M1 : le processeur sur lequel Apple a misé son avenir

Florian Innocente |

« J'ai appris une chose dans la vie : vous réfléchissez à toutes les choses que vous pouvez contrôler et, dans le même temps, vous devez être suffisamment flexible, souple et costaud pour continuer d'avancer alors que le plan ne se déroule pas comme prévu », explique Johny Srouji, le patron des technologies matérielles chez Apple, dans une interview au Wall Street Journal.

Et en 2020, pour Apple, l'un de ces imprévus a été la Covid-19. La pandémie a frappé et paralysé l'activité industrielle à travers le monde, pile au moment où Apple finalisait les tests de sa première famille de processeurs maison. Des M1 qui devaient embarquer dans pas moins de trois nouvelles gammes de Mac à l'automne suivant.

Johny Srouji, ex d'Intel et d'IBM, entré chez Apple en 2008

Mais avant cet obstacle de dernière minute, quantité d'autres problèmes avaient dû être réglés pour assurer une transition depuis les processeurs Intel aussi transparente que possible pour l'utilisateur. De multiples changements tardifs furent opérés sur les carte-mères, avec toujours cette menace que quelque chose, au bout du compte, fasse dérailler le train.

Apple n'avait aucun droit à l'échec puisqu'elle-même avait pesté sur les problèmes rencontrés avec les puces Intel. François Piednoël, un ancien du fondeur de Santa Clara, parti depuis trois ans à la R&D de Mercedes, confirme des propos qu'il avait tenus en 2020. Il décrivait une situation extrêmement délicate entre Apple et Intel qui s'aggravait depuis des années : « Nos copains chez Apple étaient devenus les premiers contributeurs en découverte de problèmes dans notre architecture. Et c'est allé vraiment, vraiment mal. Lorsque votre client commence à trouver presque autant de bugs que vous, les choses ne s'orientent pas vraiment dans la bonne direction ».

Au sein d'Apple, le débat sur un abandon d'Intel au profit de processeurs basés sur les succès rencontrés avec ceux conçus pour les iPhone, n'a pas été facile pour autant, tempère Johny Srouji. Aucun fabricant de PC ne conçoit le principal processeur de ses machines. C'était une prise de risque énorme et un échec aurait été retentissant, coûteux financièrement comme en termes d'image.

Apple devait être sûre de pouvoir fabriquer des puces capables d'alimenter des portables grand public comme des stations de travail. Il fallait couvrir toutes les gammes. « En premier lieu, si on décide de le faire, est-ce qu'ensuite on pourra fabriquer de meilleurs produits avec ? », tel était le fond du débat, rappelle Johny Srouji. « C'est la question numéro 1. Ce n'est pas tant à propos du processeur. Apple n'est pas un fabricant de processeur ». Mais celui-ci doit permettre d'offrir des performances et des compétences inédites aux futurs Mac.

Suivait une autre question absolument cruciale elle-aussi. Apple saurait-elle transformer l'essai des premiers processeurs et continuer d'en inventer et d'en produire de nouveaux toujours plus performants ? Et saurait-elle décider judicieusement dans quelle direction et vers quels usages porter ses efforts d'améliorations pour les puces suivantes : « Ce n'est pas quelque chose qu'on fait une seule fois, et puis c'est terminé. Il faut le refaire année après année après année. C'est un défi gigantesque ».

Parti d'une équipe de 45 personnes, lorsqu'Apple a commencé à proposer en 2010 ses propres processeurs d'iPhone, Johny Srouji en dirige aujourd'hui plusieurs milliers à travers le monde. Un patron que l'article présente comme davantage intéressé — durant les réunions — par ce qui ne marche pas plutôt que de se congratuler sur les réussites.

L'explosion de la pandémie a failli faire dérailler le planning d'Apple, puisque la crise sanitaire s'est déclarée au moment où les ingénieurs en étaient à analyser les échantillons des premiers M1 pour s'assurer de leur qualité avant une entrée en production en volume. Des tâches qui imposent d'être présent sur place et de passer notamment du temps sur les microscopes pour de fines observations.

Une nouvelle procédure de tests a été imaginée avec le concours de caméras pilotées à distance dans les labos par les ingénieurs confinés. En temps normal, jamais Apple n'aurait procédé de cette manière, mais les enjeux requéraient beaucoup plus de flexibilité dans les méthodes de travail.

In fine, le lancement des M1 s'est fait avec le succès que l'on sait. Apple s'est libérée de la tutelle d'Intel sur cet élément clef de ses produits, à la fois sur le volet technologique puisqu'elle peut tracer seule son chemin, et sur le volet financier puisqu'elle économise certainement une jolie somme en n'ayant plus à payer quoi que ce soit à Intel.

