Archos tente sa chance dans l’éducation

Nicolas Furno |

Spécialisée dans l’entrée de gamme, Archos a du mal à résister et cette marque française a largement perdu le pied auprès du grand public. Qu’à cela ne tienne, l’entreprise essaie de revenir par le biais de l’éducation, un univers où les prix sont effectivement essentiels.

Archos propose ainsi ses produits dans le cadre du « Grand Projet Numérique pour l’École » qui doit équiper 50 000 collégiens dès la fin de l’année, et plus d’un million d’élèves tous les ans à partir de l’année prochaine. Pour cela, l’entreprise met en avant son savoir-faire — plusieurs établissements équipés de ses produits — et surtout une gamme extrêmement souple.

Cliquer pour agrandir

Il y a de tout dans les plans d’Archos, de la tablette sous Android à un ordinateur portable sous Windows 8.1, en passant par un Chromebook. De 200 € à 300 € pièce, le constructeur promet systématiquement au moins huit heures d’autonomie et des produits suffisamment robustes pour résister aux assauts des collégiens. Une garantie permettra même de remplacer un appareil cassé par accident et Archos met aussi en avant un kiosque d’applications spécifiques pour les appareils Android.

Archos n’a probablement conçu en interne aucun de ces appareils, mais on voit bien son avantage en la matière : tous les besoins peuvent être couverts, à des prix défiant toute concurrence. Des prix qu’Apple ne peut, en tout cas, pas combattre, sauf à offrir le vieillissant iPad mini de première génération…


avatar Jean Claude Dusse | 

Allez ! On y croit !

avatar biak | 

Ils auraient pu nommer leur modèles "MO5", "TO7" ...

avatar Moonwalker | 

Souvenir, souvenir...

avatar BLM | 

Archos... Le retour du Thomson du plan "informatique pour tous"...
Au secours !
Archos a surtout pour lui d'être (une étiquette) français(e), avant son prix.
Alors si il faut sauver ce fleuron au détriment d'outils de qualité, allons-y gaiement!
Je ne doute pas un instant que nos politiques referont les conneries de leurs pères.
C'est à ça qu'on reconnait un politique: il a (trop souvent) une culture nulle du domaine sur lequel il prend des décisions.

avatar biak | 

On a pensé à la même chose ;-)

Sauf que dans le cas Thomson dans les années 80, les ordinateurs avaient le mérite d'être un peu plus "locaux".

Avec Archos, on a du chinois "avec un petit drapeau français dessus" pour faire passer la pilule.

avatar lukasmars | 

Un ami avait acheté la tablette archos avec le dos en alu ( titanium 9.7 )
J'ai jamais vu un produit avec autant de problèmes, c'est bien simple tout deconnait, signal Wifi perdu, et quand ça marchait , il etait anémique, autonomie qui s'effondre passé les 50 % , aucun suivi du constructeur .

même la pire Samsung est une rolls en comparaison.

avatar amiga500 | 

Acheté une tablette Archos pour un parent à l'hopital (pas le budget pour un iPad à l'epoque), je n'ai jamais autant regretté un achat.

Ah si pardon, mon lecteur MP3 Archos…

Mais je vois bien les politiques choisir ces merdes, ils pourront faire cocorico devant les cameras et tout ce materiel finira dans un placard.

avatar cjc | 

Mon beau-frère est responsable informatique dans l'éducation nationale (ça porte un autre nom mais impossible à retenir). Lui qui n'est pas franchement Apple à cause de son côté trop fermé, en a marre des Archos. Sur le lot d'une cinquantaine reçue l'année dernière, il n'y en a plus que 4 qui fonctionnent. Suivi pour remplacement 0. Il préconise l'iPad maintenant...

avatar lukasmars | 

Entre les 2 extrêmes, y'a des produits trés correct qui sont largement suffisant pour l'education hein.

Jme souviens d'une samsung 7' à 109 € qui ,si elle péchait sur la finition ( dos en affreux platique ), etait d'une reactivité trés trés correcte.

avatar demop | 

Je souhaite à tous les élèves de ne pas avoir à faire leurs études sur Archos. C'est produits sont laids, bugués, lents et peu ergonomiques.

avatar tomate | 

C'est comme toujours: à force de vouloir faire un projet à mega grande échelle, cela sera forcément un échec cuisant. Vive la centralisation.

Il faut fournir des plateformes éducatives ouvertes et proposer des offres éducatives avec rabais ou chacun pourra choisir son matos.

Archos joue avec le feu parce que c'est sont dernier boulet de canon. Mais ils sont tellement sûrs d'eux...

avatar ZANTAR2054 | 

Comment dégouter les élèves de l'informatique?
Achetez un ordi Archos ;)

avatar nicolas | 

L'équipement numérique dans l'Education Nationale, et son volume de commande pourrait tellement permettre de mettre au point un petit portable sous Linux, genre Debian, optimisé et avec les applications de base comme LibreOffice, Firefox. Le Raspberry Pi 2 pourrait servir de base!

avatar Thegoldfinger | 

En fair c'est plus vicieux ;)

On vends des archos à l'éducation national, et du coup les élèves seront obligés de devenir des excellents réparateurs en informatique pour les utiliser.

Moi je dit autant y aller à fond ^__^
En début d'année, on donne les pièces détachées aux élèves , et durant l'année ils doivent apprendre à souder, à débugger etc..
À la fin celui qui a réussi à se connecter à facebook/twitter/youtube/pôle emploi , à son module d'informatique.

^^

avatar Pierre H | 

Un bon lobbying, et hop c'est nous tous qui paierons pour sauver cette boite sans intérêt !

avatar misstique | 

Mon "vieillissant iPad mini de première génération" se porte très bien merci ! ^^

avatar Nesus | 

Pauvres collégiens.

CONNEXION UTILISATEUR