14%, et de macOS (5%, -1 point). Windows reste stable d’une année sur l’autre avec 22%.

Ce n’est pas nouveau : le prix des Chromebook, leur robustesse et la facilité avec laquelle on les déploie sont des arguments de poids (lire : Avec Chrome OS, Google veut s'imposer à l'école). Même si Apple a lancé avec iOS 9.3 l’application En Classe, qui permet de gérer simplement une classe équipée d’iPad : souvent, les écoles veulent des appareils équipés de clavier.

Mais Chrome OS est surtout bien implanté aux États-Unis. Dans le reste du monde, l’histoire est bien différente à en croire le décompte de cette maison d’analyses. Avec 65% du secteur, Windows gagne 9 points de part de marché. Android se positionne à la deuxième place avec 17% mais perd 9 points ; Chrome OS prend 9% avec 1 points de plus, et avec 6% du marché, iOS double sa part de marché.

avatar iPop | 

Avec les nouveaux prix des MAC c'était prévisible. C'est tout simplement plus possible. Malgré toute la volonté de Phil Shiller.

avatar  | 

@iPop

Les nouveauxMac sont sortis en fin d'année dernière, pas sur que cela ait beaucoup joué

avatar Manubzh | 

ça fait depuis 2014 que le prix des macs grimpent ....
Donc si c'est en rapport

Et là on a des mac avec des configurations de 2013 qui ont gardé le même prix ... (ex du MBP retina 2015, du Mac mini etc...)
va comprendre !
Les autres marques font baisser leurs prix avec le temps, pas Apple, qu'ils ne viennent pas se plaindre !

avatar McDO | 

@Manubzh

C'est clair. A force de faire de la merde, une baisse des PDM c'est tout ce qu'on récolte. Merci Tim Cook. Génial ta stratégie ?

avatar oomu | 

les prix ont augmenté avant cela (mécaniquement par l'euro, oui, mais aussi du seul fait d'Apple: augmentation des prix et montée vers le toujours + premium au détriment de machines abordables)

Le prix est l'argument numéro 1 en éducation.

avatar C1rc3@0rc | 

Les augmentations se succèdent depuis 5 ans. 2016 a vu une hausse monstrueuse, mais les Macbook Pro et les Macbook retina ne sont pas les machines ciblant le marché scolaire dont il est question ( k-12 c'est jusqu'au lycée).

Avant tout il faut relativiser les données, parce que le secteur education est comme le secteur entreprise soumis a des cycles qui ne sont pas annuels mais plutot de 3,5 et 10 ans. La on a 3 annees. La chute des equipements Apple peut etre bien plus grave que presenté car les renouvellements se feront sur des dates fixées administrativement.

Si on voit que Apple dégringole, c'est d'abord par manque de machines adaptées au marché. Depuis l'abandon du Mac Mini et des Macbook (les vrais, pas l'absurdité du retina), il n'y a que les iMac a disque dur qui seraient adaptés si leurs performances étaient pas aussi lamentables.

L'autre gros probleme c'est le désengagement d'Apple du secteur éducation, qui lui date aussi de plusieurs années, et qui a ete suivi de celui des editeurs du secteur, qui, pour ceux qui n'ont pas fuit, ce sont reportés sur iOS.
Et le probleme d'iOS c'est d'une part le tarif dissuasif des devices, mais surtout leurs difficultés d'administration. Ça c'est arrangé depuis 1 ans ou 2, mais trop tard.
Bref Apple paye aujourd'hui sa negligence de ses marchés historiques, ce qui indique l'avenir d'Apple dans les autres marchés, dont le secteur des professions créatives et scientifiques.

Mais ce que l'on voit surtout c'est une progression mondiale de Windows partout sauf aux USA ou c'est ChromeOS qui explose. Cela peut se comprendre losqu'on voit le lobbying de Microsoft. On peut penser que la stabilité de Windows aux USA vient de 2 facteurs: le cout plus eleve que ChromeOS mais aussi une surveillance des pratiques lobbyistes plus serieuse.

Le plus gros perdant reste Linux, qui demontre surtout une incapacité de l'UE a faire respecter ses directives, et d'autre part une inconsistance des communautés du libre a faire connaitre et adopter Linux. C'est certainement la pire des informations a la fois pour l’éducation et pour le libre.

avatar ludobubner | 

Je cautionne tout ce que je viens de lire. C’est un fait. Apple a délaissé le domaine de l’Éducation. Elle perd des parts de marché aux USA...

Pourtant, l’action d’Apple monte. Elle vient de battre un nouveau record. Ce qui nous amène à penser que ces dirigeants savent ce qu’ils font.

avatar Manubzh | 

ou bien que l'action d'Apple monte par d'autres raisons extrinsèques à tout ce qu'on vient d'énumérer
Peut-être parce qu'il s'agit d'une marque qui s'intéresse de plus en plus à un marché de niche ?
Peut-être qu'ils veulent rejoindre d'autres marques de luxe ?
Après tout, avez-vous le cours des autres grandes marques qui ne s'intéresse pa aux utilisateurs lambda ? ;)

Le fric attire le fric. C'est pourtant simple.

avatar C1rc3@0rc | 

Oui, c'est la bonne explication. Les marchés spéculent sur une dérégulation massive au niveau des entreprises et des pratiques bancaire, deregulation qui devrait faire l'objet de nouvelles ordonnances signées par Trump dans les semaines a venir.

