Tim Cook emballé par les graphiques en réalité augmentée

Mickaël Bazoge |

Il est très probable qu'Apple travaille en interne sur une version de Numbers adaptée à la réalité augmentée. Dans une interview au long cours pour l'Australian Financial Review, Tim Cook décrit un graphique en AR qu'il pourrait présenter à son interlocuteur simplement en balayant les mains en l'air.

Tim Cook à Bruxelles en 2018. Image DR.

Ce n'est pas la première fois que Tim Cook illustre de la sorte cette perspective (moyennement excitante, avouons-le) ; dans un entretien au New York Times remontant au mois d'avril, il avait déjà évoqué des graphiques en réalité augmentée. Espérons quand même qu'Apple a d'autres cartes dans sa manche pour vendre son futur casque AR que le renouveau de la bureautique.

Les pourvoyeurs de fausses informations

Le patron d'Apple rappelle s'il en était besoin qu'il croit dur comme fer à la réalité augmentée, qui peut « améliorer les conversations que nous avons, améliorer l'apprentissage et vraiment "amplifier" la technologie sans qu'elle nous enferme ni qu'elle nous coupe du monde réel ».

Comme dans toutes ses interviews, on a droit au passage obligé sur la confidentialité des données. Tim Cook avait déjà eu l'occasion de dire tout le mal qu'il pensait de la collecte effrénée de données, il en ajoute une couche en accusant un « écosystème interconnecté d'entreprises et de courtiers en données, pourvoyeurs de fausses nouvelles et colporteurs de division et de traqueurs qui cherchent à gagner de l'argent rapidement ». Un ange passe dans l'ombre de Facebook.

« À une époque de désinformation généralisée et de théories du complot alimentées par les algorithmes, nous ne pouvons plus fermer les yeux sur le principe qui dit que tout engagement est un bon engagement, et le plus long sera le mieux. Le tout dans le but de collecter autant de données que possible ».

Les relations glaciales de Tim Cook avec Mark Zuckerberg ne risquent pas de se réchauffer.

Pour Tim Cook, la collecte effrénée de données incite aux violences et à l

Pour Tim Cook, la collecte effrénée de données incite aux violences et à l'extrémisme

App Store et concurrence

Comme un peu partout ailleurs dans le monde, Apple est ciblée par le régulateur australien pour le contrôle qu'exerce l'entreprise sur l'App Store. Au cours de l'enquête, le constructeur s'était d'ailleurs dit « surpris » des critiques des développeurs concernant l'étape obligée de la validation des apps.

Cette enquête, comme les autres, est sur le radar de Tim Cook. « Il nous incombe de raconter notre histoire et de dire pourquoi nous faisons ce que nous faisons ». En ce qui touche l'App Store, il remet sans surprise sur le tapis les questions de sécurité et de confidentialité ; et il n'a pas l'air de goûter spécialement la régulation : « tout type de réglementation doit être justifié par ce qu'elle apporte de bon à l'utilisateur. Elle doit améliorer la vie des gens, tout comme une invention ou une technologie doit améliorer la vie des gens ».

Pour Tim Cook, forcer le sideloading comme le voudrait Bruxelles « détruirait » la sécurité de l

Pour Tim Cook, forcer le sideloading comme le voudrait Bruxelles « détruirait » la sécurité de l'iPhone

L'App Store est considéré comme un « miracle économique » par Tim Cook, ce qui n'est pas faux : la plateforme a généré plus de 600 milliards de dollars d'activité l'an dernier. « Vous pouvez vous asseoir dans votre sous-sol, peu importe où dans le monde, et développer une application. Et simplement en appuyant sur un bouton, vous pouvez la distribuer dans 175 pays et vendre à l'international, devenir une entreprise globale. Vous n'avez pas à négocier avec des distributeurs autour du monde. Vous n'avez pas à vous soucier des taux de change ni des régulations locales ».

Tim Cook pense que la concurrence est « intrinsèquement bonne »… Sauf, peut-être, quand elle touche une activité d'Apple. Les banques australiennes ont ainsi tenté d'obtenir un accès à la puce NFC de l'iPhone afin que leurs propres systèmes de paiement soient aussi faciles d'usage qu'Apple Pay. Bien sûr, le constructeur a refusé pour des questions de sécurité, et le régulateur du pays s'est rangé du côté d'Apple.

En juin 2020, la Commission européenne a lancé une enquête sur ce même sujet, on verra les conclusions des services à la concurrence. Le patron d'Apple a un problème de confiance avec les banques, à qui il refuse de donner les clés des composants de sécurité.

« C'est la réalité. Si vous mettez des portes dérobées dans un système, n'importe qui pourra les emprunter. Vous devez vous assurer que le système lui-même est robuste et durable, sinon voyez ce qui se passe dans le monde de la sécurité informatique : chaque jour, on lit un article sur une vulnérabilité ou un rançongiciel ».

Malheureusement, l'interview ayant été réalisée avant l'annonce des mesures controversées contre la pédopornographie, on n'aura donc pas le sentiment de Tim Cook sur le sujet.


Tags
avatar pocketalex | 

Excellent 🤣

avatar codeX | 

C'est bien de s'amuser de peu.

avatar duke_fsc | 

Sur 37 commentaires, 38 si on compte celui que je suis en train d’écrire, 14 de la même personne….
J’ai un peu la même impression qu’avec le chien qui n’arrête pas d’aboyer chez moi… toute la nuit, tous les jours…

😂😂😂

avatar morpheusz63 | 

@duke_fsc

🤔 ouais, et ça fait un moment que cela dur…

avatar YetOneOtherGit | 

@morpheusz63

"🤔 ouais, et ça fait un moment que cela dur…"

Encore tes visions: je n’ai absolument pas été actif pendant plusieurs mois 😎

Pour le reste je te laisse à tes visions conspirationistes habituelles 🤢

avatar madmak | 

L’évolution de l’interaction homme-machine est une des clefs essentielles à l’adoption de l’informatique par le grand public. Les dernières évolutions marquantes : le bureau virtuel avec la souris, l’écran tactile multipoint de là iPhone. Une évolution mineure plus récente : les commandes vocales. Les deux dernières grandes évolutions sont liés au génie de Steve Jobs. Elles ont surpris tout le monde. La réalité augmentée est probablement la prochaine grande évolution Mais contrairement aux précédentes elle est attendue partout le monde, le gestionnaire Tim Cook compris. Si elle tarde à venir, c’est que la technologie n’est pas prête. Notamment, on n’a pas de batterie pour les lunettes. Si elle tarde trop à arriver, elle pourrait se faire voler la vedette par une autre révolution technologique. Pourquoi pas une connexion neurale directe. Pour cela, il faudra un visionnaire comme Jobs, qui osera utiliser au niveau industriel des découvertes scientifique.

avatar Bigdidou | 

@madmak

“Si elle tarde à venir, c’est que la technologie n’est pas prête.”

Je ne vois pas pourquoi tu dis ça.
Les dinosaures de mon salon et mes meubles volants IKEA sont formidables.

avatar madmak | 

@Bigdidou

C’est vrai que cela fonctionne bien dans quelques cas particuliers pour le grand public ou des applications pointues professionnelles. Ce que je voulais dire, c’est que cela reste cantonné à des niches pour l’instant Si on pouvait avoir des lunettes en permanence pour remplacer l’écran des smartphone, cela changerait la vie de tout le monde. Google a essayé. Ce n’est pas encore prêt.

avatar Bigdidou | 

@madmak

“C’est vrai que cela fonctionne bien dans quelques cas particuliers”

Je blaguais et allais dans ton sens ;)
Les aléas et le peu d’intérêt de ce qu’on propose au grand public en réalité augmentée ne crée pas vraiment d’effet d’attente, de mon point de vue.
C’est vrai aussi de ce que j’ai lu des solutions professionnelles dans mes domaines de compétences (où c’est plutôt la RV qui offre des choses intéressantes).

J’attends ce “changement de paradigme” sans trop,d’impatience et j’espère qu’il ne va pas surtout servir à rajouter de la pub dans mon environnement quotidien.

avatar IceWizard | 

@Bigdidou

« Les dinosaures de mon salon et mes meubles volants IKEA sont formidables. »

Les raptors se font les griffes sur les fauteuils volants IKEA ?

avatar Bigdidou | 

@IceWizard

“Les raptors se font les griffes sur les fauteuils volants IKEA ?”
Je ne peux pas écrire ici ce qu’ils font avec, mais c’est clair qu’il n’y a que des dinosaures mâles dans les apps que j’ai téléchargées.
Heureusement que mes plus jeunes ont maintenant 17 ans…

avatar f3nr1l | 

@Bigdidou

Ils se vautrent dedans en buvant de la bière et en gueulant « péèssegééé péèssegééé péèssegééé, péèssegééé péèssegééé péèssegééé !!!!!!!! » ?😆

avatar IceWizard | 

@madmak

« Pourquoi pas une connexion neurale directe. Pour cela, il faudra un visionnaire comme Jobs, qui osera utiliser au niveau industriel des découvertes scientifique. »

Elon Musk ?

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/le-plan-delon-musk-pour-connecter-notre-cerveau-a-un-ordinateur-1039472

Je ne suis pas volontaire pour la bêta version, ni même pour le premier modèle commercial !

avatar madmak | 

@IceWizard

Merci pour le lien. Je passerai aussi mon tour pour la bêta et même pour les premiers modèle commerciaux. Après, je verrai si cela peut améliorer ma vie ou au contraire la dégrader. Par exemple, j’étais trop enthousiaste concernant les commandes vocales et puis j’ai désactivé Siri sur tout mes appareils et n’est jamais activé Alexa ou Google assistant. J’y revendrai quand cela me sera utile, si jamais cela le devient.

avatar IceWizard | 

@madmak

« Après, je verrai si cela peut améliorer ma vie ou au contraire la dégrader. « 

&€g3#%
Syntax error
Veillez patienter quelques instants, le temps de rebooter votre cerveau. Surtout ne bougez pas !

avatar Bigdidou | 

@IceWizard

“Je ne suis pas volontaire pour la bêta version”

Sans compter qu’une connexion neurale directe, ça va être impossible ou super dangereux pour certains commentateurs ici 😬

avatar madmak | 

@Bigdidou

Oui ! Les incohérences à répétitions font planter les algorithmes. Après réflexion, c’est peut-être une raison pour laquelle je devrais aussi m’abstenir. 🙃

avatar inumerix | 

Lui aussi atteint par le virus dont l’effet est de dire tout et son contraire en peu de temps.

avatar elliatedm | 

Ce mec a quand même l'air rasoir au possible

avatar YetOneOtherGit | 

@elliatedm

"Ce mec a quand même l'air rasoir au possible"

Quelle puissante analyse 🤪🤯

avatar iPop | 

De toutes les Facon quand on dit AR on pense donner graphique (pour l’instant), rien à voir avec la réalité virtuel.

avatar Patou1810 | 

Il est surtout emballé par le graphique du chiffre d’affaires… 😂

avatar Moebius13 | 

Ça fait combien de temps qu'Apple nous bassine avec la réalité augmentée et qu'on ne voit rien venir ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Moebius13

"Ça fait combien de temps qu'Apple nous bassine avec la réalité augmentée et qu'on ne voit rien venir ?"

Il y a ceux qui regardent leur nombril et ceux qui regardent au delà de l’horizon 😃

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« Il y a ceux qui regardent leur nombril et ceux qui regardent au delà de l’horizon 😃 »
Regarder le monde tel qu’il est (qu’il s’offre à nous) au moment où on regarde, ce n’est pas forcément regarder son nombril, tu sais…
La plupart d’entre nous ne sommes pas dans le secret des Dieu, et le fait est que l’état visible de la RA aujourd’hui, c’est pas très sexy.
Comment on appelle ça ? L’économie d’attente ?
Ça existe dans plein de domaines, avec plein d’exemples récents.
On nous promet LA révolution, puis ça fait pschit.
Donc, OK, changement de paradigme, tout ça.
Comme tu dis, wait & see et tant mieux (ou tant pis) si tu as raison et que cette révolution arrive.
Sinon, je pourrai m’en passer, je deviens méfiant, et je n’ai au fond pas très envie d’un monde où, dans notre quotidien direct, même la réalité est dématérialisée.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Regarder le monde tel qu’il est (qu’il s’offre à nous) au moment où on regarde, ce n’est pas forcément regarder son nombril, tu sais…"

Le monde tel qu’il est sur l’AR dépasse très très largement aujourd’hui la vision étriquée qu’en ont la majorité des commentateurs. 😉

Wait & See 😉

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« Le monde tel qu’il est sur l’AR dépasse très très largement aujourd’hui la vision étriquée qu’en ont la majorité des commentateurs. 😉 »

En dehors des labos ou de certaines utilisations très pointues ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"En dehors des labos ou de certaines utilisations très pointues ?"

Comme pour beaucoup de technologie complexe et ambitieuse 😉

la difference de l’AR par rapport à d’autres technologies à fort potent c’est que le grand public peut accéder à une approche intermédiaire au travers des smart devices.

Ce qui permet d’avancer fortement sur la part logiciel mais donne une impression de gadget inutile au grand public.

Il est surprenant de voir le peu de questionnement et le niveau de hype sur des technologies bien plus questionables quant à leur avenir tel les approches quantic, l’IA forte, les véhicules autonomes…

Me fait d’avoir un vague aperçu donne une fausse idée de la technologie et de ses objectifs futurs

Pages

CONNEXION UTILISATEUR