SpaceX enverra deux personnes autour de la Lune

Nicolas Furno |

Elon Musk ne se contente pas de diriger le plus gros constructeur de voitures électriques au monde, il est aussi à la tête de SpaceX, une entreprise qui compte bien peser dans l’exploration spatiale. L’un de ses objectifs à terme est de coloniser Mars, mais en attendant, autant s’occuper avec quelque chose de plus facile. La Lune, par exemple : deux personnes ont demandé à SpaceX de les emmener autour du satellite, et l’entreprise a accepté.

L’une des dernières missions de SpaceX. (Photo SpaceX). Cliquer pour agrandir

On ne connaît pas l’identité de ces deux personnes, ni le prix des tickets. On connaît en revanche quelques détails techniques : SpaceX prévoit de les faire partir dans le courant de l’année 2018 et d’utiliser la capsule Dragon 2. Développée à l’origine pour la NASA, cette capsule doit faire ses premiers essais cette année et elle servira au transport des astronautes entre la Terre et la Station Spatiale Internationale. Ce vol sera entièrement automatisé et les deux passagers seront seuls à bord.

La fusée utilisée sera la Falcon Heavy, un poids-lourd développé par SpaceX. Comme tous les autres modèles de l’entreprise, cette fusée doit être largement réutilisable pour réduire considérablement les coûts liés à l’envoi de matériel et d’homme en orbite. Les premiers essais sont également prévus pour cette année.

Avant d’envoyer ces touristes de l’espace, SpaceX va mener une série de tests, notamment de santé. Mais si tout va bien, ils seront les premiers en 45 ans à approcher autant de la Lune, à défaut de s’y poser. Il s’agira uniquement de graviter autour du satellite, mais ce sera le voyage le plus lointain et le plus rapide jamais réalisé par un humain. Ce n’est pas rien, et ce n’est que le début.

Voici à quoi devrait ressembler l’appareil qui emmènera les deux touristes en 2018. Cliquer pour agrandir

SpaceX a reçu de nombreuses autres demandes et l’entreprise ne compte pas s’arrêter à ce premier essai. Au-delà, l’objectif martien reste la priorité, mais ces voyages lunaires contribueront à améliorer les connaissances dans le domaine et à perfectionner les techniques.

🚀🌑

Tags
avatar lll | 

Ça doit être chouette de survoler la Lune, mais quelle frustration, en même temps !
Cela dit, je ne plains pas ces millionnaires incapables de se contenter de la Terre pour rêver.

avatar BeePotato | 

La photo du lancement me rappelle Gattaca.
Aucun sous-entendu au sujet d’Elon Musk, juste une similitude visuelle. :-)

avatar poco | 

En lisant ça j'imagine un entretien d'embauche entre Musk et Jobs :

- Steve, tu va te contenter de fabriquer des téléphones toute ta vie ou tu veux changer le monde?

avatar Amdjad Chris | 

Je me demande comment ils vont franchir la ceinture de Van Allen il parait aux Dires de quelques scientifiques que pour le moment elle est infranchissable à cause des rayonnements cosmiques je dis ça je dis rien

avatar iPoivre | 

@Rodney Jerkins

Essayes de chercher les infos par toi même sur des sites fiables plutôt que d'écouter deux pauvres bonhommes qui n'y connaissent rien.

Tu verras alors que la durée de la mission est bien trop faible pour que l'exposition aux rayons soit dangereuse pour l'homme...

Tout ça pour dire que depuis les missions Apollo, on sait très bien comment la traverser.

Pour en revenir au sujet, les touristes doivent être sacrément riches pour s'offrir ce voyage (estimé entre 100 et 150M€). Non non je ne suis pas jaloux...

avatar Paquito06 | 

@iPoivre

$100 à $150 Millions, cher dans l'absolu, rien à l'échelle de cette aventure. Il faut surtout etre confiant et avoir la condition physique. Si Dragon 2 les ramene sans encombre au bout d'une semaine, ca va se bousculer au portillon (c'est meme deja le cas apparemment).

avatar iPoivre | 

@Paquito06

Je suis bien d'accord, je serais dans la liste si j'avais les moyens.

