Apple a versé 1,3 milliard de dollars pour lutter contre la crise du logement en Californie

Stéphane Moussie |

Pour lutter contre une crise du logement à laquelle elle a elle-même contribué avec les autres géants du numérique, Apple avait annoncé en 2019 une enveloppe d'aides s'élevant à 2,5 milliards de dollars. Trois ans plus tard, l'entreprise n'a dépensé que la moitié de cette enveloppe.

Le plan était pourtant de débourser l'enveloppe complète en deux ans, mais la pandémie a sans doute retardé des projets. Une partie des 1,3 milliard de dollars déjà versés a d'ailleurs servi à soutenir financièrement 20 000 familles durant la crise du Covid-19, selon Apple.

Veterans Square à Pittsburg, en Californie, une résidence construite en partie avec le soutien financier d'Apple. Image Apple.

Les premières aides d'Apple ont contribué à la construction d'une résidence de 30 logements destinés aux anciens combattants et aux personnes les plus dans le besoin. En partenariat avec plusieurs organismes à but non lucratif, le fonds d'Apple a également servi à débloquer des prêts et d'autres aides pour les primo-accédants aux budgets modestes.

L'expansion rapide des effectifs très bien payés des entreprises du numérique, combinée à des créations de logements trop faibles, a fait exploser les prix des loyers dans la Silicon Valley. La crise est loin d'être résolue : le nombre de personnes sans logement en Californie continue d'augmenter. En 2020, elles étaient 160 000, bien plus que dans n'importe quel autre État américain.


avatar Serge 001 | 

Dans un pays où il faut parfois choisir entre se loger ou se soigner, il n’est guère surprenant de voir que 160 000 personnes en Californie seulement vivent dans la rue. Étonnamment, certaines ont même un emploi, mais n’ont tout simplement pas les moyens de se payer un logement. Le plus tiers-mondiste de tous les pays développés.

avatar Paquito06 | 

@Serge 001

“Dans un pays où il faut parfois choisir entre se loger ou se soigner, il n’est guère surprenant de voir que 160 000 personnes en Californie seulement vivent dans la rue. Étonnamment, certaines ont même un emploi, mais n’ont tout simplement pas les moyens de se payer un logement. Le plus tiers-mondiste de tous les pays développés.”

Vraiment le plus tiers mondiste? Attention alors, parce que 160k sur 40 Million d’habitants, en France on est a 300k SDF sur 67 Million (dans un pays où les aides pleuvent de tous les cotés, avec la CMU, etc.), pas tres folichon non plus. Dans les deux cas, c’est terrible.

https://www.ouest-france.fr/societe/pauvrete/y-a-t-il-de-plus-en-plus-de-personnes-sans-abri-en-france-ouest-france-vous-repond-d6e233bc-c084-11ec-9645-b4adfdbf833b

avatar anonx | 

@Paquito06

Euh c'est selon la fondation Abbé Pierre la stat de 300k hein...

Alors certes ça a certainement explosé, de même pour l'immigration clandestine (directement liée) mais le chiffre de 300k est vraiment à prendre avec des pincettes 🫰

avatar Paquito06 | 

@anonx

“Euh c'est selon la fondation Abbé Pierre la stat de 300k hein...
Alors certes ça a certainement explosé, de même pour l'immigration clandestine (directement liée) mais le chiffre de 300k est vraiment à prendre avec des pincettes 🫰”

Je suis aussi preneur de toute autre source s’il y a des donnees chiffrees a ce sujet (Je pense pas qu’on divise par deux, on doit etre tres proche).

avatar anonx | 

@Paquito06

Je ne sais pas comment ça se passe aux usa mais en France c'est très très compliqué de donner un chiffre alors les associations ou autre fondations peuvent donner n'importe quel chiffre qui peut leur "plaire".

Déjà on doit distinguer les personnes : Sans domicile, sans-abri, sans logis. Ce n'est pas du tout la même situation.

De plus pour bien compliquer les choses, il faut prendre aussi en considération les DROM COM et POM.

Et donc la migration clandestine que ce soit sur le continent mais aussi sur ses îles... (On pense surtout à Mayotte et la Guyane notamment).

Bref impossible de dire combien, mais c'est beaucoup, trop. Même 1 c'est trop mais c'est idéaliste 😗

avatar marc_os | 

@ anonx

> on doit distinguer les personnes : Sans domicile, sans-abri, sans logis. Ce n'est pas du tout la même situation.

Ah bon ?
C'est quoi la différence ?

Rq: C'est déjà bien de dire "sans domicile" et non pas "sans domicile fixe", qui sous-entends qu'un SDF pourrait avoir un domicile, et qu'il ne serait juste pas toujours le même. Or quelqu'un qui dort sous les ponts n'a aucun domicile, fixe ou pas.

avatar DahuLArthropode | 

@marc_os

Oui, mais il y a des situations « intermédiaires ». Parmi les gens qui ne sont pas à la rue, ils y a ceux qui sont logés dans des logements vétustes, ceux qui sont logés entassés par un marchand de sommeil, ceux qui ont des solutions temporaires et/ou précaires fournis par des associations ou des administrations (foyers, hôtels)... Bref, plein de situations plus ou moins difficiles à vivre et que les statistiques peuvent prendre en compte, ou pas, selon l’intention.
J’ai trouvé ceci (intéressant).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sans_domicile_fixe_en_France?wprov=sfti1

avatar DahuLArthropode | 

@Paquito06

"Je suis aussi preneur de toute autre source s’il y a des donnees chiffrees a ce sujet"

Intéressant : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sans_domicile_fixe_en_France?wprov=sfti1

Question complexe, ils donnent des chiffres selon les sources.

avatar Paquito06 | 

@DahuLArthropode

Oui, question complexe.
Merci pour la source. C’est la meme pour 2019, sinon il y a celle de Fev 2018, ca commence a dater mais on fera avec.

avatar Dimemas | 

Dont ceux qui veulent rester dans la rue (si si ça existe, j’y suis confronté de temps en temps)
Donc cette stat hein, je vais passer pour un crevard, mais c’est une organisation plus que louable, mais complètement utopiste tenue par pas mal de bisounours qui déresponsabilisent souvent certaines personnes qui ont fait le choix de cette vie (même si c’est inacceptable de vivre ainsi)

avatar iPop | 

@anonx

Non il y est, j’avais aussi vu ce chiffre (environ) ailleurs. Et il me semblait que c’était que pour une ville.

avatar wilfried50 | 

@Paquito06

Tout à fait d’accords ! En France on nous fait croire que les aidés sont riches alors qu’ils sont pauvres. J’entend tellement de gens dirent : «  tu te rends compte, ils bossent pas et vivent carrosse! » franchement … et même si ils bossent pour faire plaisirs à tous ces vieux cons connasses ben ils touchent que dal et ne peuvent pas vivre décemment. Ceux qui disent ça sont ceux et celles qui tapent 30ke annuel par personne minimum ça me fait gerbé 🤮

avatar marc_os | 

@ Serge 001

> certaines ont même un emploi, mais n’ont tout simplement pas les moyens de se payer un logement

Phénomène international :
Des travailleurs pauvres en France sont contraints à vivre dans leur voiture.

avatar iPop | 

@Serge 001

On appelle cela la rêve américain. J’ai lu aussi que au Canada, Québec a hérité de la plus ville du pays, on comprend tout de suite pourquoi.

avatar airmac | 

@Serge 001

🤦‍♂️ c’est vrai qu’en France c’est bien mieux

avatar Appleseed | 

@Serge 001
"Dans un pays où il faut parfois choisir entre se loger ou se soigner, il n’est guère surprenant de voir que 160 000 personnes en Californie seulement vivent dans la rue. Étonnamment, certaines ont même un emploi, mais n’ont tout simplement pas les moyens de se payer un logement. Le plus tiers-mondiste de tous les pays développés."

Attention.
La Californie attire beaucoup de SDF, dont le climat leur évite un automne ou un hiver trop rude.
Ils ne sont pas tous issu de Californie elle même.

Les problèmes sont multiples:

Immigration intra-étasunienne (des SDF Américains venant en Californie ou dans d'autres états identique, pour son climat pendant les saisons froides dans d'autres états).
Hausses des loyers.
Relégation des classes pauvres en large périphérie des grosses agglomérations (et quand on connait les distances au USA, ça peu faire très loin et donc compliquer l'accès au marché du travail).
Salaire misérables obligeant nombre de personnes à cumuler plusieurs travail pour simplement se payer à manger, leur loyer, leur carburant.
Incitation au crédit à tout va.
Augmentation du coup de la vie en fonction des états.
Frais de santé ruineux pouvant entrainer des dettes considérables (ce qui peut entrainer une réaction de cause à effet dévastatrice).
Frais d'étude obligeant presque à l'endettement des familles ou des étudiants sur des périodes majoritairement de 20/25 ans.
Etc ...
Les USA, pour toute une partie de la population US, c’est une énorme planche à savon sur laquelle ils ne peuvent que se ramasser !

avatar anonx | 

Donc l’Europe a lutté contre la crise du logement en Californie ☺️😘

avatar monsieurg33K | 

Pour un état où il est galère de se loger, ils pourraient construire des tours plutôt que des bâtiments sur 3 niveaux comme celui en photo.

avatar s1n3d | 

@monsieurg33K

La Californie étant une zone sismique, ils ne peuvent peut-être pas construire des bâtiments trop hauts.

avatar Paquito06 | 

@s1n3d

“La Californie étant une zone sismique, ils ne peuvent peut-être pas construire des bâtiments trop hauts.”

C’est sismique, c’est juste, mais c’est pas pour cette raison. Cf. La Salesforce tower dans le business district de SF, plus haute tour d’Amerique du Nord sur la cote pacifique. La raison dans mon com au-dessus.

avatar s1n3d | 

@Paquito06

👍

avatar tupui | 

@Paquito06

C’est pas du tout comparable. Ça coûte une fortune de faire une tour qui résiste à des tremblements de terre. Le coût n’est pas linéaire en fonction du nombre d’étage. Un petit bâtiment peut se passer d’un système d’atténuation etc.

avatar Paquito06 | 

@tupui

“C’est pas du tout comparable. Ça coûte une fortune de faire une tour qui résiste à des tremblements de terre. Le coût n’est pas linéaire en fonction du nombre d’étage. Un petit bâtiment peut se passer d’un système d’atténuation etc.”

Certes ce n’est pas comparable (je n’etablissais pas de comparaison), niveau couts principalement, mais ce n’est pas du tout la raison, d’où ma justification.
Les petits batiments (sous sol + 2 etages), anciens, sont petit a petit remis aux normes dans SF (s’interesser a Mission district et les business sur Valencia), avec des normes anti sismiques justement. S’il y a un seisme serieux a SF demain, il ne resterait debout que les constructions neuves (ou remises aux normes) des 30 dernieres annees. La majorite serait detruite, sauf les constructions sur les collines, protegees des seismes, comme Bernal Heights.

avatar hervemac | 

@s1n3d

Je ne pense pas que c’est à cause des zone sismique. Quand tu vois le Japon, la Chine et même en Europe la Roumanie qui est une zone sismique. C’est pas les blocs qui manque.

avatar iPop | 

@hervemac

La Chine et le Japon on résolu le problème dés tremblements de terre et ils s’améliorent encore chaque jours.

avatar Mrleblanc101 | 

@s1n3d

Et le Japon n'est pas construit sur le plus de failles sysmiques au monde ? Ça n'as aucun rapport, il y a bien des méthodes pour contrer les tremblement de terre, même pour une tour de 100 étages

avatar marc_os | 

@ Mrleblanc101

> il y a bien des méthodes pour contrer les tremblement de terre, même pour une tour de 100 étages

Oui, mais à quel prix ? ($)

avatar Paquito06 | 

@monsieurg33K

“Pour un état où il est galère de se loger, ils pourraient construire des tours plutôt que des bâtiments sur 3 niveaux comme celui en photo.”

Il y a des lois dans certaines villes aux US comme South Beach en Floride ou San Francisco en Cali où on ne peut pas depasser une certaine hauteur de construction de facon a preserver le paysage et conserver une certaine harmonie architecturale. En gros, c’est pas NYC.

avatar monsieurg33K | 

@Paquito06

Merci pour cet éclairage. Je comprends mais trouve ça dommage car cela participe à la crise du logement.

avatar Paquito06 | 

@monsieurg33K

“Merci pour cet éclairage. Je comprends mais trouve ça dommage car cela participe à la crise du logement.”

J’apprecie au contraire que des lois aient ete mises en place afin de ne pas denaturer le charme de SF. Voir une tour de 50 etages a coté des pink ladies, non merci. Mais en effet, ca participe un peu a la crise du logement. Les proprio qui n’ont pas de rent control, augmentent les loyers a l’infini pour le profit, c’est davantage dommage. Et les GAFA qui ont attiré une main d’oeuvre qualifiee qu’ils paient sans limite egalement. Dur.

avatar Fenlor | 

@Paquito06

Cette histoire de tours et crise de logement met en lumière une problématique plus large je trouve. Pas de tours pour ne pas abîmer le paysage. Mais faire des bâtiments plus petits augmentent la betonisation des sols avec un impact écologique important.
(Je ne suis ni pour ni contre je précise tout de suite ;-)).
Il y a tout simplement trop d’humain sur la planète.

avatar Paquito06 | 

@Fenlor

“Cette histoire de tours et crise de logement met en lumière une problématique plus large je trouve. Pas de tours pour ne pas abîmer le paysage. Mais faire des bâtiments plus petits augmentent la betonisation des sols avec un impact écologique important.”

Oui 😞

“(Je ne suis ni pour ni contre je précise tout de suite ;-)).
Il y a tout simplement trop d’humain sur la planète.”

Exact. Et on la force a en accueillir davantage 😫

avatar pat3 | 

@Paquito06

"Il y a tout simplement trop d’humain sur la planète.”
Exact. Et on la force a en accueillir davantage 😫"

Ben non. C’est pas « trop d’humains sur la planète », c’est une répartition injuste de l’habitat humain sur la planète. Il y aurait largement de quoi loger tout le monde…

avatar Paquito06 | 

@pat3

… Et de la consommation, puis des ressources necessaires qui en decoulent, il va sans dire. Pas l’habitat physique en lui-meme.

avatar iPop | 

@pat3

Oui sans doute mais le gros paquet se trouve là où il ne devrait pas. Une manie chez les humains d’aller détruire tout paradis sur terre pour construire des autoroutes et des boulevards et des gratte-ciel.

avatar debione | 

@pat3:
"Il y aurait largement de quoi loger tout le monde…"
Et nourrir et soigner...

Imaginons un seul instant que les 100 entreprises les plus riche au mode mettent à disposition 50% de leurs cashflow, et que les 100 personnes les plus riches 50% de leurs fortunes (ce qui ne remettrait pas du tout en cause ni leurs existences, ni leurs capacité de R&D, ni leurs façon de vivre)...

avatar iPop | 

@Fenlor

Bah, il y a encore plein de place dans les déserts.

avatar marc_os | 

@ Fenlor

> Il y a tout simplement trop d’humain sur la planète

Quelques petites guerres ici et là, un petit génocide ailleurs, une bonne pandémie, une bonne dose de noyades en Méditerranée où dans la Manche et hop, les chiffres baissent.

avatar Appleseed | 

@monsieurg33K
"Merci pour cet éclairage. Je comprends mais trouve ça dommage car cela participe à la crise du logement."

La notion des villes au US n’est pas la même qu'en France ou Europe.
Nos villes sont des superpositions de couches sur parfois plus d'un millénaire.
Les villes US ont maxi 400 ans et ce sont essentiellement construites sur une expansion en longueur/largeur.
Quand les colons ont débarqués, les Amérindiens n'avaient pas de construction urbaine comme des routes ou autre.
Il y avait donc de la place.
Le développement des villes n'avait pas de raison de se faire par superposition, les urbanistes US pouvaient les étirer et vendre par la même occasion pleins de parcelles.
Il faut se rappeler que c'était une colonisation.
L'objectif était d'occuper le plus de place possible pour annexer le plus de territoire possible.
Il n'y a que dans les très grosses et vieilles villes avec des limitations topographiques (NY et l'océan entourant Manhattan, San Francisco et ses collines etc ...), qui ce sont développées par superposition de couches.

-----

@debione
"Imaginons un seul instant que les 100 entreprises les plus riche au mode mettent à disposition 50% de leurs cashflow, et que les 100 personnes les plus riches 50% de leurs fortunes (ce qui ne remettrait pas du tout en cause ni leurs existences, ni leurs capacité de R&D, ni leurs façon de vivre)"

En fait ce ne serait pas non plus une solution.
Ca résoudrait des problèmes pendant un temps limité, mais ils reviendraient peu après.
Traiter les conséquences d'un problème sans s'occuper de la cause ne fait que déporter temporairement le problème.
Ce qui compte c’est de faire en sorte que chacun puisse subvenir à ses propres besoins primaire: se nourrir, se loger, pouvoir se soigner.
C'est basique, mais super compliqué à mettre en place car il faudrait assurer ça sur le long terme pour quoi ? 7 milliards de personnes ...
Hors c’est justement le long terme qui pause problème dans l'aide que l'on peut apporter.
Une bonne action tout le monde peut en faire une, une fois de temps en temps.
Par contre s'engager sur le long terme, demande une implication autrement plus personnel, et ça ...

avatar debione | 

@Paquito06:
"En gros, c’est pas NYC."
A Manathan si il me semble. Chaque parcelle à un droit de verticalité maximum, mais on est bien au pays de l'Oncle Sam, on peut racheter des mètres de verticalité à la parcelle d'à côté si celle-ci ne les utilise pas.

avatar Paquito06 | 

@debione

“"En gros, c’est pas NYC."
A Manathan si il me semble. Chaque parcelle à un droit de verticalité maximum, mais on est bien au pays de l'Oncle Sam, on peut racheter des mètres de verticalité à la parcelle d'à côté si celle-ci ne les utilise pas.”

Y a pas de limite fixee legalement a NYC, mais on regarde le Floor Area Ratio (FAR):
https://www.hauseit.com/floor-area-ratio-far-calculation-nyc/
Potentiellement, tu pourrais meme avoir un immeuble plus haut que l’Everest a NYC, c’est pas interdit.

avatar cosmoboy34 | 

@Paquito06

« Il y a des lois dans certaines villes aux US »

Ça s’appelle le règlement d’urbanisme ça existe à peu près partout dans le monde même dans des villages de 200 habitants 😅

avatar Paquito06 | 

@cosmoboy34

“« Il y a des lois dans certaines villes aux US »
Ça s’appelle le règlement d’urbanisme ça existe à peu près partout dans le monde même dans des villages de 200 habitants 😅”

Y a bcp plus de libertes aux US, c’est rare que tu ne puisses pas faite un peu ce que tu veux, d’où la particularite de certaines villes en matiere d’urbanisme pour conserver un certain charme comme SF ou South Beach. NYC, Atlanta ou Austin, tu fais ce que tu veux.

avatar twautele | 

on en vient au familistère de Mr Godin (à Guise et à Bruxelles) ou
aux corons des charbonnages.

avatar Fennec72 | 

En France, dans les grandes villes, on a laisser des quartiers entiers se remplir d’immeubles de bureaux à la place de logements, alors qu’on manque de logements et qu’avant même l’explosion du télétravail il y avait déjà trop de bureaux par rapport à la demande.

avatar marc_os | 

@ Fennec72

> En France, dans les grandes villes, on a laisser des quartiers entiers se remplir d’immeubles de bureaux

1. Priorité au business : Les villes veulent accueillir des entreprises qui vont payer des impôts locaux. On ne va surtout pas leur mettre des batons dans les roues.
2. Les immeubles de bureaux vides, c'est un plan pour payer moins d'impôts sur les bénéfices car ils permettent de déclarer des pertes. Cela explique pourquoi certains immeubles de bureaux restent vides pendant des années. Parfois des squatteurs s'y mettent, mais c'est pas bien paraît-il. Dormir sous les ponts c'est bien.

avatar v1nce29 | 

2) je ne vois pas l'intérêt du montage.
C'est pas des pertes sur le papier ce sont des vraies pertes donc à quoi bon ?

avatar marc_os | 

@ v1nce29

> C'est pas des pertes sur le papier ce sont des vraies pertes donc à quoi bon ?

Rapidement ce sont surtout des manques à gagner, pas de vraies pertes.
A quoi bon ? Comme je l'ai dit, ça permet de diminuer parfois fortement les bénéfices, donc de payer moins d'impôts.

Sinon, faudra m'expliquer aussi pourquoi les entreprises maintiennent autant de bureaux vides pendant tant d'années à Paris. Si tu n'arrives pas à louer, pourquoi insister je le répète pendant des années, et ne pas vendre ? Je ne connais pas d'autre raison que la déclaration de pertes.

avatar debione | 

@marc_os:
Il y a aussi la possibilité (si ils sont propriétaire) qu'un immeuble de bureau a potentiellement plus de valeur locative qu'un immeuble d'appartement. Donc aussi une plus grande valeur sur le marché ( ce qui permettrait par exemple à certaine boîte d'avoir des prêts à taux plus avantageux, vu qu'ils possèdent potentiellement plus de fortune).

avatar MonsieurPomme | 

Pour comprendre le phénomène (au lieu de comparer tout et n'importe quoi), John Oliver l'explique très bien sur HBO : https://youtu.be/L4qmDnYli2E

Pages

CONNEXION UTILISATEUR