Apple va télétravailler et utiliser la réalité augmentée jusqu

Apple va télétravailler et utiliser la réalité augmentée jusqu'à l'été 2021


avatar davidleveque | 

Légende de la photo de Johny : « entré* »

avatar Giloup92 | 

@davidleveque
Clique sur le mot pour signaler la faute.

avatar davidleveque | 

@Giloup92

C’est déjà corrigé. Mais merci pour l’astuce 😃

avatar ValentBay | 

Fin 2020 début 2021 j’étais entrain de me dire qu’Apple ne m’attirait plus autant qu’avant. Je ne m’identifiais plus aux produits présentés et j’avais même entamé une transition. J’avais vendu mon MacBook Pro 15 de 2018 déçu par les performances de celui-ci, et mon Apple Watch, ne lui trouvant plus aucune utilité. Ne restait qu’à remplacer l’iPhone. Puis fut présenté le MacBook Air M1. Je me le suis procuré il y a maintenant 8 mois et je dois dire que je n’en reviens toujours pas. J’ai depuis acheté un iPad Pro 10,5 et j’ai gardé mon iPhone. Les appareils Apple sont mon environnement de travail (pour le jeu j’ai un gros pc sous Windows) et je n’avais jamais pris autant de plaisir à travailler dans un écosystème Apple que depuis qu’Apple a entamé sa transition. Ce type de révolution c’est l’Apple que j’aime, et c’est ce qui m’a fait rester chez eux.

Longue vie aux processeurs Apple et à l’innovation utile.

Merci de m’avoir lu et joyeuse Pâques !

avatar Baptiste_nv18 | 

@ValentBay

Vous changez d’avis sur tous les produits Apple seulement à cause d’un processeur ?!?

avatar ValentBay | 

@Baptiste_nv18

Disons que j’ai senti un changement de paradigme et de façon de penser les gammes de produit chez Apple depuis 2020.

avatar sebas_ | 

@Baptiste_nv18

Je m’identifie aussi. Début 2020, j’ai quitté mon poste de directeur de boîte IT pour « partir à l’aventure » et changer de vie. Je me posais la question du renouvellement de mon MBP de 2013 qui commençait sérieusement à flancher, en anticipant una baisse très sérieuse de niveau de vie à venir. Rien, mais absolument rien ne m’attirait chez Apple, ou alors dans des gammes de prix délirantes. J’ai pourtant lu tous les tests, regardé toutes les reviews, mais rien qui me motive à lâcher 1.500€. J’ai préféré m’acheter 2 bonnes optiques pour mon reflex, qui m’ont été bien plus utile. Par contre, depuis la présentation du M1, je sais exactement quelle sera ma prochaine machine: MBA 512/16, qui m’ira comme un gant. A la 1ere review j’ai été conquis, après 2-3 ans à tergiverser. Comme quoi…

avatar ValentBay | 

@sebas_

Je suis d’accord avec vous. Le retour à des prix plus doux sur les entrées de gamme a beaucoup joué dans mon cas. Je n’ai qu’une usage basique dans le cadre de mon travail. Je ne voulais absolument pas d’une machine avoisinant les 2000 euros pour taper du texte et écrire des articles. Je voulais une machine à écrire qui le fait parfaitement à tous les niveaux. Et le MBA M1 est arrivé !

avatar raoolito | 

@Baptiste_nv18

si ce processeur change enormement de choses, alors oui

avatar JOHN³ | 

@ValentBay

Comme quoi ils sont fort en communication chez Apple

Je suis un peu cynique, désolé, mais c’est tellement invisible comme transition que ça change rien aujourd’hui pour l’utilisateur… enfin c’est mon avis. Pour l’iPad j’ai pas compris votre propos, l’OS est tellement bridé alors avec un M1 on frôle le ridicule. Ça n’en reste pas moins un appareil plaisant a utiliser, j’en ai eu 3 tous revendu par frustration de l’OS.

avatar ValentBay | 

@JOHN³

Vous avez mal lu mon commentaire cher JOHN au cube ! J’ai acheté un iPad Pro 10,5 de 2017. Un vieux de la vieille donc. Pourquoi ? Parce-que je trouve que c’est le plus bel iPad à ce jour et qu’il sera encore mis à jour pendant au moins 4 ans avec ses 4Go de ram. En plus il dispose de ProMotion. Il est compatible avec toutes les fonctionnalités récentes d’iPadOS et complète très bien mon MacBook Air pour en faire un vrai environnement de travail portable utilisable partout.

Je suis d’accord avec vous pour le marketing, mais il n’y a pas que ça. J’ai mis du temps à accepter que les macs ne constitueraient jamais pour moi une machine principale (qui reste un PC sous WIndows monté aux hormones, je suis un joueur sur mon temps libre, quand j’en ai). J’avais essayé de faire de mon MBP 15 mon ordinateur principal (travail + jeux). Il m’avait coûté à l’époque près de 3000 euros. Et quelle déception sur tous les plans. Autonomie, fiabilité du clavier, performance de la CG dédiée, rien n’allait. J’ai repensé ma façon d’organiser mon environnement informatique. Aujourd’hui appareils Apple = boulot/PC Windows = divertissement. Et il se trouve que le MacBook Air est la machine à écrire idéale sur tous les fronts. Donc non seulement j’ai trouvé le combo de produits Apple idéal pour moi, mais en plus Apple m’a proposé son tout nouveau processeur. Voilà pour être un peu plus précis !

La bise !

avatar Grahamcoxon | 

@ValentBay

Au moins 4 ans de MAJ pour le 10,5 pro ? Permets moi d’en douter. Je dirais plutôt 2 ou 3 ans max

avatar ValentBay | 

@Grahamcoxon

Les 4 Go de ram vont faire la différence. Il en a autant que les iPads Pro 11 pouces 2018 par exemple. Par ailleurs l’A10X est encore extrêmement vaillant.

avatar bdlapierre | 

@Grahamcoxon

Mon iPad Pro 2015 est mis à jour, iOS 15.4.1 en 2022.

avatar pocketalex | 

@JOHN3

« Je suis un peu cynique, désolé, mais c’est tellement invisible comme transition que ça change rien aujourd’hui pour l’utilisateur… »

J’avais un MacBook Pro 2019, donc pas un vieux modèle hein, quasi maxé, pour le taf

Mais …

- 10h d’autonomie annoncées, 4-5h réelles, et en charge de travail normale …. 1h30/2h. C’est pareil pour tout PC en core i7/i9 avec un bon GPU dédié
- CPU à ventiler au moindre usage qui sort de la suite office. C’est à dire même un navigateur si le site visité utilise quelques scripts. Alors avec After Effect n’en parlons pas, c’est ventilateur à fond tout le temps

Lors de l’annonce des MacBook Pro Silicon, j’ai même pas réfléchi, j’ai commandé direct, alors que je possédais le top du top des laptops pro du marché (puis revendu l’ancien)

Et c’est juste LE JOUR ET LA NUIT

> autonomie de 12-15h et au moins 6-8h en forte charge
> jamais de ventilo, sauf à pousser la machine à fond de chez à fond pendant un certain temps, et même là on entend juste une toute petite soufflerie
> avant j’avais le top du top des laptops pro niveau puissance, maintenant j’ai une machine encore plus puissante … et en usage pro toute puissance en plus, on dit pas non

Là je parle pour des usages pros, mais pour les usages perso si la puissance risque de ne pas sauter aux yeux des utilisateurs, l’autonomie de plus de 10h, le silence total à l’usage, c’est un changement RADICAL

avatar macbook60 | 

@pocketalex

Ah oui la le changement est radical merci du retour je n’utilise pas de Mac avec ton exemple tu doit être heureux

Ps : j’ai mis radical avt de voir tu as aussi employé : radical lol

avatar cecile_aelita | 

@pocketalex

« et en usage pro toute puissance en plus, on dit pas non »

Ah mince… je ne savais pas !
Va falloir que je change de machine pour une plus puissante du coup 😭!

avatar zenissart | 

@JOHN3

pour déclarer que la transition entre un Mac Intel et un Mac M1 est invisible, c'est que tu n'as certainement pas du utiliser les 2. Depuis que j'ai fourgué mon Mac Intel acheté une fortune pour prendre un M1, acheté 30% moins cher (à date de sortie), je revis. Puissance et surtout autonomie fantastiques, avec un rapport qualité-prix jamais vu chez Apple.