L'autre element, qui touche encore plus Apple c'est la reforme de l'impot aux USA qui offrirait aux multinationales (US) un cadre aussi intéressant que l'est le systeme UK et l'Irlande ou encore le systeme de paradis fiscaux asiatique, cela sur le territoire US.

On parle d'un taux de 5% a 8% maximum pour les multinationales qui operent depuis les USA.

De quoi inciter les GAFA a liquider leurs ecosystemes financiers en Europe et au moins en partie en Asie pour localiser tout le traitement financier et commercial sur le territoire US, avec pour conséquence l'importation massive des fonds qui aujourd'hui sont "bloqués" dans les centaines d'entreprises locales qui font partie de l'ecosysteme. Ce qui veut dire qu'Apple va pouvoir acheter massivement ses actions pour les convertir en obligations et que le reste va pouvoir aller dans les fonds de placements US...

C'est pour tout cela que le Dow Jones vient d'atteindre les 21 000 points, alors que par ailleurs les résultats économiques US et l’état de la dette est plus préoccupant que jamais.

avatar harisson | 

@ludobubner

Le dernier paragraphe est quand même légèrement absurde. Pour l'analyse globale, elle me paraît un poil trop superficielle.

"Ce qui nous amène à penser que ces dirigeants savent ce qu’ils font."

D'un point de vue strictement financier oui. Pour tout le reste, on peut avoir des doutes...

avatar McDO | 

@harisson

+1

avatar mac_adam | 

@ludobubner :
Que ce soit sur les appareils mobiles ou sur les laptops (je ne sais pas pour les ordis de bureaux), Apple est quasiment le seul constructeur à dégager des bénéfices ces dernières années. Donc pour l'instant il semble en effet que Tim Cook ait fait les bons choix.

avatar ataredg | 

C'est normal. Il n'y a plus de macs abordables.
Il y a 5 ans, les enfants de la famille avaient ou voulaient des imacs.
Mais depuis, ils sont tous sous Windows en partie pour le jeu mais aussi pour la bidouille.
Et leurs potes, c'est la meme chose.
Le mac c'est l'ordi de la maman à la cuisine pour lancer Deezer et consulter les recettes de cuisine.
Bref, Apple est dans les choux.

avatar bonnepoire | 

Le mac c'est l'ordi de la maman à la cuisine pour lancer Deezer et consulter les recettes de cuisine.
Ah wais... quand même...

avatar bobdu87 | 

Cette constatation est pourtant très réaliste. Apple a lâché ses serveurs, le mac pro est mourant et les CSP+ que je vois en terrasse avec leur mac ont plus l'air de faire du facebook que de la PAO...
Les pro de la video quitte le mac, la 3D est inexistante...

avatar bonnepoire | 

C'est connu, en terrasse, on fait du montage vidéo, de la PAO et de la 3D. Au bureau on attend la fin de la journée.

avatar bobdu87 | 

Et bien écoute mon petit, Apple est passé de 1 ou 2% de part de marché à une PDM à un truc plus proche de la dizaines de %.
Crois tu mon gros malin que 10 % des utilisateurs soit tous des monteur video qui fond de la 3D et de la MAO le soir en rentrant à la maison?

La réponse est non. Augmentation de part de marché = plus de clanpin que de pro en proportion.
Allez courage pour trouver un argument!

avatar oomu | 

ha ?
ben alors tout va bien ?

augmentation de part de marché = plus de choix et solutions pour faire tout ce qu'on veut avec son mac ?

cool.

ben non.

avatar melaure | 

72,6 millions de PC vendu au dernier trimestre, 5,37 millions de Macs vendu, ça fait pas 10%, mais 7,4 % ce qui est déjà pas mal, mais on est loin d'être la référence ... Pour rappel, en 1992 Apple avait 12% du marché et était le deuxième constructeur mondial (sans Steve et surtout sans Cook).

avatar feefee | 

@melaure

"Pour rappel, en 1992 Apple avait 12% du marché et était le deuxième constructeur mondial (sans Steve et surtout sans Cook)."

Il y avait internet pour tous et l'ADSL en 92 ??

Merci au revoir ?

avatar Manubzh | 

bravo ! quelle intervention, on applaudit notre clown préféré.

le rapport ?

avatar pivert42 | 

@bonnepoire
Et oui, encore beaucoup de travail pour faire tomber les clichés, beaucoup…
Pour les recettes, je me sers de mon iPad ?

avatar Nom d'utilisateur | 

"Apple est dans les choux." MDR toujours le même délire

avatar ataredg | 

J'ai précisé qu'il s'agissait d'un vecu perso. Apple est dans les choux chez moi.

avatar Nom d'utilisateur | 

C'est plus juste en effet.

Au temps pour moi.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR