Tim Cook : Apple achète des entreprises pour les transformer en fonctions

Mickaël Bazoge |

Tim Cook assure le service après-vente de son audition devant la commission antitrust du Congrès américain, durant laquelle il a souvent louvoyé avec la vérité. Dans une interview à CNBC, il s'est vanté de n'avoir pas été la cible de questions portant sur les acquisitions d'Apple. Au contraire de Mark Zuckerberg, qui a subi un barrage de questions sur la stratégie de Facebook visant à multiplier les achats de concurrents potentiels (Instagram, WhatsApp…).

Le CEO explique que l'approche d'Apple en matière d'acquisition est de s'emparer des entreprises et de leur propriété intellectuelle afin de les intégrer dans l'iPhone et les produits du constructeur. La Pomme n'absorbe pas de concurrents, mais des sociétés dont la technologie peut devenir une fonctionnalité. « Un exemple : Touch ID. Nous avons acheté une entreprise pour accélérer [le développement] de Touch ID », explique Tim Cook qui ne précise pas le nom de l'entreprise en question (il s'agit d'AuthenTec en 2012).

Un des exemples les plus fameux est l'acquisition en 2008 de P.A. Semi, dont la matière grise a permis le développement des différentes puces ARM, dont Apple Silicon dans les Mac. En 2015, le constructeur achetait FaceShift, dont la technologie a abouti aux Animojis. En 2017, Apple achetait Workflow, une application d'automatisation, devenue Raccourcis. L'année suivante, Texture tombait dans l'escarcelle d'Apple, qui s'est transformé en Apple News+.

L'acquisition d'Apple la plus importante — jusqu'à aujourd'hui du moins — reste celle de Beats en 2014, pour lequel la Pomme a signé un gros chèque de 3 milliards de dollars. La marque poursuit son aventure sous son nom mais bénéficie des technologies d'Apple, notamment les puces des AirPods. C'est sur les cendres de Beats Music que le constructeur a bâti Apple Music. Depuis le début de l'année, Apple s'est offert au moins cinq entreprises.


Tags
avatar ys320 | 

Il a mon portable, mais rien pas un appel, pas de nouvelles, je me sens seul. Je vais finir par vendre à Rim, Ericson ou HP.

avatar Mickaël Bazoge | 

@ys320

T’as pensé à Alcatel Lucent ? Bull ?

avatar ys320 | 

@MickaëlBazoge

Je suis sur un plan avec Atari, Commodore et Olivetti, je crois que ça va marcher. Sinon il me reste Motorola et SAGEM. J’ai un concept de téléphone à clapet et d’écriture intuitive le T9. Je peux rajouter un jeu « Snake » Ca va faire un carton.

avatar headoverheel | 

Personnellement, j’aime bien Tim Cook. Il est peut-être moins compétent que le peuple capable d’effleurer tous les sujets tout en atteignant l’omniscience. Mais du haut de ses faibles capacités, il s’en sort pas trop mal.

avatar Spinaker | 

@headoverheel

😁

avatar Michaeel | 

@headoverheel

👌🏻

avatar jnthierry | 

@headoverheel

Le meilleur commentaire de tous les temps.
Merci ❤️👌

avatar iTouchKiller | 

Apple a une stratégie d'acquisition assez unique. Ils n'achètent jamais de grosse entreprises. Au contraire ils privilégient les rachats chirurgicaux et complémentaires à leurs produits.

avatar reborn | 

Tiens apparement Microsoft voudrait racheter la branche us de Tiktok.. 🤔

avatar 8enoit | 

Les Animoji’s ont changé ma vie.
Tout ça pour dire que je ne les ai jamais utilisés. Suis-je un marsien?

avatar macstaw | 

@8enoit

Je suis pareil, je n’y trouve aucun intérêt

avatar Pipes Chapman | 

@enoit

message pervers et ridicule. Aucune raison de ramener ta fraise sur un domaine beaucoup plus vaste avec un aspect ultra secondaire que tu es libre de laisser de côté (comme je le fais.)

C'est complétement foireux comme un petit clébard qui lève la patte pour souiller et... pisse à côté.

pour les gens intellectuellement mieux armés (on va dire :) ) on revient au sujet ?

avatar Bigdidou | 

@8enoit

« Les Animoji’s ont changé ma vie. »

Sans aller jusque là, ils m’ont permis de me faire passer pour un lama et d’entrer gratuitement au zoo de Vincennes.
C’est toujours ça de pris.

Merci, Apple !

avatar YetOneOtherGit | 

@8enoit

« Les Animoji’s ont changé ma vie.  »

Croire que les animoji sont l’alpha et l’omga qui ont motivé Apple à acheter le spin-of de l’EPFL c’est avoir une vision somme toute très superficielle des savoir-faire technologiques apportés par Faceshift.

Les animoji sont une première implantation ludique et facile de cette technologie, mais cela ne signifie en rien que des usages futures bien plus intéressants ne sont pas dans les tuyaux 😋

Apple a effectué de nombreux achats autours de ces ambitions dans l’AR et de ces investissements massifs sur le sujet, là encore beaucoup ne voit que les quelques applications sur iPad et iPhone et font des jugements à l’emporte-pièce basés sur ces quasi POC de transition.

avatar 8iMac | 

Sans oublier........ Siri.........

avatar byte_order | 

@Mickaël Bazoge
> L'année suivante, Texture tombait dans l'escarcelle d'Apple, qui s'est transformé en
> Apple News+.

Là, c'était donc bien un rachat d'un concurrent, puisque l'app de Texture concurrençait l'app Apple News d'Apple.

avatar Nesus | 

@byte_order

Oui, enfin faut regarder le monde avec un œil très limité pour affirmer une telle chose.
Donc on va dire que le New York Times est le vrai concurrent d’Apple news, comme ça vous serez content.

Je pense que l’erreur ici est de ne pas avoir mis la vidéo de zuckerberg se faire tailler en pièce et changer de couleur quand la woman (c’est ainsi qu’il l’appelle tout le long) lui démontre point par point pourquoi Facebook est toxique.

avatar byte_order | 

@Nesus
Ni le NYT ni son app iOS ne proposent un service aggrégeant différents articles provenant de differentes sources.

Tandis que l'app iOS de Texture le faisait depuis 2012, et l'app iOS Apple News de Apple également depuis 2015.
Le rachat de Texture est bien le rachat d'un service et d'une app iOS concurrent à une solution existante chez Apple. Certes, ce rachat n'avait pas pour seul but de le tuer mais également de reprendre son principe, celui d'un accès premium, par abonnement, mais on ne peut pas dire que dans ce cas l'achat était purement pour transformer en fonction, puisque cette fonction existait déjà, mais était en concurrence avec la solution d'Apple.

Il ne s'agissait nullement de transformer le savoir faire de Texture en fonctions mais bel et bien de reprendre la fonction de Texture, qui faisait concurrence à la "fonction" propre d'Apple à l'époque.

C'est pas une question d'être content ou pas, mais d'être factuel ou pas.

Quand Facebook, en quoi cela change quelque chose ? D'autres font d'autres choses, que l'on peut juger éventuellement pire, donc circulez, y'a rien à voir du côté d'Apple, c'est ça l'idée !?

C'est pas comme si le sherlocking par Apple n'avait jamais été au détriment d'un tiers ni jamais au profit d'Apple à chaque fois, hein. Ce n'est pas parce que FB est toxique que d'autres pratiques d'autres entreprises ne méritent pas qu'on s'y intéresse également pour en dénoncer les éventuels abus.

avatar Nesus | 

@byte_order

Sauf que si vous vous renseignez un peu vous sauriez que les agrégateurs de se site ça ne prend pas. Ce n’est ni Yahoo, ni Google, ni le kiosque où tout autres services faisant cela qui dira le contraire. Aujourd’hui, ils sont tous très mon derrière le nombre d’abonnée au NYT, que ce soit en temps passé sur l’application qu’en nombre d’article lu. Ce n’est pas pour rien que j’ai dis que le concurrent c’est le NYT.
Texture faisait comme tous les autres, il vivotait et avait une technologie qui intéressait pour améliorer le service qu’Apple faisait déjà. Absolument pas pour l’empêcher de le faire, parce que personne ne connaissait l’app et le peu de clients et son poids était loin de poser problème à Apple. À l’inverse de celui du NYT. C’est plus clair comme ça pour vous ? Vous comprenez où est la différence ? Quand Instagram est racheté le poids qu’il avait dans les jeunes adultes et adolescents était très important et faisait concurrence à Facebook.

Quant au sherlocking, c’est exactement l’inverse de ce que vous citer. C’est l’incorporation d’une fonction d’une application populaire dans le système par défaut. Ça n’empêche pas la concurrence, mais ça freine clairement le développement de l’autre entreprise. Certaines s’en sont très bien sorties, d’autres ont disparu.
Toutefois, ça n’empêche pas la concurrence comme ce que fait Facebook.
Est-ce que le sherlocking est une concurrence déloyale ? Indéniablement, mais c’est un tout autre sujet que ce que nous discutions ici. Faut arrêter de changer de sujet juste pour avoir raison et de mélanger les torchons et les serviettes...

avatar sachouba | 

Apple achète aussi des entreprises pour mettre des bâtons dans les roues de ses concurrents et freiner leur innovation.
Authentec, Mobeewave...

Oups.

CONNEXION UTILISATEUR