Enfin ça se démocratisera bien un jour, j'espère que je serais encore là.

avatar marenostrum | 

s'ils étaient vraiment descendus sur la Lune, ils l'auraient déjà colonisé, comme l'ont fait avec tout autre chose semblable (la terre, l'espace autour d'elle, avec la station orbitale, etc).
l'impossible de laisser sans suite leur premier aventure couronnée de succès.

avatar Paquito06 | 

@marenostrum

La theorie du complot, a nouveau, est mauvaise pour le cerveau. Tu sais combien coute un programme spatial? Et a l'epoque, il sagissait simplement de montrer qui avait la plus grosse. Maintenant, pour refuter cela en 2017, il suffit de ne pas vouloir s'informer (mauvaise volonte).

avatar gela | 

@Paquito06

Ou d'être croyants. Ça aide. Beaucoup de musulmans croient que la Terre est plate. Je ne sais pas le pourcentage par contre.

avatar Paquito06 | 

@gela

Les plus grands genies etaient croyants, ils ne pensaient pas a la terre plate. Interessant cependant.

avatar NymphadoraTonks | 

@marenostrum

Tu sais que tu peux expérimenter par toi même l'existence d'outils laisser par l'homme sur la lune ?
Je te conseil de t'intéresser à l'astronomie plus en détails avant de dire de tels ineptie. Les théoriciens du complote tout comme les creationnistes sont véritablement nocifs.
On dirait la prof dans Interstellar.

avatar toketapouet | 

@Marenostrum

Je vais parier sur le fait que tu es trop intelligent (ou plutôt pas assez bête) pour croire à ces conneries.

A ma connaissance, la lune n'a strictement aucun intérêt actuellement. Elle ne renferme aucun élément rare (sur terre) qu'il serait intéressant économiquement de ramener sur terre (compte tenu du coût du "rapatriement"), hormis peut-être l'hélium 3 mais ce n'est pas (encore) d'actualité.

Dans les années 60, le seul intérêt de s'y rendre était de s'assurer que les russes n'y aillent pas en premier, et accessoirement de booster indirectement le budget militaire (en finançant la NASA). Les USA voulaient contrôler l'atmosphère, et on les comprend quand on se souvient de l'arsenal soviétique à l'époque, et de leurs intentions à peine dissimulées (cf la crise des missiles à Cuba).

Dans les années 70, la lune ne présentant strictement aucun intérêt économique ou géostratégique, les missions coûtant un bras et deux jambes (sans parler d'Apollo XIII qui a sérieusement freiné l'engouement de l'opinion publique), avec la débâcle au Vietnâm et la crise pétrolière en toile de fond, Nixon puis ses successeurs ont logiquement totalement abandonné le programme.

Aujourd'hui, les américains se réveillent parce que les chinois ont mis les bouchées doubles (pour la première fois, cette année, la Chine enverra plus d'engins dans l'espace que les USA).

L'enjeu? A mon sens, les seuls débouchés crédibles seraient l'établissement de bases lunaires pérennes pour :

1. Extraire et préparer du carburant pour les missions marsiennes ou les sondes (Deutérium contenu dans l'eau gelée, Hélium 3) qui pourraient à terme faire escale sur la lune, ce qui économiserait des sommes astronomiques (pun intended) en terme de masse à embarquer sur les lanceurs terrestres. Il faudra attendre que la fusion nucléaire soit maitrisée et fonctionnelle : on a le temps.

2. Extraire les matières premières (métaux) et construire sur place des pièces lourdes (coûtant donc bonbon à extraire de l'attraction terrestre) pour la réparation, la modification, voire carrément à terme la construction d'engins destinés à aller plus loin (missions habitées marsiennes, sondes pour le reste du système solaire, en premier lieu Titan, Encelade, Europe...). Ça, c'est pour demain ou après-demain, notamment avec les progrès exponentiels de l'impression 3D.

3. Constituer un terrain d'entrainement "réaliste" pour les missions marsiennes à venir.

4. Industrialiser des process pour en effondrer le coût. C'est le but avoué de Musk, qui a une approche très "entreprenariale" de l'industrie spatiale, ce dont je lui suis bien gré. Il a eu l'idée (et les couilles) de lancer l'idée d'un lanceur réutilisable, réduisant potentiellement de 70% le coût de chaque lancement. On l'a traité de fou, il a réussi. Son nouvel objectif : augmenter le volume (enfin le nombre, bref je me comprends) des lancements pour en diminuer le coût.

Certaines pointures considèrent cependant que l'exploration lunaire serait une perte de temps et surtout d'argent, et militent activement pour aller directement sur Mars, au premier rang desquels Buzz Aldrin, qui est rappelons-le le premier homme à avoir pissé sur la lune ?

https://i.ytimg.com/vi/21Pe111cUZc/hqdefault.jpg

Musk est le premier à intégrer le facteur prix dans ses présentations, avec des chiffres (les fourchettes sont larges, certes) et des objectifs. C'est à peu près le seul moyen actuellement de rassurer les investisseurs.

avatar CNNN | 

@Rodney Jerkins

C'est a cause de gars comme toi qui y a des djihadistes...

avatar Amdjad Chris | 

[Modéré]

avatar Thrawn77100 | 

Génial ! .... ça fait rêver ... l'an 2000 arrive pour de vrai bientot ;)

avatar marenostrum | 

ils vont jamais y arriver. mais ils peuvent faire toujours semblant de tourner autour, qui va le vérifier.

avatar House M.D. | 

@marenostrum

Oui, la NASA n'a jamais envoyé personne sur la Lune, la bombe atomique n'existe pas, etc... allez, on prend sa pilule et on retourne sur le lit sanglé hein.

avatar LolYangccool | 

Vous embêtez pas avec lui...
Ce mec veut juste se rendre intéressant, mais il est en fait ridicule.

avatar Amdjad Chris | 

Et ceux que t'écoute ils s'y connaissent peut être ils y a longtemps que je ne me laisse plus berner comme un mouton, tu crois aux scientifiques qui ont pignon sur la presse et qu'ils sont les seuls à détenir la vérité moi je te conseille de pousser ta réflexion plus loin

avatar Rictusi | 

Et bien partages la vérité toi qui ne te laisse plus berner. Tu sais dans le fond on est juste un peu naïf de croire au consencius dominant chez les spécialistes, mais on ne demande qu'à savoir, que quelqu'un nous révèle la vérité transcendantale et immuable... pauvres de nous pauvres pêcheur, veuillez-nous excuser et par pitié putain enseignez-nous la vérité au lieu de faire votre catin mouillée qui veut tout garder pour soi. Sinon sans argument allez-vous renseigner un peu, ça ne peut-qu'être bénéfique. Je ne demande qu'à être contredit, moi...

avatar Amdjad Chris | 

@Rictusi

Tu penses que c'est ici qu'une discussion peut être possible je crois pas, moi je m'en fou éperdument les gens peuvent croire ce qu'ils veulent et l'autre gogo de LolYangccool au pseudo tout insignifiant qui crois que je suis ridicule tu l'est autant

avatar BeePotato | 

@ Rictusi : « Je ne demande qu'à être contredit, moi... »

Toi, oui, mais eux, non. ;-)

avatar toketapouet | 

@Amjad

Partage tes sources, je ne demande qu'à apprendre ?

Un vrai scientifique cherche à démontrer qu'il s'est trompé, pas qu'il a eu raison. C'est l'un des principes fondamentaux de la méthode scientifique.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR