Windows 10 : la dernière mise à jour majeure de Windows

Christophe Laporte |

Windows 10 sera la dernière révision majeure du système d’exploitation de Microsoft. Le géant du logiciel ne compte pas abandonner le développement de son logiciel système pour autant, il souhaite changer la façon dont il le fait évoluer.

Lors de la conférence Ignite à Chicago, Jerry Nixon a fait savoir que Windows évoluerait ensuite de manière très régulière comme si c’était un service. À en croire les termes utilisés par le responsable de Microsoft, Windows 10 progresserait d’une manière similaire à Chrome, qui a le droit à sa petite mise à jour mensuelle, avec chaque fois à la clé son lot de petits changements et de nouveautés.

En agissant ainsi, Microsoft pourrait inclure plus fréquemment des innovations dans son système d’exploitation. C’est également une manière pour Redmond de combattre la fragmentation. À ce jour, Windows 8 est très loin d’être la version la plus répandue. Comme le montre ce graphique de StatCounter, il vit dans l’ombre de Windows 7 qui représente quasiment 50 % des connexions au web depuis un ordinateur traditionnel.

Cliquer pour agrandir

La difficulté pour Microsoft sera double néanmoins : le géant du logiciel devra persuader ses utilisateurs d’adopter rapidement Windows 10 et les convaincre de mettre en permanence à jour leur ordinateur. Ce dernier point pourrait provoquer des grincements de dents dans le monde de l’entreprise notamment. Toujours pour faire la comparaison avec Chrome, on rappellera que celui-ci est assez autoritaire sur ce point. Il fait ses mises à jour dans le dos de l’utilisateur. Précisons qu’en mettant les mains dans le cambouis, il est possible de stopper ce mécanisme de mise à jour permanente.

Microsoft : un exemple à suivre pour Apple ?

Jusqu’à présent, Microsoft a toujours été très conservatrice dans sa manière de faire évoluer Windows. Apple a toujours été plus agressive sur ce point. La Pomme est même passée à la vitesse supérieure depuis Lion, livrant chaque année une mise à jour importante de son système d’exploitation. Une manière pour Apple de proposer régulièrement des nouveautés à ses utilisateurs. Toutefois, cela ne présente pas que des avantages.

Yosemite, pour n’évoquer que lui, ne donne pas forcément l’impression d’être le système d’exploitation le plus abouti qu’Apple ait réalisé. Dernier exemple en date : l’état des pilotes OpenCL qui suscite l’exaspération des utilisateurs professionnels dans le domaine de la 3D. On aurait également pu citer les problèmes récurrents de Wi-Fi, les soucis DNS de Yosemite ou encore les problèmes de gestion de mémoire qui obligent des utilisateurs à redémarrer plus que de raison et comme jamais auparavant.

Le problème avec ce cycle de mises à jour très rapprochées, c’est qu’une bonne partie des bogues constatés ne sont pas réglés lors des mises à jour mineures successives, mais dans le meilleur des cas lors de la mise à jour majeure suivante.

On ignore si Apple songe à changer son fusil d’épaule, mais elle a récemment changé son approche concernant les mises à jour mineures d’OS X. Elles servent désormais à introduire des nouveautés. Dernier exemple en date avec 10.10.3 qui possédait comme nouveautés Photos, de nouveaux emojis ainsi que la prise en charge de nouvelles actions avec le tap à 3 doigts (lire : Photos, OS X 10.10.3 et iOS 8.3 sont disponibles).

De là à dire qu’Apple évalue de nouveaux scénarios pour faire évoluer son système d’exploitation, il n’y a un pas que nous ne franchirons pas, surtout à quelques semaines de la WWDC. Mais de voir Microsoft changer à tel point son fusil d’épaule, suscite évidemment des questions sur la façon dont va procéder Apple.

avatar pim | 

Je ne saurais pas te répondre. Le constat que je fais c'est que Windows 8 tourne très bien, même une fois la Surface 3 connectée à un écran de 27" Eizo de définition 2560 x 1440 ! Que demander de plus ? Je t'avoue que je n'ai lu aucun test avant cet achat : dans les tests ils trouvent tjrs des tonnes de défauts... bien réels certes mais ça m'aurait gâché le plaisir !

avatar stéphane83 | 

@pim :
Elle est sorti ce mois ci c'est ça?
Elle n'a pas de ventilateur?
Je demande car je compte l'acquérir en fin de mois et elle semble vraiment intéressante !

avatar Pommeduverger | 

@stéphane83 :

Intéressante avec Intel Atom, un écran même pas Retina, un disque dur très limité, un écran de 10" ? Mouai je sais pas

avatar Ghaleon111 | 

64 et 128go + port usb 3 ou on peut connecter n'importe quel clé usb ou dd externe avec de bon débits, tu appelle ça limité ?
C'est marketing ton retina, l'écran est superbe et lesnumeriques à tester l'écran et il est parfait

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : « C'est marketing ton retina »

Non.

avatar Ghaleon111 | 

C'est juste un terme qu'a inventer apple, tout les écrans de smartphone et de tablette actuel sont retina, j'ai mis mon ipad air a coter d'une surface 3 et d'une tab s et les trois sont superbes, ce n'est pas plus beau sur l'ipad et celui de la surface 3 est parfaitement calibré
http://www.lesnumeriques.com/ordinateur-portable/microsoft-surface-3-p25...

Delta E : 2,7 ipad air et 1.6 surface 3 (plus c'est bas mieux c'est)
Température de couleurs, 7233 pour ipad air 2 et 6313 pour surface 3

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : « C'est juste un terme qu'a inventer apple »

Ce n’est pas juste un terme, ce n’est pas juste « marketing ». C’est quelque chose qui a été défini clairement : un écran avec une résolution suffisante pour que ses pixels soient quasiment indiscernables à distance d’utilisation classique, histoire de procurer un confort de lecture (non, ça n’a pas été inventé pour les photographes ni pour les monteurs de vidéo HD) similaire à celui obtenu sur du papier (au moins pour la partie concernant la résolution).

Cette définition permet évidemment de se rendre compte qu’on ne peut pas définir une limite claire et précise entre retina et non-retina, mais tirer de ça la conclusion qu’il s’agit juste d’un terme marketing vide de sens est tout simplement stupide.

Et bien que la Surface, avec sa résolution de 200 ppp, n’ait pas à proprement parler un écran basse résolution, il est gonflé d’affirmer qu’on ne voit aucune différence entre cette résolution et les 264 ppp d’un iPad Air.
Il est parfaitement normal d’affirmer que pour son utilisation à soi, on trouve que 200 ppp sont tout à fait suffisants — ça ne se discute pas.
Mais passer de là à l’affirmation que l’écran est « parfait » et à l’implication que la résolution plus élevée de l’écran d’un iPad est totalement superflue, ça, ça se discute (et pas qu’un peu !).

Pour le reste… le terme de « retina » n’a rien à voir avec le respect des couleurs. Ce serait bien de connaître un peu ce dont tu parles. Parce que dénigrer un terme comme étant juste « marketing » (on comprend « vide de sens ») puis démontrer un commentaire plus loin qu’on ne sait même pas à quoi ce terme fait référence, ça ne fait vraiment pas sérieux. :-P

avatar Ghaleon111 | 

Tu mélange tout, je t'ai montrer la calibration pour te montrer que l’écran de la surface est meilleur, rien a voir avec le retina
Va en magasin et je te met au défi de voir une différence a l’œil nu entre les 200 et 264pp a moins de se coller a la vitre, tu ne verra aucun pixel
Rétina est marketing car ce n'est qu'une question de PPI hors les écrans des smartphone concurrents a 500pp, personne parle de retina pourtant apple l'utilise pour son iphone 6 ce terme pour 326pp
Une tab s a une res 2560x1600 a 288pp, samsung ne parle pas de retina
C'est en cela un terme marketing car seul apple utilise ce mot pour promouvoir ces écrans
N'oublie pas non plus que si l'ipad était a 10.8 pouces, ça ne serait pas 264 ppi

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : « Tu mélange tout »

Non.

« je t'ai montrer la calibration pour te montrer que l’écran de la surface est meilleur, rien a voir avec le retina »

C’est précisément ce que j’ai souligné : ça n’avait rien à voir avec le retina, alors que jusque là on ne parlait, justement, que du côté « retina » de l’écran. Et tu viens ensuite prétendre que ce sont les autres qui mélangent tout ? ;-)

« Va en magasin et je te met au défi de voir une différence a l’œil nu entre les 200 et 264pp a moins de se coller a la vitre, tu ne verra aucun pixel »

Défi relevé — je ne me permets généralement pas de parler de ce que je n’ai pas constaté moi-même. Je vois la différence entre ces deux résolutions à la distance à laquelle j’utilise habituellement une tablette de 10 pouces.
Attention, je ne dis pas pour autant que la résolution de l’écran de la Surface est minable.
Juste qu’il est idiot de prétendre qu’il n’y a aucune différence visible.

Accessoirement, d’un point de vue de développeur, une résolution de cet ordre (dans les 200 ppp pour cette distance d’utilisation) n’offre pas autant de facilité que ce qu’Apple a choisi lors de son passage aux écrans retina (en gros, un doublement de la résolution par rapport à ce qu’il y avait avant, facilitant du coup la gestion de ce changement de résolution).

« Rétina est marketing car ce n'est qu'une question de PPI »

Plutôt une question de PPD (pixels par degré), car c’est bien la résolution angulaire (intégrant ainsi la distance d’utilisation) qui compte dans la capacité à distinguer les pixels ou non. Et ça, Apple l’a bien mis en avant dès le début.

Quant au fait que les concurrents d’Apple n’utilisent pas un terme créé par Apple pour décrire leurs écrans… merci de souligner une telle évidence révélatrice de rien du tout ! :-)

C’est en revanche un terme qui est passé dans le langage courant des forums (le grand public n’en ayant pas grand chose à battre).

avatar Ghaleon111 | 

J'ai voulu te montrer que le retina n’était pas liée a la qualité de l'image qui est supérieur sur la surface a la vue des test d’écrans (pour moi les deux sont aussi beaux a l’œil nu ^^)
Tu ma dit que le retina n’était pas marketing alors que je t'ai montré que ça l'était puisque c'est juste la définition d'apple pour mettre en avant les ppi et en te montrant cela, j'ai prouvé que le retina n’était pas meilleur en soi puisque tout le monde fait la même chose et le marketing marche puisque repris sur le web dans les forums comme tu dis ;)
C'est aussi ce que j'ai voulu dire
Et puis, tu vois quoi comme différence entre 213pp (surface 3) et 264 ? :)

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : « J'ai voulu te montrer que le retina n’était pas liée a la qualité de l’image »

Le retina est bien évidemment lié à la qualité de l’affichage (nier ça est stupide).
Il se remarque principalement dans le confort de lecture, grâce à la finesse d’affichage des caractères.

« Tu ma dit que le retina n’était pas marketing alors que je t'ai montré que ça l’était »

Tu n’as rien montré, tu as juste souligné un fait connu de tous : le retina est un terme inventé par Apple et qu’Apple est donc la seule à utiliser à des fins marketing.
Ça ne le réduit pas pour autant à « un terme marketing », puisque sa définition est relativement précise — bien plus que des termes purement marketing tels que « haute résolution » ou trucs du même genre.

« puisque c'est juste la définition d'apple pour mettre en avant les ppi »

Comme je l’ai déjà rappelé, ça ne met pas l’accent sur les ppp mais plutôt sur la résolution angulaire, et surtout ça ajoute une contrainte sur cette dernière : avoir une valeur suffisamment élevée pour que les pixels ne soient plus décelables. Certes, c’est une contrainte floue (c’est paradoxal dans ce domaine !), mais tout de même bien compréhensible.

« j'ai prouvé que le retina n’était pas meilleur en soi puisque tout le monde fait la même chose »

Ben non, tout le monde ne fait pas la même chose. La preuve : Microsoft ne l’a pas fait avec la Surface. ;-)

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : « N'oublie pas non plus que si l'ipad était a 10.8 pouces, ça ne serait pas 264 ppi »

En effet, si son écran conservait la même définition, il aurait alors une résolution de 250 ppp.
Toujours notablement supérieure à la résolution de l’écran de la Surface, donc.
Pour un écran d’une surface 12 % plus grande, soit dit en passant, en raison de la différence de format de ces écrans.

Mais il se trouve que l’écran de l’iPad ne fait pas 10,8 pouces mais 9,7, et a donc une résolution de 264 ppp.
Qu’essayais-tu de prouver, exactement ? ;-)

avatar Ghaleon111 | 

Non, 237 ppi l'ipad air 2 si 10.8 pouces et 213 pour la surface 3 soit une différence plutôt négligeable a taille égale, c'est ou je voulais en venir ;)

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : Au temps pour moi — 237 ppp en effet, une faute de frappe s’étant glissée dans mon calcul (non, je ne l’ai pas fait de tête).

Une différence moins importante, donc. Mais pas « à taille égale », puisque, comme je l’ai déjà indiqué, ça correspondrait à une taille d’écran 12 % plus grande que la taille de l’écran de la Surface.

Et je ne vois toujours pas où tu veux en venir, puisque l’iPad n’a pas cette taille d’écran, justement. Si on s’amuse à imaginer qu’il aurait pu avoir cette diagonale, on peut tout aussi bien imaginer que son écran aurait été d’une définition supérieure, afin d’avoir la même résolution.
On a un exemple de ce principe avec les iPhone 6 et 6 Plus, qui compensent leurs écrans plus grands par une définition plus élevée.

Bref, plutôt que d’essayer de se battre à coups d’imaginaire et de « et si… », restons-en aux fait et à une résolution de 264 ppp d’un côté et de 200 ppp de l’autre.

avatar Ghaleon111 | 

213, pas 200, c'est si énorme entre 213 et 264 ?
La surface 3 est la version plus accessible de la pro, ils n'allait pas mettre la même résolution

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : « 213, pas 200 »

Je faisais référence à la Surface et non à l’iPad imaginaire de 10,8 pouces.
Donc, pour être précis, c’est 203 si on fait le calcul sur la base des valeurs données dans l’article vers lequel tu as donné un lien quelques commentaires plus haut.

« c'est si énorme entre 213 et 264 ? »

Entre 203 et 264, ce n’est pas énormissime, mais c’est suffisant pour être notable.
Précisément parce qu’avec ces valeurs on tourne autour du seuil de perception des pixels à une distance « classique » (entre guillemets, car à la définition évidemment floue) d’une tablette.
Pour ma part, dans mon utilisation habituelle d’une tablette, je me retrouve avec des caractères bien plus agréables à lire à 264 ppp qu’à 200. Non pas que ce soit horrible à 200 ppp (c’est déjà pas mal, comme résolution), mais la différence est tout de même notable.
Et elle est encore plus notable dans le cas où on a une image bitmap redimensionnée car non afficher à 1:1. Dans ce cas-là, une résolution plus élevée aide évidemment à rendre moins visibles les défauts moches issus du redimensionnement.

« La surface 3 est la version plus accessible de la pro, ils n'allait pas mettre la même résolution »

Personne ne nie qu’il y ait une raison (bonne ou mauvaise) à ce choix. Il y avait juste Pommeduverger qui soulignait que cette différence existait.

avatar Doctomac | 

@pim,

Non mais désolé mais mon cerveau a eu la décence de lire le Pro alors qu'il n'était pas écrit car à aucun moment je n'aurais imaginé que quelqu'un ose comparer la Surface 3 (donc non pro) à un MacBook.

Tu es vraiment sérieux à compter cette Surface au nouveau MacBook. Tu nous fait une blague ou quoi ?

Déjà tout ce que je disais précédemment pour la Surface Pro s'applique aussi à la Surface mais tout est amplifié. Cette surface est une très mauvaise tablette et un très mauvais PC.

Sérieusement, pour 719 euros + le prix du clavier (si on compare au MacBook) on est alors à 869 euros, on a un vieillissant processeur Atom 4 Go de Ram et 128 Go de SSD.

Pour 1449 euros (je ne vois pas comment tu calcules les 50% de différence dans le prix), tu as un proc plus moderne et plus performant, le double de Ram, le double de SSD, un écran Retina de 12 pouces, un trackpad qui selon la critique est très bon, bien mieux que ce qui est proposé en option avec cette Surface.

Donc oui le MacBook est plus cher mais clairement il est dans une catégorie supérieure et la comparaison n'a pas lieu d'être.

avatar Ghaleon111 | 

C'est presque le double du prix donc c'est normal mais maintenant prend la pro 3 a 1599 en core i7, 256go ssd et 8go de ram, stylet intégré avec type cover, a la place du mackbook, tu a à la fois un pc et une tablette tactile qui fait tout et encore plus léger
Un mackbook et un ipad, c'est 2000 euros mini
Quant la surface pro 4 va être présenter bientôt, le mackbook sera bien moins intéressent

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : « tu a à la fois un pc et une tablette tactile qui fait tout »

Notons que cette solution fait beaucoup de choses, mais ne fait pas tout, ne serait-ce que parce qu’elle ne permet d’utiliser ni Mac OS, ni iOS.

avatar Ghaleon111 | 

Oui mais windows en lui même fait tout après c'est aussi une question de préférence d'os
Je ne peux pas installer ios sur mon imac ^^

avatar BeePotato | 

@ Ghaleon111 : « Oui mais windows en lui même fait tout »

Non.

« après c'est aussi une question de préférence d’os »

Tout à fait. Mais il est bon de le rappeler face à une solution vantée comme « faisant tout ».

« Je ne peux pas installer ios sur mon imac »

En effet. Mais personne ici n’a présenté cet iMac comme capable de tout faire. ;-)

avatar fanchig | 

Le problème avec les mises à jour d'osx, c'est le bridage. Apple force à acheter des nouveaux ordis pour profiter des dernières fonctionnalités...
Du coup, même si je suis sous Yosemite, je ne peux pas profiter de hand off ou continuity avec un ordi de 2011...
Donc bof, leur mentalité pour les mises à jour. Ça ressemble trop à iOS, pour forcer a l'achat.

avatar cv21 | 

Pour ma part, je remarque surtout la courbe indicative qui figure dans l'article : le mac ne décolle pas des 8 à 10%...Soit moins que windows XP !
Depuis le temps que le iphone (machin que je déteste) fait un carton je pensais que dans les pays où les gens pouvaient s'acheter un mac les consommateurs se l'arrachaient. Windows est décidément toujours bien implanté.

Pour windows10, il y aura surement une solution pour les grands comptes afin d'éviter les mises à jour automatiques et laisser aux services informatiques le temps de valider la compatibilité avec les applis métier.
Sinon le système de mise à jour automatique/transparent de chrome ne m'a jamais perturbé. Sur Firefox, c'est manuel (indépendant de l'OS) et Safari semi-automatique via l'Appstore...Le compromis proposé par Safari me semble le plus "correct".

avatar rikki finefleur | 

cv21
Hum quand on voit la galère des mises a jour automatique , pour les services infos..
Cela passe par java, flash, firefox, chrome et cie.. Bref avoir une stabilité dans les configs relève désormais de la gageure..
En entreprise , un win10 continuellement updaté est pour moi la plus mauvaise des solutions. On regrette surtout que l'ami MS ne propose des SP complets tous les 6 mois, par exemple.

Sur mac, outre le même problème concernant les updates de softs cités plus haut , l'autre galère est celle des OS livrés désormais en version presque bêta. Car oui, il faut vendre des machines avec quelque chose de nouveau chaque année.
On ne parle même pas l'impossibilité de rétrograder l'OS d'origine de son Mac afin d'avoir un parc lisible.... Cela devient vite la foire à la foirefouille.

avatar lmouillart | 

Comme indiqué quelques lignes plus hautes, Microsoft proposera peut être deux pistes de suivies pour les mises à jour à destination des particuliers, mais, et c'est certain les entreprises pourront effectivement souscrire à des fils de mises à jour plus lents pour ce qui est des évolutions : http://goo.gl/rVOk8G

Pages

CONNEXION UTILISATEUR