Amazon dans le rouge ne fait plus recette

Mickaël Bazoge |

Plus dure sera la chute ? Amazon a livré les résultats de son troisième trimestre fiscal et ils n’ont rien de particulièrement glorieux. Avec 20,58 milliards de dollars de revenus, le distributeur a déçu les analystes qui s’attendaient à 20,84 milliards. Surtout, l’entreprise accuse une perte de 544 millions de dollars, plus de 20 fois ce qu’elle avait perdu durant le même trimestre de l’an dernier; et le quatrième trimestre devrait rester dans le rouge avec des projections de 570 millions. Pas de quoi réjouir des investisseurs qui ont plombé l’action du groupe de 10% hors cotation.

Amazon a réalisé de lourds investissements ce trimestre, comme l’acquisition de Twitch (1 milliard de dollars) ou un gros travail de développement sur le marché indien (2 milliards). La croissance de l’entreprise s’est toujours réalisée au détriment de ses profits, un modèle économique salué depuis les débuts de la société, mais qui n’est plus en odeur de sainteté auprès d’actionnaires las d’éponger des pertes (lire : Bourse : la fin de la confiance aveugle en Amazon ?). D’ailleurs, l’action a dévissé de 23% depuis le début de l’année.

Le distributeur souffre aussi du flop de son Fire Phone. Les méventes du smartphone doté d’une interface en relief obligent Amazon à provisionner 170 millions de dollars, une somme destinée à couvrir les coûts liés aux contrats passés avec les fournisseurs et la gestion de l’inventaire (AT&T en a l'exclusivité et aucun chiffre de vente n'a été donné). Le Fire Phone est « un bon appareil dans un marché très concurrentiel », a déclaré le directeur financier Tom Szkutak. En attendant de trouver des clients, le terminal est passé de 199$ (avec un abonnement de deux ans chez AT&T) à 0,99$ (lire : Amazon brade son Fire Phone à 0,99 $)… toujours sans convaincre.

avatar SIMOMAX1512 | 

Qu'il fasse comme HP quand ils ont bradé leur smartphone sous webos a 199 dollars sans abonnement il se vendra bien leur fire phone.

avatar Ajioss | 

@SIMOMAX1512

Ils n'ont pas besoin de vendre mais de faire faire des profits. Ça n'est donc pas une solution.

avatar Hasgarn | 

Ils sont stupide !
Au lieu de partir dans tous les sens, qu'ils se recentrent.

avatar ipfix8 | 

exactement et ce n'est pas la seule entreprise qui devrait se recentrer sur ce qu'elle sait faire de mieux
je mettrai ma main à couper que 90% des utilisateurs de services internet s'y perdent depuis quelques temps
Foison de services ne veut pas dire innovation....

avatar C1rc3@0rc | 

Le problème c'est que ces sociétés sont sous la pression des actionnaires et des spéculateurs et que ce sont eux qui poussent a cette diversification sans queue ni tete.

Amazon a un très bon modèle commercial, mais qui n'est opérationnel que dans un environnement peut concurrentiel et qui joue selon les règles de l'économie de marche. Face a des concurrents, parfois sporadiques, qui vendent a prix coutant ou meme en dessous des couts de productions (Made in china passant par des paradis fiscaux des caraïbes…) Le modele d'Amazon n'est pas de taille.

Se lancer sur le marche du smartphone et de la tablette était une idiotie sans nom orientee juste par des chiffres trimestriels et analyses d'analystes… Sur le marche du Smartphone, y a 3 constructeurs qui gagnent de l'agent Apple, Samsung et Lenovo, tous les autres perdent de l'argent. Si une boite comme Microsoft, qui maintient sous perfusion a coup de milliards la partie de Nokia qu'elle a achete depuis 2010 et que cette activité est un échec dans tous les domaines, il faut pas être devin pour comprendre que ce marche est très difficile. Si un boite comme Intel fait des déficits colossaux sur les processeurs destinés aux appareils mobiles, alors qu'Intel est nº1 du processeur dans le PC, c'est que le secteur mobile demande d'abord une qualité et une efficacité majeures avant d'être bon en marketing.

Or Amazon, c'est une boite de distribution pur jus. Ce n'est pas une boite de conceptions, de production ou meme de communication. Il distribuent et ils le font bien, mais il faut qu'ils s'arrêtent a ca.

Amazon ne peut pas non plus avoir une croissance infinie et le problème c'est que les investissements de la sociétés se sont toujours fait sur un modèle de capitalisation extérieures, sans que la rentabilité soit a court terme. Et aujourd'hui, avec l'augmentation du risque d'une crise financière majeure aux USA a court terme, les investisseurs tentent d'avoir des rentabilises immédiates quelqu'en soient les conséquences, attitude irresponsables qui accellere encore la croissance de la crise et dont les entreprises souffrent.

avatar enzo0511 | 

Le problème c'est de vouloir se lancer sur des marchés saturés ou pour lesquels ils ne sont pas spécialistes
Leur smartphone c'était une erreur
Ils dépensent des sommes folles en r&d sans résultat derrière....

avatar lambdachronicles | 

C'est incroyable, c'est quand même des tronches qui dirigent cette boite et au lieu de se recentrer sur leur coeur de métier et developper leur expertise, en conseil d'achat ben non ils partent en live avec des projets complètement abrutis comme ce téléphone.... On s'en fout de votre téléphone on a déjà l'appli sur nos iphones...

avatar FraggyFred | 

Ils cherchent avant tout à "sécher" la concurrence, après quoi ils se gaveront au détriment des consommateurs.
Ils acceptent de perdre maintenant pour se refaire plus tard

avatar marc_os | 

@ Fred : Comportement classique.
Mais puisqu'on nous dit que la concurrence c'est le bien...

avatar marc_os | 

« 20,58 milliards de dollars de revenus [...] perte de 544 millions de dollars »

Tiens donc.
J'ai demandé x fois ici quelle était la définition utilisée pour le terme revenus.
Pas de réponse.

Il semblerait donc en fait qu'il s'agisse du chiffre d'affaires.

Aurait-on bêtement recopié le mot anglais revenue en virant le "e" final ?

avatar saji_sama | 

@marc_os :
Revenu c'est le Chiffre d'Affaires, profit ou perte c'est le résultat au bilan

avatar marc_os | 

En français, on parle de Chiffre d'Affaires.
Mais certains aiment visiblement à maintenir l'ambiguité. :/
Dans cet article ce n'est clairement pas le cas, mais le terme inapproprié « revenus » est souvent utilisé dans des articles orientés pour faire réagir le lecteur contre certaines entreprises dont on nous dit que les « revenus » sont énormes, faisant ou laissant croire qu'il s'agit de bénéfices, alors qu'on peut justement avoir un CA énorme mais faire des pertes !

avatar Moonwalker | 

Bah! Même le chiffre d’affaire, ils ne savent pas ce que c’est.

Les Français et la comptabilité… remarque, l’exemple vient toujours d’en-haut et on n’est pas gâté.

avatar marc_os | 

@ Moonwalker
Oui, et le parti de l'ex petit président qui veut donner des leçons de dettes accuse lui-même ... 80 millions d'Euros de dettes ! (C'est le Figaro qui le dit*)
Pour gérer la France, l'heure est plus que jamais au faites ce que je dis, mais pas ce que je fais !

(*) http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/06/30/25006-2014...

avatar saji_sama | 

@marc_os :
Tu pourrais aussi citer le PS pour être plus crédible aussi, tous pourris hein ;)

avatar marc_os | 

Non, pas « tous pourris » mais tous « capitalistes » comme l'a rappelé Martine Aubry cette semaine un matin sur France-Inter : Le PS est désormais officiellement social-démocrate. (Un observateur averti l'aura déjà remarqué sous Jospin). Cela veut dire qu'il ne remet pas en cause « la loi du marché » (dixit) ni la recherche de la croissance*, la nuance étant dans les « règles » :
Comme disaient les socio-démocrates allemands, ce qu'ils souhaitent,
c'est un capitalisme à visage humain.

(*) Sauf que l'actionnaire, ce qu'il connaît, c'est son compte en banque et la colonne crédits en particulier; ce qu'il veut, c'est des bénéfices; toujours plus de bénéfices; sinon, il va revendre ses actions à un gogo (quelqu'un qui se contentera des bénéfices du moment) pour trouver un autre investissement qui lui rapportera encore plus. Et c'est pourquoi la croissance est nécessaire**. Elle est nécessaire pour engraisser les actionnaires du CAC 40 - et les autres. Car si l'actionnaire ne peut pas vendre ses actions, s'il ne trouve pas de gogo pour cela, alors il va forcer l'entreprise à faire des bénéfices rapidement. Et quel meilleur moyen à court terme ? Faire des économies. Comment ? En licenciant ! Et ça donne les « licenciements boursiers ». C'est-y pas bô ?

(**) La croissance est aussi nécessaire à cause de la concurrence que se font les entreprises. Sur un marché donné, pour gagner plus en vendant au même prix, il faut vendre plus. Si on ne peut pas vendre plus, on doit vendre plus cher; et trouver une justification (parfois) à la hausse de prix, par exemple en produisant un truc plus gros. Faut que ça croisse ! Le hic, c'est que dans un monde de taille finie, toute croissance infinie est impossible. Donc, le bonheur de tous est impossible dans une société capitaliste. CQFD.

avatar Oba | 

@marc_os :
Ah, c'est encore de la faute de notre bon vieil ami le capitalisme ;), faut dire que depuis trois siècle que l'on prédit son effondrement imminent....

Sinon cette idée d'impossibilité d'une croissance infini, très répandu dans les dit "de Gauche" en ce moment se base sur une vision de l'économie tel qu'elle était au 15e siècle et que certains dictateurs ont toujours aujourd'hui.

C'est sûr que si pour toi la richesse c'est un tas d'or, forcément c'est limité, malheureusement pour toi la vente de produits immatériels (propriété intellectuel) n'a pas de richesses naturelles pour ce développer.
Peut-être que ça les Aubrystes l'auront compris le siècle prochain, quand le capitalisme aura de nouveau évolué.

avatar Moonwalker | 

Vous fatiguez pas.

Question économie, ils sont tous nuls, d’un bord à l’autre de l’échiquier politique.

avatar marc_os | 

doublon

avatar Michaeel | 

Ce serait cool qu'Amazon disparaisse.

avatar Fumée | 

@Michaël.

Ouais ça serait bien que tu disparaisses aussi d'ailleurs.
On est pas tous des saintes-nitouches qui préfèrent acheter leur écran plat chez l'épicerie du coin pour 10X le prix et un SAV de merde.

avatar Michaeel | 

T'as pas encore été banni, avec toutes les conneries que tu racontes toi ? :-)

avatar Moonwalker | 

Ça ferait des chômeurs en plus. On a besoin de ça en ce moment.

Au pire, Amazon va devoir se restructurer. Elle va arrêter de se disperser dans tous les sens en se prenant pour Google et peut-être lever le pied sur le doping commercial.

avatar Michaeel | 

Qui rêve de travailler chez Amazon ? C'est Amazon qui détruit des emplois.

Amazon détruit la valeur. Ils font fermer les librairies, et bientôt les commerces. Pour ne pas gagner d'argent. C'est un peu comme Free Mobile. Sauf qu'au moins chez Amazon il y a un service.

Les faibles d'esprit comme Fumée sont contents d'avoir du toujours moins chers, mais quand il aura son Bac en poche et devra trouver un boulot, et qu'on lui proposera un salaire toujours moins élevé, il commencera à activer le bout de viande qui est (normalement) logé derrière ses yeux et reverra son jugement.

avatar Moonwalker | 

Amazon n’a pas fait fermer une librairie ou un commerce en France. Y’a qu’une folle-tordue comme Filippetti pour raconter de telles conneries et y croire.

Les libraires ploient sous les charges et sont sous la coupe des groupes d’édition. La majorité des achats de livres s’effectuent dans les grandes surfaces. Le numéro 1 c’est la FNAC, le 2 c’est Leclerc. Amazon c’est toujours pinuts.

Mais c’est plus facile de faire croire le contraire aux gogos. Bouh! le vilain Amazon, le méchant Américain qui paye ses impôts ailleurs comme il en a le droit, conformément aux lois européennes que nos politiques ont approuvé.

Avec ces conneries, ils ont réussi à augmenter la marge d’Amazon de 5% sur le prix du livre.

Quand la TVA est montée à 7% sur les livres (Sarko & Co), les éditeurs ont fait la culbute des étiquettes. Lorsqu’elle est redescendue à 5,5% (Hollande & Cie), ils ont mis la différence dans leur poche.

Et pour continuer à financer ces sangsues, Mme Fleur de Lotus Pellerin propose de taxer l’encre de nos imprimantes.

Dans tout cela, Amazon à bon dos.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR