Apple ouvre un laboratoire d'essais en Irlande

Stéphane Moussie |

Apple renforce sa présence en Irlande en ouvrant un laboratoire d'essais sur son site de Hollyhill à Cork. Ce nouveau centre d'ingénierie a la charge de tester les produits Apple destinés à toute l'Europe. C'est seulement le troisième centre de ce type dans le monde pour le fabricant.

Entrée du campus Apple à Cork. Image Apple.

« Cette installation a pour objectif de garantir que les produits soient irréprochables, qu'ils aient la meilleure durabilité et les meilleures performances. L'équipe du laboratoire testera et analysera toute la gamme de produits Apple », a indiqué Cathy Kearney, en charge des opérations européennes, à l'Irish Examiner. L'investissement se compte en dizaines de millions d'euros.

Pour Cathy Kearney, « c'est la suite logique de tous les investissements de ces dernières années [en Irlande]. » Apple emploie plus de 6 000 personnes au total à Cork où sont rassemblés entre autres le centre AppleCare européen et un important centre logistique.

Apple fête les 40 ans de son site irlandais à Cork

Apple fête les 40 ans de son site irlandais à Cork

En 2019, Apple a également installé dans la ville du sud de l'Irlande un centre de recherche sur l'intelligence artificielle comprenant 680 personnes de 20 nationalités différentes. « Il y a vraiment une lutte acharnée pour recruter des spécialistes en haute technologie, note la vice-présidente d'Apple. Je pense que nous nous en sortons bien grâce à notre marque, mais cela prend plus de temps. Il faut vraiment investir beaucoup de temps et d'énergie [pour attirer de nouveaux employés]. »

L'ouverture de ce nouveau laboratoire d'essais coïncide avec le retour au bureau, jusqu'à trois jours par semaine, de milliers d'employés sur le site.


Tags
avatar Dodo01 | 

Pour téléporter des pommes.

avatar Bob dArvey | 

Ou a minima téléporter des charges fictives à des fins d'optimisation fiscale.

avatar airmac | 

@Bob dArvey

🤦‍♂️

avatar ValentBay | 

@Bob dArvey

Haha merci pour ce moment.

+1 cependant.

avatar ancampolo | 

@Bob dArvey

Mauvaise langue! Mais très juste

avatar codeX | 

@Bob dArvey

Nous ne savions pas qu'Apple faisait dans l'optimisation fiscale. Quelle découverte !!!!!

avatar yd29021976 | 

@codeX

Pis surtout : ce sont les seuls a le faire, brigands 😜

avatar vince29 | 

> L'investissement se compte en dizaines de millions d'euros.

L'Irlande a dépensé (ou non perçu) 2 millions d'euros... par employé (13 milliards au total) pour un ROI se comptant en dizaines de millions d'euros.
Trop fort.

Confiez leur le Sahara ; dans 10 ans ils achètent du sable (comme dirait l'autre)

avatar IceWizard | 

@vince29

« Confiez leur le Sahara ; dans 10 ans ils achètent du sable (comme dirait l'autre) »

A ceci près que l’Irlande a été largement gagnante à ce petit jeu. Depuis 40 ans, le modèle économique du pays est d’attirer des emplois en proposant une fiscalité très avantageuse pour les entreprises. C’est la base même de ce qu’on a appelé le miracle économique du petit dragon.

C’est les autres pays européens qui ont perdu des ressources fiscales dans l’histoire, pas l’Irlande !

avatar v1nce29 | 

L'émergence -aux dépens des autres états- d'un dragon minuscule qui hiberne et s'enrhume régulièrement.
Le ROI "négatif" d'Apple est à multiplier par autant de sociétés informatiques qui se sont installées en Irlande.
Comme ce ROI est virtuel (et que les pertes sont pour les autres) l'Irlande s'en fout, en attirant 100 entreprises c'est comme si elle en taxait "réellement" combien ? une ? deux ?
Ca suffit à son "bonheur". Enfin au bonheur des politiciens. Pas sûr que les citoyens soient aussi ravis vu l'état de sa sécurité sociale, l'augmentation du nombre de sdf...

avatar IceWizard | 

@v1nce29

« Comme ce ROI est virtuel (et que les pertes sont pour les autres) l'Irlande s'en fout, en attirant 100 entreprises c'est comme si elle en taxait "réellement" combien ? une ? deux ? »

L’Irlande ne s’en préoccupe pas car son objectif n’était pas de toucher l’impôt, mais de donner des emplois à sa population, afin d’avoir un démarrage économique. Du moins c’était l’objectif il y a plusieurs décennies quand cette politique a été élaborée.

C’est un pays pauvre, sans matières premières, sans industries, sans aucune attractivité. Pendant longtemps la seule manière de survivre pour les irlandais était l’immigration aux usa.

Ils ont choisi un mode de développement qui a donné de bons résultats, un certain temps, pour attirer les entreprises américaines et asiatiques à la recherche d’une tête de pont pour pénétrer le marché européen. Et créer des emplois, beaucoup d’emplois pour les citoyens irlandais.

L’attractivité du pays étant nul, sans un gros coup de pouce fiscale, personne ne serait venu s’installer. Pas d’emplois et pas d’impôts ! Les politiques irlandais ont fait un choix assurant des emplois et des impôts symboliques.

Mais l’Irlande reste quand même un pays pauvre, l’impressionnante courbe de croissance s’est fortement ralentie ces dernières années. Le miracle du petit dragon est parti en fumée avec la crise économique.

avatar Sonic Tooth | 

@IceWizard

Du coup, à force de ne pas prélever d’impôt sur la richesse nationale, l’Irlande n’a pas non plus de réserves pour préserver sa population de ces soubresaut économiques (via une redistribution bien ciblée) et ne fait en général rien pour améliorer la situation : il suffit de voir avec quelle férocité le pays a mis en place le confinement pour réaliser ce qui s’y passe. Le retour du malthusianisme dans ce pays semble indiquer que les pays du nord de l’Europe comme la Suède ont un avenir mieux assuré.

avatar IceWizard | 

@Sonic Tooth

« Du coup, à force de ne pas prélever d’impôt sur la richesse nationale, »

Les entreprises et activités irlandaises sont soumis à l’impôt normalement. L’idée de base était de n’accorder de gros avantages fiscaux qu’aux entreprises hors Europe, ayant besoin d’une structure légale dans un pays de la CEE pour importer leurs produits. IBM, Toshiba, Google, Samsung, Apple et des centaines d’autres (agro-alimentaires, secteur automobile, chimie, banques, informatique, etc ..) en ont bien profité.

avatar malcolmZ07 | 

lol je me demande s’ils engagent car je boss actuellement en (N)DT

CONNEXION UTILISATEUR