Avec Chrome OS, Google veut s'imposer à l'école

Mickaël Bazoge |

Google continue de miser gros sur Chrome OS, en particulier dans le secteur de l’éducation aux États-Unis (lire : Les Chromebook utilisés par 20 millions d'étudiants dans le monde). Ces dernières heures, Acer, Asus et Dell ont tour à tour annoncé de nouveaux Chromebook destinés aux salles de classe : respectivement, les Chromebook Spin 11, Chromebook Flip C213 et Chromebook 11 Convertible sont tous plus ou moins “durcis”, ils embarquent des processeurs Celeron et les deux derniers peuvent se plier pour se transformer en tablettes.

Google veut surtout mettre en avant la possibilité d’installer sur ces appareils Chrome OS des applications Android. Tous les Chromebook qui sortiront cette année seront en effet capables d’accéder au Play Store de la plateforme mobile de Google (lire : Tous les Chromebook 2017 prendront en charge les apps Android), ce qui permettra d’élargir considérablement le champ des possibles sur ces machines.

Il faudra néanmoins que les développeurs adaptent leurs applications aux grands écrans des Chromebook. Ce sera le cas d’Adobe, dont les applications Android du Creative Cloud seront optimisées pour Chrome OS : Photoshop Mix, Lightroom Mobile, Illustrator Draw, Photoshop Sketch, Comp CC et Creative Cloud Mobile pourront être téléchargées et utilisées sur ces machines d’ici la fin du mois.

Le ChromeBook Pro de Samsung, annoncé en octobre dernier.

Il s’agit toujours d’applications mobiles, mais Adobe continue d’y ajouter des fonctions de plus en plus puissantes qui se rapprochent toujours plus de leurs équivalents de bureau (toutes proportions gardées).

Pour aller plus loin :

avatar Rigat0n | 

Si Lenovo sort un Yoga Book sous Chrome OS promis je suis le premier à dégainer la carte bleue

avatar Ast2001 | 

Top mon Yoga Book niveau hardware. Moins top niveau software (pour la version W10Pro).

avatar nicolas | 

Ne peux tu pas l'installer toi même? Il me semble que Chrome OS est disponible en téléchargement.

avatar Rigat0n | 

@nicolas

Oui et non
Y'a des versions de Chrome OS à installer sur n'importe quel PC, mais à ma connaissance pas la version "officielle" - donc potentiellement pas de Google Play Store
Et ensuite sur le Yoga Book si t'installe un OS non prévu par Lenovo tu perds probablement la fonction dessin/écriture qui fait le charme de l'appareil
Mais c'est dans les tuyaux visiblement : https://www.google.fr/amp/www.theverge.com/platform/amp/2016/12/16/13980626/lenovo-yoga-book-chrome-os-version-2017?client=safari

avatar C1rc3@0rc | 

C'est le meme probleme qu'Android: il y a la version "vanilla" qui est publiée par Google et qui se trouve en chargement sous le nom Chromium OS, mais elle doit etre adaptée par chaque constructeur pour tourner sur des machines precises.
Apres y a des bidouilles pour installer les drivers, mais cela ouvre la voie au piratage et malware et toutes les fonctions ne sont pas prises en charge
Dans les faits, ChromeOS n'est livré que preinstallé sur les machines vendues par Google ou ses partenaires.

Mais bon, Google a reussi un coup de maitre avec Chrome OS pour l'education. Le systeme est simple, fonctionne bien, tourne sur les machines qui satisfont les contraintes budgetaires du secteur, l'administration de Chrome OS est un modele d'ecole - si on peut dire - et comme il y a pas de monopole possible et que tout est basé sur de l'opensource, pas de problemes administratif ni legaux...

En face Apple a deserté le marché de l'education, a des tarifs dissuasif, un systeme proprietaire problematique, un inconsistance d'administration, une offre logicielle ancienne ou inadapté et un desinteret manifeste pour l'education depuis trop longtemps.
Le plus gros probleme restant le cout: un Chrome Book c'est $200, un iPad de base c'est $400 et un Mac ça commence a $1500... Y a bien encore le cadavre des Mac Mini qui bouge encore un peu, mais c'est beaucoup trop cher pour ce que c'est et en PC on trouve mieux pour moins cher.

La faute en revient exclusivement a Apple et quand on connait l'impact commercial a long terme d'arriver a placer des produits dans l'education, on se dit qu'ils sont fous chez Apple.

avatar fte | 

@C1rc3@0rc

Non, on ne trouve pas mieux que le mini pour moins cher. On trouve comparable pour un prix comparable au mieux.

Le mini est la seule machine vraiment compétitive chez Apple à ce jour.

Pour ChromeOS et les Gapps edu, Google a atomisé Apple de façon magistrale, et les Chromebook sont fabuleux par rapport à leur prix. Ils ont trouvé pile l'équilibre entre cheap mais pas trop, juste assez bien mais pas trop et exploser la facture. C'est quasi-artistique.

avatar iPop | 

@C1rc3@0rc
Mac Mini qui bouge encore un peu, mais c'est beaucoup trop cher pour ce que c'est "

Des exemples serait pas mal...et pour moins cher.

avatar Dr. Kifelkloun | 

J'ai 2 enfants qui vont à l'école aux USA et, en effet, école a annoncé il y a quelques mois le passage au chromebook pour tous les enfants.
Il y a quelques années il n'y en avait que pour Apple: portables Apple, et surtout folie des iPads. C'est retombé comme un mauvais soufflé, surtout pour les iPads. Il y a eu une lettre à tous les parents pour expliquer que non seulement les iPads étaient trop chers, mais également peu pratiques, peu ergonomiques (pas de clavier), avec des applications plutôt mauvaises, et rapidement obsolètes ou très lents. Les chromebook seront imposés et fournis par école à tous les élèves à partir de la 6ème année. Et le travaille sur les applications Google (drive, docs etc) sera aussi imposé. Apparemment il y a de très bons outils pour permettre aux enseignants de manager leur petit troupeau, alors qu'avec Apple c'est le merdier.

Je ne sais pas quel créneau intéresse Apple en ce moment, à part celui des blaireaux qui exhibent leur iPhone Rose Doré ou Noir Homme Moderne... En tout cas le marché de l'éducation semble passer à la trappe pour le primaire et le secondaire en tout cas. En ce qui concerne l'enseignement supérieur et la recherche, il y a aussi un mouvement de fronde de plus en plus perceptible contre les portables Apple: trop chers, pas pratiques (sans cesse besoin d'adapteurs etc). Même dans ce milieu ça louche de plus en plus sur les chromebooks, en laissant aux gros PC les applications professionnelles...

Je ne vais pas tirer des plans sur la comète mais, sauf révolution, Apple aura dégagé du marché de l'éducation avant 10 ans. Just my 2 cents...

avatar Rigat0n | 

@Dr. Kifelkloun

Alors, je peux me tromper, mais je pense que sur le long terme Apple s'en tamponne désormais de l'éducation. Aucun de leurs nouveaux produits (iPad Pro, MacBook, MacBook Pro) n'est adapté à l'éducation : beaucoup, beaucoup trop chers et demandent beaucoup trop d'adaptateurs pour un milieu où la plupart des vidéo projecteurs nécessitent encore du VGA.
Leurs portes d'entrée dans le monde de l'éducation étaient le Mac Mini et le Macbook Air, ils ne sont plus mis à jour depuis super longtemps. Idem pour l'iPad classique, progressivement remplacé par l'iPad Pro plus cher.
Donc 2 solutions : soit Apple a décidé que le marché de l'éducation n'était pas assez profitable pour qu'on lui dédie des produits et va l'abandonner, soit ils ont dans leurs cartons une refonte de leur gamme avec au milieu une ligne de produits adaptés à l'éducation. Je penche sérieusement vers la première solution !

avatar lll | 

Mais ils ne viennent pas d'ajouter la prise en charge multi-utilisateurs pour l'éducation, justement ? je ne crois pas trop à Apple pour l'éducation, personnellement, trop cher (autant changer de Chrome Book tous les deux ans quand on a une utilisation principalement bureautique d'un ordinateur, non ?).

avatar byte_order | 

> soit ils ont dans leurs cartons une refonte de leur gamme avec au milieu une
> ligne de produits adaptés à l'éducation. Je penche sérieusement vers la première solution !

D'autant que la seconde solution arriverait trop tard. L'éducation ne va pas changer radicalement ses plateformes et outils tous les ans...

avatar huexley | 

Ahh l'homme moderne, que de souvenirs :D

avatar codeX | 

@Dr. Kifelkloun
C'est sur, entre être un blaireau ou un produit qui rapporte/rapportera de la thune à Google, le choix est vite fait.

avatar byte_order | 

Je pense que le "blaireau" rapport de la thune aussi, mais à Apple. Les noms changent, mais dans le fond, c'est la même chose...

avatar Dr. Kifelkloun | 

@codeX
Pour l'instant, il se trouve que j'ai donné infiniment plus de $ à Apple qu'à Google !
Pour la première fois j'ai donné $100 à Google pour un an de Google Drive avec 1TB. Il se trouve que j'en suis ravi, ça marche formidablement bien (et je parle de hardware Apple), c'est rapide et intuitif, et le iCloud Drive est totalement à la ramasse.
Donner à Google ou Apple m'importe peu. Si les services de Google fonctionnent mieux pour moi que ceux de Apple, je "switcherai" sans la moindre hésitation.
Les écoles sont pragmatiques également et ont un budget à gérer, souvent serré.
De toutes façons si la tendance cloud / chromebook se confirme rapidement, Apple n'aura pas le choix et devra proposer des produits compétitifs. L'école est la meilleure des vitrines pour les futurs clients... Si les gamins grandissent dans l'écosysteme Google, ils n'auront strictement aucune raison d'acheter du hardware et des services Apple plus tard. En moins d'une génération Apple peut se démoder totalement.

avatar pat3 | 

@Dr. Kifelkloun

"Les écoles sont pragmatiques également et ont un budget à gérer, souvent serré."

Voilà. C'est la seule raison et elle est claire. Tout le discours justificateur autour ne sert à rien. Au moment du renouvellement d'un parc Apple (iOS ou MacOS), le prix du matériel est aujourd'hui dissuasif. Point barre.

Après, perso, je suis prêt à payer cher pour ne pas aller me foutre dans les griffes de Google, qu'elle que soit la qualité de leurs services…

avatar ancampolo | 

@Dr. Kifelkloun

Apres nous en france on a pas se probleme les ordinateurs dans les ecoles ça reste l'arlesienne et quand il y en a ils sont sous windows xp...donc avant que l on ai du apple....et pourtant c est bien dommage car la rentabilité au final un macbook air peut direr six ans alors qu un chromebook ce sera poubelle tous les ans...

avatar NymphadoraTonks | 

@ancampolo

Étrangement mon copain qui a fait toute son éducation en France, dans des collèges et lycée publiques, sans parler de l'université, a toujours eu des ordinateurs à son école ( ville normande de Caen ).
Décidément, sur n'importe quel sujet certains aigris se doivent de tapper toujours sur l'éducation nationale ( en fait sur tout ce qui se fait en France).

avatar Dr. Kifelkloun | 

Oui mais en France l'éducation est gratuite... Difficile de comparer les écoles de France avec celles des 50 Etats américains, qui ont tous leurs spécificités.
Si je te disais ce que coute l'école de mes enfants tu t'étoufferais. C'est pas la même planète, crois moi.

avatar reborn | 

@Dr. Kifelkloun

Bah c'est surtout à Microsoft que ça fait mal

avatar fte | 

@reborn

Ah ça je ne crois pas non.

Microsoft n'a pas besoin de ces niches pour exister et être visible auprès de cette population. L'industrie du PC est en décroissance depuis quelques années. Mais pas le PC de jeu. Au contraire. Le PC de jeu est en croissance importante, et il est le moteur principal de ventes profitables de tous les grands constructeurs. Certains vont jusqu'à avancer que l'industrie ne s'est pas complètement vautrée et concentrée en quelques constructeurs uniquement grâce à ce secteur.

Je le crois sans peine.

Et qui propulse ces machines de jeu ? Non, ce n'est pas Apple, ni Google.

avatar Sindre | 

@Dr. Kifelkloun

J'ai un iPhone rosedoré et je suis tout à fait d'accord avec toi

avatar pat3 | 

@Dr. Kifelkloun

"Les chromebook seront imposés et fournis par école à tous les élèves à partir de la 6ème année. Et le travaille sur les applications Google (drive, docs etc) sera aussi imposé. Apparemment il y a de très bons outils pour permettre aux enseignants de manager leur petit troupeau, alors qu'avec Apple c'est le merdier."

Ouais bon: à part le prix, tu retrouveras tous ces arguments contre les Chromebooks dans trois ans, quand il s'agira de justifier le changement de crémerie… ce sera selon le lobbying du moment. La logithèque Apple est super fournie pour l'éducation, Apple fournit des classes mobiles avec un ordinateur ou une tablette maître, dans un chariot, l'équipement est tout à fait pensé pour l'éducation.
L'imposition des outils Google est totalement effrayant, Et quad je vois que les outils graphiques proposés aux gamins sont des outils Adobe, je dis au secours! Bientôt un Photoshop Baby en plastoque pour habituer les mômes à l'interface dès la maternelle …

avatar pat3 | 

@Dr. Kifelkloun

"En ce qui concerne l'enseignement supérieur et la recherche, il y a aussi un mouvement de fronde de plus en plus perceptible contre les portables Apple"

En même temps, vu les IT qu'il y'a dans le supérieur, le mouvement de fronde anti-Apple est tout simplement institutionnel et originel :) il y a quinze ans, les DSI de ma fac ne savaient même pas où trouvée les paramètres réseaux de mon mac… Les macs actuels sont trop chers, soit, mais faut pas non plus refaire l'histoire.

avatar BleuRooster | 

Apple fait une erreur car les enfants vont s'habituer avec un autre système Google ou Microsoft.

avatar Mike Mac | 

L'école nous avait équipé d'iPad 1, et je ne suis pas sûr d'aller jusqu'au Bac avec !

Pas moyen de mettre mes programme de Première car ceux-ci réclament iOS 7 au minimum.

Il paraît que c'est la faute à la trop généreuse RAM de 256 Mo et à l'optimisation avancée hard et soft parce que Apple conçoit et fabrique les deux.

Vous croyez à cette légende urbaine ?

Et dire qu'aujourd'hui - pour le même prix - je pourrais avoir deux Chromebook (notebook et tablette) avec stylet actif, clavier, trackpad et même compatibles souris...

J'aurais pas le Bac et il me faudra opter pour un pauvre job d'attaché parlementaire à 600 000 € sur 8 ans en ma qualité de fils d'un de ces fabuleux hommes d'Etat.

Snif !

avatar YARK | 

Jusqu'au jour où les clients fuiront Apple pour toujours.
Pour mes (grands) enfants, c'est déjà fait : les 3 sur Microchiotte car pas le choix pour leurs études
et Apple aurait été trop contraignant, cher, inadapté.

Apple est en train d'inventer le marketing inversé :
"Y'a de la demande ? Fuyons"
"Que pouvons-nous offrir ? Offrons l'impossible"
C'est nouveau, c'est révolutionnaire.
c'est le marketing ultrafin, celui qui fait fuir les clients.
Bravo Cook.

avatar en ballade | 

@YARK

Quand Appl€ aura la maîtrise du logiciel et du travail de Microsoft, tu pourras mettre MS aux chiottes.

avatar pat3 | 

@YARK

"Pour mes (grands) enfants, c'est déjà fait : les 3 sur Microchiotte car pas le choix pour leurs études "

Donc rien à voir avec la politique d'Apple. À part dans les écoles de design, c'est quand même ultra majoritairement PC pour le supérieur, Et de longue date. Le mac n'est arrivé petit à petit que par le BYOD, quand de plus en plus d'étudiants et d'enseignants sont arrivés avec leur MacBooks…

avatar Tox | 

Sans compter que parmi ces étudiants, on trouve également une génération de "gamers" qui utilisent à la maison des grosses configurations motorisées par Windows. Et dès lors, pour leur machine à écrire universitaire, il est bien plus simple de prendre un petit portable sans prétention mais avec une grosse batterie pour 1/4 du prix d'un MacBook.

Ces utilisateurs-là regardent le Mac comme une machine historique, pour ne pas dire préhistorique.

avatar reborn | 

@Tox

Pas du tout, de toute façon les gamers ont toujours eu des grosses config windows. C'est juste plus mediatisé qu'avant.

J'ai moi même une config perso windows, et un macbook pro 2012 que j'ai acheté pour tester os x. J'en suis convaincu et j'acheterai un de ces macbook avec touch bar

avatar Tox | 

@ reborn

"Pas du tout", je ne sais pas si tu es étudiant, mais il semble bien que tu sois passé à côté de Steam, par exemple. Les utilisateurs que j'évoque, eux, en font un usage soutenu, ne comprennent pas que l'on dépense plus de vingts euros dans un jeu et ne sont pas prêts au grand écart entre deux Word pour tourner sous deux OS différents.

C'est aussi cette nouvelle génération d'utilisateurs qui parle de streaming, de partager, bref ils dématérialisent et se foutent bien de posséder un morceau de musique, un jeu, un film, un logiciel.

Alors si le Mac n'est plus un matériel éducatif, n'a jamais été un ordinateur de jeu et redevient un outil excessivement cher à l'achat, je vois poindre comme une rupture dans le renouvellement de la clientèle...

avatar fte | 

Dans l'école ou j'enseigne, tous les étudiants ont un compte Google edu, les GApps, et les profs les outils classroom pour partager cours, calendriers, communications diverses...

Et bien ça marche très, très bien. Les aspects collaboratifs sont très appréciables, la gestion documentaire guidée, l'ensemble est bien sécurisé (sauvegarde automatique), et il tout ordinateur même très moyen suffit à travailler confortablement. Un Chromebook est pratiquement du luxe déjà. Un mobile suffit à consulter les cours...

Il y a de quoi critiquer l'outil, évidemment. Mais ça ne retire rien à la très haute disponibilité de l'outil sur à peu près n'importe quoi.

Apple n'a rien de comparable, pas même approchant, pas même vaguement en rapport. iWork sur iCloud est une vaste blague, une mauvaise blague même pas drôle.

avatar macfredx | 

@fte

"iWork sur iCloud est une vaste blague, une mauvaise blague même pas drôle."

Non. Ça n'a juste rien à voir avec l'utilisation dont tu parles ?

avatar fte | 

@macfredx

C'est le problème justement.

Apple n'a plus rien à offrir dans une salle de classe qui soit supérieur. Ce n'est pas la vitesse fantastique du SSD ni la touchbar qui sont de la moindre utilité dans ce contexte.

Quant aux tablettes, c'est de l'histoire ancienne. Ça a vaguement intéressé un temps, il y en a peut-être encore pour y croire, mais ça ne tient pas deux minutes la comparaison avec un hybride et les Chromebook à venir vont achever le mourant.

Apple fait un hors sujet magistral. Recalé.

Note bien, je m'en balance complètement. Les années passées sur une plateforme unique sont de l'histoire ancienne en ce qui me concerne. J'utilise sans discrimination ce qui fait bien le job sans me les briser. Et en ce moment, s'il y a une plateforme qui me les brise, ce n'est ni chez Google ni chez Microsoft qu'il faut aller la chercher. Même si je n'aime pas super super Google.

Il y a encore trois ou quatre ans, je n'imaginais pas mes filles apprendre les bases de l'informatique sur autre chose que du matos Apple. Ma grande fille va recevoir un Galaxy pour son anniversaire en mars prochain, et la plus jeune une boîte remplie de composants pour monter son PC en février. Comme quoi parfois la réalité est bien différente de ce qu'on imaginait.

avatar Milouze | 

Mon prof utiliserait mes données scolaires sur Google sans mon accord (j'ai pas signé de CLLUF pour qu'il y balance ce que je produit), je lui fait bouffer son Chromebook.

avatar en ballade | 

@Milouze

Sans fondements

avatar iPop | 

@fte

En France on est assez rétro ...

avatar Dr. Kifelkloun | 

+1
Et je n'ai même pas l'impression que Apple ait conscience de l'ampleur de la blague et de l'impact que ça va avoir sur la prochaine génération de consommateurs...

avatar pat3 | 

Tu ne donnes pas à Google : Google s'est déjà servi depuis longtemps dans tes données…

CONNEXION UTILISATEUR