J'étais très dubitatif à la sortie de ces Mac, face à Intel qui truste la 1ere place de fournisseur de CPU depuis 30 ans... mais on se rend compte qu'en fait cette société a, comme beaucoup de leaders de marché, été un frein énorme à l'évolution technique, ils se sont endormis sur leurs lauriers. Se faire mettre à l'amende comme ça par Apple... j'ose pas imaginer le nombre d'ingénieurs qui ont du être virés à Santa Clara

avatar pocketalex | 

@ zenissart

'on se rend compte qu'en fait cette société a, comme beaucoup de leaders de marché, été un frein énorme à l'évolution technique, ils se sont endormis sur leurs lauriers'

oui enfin c'est pas que ça

Apple, pour concevoir ses CPU, est parti d'une page blanche. C'est quand même plus facile, sans être simple bien sur, de prendre les techno du moment et de pondre un truc super optimisé

C'est un luxe qu'Intel n'a pas, Intel ne peux pas sortir un CPU incompatible x86. Ils se trainent cette architecture qui date de 1978 et ils se doivent une certaine "rétrocompatibilité" qui est un énorme frein, et ils innovent dessus comme ils peuvent

Tout le souci est là, je doute fortement que les équipent d'Intel soient des abrutis finis et des incompétents notoires, c'est un peu facile de conclure ça

Quand bien même Intel ou AMD ou Samsung ou je ne sais qui sortirait un CPU "nouveau" qui calque les M1 et les dépasseraient en tout : performances, consommation, etc il se passerait quoi ?

Ces CPU seraient proposés dans des nouveaux PC sous Windows ARM, et ces machines cotoiraient des PC sous x86. Ils seraient une goutte d'eau dans le flot des PC proposés sur le marché
Et ils feraient tourner quoi ? Windows ARM avec la logithèque x86 en émulation, et aucun éditeur ne se bougera pour porter ses logiciels tant que le marché n'aura pas donné de chiffres de ventes massifs de ces nouvelles machines

... et personne n'achètera ces nouvelles machines tant que les softs ne seront pas portés

La situation que je décri est basée sur l'arrivée hypothétique d'un CPU Arm qui rivalise avec les Mxx d'Apple, mais en vrai cette situation existe et perdure depuis 2017 environ, et pendant tout ce temps, quasi aucun PC sous Arm ne s'est vendu, et pourtant ils existent, et aucun éditeur (ou presque) n'a porté ses softs sous Windows ARM

Bref, le marché PC c'est Windows x86, et des CPU Intel qui ont le devoir de conserver une rétrocompatibilité qui est le fondement (et le boulet) de ce marché

Intel fait ce qu'il peut avec ça

avatar hptroll | 

Reste à savoir, tout de même, si Apple parviendra effectivement à transformer l’essai en faisant évoluer son M1. La finesse de gravure ne pourra plus évoluer indéfiniment et puisqu’ils viennent de remettre à plat l’architecture de leur puce avec le M1, il sera sans doute difficile de faire beaucoup mieux en modifiant de nouveau l’architecture de la puce. De ce point de vue, Intel a sans doute davantage de marge de progression.

avatar cecile_aelita | 

@hptroll

Si ca peut permettre de ne plus avoir un changement de puce tous les ans, ça pourrait éviter la course perpétuelle au renouvellement de machine : avec des youtubeurs et autres sites de techs qui relèguent chaque année des news disant que les nouvelles puces sont d'une surpuissance énorme... et 2 ans plus tard.... ces memes personnes qui viennent dire que ces puces commencent à être "vieillottes" (cf vidéo ORLM de cette semaine...) 🙂.

avatar marc-5 | 

@cecile_aelita

Pour les puces Mx, c’est 1 an et demi pour le coup. Bon rythme.

avatar cecile_aelita | 

@marc-5

Mouais … je trouve ça encore trop juste 🙂.
Certes c’est mieux que les puces des iPhones mais je n’aurais pas été contre un renouvellement tous les 2-3 ans 🙂.
Se dire que dans 9 ans la machine que j’ai achetée n’aurait « que » 2-3 générations de retard sur ma machine, c’est un bon signe à envoyer aux clients pour les inciter à garder leur machine 🙂.

avatar marc-5 | 

@cecile_aelita

Non car même si quelqu’un achète une machine de la génération précédente (par besoin immédiat sans pouvoir attendre), il n’y a justement pas de gap trop important et l’expérience va peu varier avec la nouvelle génération.
Alors que si le client achète une machine qui a 3 ans par manque de successeur, dès que celui-ci sortira, ce même client sera frustré car vraies différences technologiques.
Et Apple ne baissera pas ses tarifs au fil des années pour compenser un manque de successeur.

Le but est d’améliorer les technologies, les performances, progressivement pour justement que les clients aient une expérience similaire entre deux générations. Mieux pour les conserver dans un écosystème qui demande d’être dans les 2-3 dernières générations pour profiter de toutes les fonctionnalités et d’un meilleur couplage avec aussi les 2-3 dernières générations des autres produits types iPhone, iPad (Universal Control par exemple).

avatar cecile_aelita | 

@marc-5

C’est un point de vue intéressant 🙂 (que je ne partage pas du tout). Mais je te remercie pour ton commentaire pertinent 🙂.

avatar totoguile | 

Je n'avais pas vu cela comme ca, mais d'un point de vue business ton explication se tient :)

avatar CorbeilleNews | 

@marc-5

C’est exactement cela, une progression douce et continue mais qui du coup si seuls les 2-3 dernières générations sont concernées par le "suivi" des app et OS, c’est un peu trop rapide pour rendre artificiellement obsolète des machines qui sont loins de l’être réellement. Et c’est aussi pour cela que personnellement je n’achèterai plus de Mac 🤷‍♂️ : trop facilement mis au rencard par le suivi

avatar marc-5 | 

@CorbeilleNews

Je parle d’expérience globale, pas de suivi MaJ où Apple fait bien mieux que la moyenne (suffit de voir pour W11 où Microsoft abandonne un grand nombre de processeurs)

avatar mat16963 | 

@marc-5

Sur macOS ?!! Autant je te rejoins pour iOS, mais macOS est bien moins longtemps supporté que Windows (et même W1: il suffit généralement simplement d’activer le secure boot dans le bios pour les machines un peu plus anciennes)

avatar pocketalex | 

"macOS est bien moins longtemps supporté que Windows (et même W1: il suffit généralement simplement d’activer le secure boot dans le bios pour les machines un peu plus anciennes)"

Oui enfin c'est pas parceque Microsoft a envie de faire plaisir à la clientèle, ni parcequ'ils sont "sérieux" ou "sympa"

Windows est très implanté dans l'industrie. On retrouve des PC dans les chaines industrielles, dans les distributeurs de billets, dans moultes appareils
Donc c'est un peu le contrat que Windows soit maintenu très longtemps, sinon toute l'industrie va aller voir ailleurs

Apple n'est pas concerné par ce business, Apple vend aux particuliers, aux créatifs, aux boites de prod, et aux parc informatiques de TPE, PME ou de grandes entreprises quand l'IT n'est pas un neuneu, mais dans tous les cas, on parle d'une utilisation des machies entre 3 et 10 ans

Et sur cette durée d'utilisation, MacOS est supporté et mis à jour

avatar mat16963 | 

@pocketalex

Oui tout à fait. Mais les faits sont les mêmes… Perso, je pense que la façon dont avance généralement Apple avec le Software est globalement la bonne (car elle peut se le permettre): en se débarrassant régulièrement de vieilleries pour mieux avancer.
C’est pour ça qu’actuellement on peut leur pardonner à moitié le fait que macOS ne soit plus supporté par quantité de machines, sans autre raison qu’accélérer la transition vers un système 100% ARM. Par contre, la gestion des modèles supportés, calquée sur celle des appareils iOS n’a aucun sens. Par exemple Catalina était le dernier OS à supporter les machines de 2013: donc pour l’utilisateur avec in MBA 2013 entrée de gamme, c’est légitime. Par contre Apple a aussi arrêté le support des MacBook Pro boostés à fond de 2013 dans Big Sur… alors que les MacBook Air 2014, pas beaucoup plus puissants que ceux de 2013 sont supportés…
Ils feraient mieux de spécifier les caractéristiques requises en terme de specs (tel processeur minimum, tel qté de Ram,…) quitte à mettre un message d’alerte avant l’installation sur des machines de plus de 7-8 ans que l’installation est aux risques et périls de l’utilisateur et plus garantie par Apple…

avatar DrStax | 

@marc-5

Apple fait mieux que la moyenne quand on parle d’Ios et dérivé mais niveau OS Microsoft a un suivi très long de ces Os. Pour les particuliers Windows 10 reste suivi jusqu’en fin 2025 pour ceux qui n’aurait pas de processeur compatible Windows 11 et continuera à le faire si le parc de machine utilisant Windows 10 le permet.

avatar MacMarc | 

@CorbeilleNews : Je ne sais pas ce que vous allez acheter à part une machine à écrire mécanique, alors: chez Androïd, les machines sont généralement lâchées encore plus vite pour les mises à jour et il n'est pas rare que ce soit le cas pour Windows...

avatar raoolito | 

@cecile_aelita

malheureusement les autres fondeurs n'attendent pas non plus et Apple a encore des demonstrations à faire surtout coté GPU.
apres, on peut dire que l'arrivée annuelle des iphones permet d'ameliorer l'Ax qui est le coeur des prox Mx, mais que ces denriers n'ont pas besoin (ni meme la possibilité avec un renouvellement tous les 1,5/2ans) d'évoluer à chaque version.
vous pouvez donc etre heureuse.

Notons que cela fait longtemps que la puissance (cpu et gpu) dans nos machines n'est utile que pour les gamers et les semipros/pros
Pour les particuliers, meme les ipads de 2017 sont encore largement suffisants s'ils s'en tiennent à une activité courante (iPadOs mis à part)

avatar David Finder | 

@cecile_aelita

"Se dire que dans 9 ans la machine que j’ai achetée n’aurait « que » 2-3 générations de retard sur ma machine, c’est un bon signe à envoyer aux clients pour les inciter à garder leur machine"

Le but d’une entreprise, ici , ce n’est pas de faire en sorte que le client garde sa machine ad vitam 😉
Qu’elle soit fiable, oui. Mais il faut en vendre !
Donc il faut les mettre à jour avec de petites améliorations, avant un grand changement, etc…

avatar cecile_aelita | 

@David Finder

Bonjour David 🙂,
évidement, mais comme en parle assez bien tous les sites de techs depuis quelques années maintenant : Apple veut faire son chiffre non plus en vendant des machines mais en vendant du service 🙂. Ce qui est beaucoup plus intelligent je leur concède. On a beaucoup plus de facilité à se dire « ah tiens je vais essayer ce service à 10€ par mois » plutôt que « ah tiens si j’essayais d’acheter un iPhone à 800€ » 😅.
Et cela se voit très bien : Apple ne se casserait pas la tête à maintenir 7 ans de mise à jours sur ses appareils iOS, et même plus sur Mac OS, si ils voulaient vraiment que tu changes ta machine tous les 3 ans ^^.
C’est ce que les technophiles refusent de comprendre 🙂 : la sortie d’un iPhone n’est pas du tout destinée à ceux qui ont un iPhone de 1-2-3 voir même 4 ans !
L’iPhone 13, par exemple, il est destiné à ceux qui ont un iPhone 7 ou 8… Apple ne visent pas du tout les possesseurs d’iPhone XS, 11 ou 12 (après évidement que si il y en a qui l’achètent ils ne vont pas dire non!😋) mais ça justifie très bien le fait que le changement de design ne se fasse que tous les 3 ans maintenant 🙂.
En tout cas cette philosophie que prend Apple me plait beaucoup. J’espère juste qu’ils vont avoir « le courage » 😋 d’aller encore plus loin en mettant à jour ses machines moins souvent. Comme ça quand on change de machine … on voit vraiment les changement 🙂.
Les gens raisonnables qui changent tous les 3-4 ans savent très bien de quoi je parle. L’idée serait qu’Apple réussisse à faire en sorte que cela s’applique à tous et même aux acheteurs compulsifs qui aiment changer chaque année … Monter le prix est une solution, et c’est très bien qu’ils aient fait ça(c’est sûr qu’à 1500€ l’iPhone … tu réfléchis avant de le changer tous les ans😅), mais il faut qu’ils aillent encore plus loin 🙂.

avatar David Finder | 

@cecile_aelita

Maintenir les OS à jour a également une autre raison : Apple sait pertinemment que les iPhone et le iPad ont d’autres vies après le premier utilisateur. Les Mac aussi, dans une moindre mesure.

Je comprends ce que tu voulais dire, mais les chiffres de ventes annuelles montrent bien qu’Apple vend toujours plus (services inclus, bien sûr 😉). La petite exception reste l’iPad, qui stagne, voire même régresse ,en terme de ventes, mais là c’est parce que les iPad sont beaucoup trop fiables ☺️.

avatar cecile_aelita | 

@David Finder

"Je comprends ce que tu voulais dire, mais les chiffres de ventes annuelles montrent bien qu’Apple vend toujours plus"

Cela serait super interessant de voir de quelles machines viennent ceux qui achètent un nouvel iPhone 🙂. Je trouve (après ce n'est que l'avis d'une blonde pas très fute fute, qui ne prétend pas tout savoir sur tout comme beaucoup de gens ici 😋) que ce serait un indicateur très interessant. Car comme tu le dis... les iPhones ont une très longue vie... donc il n'est pas impossible (je vais rester modeste😛 lol car je suis pratiquement certaine que c'est même totalement vrai!! 😋) que l'écrasante majorité des ventes d'iphone a pour but d'être soit UN premier iPhone SOIT un remplacement d'un iPhone qui a 3-4 ans... Doncçca rejoint totalement ce que je disais auparavant 🙂. Si la majorité des ventes d'iPhone SE fait sur des machines qui ont 3/4 ans... apple pourrait parfaitement ne plus sortir un nouvel iPhone tous les ans sans que ce soit problématique.
Ca serait juste pour faire parler d'elle tous les ans... mais bon... On parle d'apple là 😅, ils n'ont pas besoin de ca pour faire parler d'eux 😋.

