MWSF, un événement majeur ?

La redaction |
La fièvre monte à l'approche de la MacWorld Expo de San Francisco, et certains petits détails promettent à cette grand messe de rentrer dans les annales du Mac. Même si aucune annonce matérielle ou logicielle précise ne se dessine à l'horizon des sites de rumeurs, MacCentral et Mac Rumors spéculent sur une source qui affirme qu'Apple France se prépare à retransmettre le Keynote de Steve Jobs au centre Pompidou à Paris. Il s'agirait en effet d'une première, et l'on imagine mal de coûteux moyens mis en œuvre sans annonce majeure du "grand patron".

Lire les commentaires →

Les nouvelles pubs retirées

La redaction |
Nous vous parlions hier de l'apparition de nouvelles publicités décalées, portant sur Jaguar, publiées par Apple. Un de nos lecteurs a aujourd'hui noté qu'Apple avait brusquement retiré ces spots - en redirigeant les visiteurs vers la page du théatre Mac OS X. Ces publicités, dont la légèreté et la proximité avec les fêtes de fin d'année ne laissent imaginer l'utilisation dans la stratégie publicitaire d'Apple, pourraient bien avoir été révélées par erreur, et leur retour pourrait bien rimer avec une nouvelle campagne de promotion inaugurée à San Francisco.

Lire les commentaires →

Igor Engraver 1.7

La redaction |
L'édition musicale sur Mac OS X sera orpheline tant que CodaMusic n'aura pas tourné la page Classic pour son best-seller Finale. NoteHeads est dans la même situation avec Igor Engraver qui se refuse aux avances des API Carbon… Le logiciel s'affranchit cependant de nombreux bogues dans une dernière mise à jour [1.7 - 14 Mo - 295 $] et intègre l'importation de fichiers XML. Notons que l'éditeur propose une page de présentation du logiciel agrémentée de films QuickTime.

Lire les commentaires →

MacProf : PowerBook Bluetooth

La redaction |
MacProf, site intégrant le webring de Macity, propose, à grand renfort de photos, de concevoir un PowerBook G4 embarquant la technologie Bluetooth en son sein... Une pincée de bricolage et un tantinet d'équipement permettront de dépasser Apple dans l'innovation.

Lire les commentaires →

Labo de TopAgenda 4

JackSim |
L’offre en matière d’agendas évolués sous Mac OS n’est pas très étendue et c’est certainement une des raisons pour laquelle Apple a développé iCal. Cet agenda "gratuit" va-t-il sonner le glas des autres alternatives commerciales ? Certainement pas. iCal est encore loin de certains produits vendus dans le commerce et notamment de Top Agenda que nous avons testé pour vous dans sa version 4.

Lire les commentaires →

TopAgenda 4

La redaction |
L’offre en matière d’agendas évolués sous Mac OS n’est pas très étendue et c’est certainement une des raisons pour laquelle Apple a développé iCal. Cet agenda "gratuit" va-t-il sonner le glas des autres alternatives commerciales ? Certainement pas. iCal est encore loin de certains produits vendus dans le commerce et notamment de Top Agenda que nous avons testé dans sa version 4.


Installation


Cette partie se révèle souvent cruciale lorsque l’on migre vers un nouveau programme. En effet, il est indispensable de pouvoir récupérer simplement ses données pour éviter la tâche fastidieuse de devoir rentrer à nouveau toutes ses informations. Top Agenda est bien paré de ce côté-là puisqu’il importe les fichiers au format texte tabulé et le standard vCal, de quoi vous sortir de bon nombre de mauvais pas. Petit plus, vous pouvez d’amblée importer tous les jours fériés et les vacances scolaires de France, Belgique et Canada (la Suisse se fait remarquer par son absence, mais il est vrai que les vacances ne sont pas toujours les mêmes selon les régions).




Agenda


Vous avez plusieurs possibilités pour afficher votre agenda : jour, semaine, mois et année. Il vous est même possible de créer votre vue personnalisée. Après avoir déterminé votre plage horaire, vous pouvez y entrer vos rendez-vous pour lesquels vous définirez la priorité, la catégorie, une icône (que vous pouvez créer), s’il doit être répété ou non et enfin si vous désirez qu’une alarme vous avertisse. Notons que cette alarme fonctionne même si l’agenda n’est pas ouvert. Vous disposez des mêmes options pour définir les tâches à effectuer qui apparaîtront dans une fenêtre séparée. Vous pouvez également associer un fichier ou un contact pour chacun des éléments inscrits.


D’une façon générale, vous pouvez aller très loin dans la personnalisation de TopAgenda, que ce soit dans l’apparence ou dans la gestion des fonctions de base. Le tout est complété d’une puissante et étendue fonction de recherche.


Petits plus sympathiques mais pas essentiels : l’indication de l’état de la lune ainsi que du Saint du jour. Il existe même un petit logiciel qui vous permet de calculer le nombre de jours exacts séparant deux dates, ce qui peut être utile. En revanche, l’aide en ligne n’est pas (encore) implémentée.




Synchronisation


TopAgenda est compatible avec les ordinateurs de poche tournant sous Palm OS ainsi qu’avec l’iPod d’Apple. En passant par l’utilitaire « The MissingSync » vous pouvez également partager vos données avec un Clié.


Partage en réseau


Chaque utilisateur a la possibilité de partager son agenda personnel à réseau (AppleTalk ou TCP/IP). Cependant, seule la première personne connectée pourra le modifier, les suivantes ne pouvant que le consulter. Il n’est donc malheureusement pas possible d’utiliser un agenda commun pour un groupe de travail, comme d’y différencier rendez-vous privés que seul vous verrez et professionnels accessible à toute le monde.




En résumé


Dans le cadre d’une utilisation personnelle, TopAgenda est sans nul doute le meilleur agenda écrit dans notre langue, il surclasse largement le produit d’Apple et tient la comparaison avec les autres agendas du marché, pour un prix ma foi tout à fait compétitif. Il ne lui reste plus qu’à s’ouvrir aux réseaux pour devenir une référence absolue.

Lire les commentaires →

Pages