Fermer le menu
 

L'Apple Store de Chicago n'a pas été conçu pour la neige

| 29/12/2017 06:30 | 90

Le nouvel Apple Store de Chicago inauguré en octobre est magnifique, mais ses architectes (Foster + Partners) ainsi qu'Apple ont visiblement oublié que la ville n'était pas particulièrement la plus chaude des États-Unis et que la neige y élisait parfois domicile.

Cliquer pour agrandir

Résultat, le très beau toit de la boutique, avec ses lignes effilées sur les tranches ne retient pas la glace ni la neige et encore moins lorsque tout cela fond, sans omettre les stalactites. Ce qui transforme les abords du store en patinoire. Obligeant, dans le cas présent, Apple à condamner temporairement la circulation des piétons autour du magasin.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

C'est d'autant plus gênant que ces abords ont été aménagés avec des escaliers pour que les gens descendent vers l'une des deux entrées du store, ou aillent se promener au bord de la rivière Chicago en contrebas. Arriver à corriger ce défaut sans toucher aux lignes minimalistes du bâtiment ne sera peut-être pas une mince affaire.

> Accéder aux commentaires

'Steve Jobs' a gagné contre Apple en Italie

| 28/12/2017 16:10 | 55

L'entreprise napolitaine "Steve Jobs" va pouvoir continuer son activité sans craindre de nouvelles représailles d'Apple, raconte la Repubblica. Ainsi en a décidé un juge qui a donné raison à cette petite entreprise créée en 2012 par les frères Vincenzo et Giacomo Barbato.

Cliquer pour agrandir

Ce n'est pas le nom de leur société qui a fait réagir Apple — personne n'avait eu l'idée de déposer les patronymes du cofondateur d'Apple — mais le logo. Une lettre J bizarrement mordue.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Apple y a vu une ressemblance troublante avec son propre logo. La justice en a décidé autrement, considérant qu'une « lettre ne peut être mordue » expliquent les deux frères. Il en aurait été autrement s'il s'agissait d'un fruit, mais par chance le duo a soigneusement conçu son affaire.

Spécialisés dans la confection de vêtements et accessoires de mode pour d'autres marques, ils entendent cette fois développer leurs propres produits sous cette marque Steve Jobs. Des jeans (évidemment) et des tee-shirts ont été déjà fabriqués, mais ils entendent aller sur le marché de l'électronique. Ce sera peut-être pour un téléphone (ça ne pourra être qu'un modèle Android estampillé Steve Jobs…), peut-être aussi un téléviseur (probablement des produits en marque blanche).

Quoi qu'ils choisissent de faire, ils n'entendent pas dévaloriser la symbolique attachée à leur marque, promettent-ils.

> Accéder aux commentaires

OWC démonte l'iMac Pro et fournira des composants de rechange

| 28/12/2017 12:40 | 29

À force de le répéter, ça va finir par rentrer : les composants de l’iMac Pro ne sont pas soudés. S’ils ne sont pas facilement accessibles, faute de trappe pour accéder à la mémoire par exemple, ils sont amovibles et pourront être remplacés ou réparés par un professionnel. OWC en fournit une nouvelle preuve avec son démontage complet de l’iMac Pro.

Avant d’être « pro », l’iMac Pro est un iMac, et s’ouvre comme un iMac. Pour accéder aux composants, il faut donc trancher l’adhésif maintenant l’écran au châssis, à l’aide d’un outil spécial semblable à un découpe-pizza. Une fois les trois câbles de l’affichage déconnectés et les dernières tranches d’adhésif retirées, l’écran peut être retiré.

On peut alors constater à quel point l’architecture interne de l’iMac Pro diffère de celle de l’iMac. L’espace intérieur est entièrement redistribué autour d’un énorme caloduc, placé au centre de la machine et surmonté par deux ventilateurs. La carte-mère est entourée par les deux haut-parleurs, flanqués d’une chambre acoustique.

Au centre, le capot du caloduc, surmonté par deux ventilateurs. À gauche, l’alimentation et la carte graphique. À droite, le processeur et les emplacements RAM.
Au centre, le capot du caloduc, surmonté par deux ventilateurs. À gauche, l’alimentation et la carte graphique. À droite, le processeur et les emplacements RAM.

Les composants sont tournés vers le dos de la machine, comme sur les autres iMac. Il faut donc jouer du tournevis pour extraire la carte-mère, qui vient d’un bloc avec le caloduc.

La carte-mère retournée. Le caloduc toujours au centre. Les deux excroissances qui semblent en sortir sont les deux barrettes de SSD. Au fond, le processeur entouré par les emplacements RAM, et les ports.
La carte-mère retournée. Le caloduc toujours au centre. Les deux excroissances qui semblent...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

L'Arabie saoudite aurait son premier Apple Store en 2019

| 28/12/2017 10:21 | 36

Apple compte ouvrir son premier Apple Store en Arabie saoudite en 2019, rapporte Reuters dans un article où il est fait état des mêmes efforts chez Amazon pour installer des serveurs pour son service AWS.

Apple a pris contact avec les autorités du pays afin d'obtenir une licence d'exploitation pour ses futures boutiques. Cette autorisation pourrait lui être accordée en février prochain. Actuellement Apple ne dispose dans ce pays ni d'un Apple Store en ligne ni de magasins en son nom propre, tout passe par des revendeurs agréés.

Ses iPhone occupent la seconde place derrière ceux de Samsung et 70 % de la population a moins de 30 ans, souligne Reuters.

La présence d'Apple la plus proche se situe dans les Emirats arabes unis où la Pomme compte trois magasins depuis 2015 : deux à Dubaï et un à Abou Dabi.

L'Apple Store du Dubai Mall dans les Emirats arabes unis

> Accéder aux commentaires

2017 a été une bonne année pour le salaire des dirigeants d'Apple

| 28/12/2017 08:52 | 64

2017 a été une très bonne année pour Apple et par conséquent pour le salaire de ses principaux dirigeants. Tim Cook a ainsi gagné 12,8 millions de dollars (10,7 millions d'euros) sur la durée de cet exercice annuel. C'est une progression sur 2016 où le contre-coup des résultats d'Apple avait ramené sa paye à 8,7 millions de dollars (10,2 millions en 2015). Ces chiffres ont été publiés hier en prévision de l'assemblée générale des actionnaires en février.

Le salaire annuel de Tim Cook est composé d'un montant fixe établi à 3 millions de dollars (2,5 millions d'euros) plus un montant calculé sur les performances d'Apple.

Il en va de même pour ses principaux lieutenant(e)s pour qui la base annuelle est de 1 million de dollars (838 000 euros), plus une prime de résultat, plus encore deux types d'attributions d'actions : l'une en fonction des résultats de l'entreprise, l'autre relative au temps de présence dans l'entreprise. Depuis 2011, Tim Cook a renoncé à ces attributions d'actions (il en possède néanmoins un bon matelas, valorisé à 500 millions de dollars au cours actuel, soit 418 millions d'euros).

Cliquer pour agrandir

Tous les ans, un comité interne à Apple pose les jalons des objectifs à atteindre pour le versement de ces primes de résultats qui viennent compléter le salaire de base. En 2017, il fallait atteindre au minimum un chiffre d'affaires de 215,6 milliards de dollars (180,6 milliards d'euros) et un bénéfice opérationnel de 52,3 milliards (48,8 milliards d'euros) pour obtenir un supplément correspondant à 100 % du salaire de base.

L'objectif à atteindre pour améliorer encore plus l'ordinaire (une prime équivalente à 200 % du salaire de base) était un chiffre d'affaires de 225,2 milliards de dollars et 57,9 milliards de bénéfices.

Bingo, Apple a réalisé en 2017 un CA de 229,2 milliards (192 milliards d'euros) et un bénéfice de 61,3 milliards (51,3 milliards d'euros). L'objectif maximal, se traduisant par un versement équivalent à 400 % du salaire était fixé à 234,8 milliards et 62,9 milliards. Il s'en est fallu de peu… il aura manqué quelque ventes d'iPhone supplémentaires.

Conséquence de cette bonne fortune d'Apple, en plus de ses 3 millions annuels, Tim Cook a pu en empocher 9 de plus. Ses collaborateurs ont reçu 2 millions de mieux, auxquels se sont ajoutés l'attribution de 10 millions en actions et 10 de mieux à faire valoir dans quelques années, s'ils sont toujours...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

iMac Pro : déballage et premier aperçu

| 27/12/2017 19:11 | 83

Quand elle dit « disponible à la fin de l’année », Apple veut vraiment dire « disponible dans les tout derniers jours de l’année ». Après les AirPods qui avaient failli rater Noël en 2016, c’est maintenant l’iMac Pro qui arrive juste à temps pour boucler l’année 2017. En attendant les premiers tests de performances, dès demain, nous vous proposons un premier aperçu de la machine la plus puissante jamais vendue par Apple.

Six mois après sa présentation, l’iMac Pro est enfin disponible.
Six mois après sa présentation, l’iMac Pro est enfin disponible.
Surprise ! Malgré le suremballage doublé de mousse, l’emballage de notre iMac Pro est arrivé bien amoché…
Surprise ! Malgré le suremballage doublé de mousse, l’emballage de notre iMac Pro est arrivé bien amoché…
…mais la machine elle-même n’a rien. Apple a complètement revu l’organisation de l’emballage de l’iMac : l’écran est désormais protégé par une épaisse couche de carton préformé. La machine repose non plus sur son pied, mais sur un cadre de carton, dont la partie inférieure contient le câble d’alimentation. Le pied peut ainsi être légèrement replié, et l’emballage affiné.
…mais la machine elle-même n’a rien. Apple a complètement revu l’organisation de l’emballage de l’iMac : l’écran est désormais protégé par une épaisse couche de carton préformé. La machine repose non plus sur son pied, mais sur un cadre de carton, dont la partie inférieure contient le câble d’alimentation. Le pied peut ainsi être légèrement replié, et l’emballage affiné.
L’emballage des accessoires, caché au sommet du cadre en carton, est blanc.
L’emballage des accessoires, caché au sommet du cadre en carton, est blanc.
Les accessoires eux-mêmes sont noirs.
Les accessoires eux-mêmes sont noirs.
...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Les accessoires indispensables pour votre Mac

| 27/12/2017 16:00 | 22

Vous avez un nouveau Mac ? Quelques accessoires peuvent considérablement faciliter son utilisation ou étendre ses fonctions.

MacBook. Image Apple.
MacBook. Image Apple.

Si votre MacBook (Pro) passe régulièrement de votre bureau à votre sac à dos et inversement, aucun achat ne vous facilitera la vie autant qu’un deuxième chargeur. À 59 € le chargeur 29 W pour MacBook, 79 € le chargeur 61 W pour MacBook Pro 13 pouces, ou 89 € le chargeur 87 W pour MacBook Pro 15 pouces, c’est un petit luxe. Mais un petit luxe d’un confort suprême.

Adaptateur secteur USB-C. Image Apple.
Adaptateur secteur USB-C. Image Apple.

C’est d’autant plus un luxe que vous devrez acheter le câble de charge USB-C séparément. Celui d’Apple vaut 25 €, quelques euros de plus que les câbles no name que l’on trouve dans les travées virtuelles d’Amazon. Vu les problèmes de fiabilité de certains câbles USB-C à bas prix, mieux vaut toutefois rester sur des fabricants réputés.

Vous voulez protéger votre ordinateur ? Vous avez l’embarras du choix, mais si vous cherchez une housse plutôt jolie et pas trop chère, regardez du côté de celles d’Inateck (de 10 à 30 €). Fine et légère, la housse en cuir d’Apple est particulièrement adaptée au MacBook, mais coûte tout de même 169 €. Si vous êtes plutôt coque, n’allez pas chercher plus loin que celles de Moshi (env. 60 €).

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Vous avez un nouveau Mac ? 40 % de réduction sur notre guide de macOS High Sierra

| 27/12/2017 14:00 | 2

Vous avez reçu un nouveau Mac ? Le père Noël a été particulièrement généreux ! Et les bonnes surprises ne sont pas terminées : nous vous offrons 40 % de réduction sur nos derniers livres jusqu’au 7 janvier 2018. Le guide de macOS High Sierra est ainsi disponible à 3,99 €.

Si c’est votre premier Mac, Le guide de macOS High Sierra vous fera découvrir les principales fonctions de macOS, du Finder à Safari en passant par Photos, de Mail à Siri en passant par Time Machine, et bien entendu toutes les nouveautés de macOS High Sierra. Si ce n’est pas votre premier Mac, vous y trouverez sans doute de nombreux détails qui vous ont échappé.

Vous avez offert un Mac ? Vous êtes particulièrement généreux ! Pour continuer sur votre lancée, vous pouvez offrir Le guide de macOS High Sierra : dans l’iBooks Store, cliquez sur la flèche à côté du prix, puis sur Offrir cet article. Le destinataire de votre cadeau recevra le livre immédiatement, et de nouvelles mises à jour dans les semaines qui viennent.

Et si vous cherchez simplement un bouquin à lire au coin du feu ou de l’écran, les Chroniques numériques de Chine sont disponibles à 1,99 € seulement. Bonnes fêtes, et bonne(s) lecture(s) !

> Accéder aux commentaires

Netlify CMS simplifie l’utilisation de sites statiques

| 27/12/2017 12:00 | 9

Pour créer un site, on peut toujours partir de pages blanches (virtuelles) et écrire du code en HTML, CSS et JavaScript à partir de zéro. C’est l’approche traditionnelle et même si elle n’a pas perdu complètement de son intérêt, elle est devenue extrêmement minoritaire aujourd'hui. On utilise en général un CMS, une application qui permet de gérer et d’organiser du contenu.

Dans le domaine, les CMS dynamiques ont la cote, WordPress en tête. Construits autour d’une base de données, ils génèrent le site à la volée, en créant des pages à partir de modèles et d’informations piochées dans la base. Cette approche a de nombreux avantages, le premier étant la souplesse — il suffit de changer un paramètre du thème pour changer tout le site —, mais elle a aussi des inconvénients, notamment en termes de performances ou de sécurité.

Édition d’un article sur un site généré avec WordPress. Cliquer pour agrandir
Édition d’un article sur un site généré avec WordPress. Cliquer pour agrandir

C’est pourquoi une troisième voie se développe depuis plusieurs années : les générateurs de sites statiques. Ils fonctionnent eux aussi sur le principe de pages générées à partir d’un thème et de données, mais celles-ci ne sont plus chargées dans une base de données. À la place, ces générateurs utilisent des fichiers organisés dans des dossiers et souvent nommés d’une certaine manière. Comme leur nom l’indique, ces outils génèrent entièrement le site en statique et c’est ce résultat, un ensemble de fichiers HTML, que l’on publie finalement.

On ne peut pas faire plus rapide ou plus sécurisé, puisque le serveur n’exécute plus rien et se contente d’afficher des fichiers statiques. En contrepartie, on perd en confort d’utilisation : il faut accéder au fichier original pour éditer un article, ce qui n’est pas toujours possible et rarement pratique. C’est pour simplifier ce processus que Netlify CMS a été créé.

Cet outil ressemble à un CMS dynamique, mais il a été conçu pour les générateurs statiques. Il permet de modifier des articles avec une interface visuelle riche, sans avoir à gérer les fichiers à l’arrière-plan. Pour que le site puisse être mis à jour en utilisant uniquement un navigateur, l’outil nécessite quelques prérequis qui limitent malgré tout son usage.

Édition d’un article dans Netlify CMS. Cliquer pour agrandir
Édition d’un article dans Netlify CMS. Cliquer pou...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Refurb: iMac 4K 2017 à 1269 €, Mac mini Fusion Drive à 929 €, iPad 2017 à 479 €

| 27/12/2017 08:29 | 0

Il y a deux ou trois petites choses dignes d'intérêt ce matin sur le refurb. Par exemple cet iMac 21" 4K de juin 2017 à 1 269 €, une machine avec un Core i5 à 3 GHz et 1 To de disque dur (pas de Fusion Drive derrière ce magnifique écran, dommage).

Un Mac mini, tout seul aujourd'hui, à 929 € avec un Core i5 à 2,8 GHz, 8 Go de RAM ainsi qu'un Fusion Drive de 1 To.

Un rescapé dans la gamme des MacBook Pro 15", un modèle d'avant la génération Touch Bar, à 1 909 € avec son Core i7 à 2,2 GHz, 16 Go de RAM et 256 Go sur SSD. Son équivalent en neuf, toujours au catalogue, coûte 2 249 €.

Enfin, un iPad 9,7" de mars 2017, avec 32 Go et une connexion cellulaire est proposé à 479 € Au lieu de 569 €. Il faut juste aimer le coloris doré.

> Accéder aux commentaires

Le fond de l'écran de l'iMac Pro disponible au téléchargement

| 26/12/2017 23:23 | 24

L'iMac Pro a ses petites singularités. Il vient accompagné entre autres d'une Magic Mouse, d'un Magic Trackpad 2 et d'un Magic Keyboard, qui ont tous la particularité d'être en gris sidéral.

Certains essaient d'exploiter cette particularité. Un petit malin a mis en vente ce trio de choc sur eBay et souhaite en tirer 2499 $, soit la moitié du prix de la machine. Le clavier de cette machine suscite apparemment un fort intérêt. Autre exemple avec la société Bleu Jour, qui commercialise actuellement, un nouveau clavier CTRL 2, lequel s'inspire fortement du modèle d'Apple.

L'autre petite spécificité de l'iMac Pro que l'on remarque dans tous les documents marketing, c'est son fond d'écran.

Celui-ci est bel et bien livré sur ces machines. Un lecteur de 9to5Mac et possesseur de cette machine le propose au téléchargement. Vous pouvez le récupérer en cliquant sur ce lien !

> Accéder aux commentaires

Simplenote restera une application native

| 26/12/2017 13:00 | 15

Simplenote restera une application native. Son éditeur Automattic avait envisagé remplacer la version originale du gestionnaire de notes, conçue pour macOS, par une nouvelle application multi-plate-forme, conçue avec le framework Electron. Avant de revenir sur sa décision pour finalement « concentrer le développement sur l’application native » afin de maintenir « la meilleure expérience sur macOS. »

Simplenote pour macOS.
Simplenote pour macOS.

Avant de rejoindre le catalogue d’Automattic, qui édite notamment la plateforme WordPress.com et le service Jetpack pour WordPress, Simplenote était développé par la petite société Simperium. Plus qu’une application de prise de notes, Simplenote était alors un système de synchronisation de données. Mais c’était aussi une application de prise de notes, née sur iOS puis portée sur macOS.

Comme elle a pleinement adopté l’idée de la synchronisation dans le nuage, Simperium avait pleinement adopté les codes des plateformes d’Apple, tant esthétiques que technologiques. La décision d’Automattic de recourir à Electron, un framework basé sur les technologies du web qui pourrait tirer son nom de sa consommation énergétique excessive, faisait donc figure de revirement complet.

Il partait pourtant d’un bon sentiment : les développeurs d’Automattic sont familiers des technologies du web, et la version macOS avait clairement souff...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

iA Writer arrive sur Windows, sur le web et avec un mystérieux accessoire

| 26/12/2017 11:15 | 24

iA Writer pour Windows, une fonction de collaboration sur le web et un accessoire à la nature encore mystérieuse…. iA prépare plusieurs nouveautés autour de son éditeur de texte minimaliste pour les premiers mois de 2018.

La première chose à voir le jour sera un kickstarter pour accompagner le développement de la version Windows d'iA Writer. Elle est pour l'heure au stade de la bêta. Elle sera identique à la version Mac actuelle (la 4), avec en sus une fonction pour déployer et fermer des chapitres d'un seul clic.

iA Writer for Windows: Folding from iA Inc. on Vimeo.

L'objectif est de la doter du même gestionnaire de fichiers actuellement en travaux pour la version 5 d'iA Writer, et de proposer les applications d'iA dans d'autres langues que l'anglais, l'allemand et le japonais. Ce Kickstarter débutera après les congés de Noël.

iA prépare en parallèle un outil de collaboration via le web. C'est iA Writer pour Android qui en profitera le premier vers la fin janvier, les autres plate-formes (iOS et macOS) l'auront autour de mars. Ce sera un service payant, à un prix « raisonnable ». L'éditeur en fera la présentation dans une quinzaine de jours.

Sur Mac, c'est le nouveau gestionnaire de documents qui occupe les développeurs, pour une mise à disposition dans une mise à jour en février. Quelques détails avaient été déjà donnés (sélection multiple, actions sur des lots de fichiers, dossiers intelligents, etc). Les utilisateurs disposeront en outre d'une amélioration de la vue de prévisualisation et de la prise en charge des onglets.

Une petite mise à jour sur iOS est aussi dans les tuyaux pour ajouter une fonction de sauvegarde automatique selon un délai réglable par l'utilisateur, afin de palier un bug de synchronisation qui touche le service "Fichiers" dans iOS 11.

Enfin, la principale curiosité de ces annonces est la commercialisation prochaine d'un « produit physique », ce sera vers le mois de mars. De quoi s'agit-il de la part d'une société qui réalise un outil de rédaction ? Pas d'un stylo, précise iA, sans en dire plus, sinon qu'il aura un lien avec l'écriture. Si ce n'est l'outil pour écrire, peut-être s'agira-t-il d'un support ?

> Accéder aux commentaires

Messages : une nouvelle faille de sécurité et de communication pour Apple

| 25/12/2017 22:45 | 223

Le système qui permet à l'utilisateur d'un Mac d'envoyer un SMS au travers de son iPhone comportait un méchant bug de sécurité, explique Khaos Tian. Ce dernier s'est fait remarquer ces dernières semaines en mettant à jour une importante faille de sécurité dans HomeKit et en montrant, au passage, que la communication entre l'équipe sécurité d'Apple et ceux qui leur soumettent des bugs n'était pas toujours au niveau des enjeux (lire HomeKit : la sécurité de la maison Apple se fissure).

Rebelote avec cette nouvelle découverte que détaille Khaos Tian. Apple l'a corrigée il y a une semaine mais il exprime à nouveau sa frustration vis-à-vis de ses interlocuteurs chez la Pomme.

Un attaquant (à droite sur le Galaxy) peut envoyer un SMS en se faisant passer pour le propriétaire du compte iCloud associé à l'iPhone (à gauche), voir la vidéo Cliquer pour agrandir

Le bug se situait côté serveur, au niveau d'IDS, l'annuaire qui associe l'identité d'un utilisateur (numéro de téléphone, email) avec son appareil iOS. Khaos Tian a découvert que l'on pouvait se substituer à cette personne et envoyer, en son nom, des SMS à une autre, qui croira leur origine parfaitement légitime :

Vous voyez cette fonction super pratique et magique qui vous permet d'envoyer des SMS sur votre Mac via votre téléphone ? Il s'avère que la partie "Ça fonctionne tout simplement" n'est possible que parce que votre téléphone va traiter n'importe quelle commande lui demandant d'envoyer des SMS à partir du numéro actuel. Et notre assistant personnel bien-aimé, Siri ? C'est aussi un "pantin" qui traite la commande sans vérifier que la commande vient de vous. Les deux daemons [des processus système, ndlr] ne vérifient pas l'origine du message et traitent la requête lorsque IDS la leur transmet.

Normalement, poursuit Khaos Tian, IDS est prévu pour que seul le propriétaire d'un compte iCloud puisse envoyer des SMS via la passerelle du Mac ou par Siri. Cependant, un hacker pouvait expédier un message à IDS contenant — en plus du texte destiné à l'interlocuteur visé — une instruction capable de forcer son envoi comme s'il s'agissait d'un SMS. C'est ainsi le message lui-même qui avait valeur de preuve de sa légitimité au lieu de son expéditeur.

Khaos Tian dit qu'Apple a corrigé cette faiblesse entre le 19 et le 20 décembre. Il en avait fait la découverte les 15 et 16 décembre. Le hacker avait co...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Le code source de Lisa OS libéré en 2018

| 25/12/2017 20:49 | 20

Apple est en train de faire un très joli cadeau aux nostalgiques de l'informatique. Al Kossow du Computer History Museum a fait savoir qu'il collaborait actuellement avec Apple pour rendre public le code source de Lisa OS.

Pour ceux qui l'ignorent, il s'agit du système d'exploitation du Lisa, qui est probablement le plus gros flop (et sans doute l'un des plus intéressants) de l'histoire d'Apple. Sortie un an avant le Macintosh, cette machine, malgré son caractère révolutionnaire sur certains points, fut un retentissant échec commercial.

La modestie : cette valeur tellement représentative d'Apple quelles que soient les époques

Dans son histoire, Apple a connu plus d'un échec commercial, mais ce projet, qui a représenté cinq ans de développement, était censé incarner l'avenir de la société.

Le code source est en train d'être validé par Apple. Cela devrait faire le bonheur des historiens de l'informatique et des bidouilleurs. Une annonce officielle devrait avoir lieu courant 2018. Ce n'est pas la première fois qu'Apple publie en partenariat avec le Computer History Museum des codes sources de vieux logiciels. Elle avait fait de même en 2013 pour l'Apple DOS (lire : Le code source d'Apple II DOS rendu public). Certains espèrent qu'elle fera de même tôt ou tard pour le Macintosh. À ce sujet il se murmure qu'Apple pourrait aussi tôt ou tard libérer le code source de Hypercard (lire : HyperCard : l'un des plus beaux concepts d'Apple) !

Prix de vente : 9 995 $ (environ 24 000 $/20 000 € au cours d'aujourd'hui) - un processeur à 5 MHz et 1 Mo de RAM !

En parlant de cadeaux, nous avons posté aujourd'hui un petit sondage : est-ce que le père Noël vous a offert un produit Apple ? Pour voter, c'est par ici !

> Accéder aux commentaires

Revendez vos anciens produits Apple sur iOccasion

| 25/12/2017 13:58 | 0

Le père Noël est connu pour avoir bon fond, alors peut-être a-t-il eu l'idée de vous offrir un nouvel iPhone, un nouvel iPad, un nouveau Mac ou encore une nouvelle Apple Watch.

Alors, si ce produit vient prendre la succession d'un autre, n'hésitez pas à vendre celui-ci sur iOccasion. C'est simple, efficace et gratuit ! Au passage, notre site de petites annonces a été récemment revu pour prendre en compte les produits Apple sortis récemment.

Au passage, si vous voulez vous séparer de votre ancien iPhone, mais que vous ne souhaitez pas passer la case occasion, Volpy peut vous faire une offre ferme de reprise. Pour ce faire, il suffit de télécharger cette application et se laisser guider !

> Vendre son ancien produit Apple sur iOccasion

> Accéder aux commentaires

Partir du bon pied avec votre nouveau Mac

| 25/12/2017 11:00 | 0

Le Mac tant attendu est enfin arrivé. Pour certains, cela risque d'être synonyme de premiers contacts avec High Sierra. Si c'est votre cas, on vous invite tout d'abord à découvrir les nouveautés surtout techniques du dernier système d'exploitation d'Apple dans notre dossier. Par contre, si vous recherchez quelque chose de plus pratique, alors notre livre le guide de macOS High Sierra est fait pour vous !

Si vous connaissez des soucis avec votre ordinateur, venez faire un tour sur nos forums (pour vous inscrire, c'est ici). Vous y trouverez de l'aide en cas de coup dur. Pensez à utiliser le moteur de recherche avant de créer un nouveau sujet !

> Accéder aux commentaires

Refurb : le plein de Mac à partir de 929 €

| 25/12/2017 10:30 | 5

Le refurb propose une fois encore un large choix de Mac. Ce matin, Apple propose trois machines sous la barre des 1000 €. Ce ne sont d'ailleurs pas forcément les plus intéressantes. En effet dans le lot, il y a un Mac mini avec Fusion Drive à 929 €, un MacBook Air "2017" à 929 € et un iMac 21” à 999 €.

Comme toujours ou presque, c'est la section portable qui propose la sélection d'ordinateurs la plus importante. On trouve donc des MacBook Air 13” à partir de 929 € (les 11” se font de plus en plus rares sur le refurb), des MacBook à partir de 1269 €, des MacBook Pro 13” à partir de 1269 €, des MacBook Pro 13” avec Touch Bar à partir de 1699 €, des MacBook Pro 15” à 1909 € et des MacBook Pro 15” avec Touch Bar à partir de 2149 €.

SI vous hésitez sur le modèle à acquérir, n'hésitez pas à consulter notre guide Quel MacBook/MacBook Pro 13” acheter ?.

La section iMac est également assez riche avec des modèles 21” à partir de 999 €, des modèles 4K à partir de 1139 € et des modèles 5K à partir de 1649 €.

La section iPad affiche moins de choix que l'accoutumée. C'est peut-...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Astuce : partagez un fichier stocké sur iCloud Drive

| 24/12/2017 16:22 | 40

La grande force de Dropbox, c'est de pouvoir facilement partager un fichier avec un autre internaute. En un clic, vous pouvez obtenir un lien que vous pouvez partager avec la personne de votre choix pour qu'elle ait accès au document de votre choix.

Avec iCloud Drive, cela est possible également. C'est même une des nouveautés de High Sierra et iOS 11. Auparavant, cette fonctionnalité était limitée à quelques applications notamment les applications de la suite iWork. Toutefois, la procédure peut paraitre déroutante. Voici comment faire !

Prenons un exemple simple. Nous voulons partager une simple image. Pour ce faire, il suffit de sélectionner le fichier en question, de cliquer sur le bouton Action et de choisir Ajouter des personnes.

Ensuite, il faut sélectionner l'option Copier le lien. Libre à vous ensuite de donner accès à ce fichier uniquement à des personnes invitées ou à tout le monde. Vous pouvez également déterminer l'autorisation : lecture seule ou lecture / écriture.

Il suffit ensuite d'appuyer sur le bouton Partager. Et vous obtiendrez un magnifique lien iCloud. Comme le montre cette capture, votre destinataire aura - quand il cliquera sur le lien - la possibilité entre télécharger une copie du fichier ou de l'ajouter directement à son iCloud Drive.

La manipulation n'a rien de compliqué, mais la formulation "Ajouter des personnes" peut surprendre quand on est habitué à d'autres services. Notez qu'il est tout à fait possible de suspendre le partage d'un fichier. Pour ce faire, il suffit de le sélectionner, de choisir l'option "afficher des personnes" et de suspendre le partage.

Cette fonctionnalité marche à l'identique sur iOS. On la trouve notamment dans la nouvelle application Fichiers d'iOS 11.

> Accéder aux commentaires

iPhone X : Apple a-t-elle déjà mangé son pain blanc ?

| 24/12/2017 09:17 | 211

C'est la petite musique qui devrait revenir ces prochaines semaines. Mais commençons par le début : l'iPhone X fait un tabac depuis sa sortie. Et ce qu'Apple a effectué depuis début novembre ressemble à un tour de force sans précédent dans son histoire, et sans doute dans l'histoire de l'industrie high-tech.

Souvenez-vous début novembre, Apple écoulait ses nouveaux terminaux aux compte-gouttes et la pénurie était partie pour durer de longues semaines. On imaginait alors mal l'iPhone X afficher une disponibilité correcte durant les fêtes de fin d'année. Alors qu'Apple annonçait un délai d'expédition de plus d'un mois début novembre, celui-ci est désormais d'une grosse semaine sur l'Apple Store en ligne.

On peut même retirer un iPhone X ce jour dans certains Apple Store

Vient ensuite la question du verre à moitié vide ou à moitié plein ? Tous les indicateurs et témoignages que nous avons recueillis nous laissent à penser que la demande était extrêmement forte. L'analyste Ming-Chi Kuo a confirmé à plusieurs reprises que l'iPhone X était très prisé par les consommateurs.

Les statistiques de Mixpanel, l'entreprise spécialisée dans les statistiques mobiles, confirment cet engouement. Selon ses derniers pointages, le taux d'adoption de l'iPhone X est de 5,53 %. Le terminal d'Apple a déjà dépassé ses petits frères : 3,01 % pour l'iPhone 8 et 3,91 % pour l'iPhone 8 Plus. On rappellera que ces deux modèles étaient partis avec un bon mois d'avance.

À titre de comparaison, 48 jours après son lancement, le taux d'adoption de l'iPhone 7 Plus était de 4,6 %. Les choses s'annoncent bien pour Apple, surtout si l'on prend en compte le prix de vente moyen d'un iPhone qui devrait fortement augmenter par rapport à l'année dernière. L'analyste Benedict Evans fait remarquer d'après ces statistiques que sur les trois premiers mois de lancement, la nouvelle entrée de gamme à savoir l'iPhone 8 ne pèse que pour 25 % des ventes, contre 62 % pour son prédécesseur. Il y a sans doute de quoi être optimiste d'un point de vue financier pour le trimestre en cours. Encore plus si on ajoute à cela qu'Apple a semble-t-il avec l'Apple Watch et les AirPods, deux autres best-sellers pour ces fêtes de fin d'année.

Maintenant, la question est de s...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Pages