Fadell : « c'est Google qui bâtit la technologie pour les années à venir »

Stéphane Moussie |

Tony Fadell a accordé un entretien au Sunday Times dans lequel il revient naturellement sur l'acquisition de Nest par Google. À ceux qui trouvent que Mountain View a dépensé trop d'argent — 3,2 milliards de dollars — pour une entreprise qui a sorti seulement un thermostat et un détecteur de fumée, Fadell répond que « contrairement aux autres sociétés qui ont été achetées extrêmement cher, nous avons de vrais revenus. » Des revenus qu'il refuse pourtant de révéler, « mais nous avons vendu beaucoup plus que ce que les gens pensent », assure-t-il.

Crédit : LeWeb CC BY

La vente de Nest à Google n'a pas été réalisée dans l'optique de bien remplir les poches, affirme le père de l'iPod : « Google voit grand. Nous voyons grand. Nest va devenir quelque chose d'énorme. » Et de faire part de la nouvelle mission qu'il s'est fixé : « j'ai contribué à changer le monde deux fois avec l'iPod et l'iPhone. Je veux avoir l'occasion de le faire une troisième fois. »

Pour Fadell, « les appareils domestiques d'aujourd'hui sont aussi mauvais que les téléphones mobiles avant l'arrivée de l'iPhone ». Il veut rendre ces objets plus intelligents, plus agréables, sans pour autant qu'ils captent toute notre attention.

« Nous n'avons pas besoin de plus de boutons, de plus d'écrans. Nous en avons déjà assez. » Le but ultime de Nest, c'est de doter les maisons de leur propre conscience, afin que leurs habitants n'aient à se soucier de rien. Une vision du futur de la technologie similaire à celle d'Eric Schmidt : « la technologie va disparaître : elle devient une partie intégrante de la vie quotidienne. »

Pour le transfuge d'Apple, c'est Google qui va montrer la voie dans les années à venir : « Quand je regarde aujourd'hui quelle technologie nous allons avoir besoin dans 5-10 ans, qui est en train de la construire, c'est Google. » « Je ne sais pas sur quoi Apple travaille », concède-t-il toutefois.

Fadell pointe d'ailleurs là l'une des différences majeures entre Google et Apple. D'un côté, Mountain View communique beaucoup sur des projets certes très novateurs, mais qui n'en sont qu'à leurs prémices (lentilles connectées, Google Car, Google Glass...) et dont la concrétisation est au mieux lointaine, au pire incertaine. De l'autre côté, Apple dévoile uniquement ses produits, bien concrets, au dernier moment. Tony Fadell a-t-il choisi la bonne écurie en rejoignant Google ? Réponse dans 5-10 ans.


Tags
avatar philoo34 | 

@Ast2001

"Et tu n'as pas lu le descriptif alors :-)"

Bah ouaih !

avatar damiendu83600 | 

Je suis plutôt d'accord. Le cloud computing, le wearable computing, la domotique et sans doute le cloud gaming et la réalité augmenté sont des technologies que Google semble capable de maîtriser et où ils souhaitent être présent et leader.

avatar damiendu83600 | 

Google c'est de la recherche fondamental apple de la recherche appliqué.

avatar béber1 | 

C'est justement le but de Google en rachetant les équipes de Nest, dont certains sont des anciens d'Apple... de passer à la recherche appliquée, avec une expérience d'équipe qui a fait ses preuve non négligeable.

Moi je le trouve cohérent Fadell. C'est un ingénieur, un chercheur et un développeur.
(qui a un sens très concrêt: l'idée de l'iTunes Store, c'est lui, avant même que Jobs s'intéresse à son projet de baladeur. L'appui d'une version OSX mobile pour l'iPhone, c'est lui aussi, alors qu'il avait été dépêché pour développer une version Linux à la suite de Rubinstein. Il est lucide et clairvoyant. C'est pour cela qu'il a appuyé les Apps natives au détriments des Webapps qui avaient pourtant les faveurs de Jobs. Ce n'est pas n'importe qui)

Lui et ses collègues doivent avoir pleins d'idées, et le monde de la micro-mobile, surtout celui de la maison numérique de demain, est un domaine aussi vaste que prometteur qui est encore en friche. Car même s'il existe des solutions ça et là, il y manque une unité d'organisation et donc un modèle de cohérence d'ensemble à trouver et à mettre sur pied.
Là y'a tout à faire, et Fadell qui semble vouloir en faire son domaine de recherche privilégié est taillé pour ça.

Il ne le reconnaitra certainement pas, mais sa société Nest ne devait pas avoir l'assurance d'un avenir économique suffisant pour qu'elle puisse continuer à développer ses différents projets dans un certain confort et une sérénité nécessaire.
C'est Google qui, en recherche d'expériences produits aboutis, lui la propose.

Pourquoi refuser, surtout quand le mode d'organisation et surtout la stratégie globale de développement de Google est plus ouverte à pleins de domaines de recherches dans le monde numérique de demain (même si c'est pour en faire un minitel 2.0, mais c'est un autre problème…), à vouloir placer ses futures solutions Androïd quasiment partout et donc plus en phase avec ce que Fadell et ses co-équipiers recherchent.

Et il n'est pas sûr qu'à contrario Apple ait pu avoir les mêmes centres d'intérêts (dans la domotique par exemple, un domaine qui semble encore étranger à la Pomme) et ainsi lui fournir toutes les latitudes pour ses recherches.
Il y a aussi le mode d'organisation des projets qui semble plus vertical à Cupertino, où l'élaboration d'un niveau produit est plus inféodé à une stratégie d'ensemble dans une idée de gamme plus resserrée (à vérifier maintenant, à l'ère de la nouvelle soucoupe volante).

Alors que chez Google, l'approche est -me semble-t-il- plus horizontale, plus ouverte à un ensemble d'idée diverses touchant plein de domaines qui peuvent sembler hétérogènes les uns avec les autres à 1ere vue aujourd'hui, si ce n'est qu'ils touchent tous +ou- l'électronique connectée. (c'est pour cela que cela peut apparaitre plus ou moins fumeux aujourd'hui. Mais on ne sait ce qui ce dégagera de tout cela à la fin de la décennie ).
Il faut ajouter aussi l'approche plus souple et pragmatique que Mountain View fait du beta-test, qui est plus en phase avec l'élaboration de produits qui vont explorer les possibilités des applications numériques de demain

Dans ces conditions, il était plus naturel et d'une certaine manière plus viable pour ses projets que les membres des équipes de Nest aillent chez Google.
Ce que j'attends, ce sont leurs premières productions, où chacun de nous sera à même de juger de la pertinence de ce qu'ils auront à nous proposer.

avatar Ast2001 | 

Excellent commentaire. Et très rafraichissant par rapport aux 'collabos' et autres 'traitre' qui déshonorent ceux qui tiennent ces propos. Du recul et de la réflexion. Bravo.

avatar Maverick73 | 

Lèche cul, ça doit être sa période bisoutage à mon avis !

avatar damiendu83600 | 

Sans oublié que Google semble être très concerné par la santé et l'informatique embarqué

avatar RBC | 

Je sais pas si c'est la traduction ou moi et j'espère me tromper mais j'ai l'impression que les $$$ de Google lui sont monté à la tête et qu'il a chopé le "melon" ?

avatar leyann | 

J'ai l'impression que Google a plusieurs longueurs d'avance sur Apple. Ils travaillent sur beaucoup de projet d'avenir, et même si ils se cherchent et que tout n'est pas au point ils arriveront a faire leur trou. Alors qu'Apple va sortir quoi a pars une iWatch ? Pas grand chose apparemment. Le fait de sortir des produits finis élaborés ne les feront pas sortir gagnant de ce duel

avatar damiendu83600 | 

@leyann

On ne sait pas sur quoi travail apple la est le problème. Mais il semble évident qu'Apple s'intéresse au secteur des montres connecté (santé/intelligence artificiel et fitness), au secteur des télé connectés (cloud computing/cloud gaming ?), et apple semble être également intéressé au marché automobile en comprenant ce qu'il pourrait apporter à ce marché.

Apple est connu pour être capable de démocratiser grâce à une expérience simplifié et efficace. Réussira t'elle se parie ? Peut être, peut être pas.

avatar zearnal | 

@leyann

Voilà bien là la différence entre les deux boites citées. L'une communique largement sur ses projets, l'autre garde le secret. J'imagine sans peine le nombre de projets Apple qui n'ont jamais vu le jour au yeux du grand publique.
Alors dire qu'Apple ne va pas sortir grand chose alors qu'objectivement, on en sait absolument rien du tout, c'est aller un peu vite en besogne.
Je comprends aussi qu'il est si doux de taper sur Apple qu'il parait difficile de s'en priver ...

avatar pierreko | 

"Le fait de sortir des produits finis élaborés ne les feront pas sortir gagnant de ce duel"
Parce que tu aimes les produits non finis et pas élaborés ? ...

avatar toto160 | 

ll dit que qu'un produit qui est fini et élaboré ne rime pas forcément avec réussite, et il a raison.

avatar Manu | 

@leyann, comment pouvez-vous affirmer qu'Apple n'a rien à sortir à part l'iWatch? N'empêche que sans l'iPhone Dieu seul sait ce que seraient les smartphones sous Android de Google. Il est forcé de reconnaitre que chaque produit majeur d'Apple a toujours défini le cap à suivre.

avatar zearnal | 

Même avec les meilleures intensions au départ, il est quand même difficile de cracher dans la soupe, n'est-ce pas M. Fadell

avatar bompi | 

Des revenus ? Sans doute : il a une jolie montre.

avatar samshit | 

La groupie d'Apple fait son caca nerveux.

avatar zearnal | 

« Je ne sais pas sur quoi Apple travaille »

Tout est dit.

avatar leyann | 

Je dis ça et pourtant je suis un pro Apple. Mais la je le sens pas. J'espère avoir tord et que Apple a bien conscience de ne pas rater le train qui va très très vite

avatar lmouillart | 

[supprimé]

avatar pierreko | 

Et ils ont bien raison...

avatar Trollolol | 

S'il se mettaient tous à faire pareil, yaurait plus rien qui bouge en espérant qu'un autre commence le boulot et essuie les plâtres... Une attitude de parasite. :)

avatar debione | 

« j'ai contribué à changer le monde deux fois avec l'iPod et l'iPhone. Je veux avoir l'occasion de le faire une troisième fois. »

Changer le monde carrément...

avatar EBLIS | 

C'est bien le discours d'apple.

avatar pierreko | 

"D'un côté, Mountain View communique beaucoup sur des projets certes très novateurs, mais qui n'en sont qu'à leurs prémices (lentilles connectées, Google Car, Google Glass...) et dont la concrétisation est au mieux lointaine, au pire incertaine. De l'autre côté, Apple dévoile uniquement ses produits, bien concrets, au dernier moment."

Pourquoi ? Parce qu'il faut bien convaincre les gens de donner leur fric, tout simplement. Projets délirants, brassement d'argent pas possible. Je suis contre Google depuis qu'ils violent la propriété privée (Street View et photos aériennes du domicile sans AUCUN accord). Ils nous mettent en danger. J'en reviens à utiliser Bing alors que je déteste les PC ! Voilà où j'en suis ! Et Android... Quelle arnaque... Acheter un téléphone à ce prix pour être bloqué à une version primitive sans AUCUNE possibilité d'évoluer...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR