Jean-Michel Jarre a enregistré un morceau avec… Edward Snowden

Nicolas Furno |

« Exit », c’est le dernier titre de Jean-Michel Jarre, à écouter gratuitement sur Spotify ou à acheter sur l’iTunes Store. Le morceau fera partie de la vingtaine qui composera le dernier album de l’artiste français, intitulé Electronica 2 : The Heart of Noise et qui sortira le mois prochain. Pourquoi on en parle ? Parce que l’on entend une voix inattendue sur ce morceau : celle d’Edward Snowden.

Comment le lanceur d’alerte qui a dévoilé les agissements de la NSA s’est retrouvé sur le dernier album de Jean-Michel Jarre, aux côtés de Pet Shop Boys, Hans Zimmer, Cindy Lauper et Christophe ? C’est le quotidien britannique The Guardian qui a réuni les deux hommes : suite à une interview, le musicien français a demandé à contacter Edward Snowden. Il explique au journal qu’il a pensé à sa mère, résistante pendant la guerre, quand il a entendu parler de Snowden pour la première fois.

Et puisque l’album ambitionne de parler de notre relation, parfois ambiguë, avec la technologie, pourquoi ne pas parler des données privées et de leur utilisation abusive ? Fort de ce constat, Jean-Michel Jarre a proposé à Edward Snowden de participer sur un morceau. Sur « Exit », on entend ainsi sa voix : il ne chante pas, mais il parle pour dénoncer les dérives de la technologie, mais aussi ses bénéfices.

Le message est dans la lignée de celui d’Apple sur le chiffrement. Est-ce que le titre de plus de six minutes sera l’hymne de la prochaine WWDC ?

avatar Novezan | 

Yes we scan ;-)

avatar ckermo80Dqy | 

Cyndi Lauper, pas Candi... Merci !

avatar Nicolas Furno | 
@ fichu auto-correcteur… merci !
avatar Mickaël Bazoge | 
À d'autres.
avatar enzo0511 | 

Encore qui a besoin de se relancer....

avatar C1rc3@0rc | 

Oh je crois que ni Jarre ni Snowden n'ont besoin de se relancer !
C'est pas le cas non plus des autres...

En fait l'idée est vraiment bonne et s'inscrit dans la recherche conceptuelle caractéristique de Jarre qui est un des musiciens qui a un impact parmi les plus important dans la recherche et l'évolution de la musique et qui est d'une productivité surprenante. Il a le talent d'avoir su éviter de s'enfermer dans un genre et celui d'un artiste capable de toucher un public tres varié.

L'idée que la musique peut etre autre chose qu'une production industrielle de lessiviers et qu'elle peut porter des messages socitaux est une initiative sensée qui si elle est aujourd'hui plus que jamais difficile a realiser n'en est que plus signifiante!

avatar françois bayrou | 

J'ai pas réussi à écouter le morceau jusqu'au bout.
Sûrement trop recherché, trop évolué et trop expérimental pour mes oreilles de beauf, formattées aux productions de lessiviers ...

avatar Orange | 

Sur l'image, entre les deux, on ne sait pas qui parait le plus jeune :-)

avatar bugman | 

"Jean-Michel Jarre a enregistré un morceau"
Bon bein... je vous laisse les restes ! :)
(pas mal en fait !)

avatar bompi | 

Cyndi Lauper... Electronica 1 n'était déjà pas fameux, Electronica 2 s'annonce pire !

avatar sams | 

"il parle pour dénoncer les dérives de la technologie, mais aussi ses bénéfices"
Mouais, un peu tiré par les cheveux ce feat.

avatar bunnyBside | 

Inutilité maximum.

avatar harisson | 

Jean-Mi est malheureusement devenu ringard2000 alors qu'il a été un des pionniers de l'électro...

avatar e2x | 

Woa..les gars st durs. Pov' jean-mich :/
Vaut mieux pas parler de musique par ici en fait ?

avatar Switcher | 

Jean-Michel Jarre n'a été un pionnier qu'uniquement dans le sens où il a massifié l'électro allemande et vulgarisé le "message" de la musique électronique (au-delà du disco) - on peut au moins mettre ça à son actif, il a surfé sur les modes du genre avec une réussite incontestable, profitant du talent de ses producteurs pour le mettre en tête de gondole et ne se risquant que trèèèès rarement à l'expérimentation.

Il est à l'électronique ce que le Rondò Veneziano fut (demeure) au classique : une porte d'entrée. Mais en général, on ne reste pas sur le perron. Son personnage - adulé ou détesté - a fait le reste.

Ayant survécu et les autres n'étant plus très frais, il hérite de la tiare de "pape" du genre... La "French touch" en action...

avatar BitNic | 

Ahhhh la fameuse French Touch, l'apanage des gynécologues français... mondialement reconnue la F.T. !

avatar fabricepsb71 | 

"Il est à l'électronique ce que le Rondò Veneziano fut (demeure) au classique : une porte d'entrée"

Les cons ça ose tout (dire)
c'est à ça qu'on les reconnaît

avatar Switcher | 

@ fabricepsb71

C'est quoi qui te défrise : la "porte d'entrée" (au genre ?) ou le Rondò Veneziano ?

Pour le reste, le commentaire est assez factuel. Peut-être que j'aurais du préciser "UNE des portes d'entrées (au genre électronique instrumental)"... Mais bon, s'il faut se lancer dans une explication de texte à chaque fois...

avatar marc_os | 

@Switcher :
Ton commentaire est uniquement factuel en ce qui concerne tes propres (ou sales) goûts !
Ton ego va bien on dirait pour poser tes goûts comme référence absolue.

avatar harisson | 

@marc_os :

Je pense que c'est surtout des goûts très "formatés par la télévision" et bloqués dans les années 80-90.

Je ne suis pas sûr que Jean-Mi est massifié quoi que ce soit musicalement, par contre, il n'a pas trouvé la bonne formule pour faire évoluer son style.

Pour ma part, un des seuls garants de l'électro française post-80 reste, pour ma part, Laurent Garnier (qu'on peut encore écouter sur radiomeuh dans "it is what it is").

Et dans la French Touch (même si les plus connus virent à l'EDM pouet pouet), on a (eu) pas mal de choses intéressantes : Daft Punk, Air, Ludovic Navarre/Saint-Germain, Justice, Etienne de Crécy/Super Discount, Kavinski, etc

avatar Switcher | 

@ marc_os

Peu à voir avec mes propres goûts.

Les faits : énormément de gens ont découvert la musique électronique classique grâce à Jarre dès les 70's et au-delà... Et ce grâce à ses méga-concerts (bien vendus) et une musique accessible. Parce que l'électro de l'époque (le krautrock teuton, Zanov, Heldon ou Mother Mallard aux USA, Vangelis ou Kitaro), c'était tout de même moins pop / "variété" ? Et Jarre était franchement plus BCBG que Kraftwerk.

De même, énormément de personnes ont découvert le classique avec le Rondò Veneziano (André Rieu si ça vous chante). Parce qu'on découvre plus souvent le classique avec des produits calibrés "tête de gondole" et "vu à la TV" qu'avec Harmonia Mundi.

Rien de honteux dans les deux cas. Maintenant, c'est bien de ne pas s'arrêter là non plus ; comme je l'écrivais plus tôt, on ne s'arrête pas au perron de la maison quand celle-ci peut vous plaire... Question de curiosité. Ou pas.

avatar marc_os | 

@Switcher :
Certes, mais je ne peux m'empêcher d'entendre une certaine condescendance dans cette comparaison.
Il n'a pas de bonne ou de mauvaise musique. Pas plus qu'il n'y a de bon ou mauvais goût. Il y a des goûts dominants, des modes, des gens qui croient avoir un goût exclusif, mais tous se valent.
Pour ma part je vais aux concerts de Joël Léandre ou de John Zorn et je regarde The Voice. Et je respecte toute musique.

avatar fabricepsb71 | 

comparaison tout simplement débile

avatar Switcher | 

Développe.

avatar gwen | 

Pages

CONNEXION UTILISATEUR