"La petite exception reste l’iPad, qui stagne, voire même régresse ,en terme de ventes, mais là c’est parce que les iPad sont beaucoup trop fiables ☺️."

Ah ca !!, mon ancien iPad Air 2 qui sert pour le fils de mon copain tous les jours peut en témoigner 😋.

avatar David Finder | 

@cecile_aelita

Pour les iPhone, je peux témoigner que beaucoup (beaucoup) sont achetés après la précédente génération. Peut-être pas la grande majorité, mais c’est loin d’être insignifiant.
Et aussi, comme tu dis, pour du remplacement d’iPhone plus ancien ou comme premier iPhone.

Mais les chiffres n’existent qu’à Cupertino je pense.

avatar cecile_aelita | 

@David Finder

Ça restera donc un mystère 😋

Après ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent, moi je suis du genre à garder mes machines très longtps 😋.
Passage d’un iPhone 5 à un 11 pro.
Passage d’un Mac mini 2009 à un MacBook Touch Bar M1.😋
C’est pas Apple qui me fera changer de façon de faire 😘🤪

avatar David Finder | 

@cecile_aelita

C’est bien 😉
Il faut savoir raison garder, et comme tu l’as dit plus haut, savoir différencier besoin et envie. Mais j’ajouterais tout de même qu’il ne faut pas oublier le plaisir, dans cette équation.

Chacun fait donc en fonction de ces 3 critères.

avatar cecile_aelita | 

@David Finder

Le plaisir ça rentre totalement dans l’envie !
Je ne l’écarte pas du tout 😋!
Mais le plaisir n’a rien avoir avec le besoin 🙂.

avatar David Finder | 

@cecile_aelita

On est d’accords 😉

avatar pat3 | 

@cecile_aelita

" Si la majorité des ventes d'iPhone SE fait sur des machines qui ont 3/4 ans... apple pourrait parfaitement ne plus sortir un nouvel iPhone tous les ans sans que ce soit problématique."

Ton raisonnement est séduisant, mais je ne comprends pas pourquoi diable Apple ne renouvellerait ses iPhones que tous les trois ans alors qu’ils en vendent des palanquées tous les ans ? Et que la concurrence en sort tous les six mois ?

avatar cecile_aelita | 

@pat3

Parce qu’ils ne sont pas assez cher encore.😛
Qu’ils mettent l’iPhone d’entrée de gamme à 1500€! Ils se feront autant d’argent et ça obligera les gens à garder leur iPhone 4-5 ans 😛!

avatar pat3 | 

@cecile_aelita

"Bonjour David 🙂,
évidement, mais comme en parle assez bien tous les sites de techs depuis quelques années maintenant : Apple veut faire son chiffre non plus en vendant des machines mais en vendant du service 🙂."

Pas vraiment, à mon avis. Apple ne cherche pas à remplacer un marché pr un autre, Apple veut étendre ses marchés en vendant des machines ET des services. C’est le pari de Tim Cook que d’équilibrer services et matériel dans les bénéfices d’Apple. Ce qui lui permettrait de sortir de la dépendance à l’iPhone, handicapante à terme, et de créer un écosystème totalement bénéficiaire (c’est déjà pas mal le cas…).

Mais pour l’instant, les services servent à vendre des machines. Et jusqu’à présent dans l’histoire d’Apple, ça a toujours été comme ça (iTunes pour vendre des iPods, par exemple, ou plus loin iMovie pour vendre des iMac DV).

avatar pat3 | 

@cecile_aelita

"Mouais … je trouve ça encore trop juste 🙂."

Mais comme tu gardes tes machines le plus longtemps possible, ça ne te clavier cerne pas, non ? 😉

"Se dire que dans 9 ans la machine que j’ai achetée n’aurait « que » 2-3 générations de retard sur ma machine, c’est un bon signe à envoyer aux clients pour les inciter à garder leur machine 🙂."

C’est hyper commerçant ça de dire à ses clients « revenez dans 9 ans ! » 😅

avatar cecile_aelita | 

@pat3

Certes évidement que ça ne me concerne pas !
Mais c’est assez pénible de lire tous les jours des commentaires du genre « ahhh le design du SE est ANTIQUE » c’est une grosse merde avec ses larges bandes !
Un iPhone sans écran OLED… qui peut être aussi con pour acheter ça en 2022… etc!😅
Alors que les commentateurs disent ça … à la limite, tous ne sont pas bien intelligents, ça peut se comprendre 😅… mais c’est plus gênant quand c’est même des journalistes (comme ici) qui donnent ce genre de message : « test en 2019 de l’iPhone 11 : la puce A13 est surpuissante et ne sera exploitée que dans quelques années »
« Test de l’iPad : bonne performance grâce à la puce A13 mais qui commence à être un peu vieillotte en 2022 » 🤣!
En 3 ans on passe de « il faudra attendre des années avant de pouvoir s’en servir correctement à viellotte » 😅! Du coup c’est quand le bon moment de vie de cette puce? 😅
Et des exemples comme ça… il y en a des 10aines 🙂.

J’ai encore écouté ORLM hier soir … commentaire du GÉNIALISSIME DIDIER 🤣 :
« La puce M1 … elle commence à avoir 2 ans… si ils sortent un casque de RA avec cette puce dedans dans un an… ça commencera à être une puce viellotte et dépassée »… le machin il est surpuissant et convient à l’usage de 99,9999% des gens, mais la puce est « dépassée »! Donc tu vois, c’est plutôt dans ce sens que ce type de discours me dérange!🙂.
C’est cette course y’a toujours +++++++ alors que l’écrasante majorité des gens n’en ont pas besoin🙂.

Après je suis totalement d’accord avec toi… il suffit de faire marcher un peu son cerveau et de réfléchir à ce dont on a besoin plutôt que d’écouter ce genre d’avis stupide. Mais il y en a qui peuvent se laisser convaincre à cause de ça 🙂. Et si j’étais plus naïve (alors que je le suis déjà pas mal 😋), je lis ce genre d’avis je peux me dire qu’une puce M1 pour l’achat de ma machine … ça va être juste en 2022 😅.

avatar pat3 | 

@cecile_aelita

"Mais c’est assez pénible de lire tous les jours des commentaires du genre « ahhh le design du SE est ANTIQUE » c’est une grosse merde avec ses larges bandes !
Un iPhone sans écran OLED… qui peut être aussi con pour acheter ça en 2022… etc!😅
(…)
« Test de l’iPad : bonne performance grâce à la puce A13 mais qui commence à être un peu vieillotte en 2022 » 🤣!

Mais là je suis tellement d’accord avec toi !! Cette course a l’échalote poussée par des médias suiveurs et opportunistes !!
Mais comme toi, j’ai appris à les ignorer. Et à équilibrer raisonnablement besoin et envie. De temps en temps je râle sur MacG quand ils affirment qu’on attend un écran Apple ou une souris Apple pour être heureux (non, ce n’est pas une citation directe 😁), mais dans le fond, je m’en fiche pas mal.
En fait, une fois renouvelé mon matériel, je ne m’occupe plus trop de ce qui sort, et en tout cas pas avec l’idée que je pourrais en changer tout de suite. Par exemple, mon Xr actuel me va très bien, je regarde les autres iPhones avec indifférence (augmentée par le fait que je n’ai jamais aimé les tranches plates et les angles droits des iPhones 4 et 5, et 11 et suivants).

avatar cecile_aelita | 

@pat3

J’aime beaucoup ta mentalité en tout cas 😘😘!
Si elle pouvait être plus représentée dans les forums, les conversations n’en seraient que plus intéressantes et enrichissantes ça c’est indéniable🥰.
A une limite près : le discours du « j’ignore et c’est bon ». Certes à court terme ça marche ! Mais ça n’empêche pas la « gangrène » de se répandre 🙂.
Je vais faire un //. C’est comme si je disais à mes élèves « je vous donne des devoirs mais si vous ne voulez pas les faire … c’est votre problème… moi je sais faire hein!! » non ça ne marche pas comme ça. Je pense que tout le monde a ce qu’on pourrait appeler « le devoir de pédagogie » pour faire évoluer les choses dans le bon sens 🙂.
Après je suis un peu hypocrite pour le coup, car j’ai justement repris plus d’une fois ceux qui m’expliquait que le fait que je sois sur facebook fait de moi une mauvaise personne stupide etc … et que je leur répondais la même chose justement « laissez moi aller sur facebook … vous je ne vous oblige pas à y aller »😅. (Je n’ai jamais dit que j’étais parfaite en même temps 😋😋! Ah si? Je l’ai dit… bah je l’ai pas dit fort alors 🤣! Et je ne devais parler que de mon physique de rêve ne présume 🤣🤣… aiiiiieuuuu on ne tape pas sur ma tête nameo 🤣)
Bref un débat interminable 😋.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR