Les logiciels du matin

La redaction |
Nick Zitzmann met à jour son petit utilitaire DiskSpy [1.2 - 112 Ko - US] qui permet de retrouver, dans la barre de menu, une LED clignotante indiquant par son scintillement l'activité du disque dur. Cette nouvelle version apporte au logiciel une nouvelle icône ainsi que des thèmes de tierce partie. Parallèlement à DiskSpy, l'auteur propose une version plus avancée et payante dénommée DiskSpy Solid [1.2 - 146 Ko - 5$] qui ajoute le support de l'activité réseau.


SafeClean [2.0b2.1 - 676 Ko - 14.95 $] un logiciel permettant d'effacer les historiques, les emails et les conversations collectées sur le disque à la suite de surf intensif, est également mis à jour. Les nouveautés touchent à la compatibilité avec le navigateur alternatif Opera, notamment avec les versions localisées. Rapellons que ce logiciel fonctionne avec la suite logicielle d'Apple, de Mail à iChat, mais aussi avec des logiciels annexes comme Fire, Eudora, Internet Explorer, OmniWeb ou Entourage.


L'offre des clients FTP sous Mac OS X est une des plus vastes. Deux d'entre eux sont mis à jour aujourd'hui, le premier, CrushFTP [3.0b27 - 877 Ko (Mac OS X) 1.5 Mo (Mac OS 9) - 25 $] pour apporter une meilleure compatibilité avec le mode PASV et les transferts en réseau local, et le second, décliné en deux versions, RBrowserLite [3.0.9.4 - 1.1 Mo - Mac OS X] et RBrowser [3.0.9.4 - 1.5 Mo - 29 $] pour améliorer notamment les performances des vues locales et distantes.


Les navigateurs pour Mac ne savent pas "lire" le PDF, et il faut ouvrir les fichiers localement avec des lecteurs appropriés. PDF Browser Plugin [0.2 - 27 Ko - Mac OS X] est une seconde préversion d'un plug-in permettant de prévusaliser les documents PDF dans les butineurs avant de les télécharger et de les visionner lorsqu'ils sont correctement intégrés aux pages web. Cette nouvelle version améliore la compatibilité avec Mozilla et ajoute quelques commandes supplémentaires.

Lire les commentaires →

Le switch façon Microsoft

bferran |
Des lecteurs nous ont alerté sur la mise en ligne, puis le retrait par Microsoft d'une page très intéressante de son site (toujours disponible dans le cache de Google). À la manière des spots de "switch" d'Apple, une jeune femme y expliquait pourquoi elle avait délaissé son Mac pour un PC. On y parlait donc du formidable XP, du choix de machines plus important, de la flexibilité, ou encore de la supériorité de Microsoft Office sur AppleWorks (sic). Enfin, un paragraphe entier montrait à quel point la configuration d'Outlook était aisée.


Pourquoi cette page a-t-elle été retirée ? Tout simplement parce que la photo de cette jeune femme, contrairement aux publicités d'Apple, était tirée d'un lot de photographies bien connues. Interrogé sur la question par CNET, Microsoft a d'ailleurs admis que ce texte avait été écrit par une personne rémunérée, et que la mise en ligne avait été une erreur. S'agit-il pour autant des prémisses maladroits d'une contre-attaque publicitaire ?

Lire les commentaires →

Beta publique d'OpenOffice.org !

bferran |
Comme nous vous l'annoncions en milieu de semaine dernière, OpenOffice.org vient de mettre à disposition de tous les utilisateurs la première beta publique d'OpenOffice 1.0.1 [1.0.1 - 105 Mo - US]. En développement depuis avril 2001 sur Mac OS X, la suite OpenOffice.org propose, gratuitement, des fonctions similaires à celles d'Office v.X, la suite bien connue de Microsoft. On retrouve donc un tableur, un traitement de texte ou encore un logiciel de dessin et de présentation, capables notamment d'enregistrer et d'ouvrir les formats Microsoft. Cette beta publique nécessite bien sûr toujours X11 pour fonctionner, et la version "aquasiée" avancée de la suite n'est pas encore d'actualité. Malgré tout, cette beta publique nous donne une aperçu de toute la puissance de la suite. Rappelons que, depuis l'été, des rumeurs font état d'un accord entre Sun (qui propose une version commerciale d'OpenOffice : Star Office) et Apple pour une éventuelle fusion entre Star Office et AppleWorks 7.

Lire les commentaires →

Toast with Jam

Fschuster |
Tout le monde connaît Toast, un logiciel de gravure qui s’est très vite imposé sur notre plate-forme. Toutefois, on a pu oublier que dans sa gamme de logiciels, Roxio pouvait également compter également sur Jam, une application destinée exclusivement à l’édition et à la mastérisation de CD audio professionnels. Il faut dire que si nous étions habitués à voir les révisions de Toast se succéder les unes aux autres, Jam semblait, de son côté, un peu oublié, cantonné désespérément en version 3. Avec la sortie de la suite Toast With Jam, il est aujourd’hui remis à l’honneur...


Un Jam assujetti à Toast...

On peut le dire, c’est un Jam tout neuf que vous trouverez dans cette suite logicielle : Mac OS X oblige, cette nouvelle version a bien évidemment été réécrite pour l’Unix d’Apple même si le logiciel demeure compatible avec Mac OS 9. L’interface a par voie de conséquence été l’objet d’un sérieux lifting et elle est maintenant harmonisée avec celle de Toast Titanium.

En effet, il faut savoir que les deux logiciels sont désormais inséparables, Jam n’étant plus commercialisé séparément. D’ailleurs, même au niveau de l’architecture du programme, il faut noter que Jam a perdu son autonomie : si c’est bien lui qui permet de préparer le Gold Master, il n’est plus en mesure de le graver tout seul et se contente en fait de réaliser une image disque qu’il confie aux bons soins de Toast.




Un logiciel conforme au petit livre rouge...

Pour ce qui est des fonctionnalités, tout ce qu’on pouvait attendre de ce type de logiciel répond à l’appel. Jam vous permet donc de préparer des masters répondant aux standards du genre, tels qu’ils sont définis dans le Red Book.

En outre, Jam s’est vu conférer dans cette nouvelle version 5 la possibilité d’importer directement des pistes audio enregistrées en 24 bits et codées dans les principaux formats (WAVE, AIFF, MP3, SoundDesigner). Pour des formats plus exotiques, QuickTime lui vient en aide et effectue la conversion.

Toujours du côté des fonctions nouvelles, les utilisateurs se réjouiront enfin de retrouver des outils de fondus enchaînés et un éditeur de formes d’ondes améliorés.


Peak LE VST en bonus

Comme le travail sur les pistes dans un éditeur audio est souvent un passage obligé avant la gravure, Toast et Jam sont accompagnés dans le coffret par un troisième larron, à savoir Peak Le VST de l’éditeur Bias. Ce dernier offre en effet une interface claire, des outils d’édition (non destructifs de surcroît) et des effets (de réverbération par exemple) tout à fait intéressants.




En conclusion

Alors qu’on pouvait craindre le pire quant à son sort, Jam fait donc une rentrée réussie avec cette cinquième version et ce package est une riche idée. Pour une meilleure compatibilité de l’ensemble avec Jaguar, pensez à télécharger la mise à jour 5.2 de Toast que Roxio a rendu disponible il y a peu. Le logiciel verra également le support des CD-Texte et des CD-Video s’améliorer. Soulignons pour conclure la qualité de la documentation livrée avec le Toast with Jam, l’éditeur ayant pris la peine de fournir un manuel détaillé pour chacun des deux modules, le tout dans la langue de Molière.

Lire les commentaires →

G-Force 2.2.2

Vincent Absous |
Les inconditionnels d'iTunes, le lecteur MP3 d'Apple, se sont peut-être lassés, au fil du temps, de voir les mêmes effets visuels. Pour apporter quelque nouveauté, signalons la sortie d'une nouvelle version de G-Force, le plug-in gratuit qui fonctionne d'ailleurs avec SoudJam, Audion et Echo. La révision corrige différents bogues et augmente le nombre de configurations possibles [2.2.2 - 2,6 Mo - US].

Lire les commentaires →

Goldfinger, le futur de 4D

c-66 |
C'est grâce au site 4D Today que l'on apprend que la prochaine version de 4D, qui porte le nom de code Goldfinger, sera entièrement réécrit et basée sur une toute nouvelle architecture. Présenté par Laurent Ribardière, Goldfinger pousse encore plus loin l'intégration du Web et des standards de l'industrie et fonctionnera sur un plus grand nombre de plateformes. Cette version supporte en effet une toute nouvelle architecture, fondée sur un adressage 64 bits ; pour autant, la compatibilité descendante devrait être assurée avec les bases existantes. Cette nouvelle architecture prendra toute sa raison d'être avec les machines multi-processeurs. Le moteur des bases de données sera également revu. Golfinger apporte le support de SQL. Les nouveautés sont détaillées sur cette page.

Lire les commentaires →

Final Cut Pro fait de l'effet

Vincent Absous |
Le logiciel de traitement vidéo d'Apple, Final Cut Pro, se voit complété par l'arrivée de dix effets réalisés par Buena Software. Les plug-ins jouent entre autres sur les couleurs, la qualité de l'image, la lumière. Une version de démonstration de l'un des effets — le Camera Flash plug-in — est disponible au téléchargement [3,1 Mo - US]. L'ensemble est proposé à 199 $ jusqu'au 1er novembre. Ensuite, il en coûtera 249 $ aux intéressés.

Lire les commentaires →

Pages