L'info de janvier 2010 : processeur 48 cœurs, Lala, Tabbee et Photoshop iPhone

Jean-Baptiste Leheup |

Et si on profitait de ce début de nouvelle année, avec un compte bien rond, pour regarder un peu dans le rétroviseur ? Premier épisode avec un coup d'œil sur 2010, avant de remonter ensuite d'une, deux, puis trois décennies supplémentaires.

Quels étaient nos centres d'intérêt il y a dix ans, alors que les cendres du volcan islandais Eyjafjöll s'apprêtaient à provoquer la plus vaste fermeture de l'espace aérien depuis la seconde guerre mondiale ?

2010, c'est une époque de chambardements pour les grands titres de la presse informatique en France : Univers Mac a disparu trois ans plus tôt, SVM va s'éteindre durant l'été et fusionner avec L'Ordinateur Individuel (ils péricliteront ensemble trois ans plus tard), SVM Mac n'a plus que deux ans à vivre… Mais dans le même temps, une nouvelle génération s'installe : Compétence Mac souffle sa deuxième bougie, iCreate et Vous et votre Mac leur sixième, et À Vos Mac sa onzième…

Grâce au numéro de janvier 2010 de l'américain MacWorld, on s'aperçoit que la Magic Mouse qui accompagne encore nos Mac fête ces jours-ci ses dix ans. Le design n'a pas changé : seul le compartiment à piles a laissé sa place en 2015 à une batterie rechargée par un câble très intelligemment branché sous la souris… Les journalistes de MacWorld, qui devaient vivre sur une planète sans poussière (ou changer de souris tous les six mois), n'étaient cependant pas bien sûrs que la surface tactile était un réel progrès par rapport à la bille du modèle précédent…


avatar Bruno de Malaisie | 

Excellente petite revue d’époque.
Que les choses ont changé depuis.
Il me tarde les prochaines...

avatar raoolito | 

@Bruno de Malaisie

"Que les choses ont changé depuis. »
i5/i7, macmini et imac, SSD et meme macG, finalement tout a évolué, mais peu de choses ont tellement changé dans l’univers de l’informatique « traditionnel ». A la limite les formats NVMe sont peut-être la seule chose nouvelle, tout le reste existait deja.
Quand on pense que les app « photoshop » sur ios se sont multipliées mais finalement c’est seulement now, 10ans plus tard qu’on a le vrai photoshop qui arrive et encore, par le pied droit pour l’instant...
je donnerais UNE chose vraiment nouvelle: la disparition quasi totale de la presse mac « papier »

EDIT: merci @greazout en dessous: L’action AAPL, oui un sacré changement :D !

avatar donatello | 

Je suis également frappé par le peu d'évolution en 10 ans et la proximité qu'évoque cette revue de presse.

C'est peut-être subjectif, mais j'ai le sentiment qu'un tel exercice entre 2010 et 2000 aurait mis en évidence des abimes plus importants, sans même parler de 2000-1990.

L'informatique (le terme lui-même parait désuet) semble plafonner, quoi qu'on en dise.

avatar raoolito | 

@donatello

C'est surtout le wearables/devices qui a beaucoup changé : apple watch et airpod, HomePod et l'ipad/l'iphone. Ils sont bien différents de 2010 quand même

avatar donatello | 

Moui. Je n'ai jamais dit que rien n'avais changé mais que l'évolution avait ralenti.

L'Airpod et le HomePod ne paraitraient pas magiques à un type de 2010. C'est juste des écouteurs sans fil et une enceinte wifi. Quant à l'Apple Watch, c'est certes une nouveauté mais elle n'a pas déclenché de changement de société comme l'a fait l'iPhone en son temps. Ça reste un objet assez confidentiel aux usages limités.

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@donatello

C’est prévu, et c’est tout à fait vrai ! À dimanche prochain !

avatar eg62 | 

Le Tabbee, c’est grâce à cette tablette que je suis tombé dans l’univers Apple... Cet appareil était tellement buggé que j’avais l’impression d’être un bêta testeur permanent, il y avait un forum géré par Orange pour assister les utilisateurs et faire remonter les problèmes (en fait, très peu d’applications fonctionnaient correctement...). Je l’ai quand même utilisé jusqu’à la sortie de l’iPad 2 qui a été mon premier appareil Apple.

avatar greazout | 

En conclusion j’aurais bien mis la valorisation de l’action AAPL justement en 2010 pour rire ;)

avatar greazout | 

Je viens vite fait de chercher, entre temps il y a eu un split-7 , du coup, en 2010 l’action a ouvert l’année à 30$, finie a 46$ ... pour rappel, elle a commencée 2020 à 300 !!

avatar stefhan | 

J’adore ces articles ! Merci Jean-Baptiste & MacG

avatar John McClane | 

« Les journalistes de MacWorld, qui devaient vivre sur une planète sans poussière (ou changer de souris tous les six mois), n'étaient cependant pas bien sûrs que la surface tactile était un réel progrès par rapport à la bille du modèle précédent… »

Ou alors ils étaient comme moi et beaucoup d’autres personnes, c’est à dire que la surface tactile leur provoquaient des douleurs à la main, au poignet et au tendon, allant parfois jusqu’à la tendinite.
J’ai précieusement gardé mon Apple Mouse avec la petite boule, que je nettoie régulièrement avec une lingette et elle me dure depuis des années sans problème.

avatar Grahamcoxon | 

@John McClane

Moi je ne supporte ni l une ni l’autre. Une me donne en effet des tendinites. L autre s encrassait sans arrêt. J ai acheté une logitech ! Apple a fait beaucoup de mauvaises souris. A contrario j adore le clavier

avatar Macbook31 | 

@Grahamcoxon

Apple a déjà fait 1 seule bonne souris ?

avatar fte | 

@Macbook31

Quand elles étaient fabriquées par Logitech. Il y a 30 ans.

avatar Grahamcoxon | 

@fte

Les adb étaient pas mal dans mon souvenir. Enfin basiques mais fonctionnelles

avatar fte | 

@Grahamcoxon

Du temps de l’ADB, j’avais des souris MacAlly et Microsoft si je me souviens bien. Et probablement Logitech. Mais j’ai beaucoup aimé les souris Microsoft.

avatar mat16963 | 

@Macbook31

Si! La Magic Mouse qui pour beaucoup de personne comme moi leur offre entière satisfaction et permet de nombreux raccourcis dans macOS, le défilement horizontal, etc sans jamais m’avoir causé quelconque souci à la main...

Son seul défaut (comblé par la version à batterie, qui a un autre défaut: celui de rechargement) c’est que les piles s’usent extrêmement vite ce qui n’est ni très écologique ni très économique

avatar John McClane | 

@Grahamcoxon

J’avais regardé les Logitech en effet, mais la petite boule d’Apple est incomparable pour moi car elle me permet le défilement horizontal de la timeline dans Final Cut Pro.

avatar melaure | 

J'ai eu pas mal de logitech, les Starck de Microsoft, je n'ai aucun problème avec les Magic Mouse (parfait pour le Mac Mini en media center), mais je préfère les Razer depuis fin 2006 (quand j'ai commençé WoW en fait ...)

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@John McClane

C’est vrai que celle que j’ai achetée en 2006 marche toujours très bien chez les gens qui m’ont racheté l’iMac... mais il faut bien l’entretenir (astuce : la faire rouler à l’envers sur un chiffon humide avec un tout petit peu de liquide vaisselle...).

avatar Macbook31 | 

Oui, des souris logitech quoi ...😚

avatar iValFR | 

Très intéressant ! Waouh on remarque bien la baisse de prix des SSD 😄
Je ne pensais pas que Chrome OS était si ancien, j'ai toujours l'impression que c'est très récent !

C’est cette année que j’ai découvert Apple à travers mon premier iPad

avatar Bruno de Malaisie | 

2010: mon premier iPhone. 3GS noir

avatar freestef | 

C’est fou comme le cerveau filtre la chronologie et nous joue des tours. Par exemple, je ne pensais pas que les SSD étaient déjà en vogue il y a 10 ans. Au contraire, ça fait déjà 10 ans qu’on tourne sur des i5/i7 ? Et l’iPad, il me semble qu’il était là avant les Magic Mouse. Merci pour l’article qui me remet la tête à l’endroit.

Encore une chose: Je lisais beaucoup la presse Mac, j’ai même été abonné à SVM, puis VVMAC, d’abord dans la version papier, puis combiné avec les PDF mais finalement je me suis rendu compte que je ne lisais plus les magazines car quand ils sortent, on est déjà au courant de tout, grâce à… MacGeneration ! Qui est devenu ma source unique de News Mac :-)

avatar fte | 

@freestef

"finalement je me suis rendu compte que je ne lisais plus les magazines"

C’est juste !

Je ne l’ai pas mentionné dans mon commentaire, j’étais aussi abonné à diverses revues, photo, informatique. Les seules publications auxquelles je suis encore abonné aujourd’hui sont scientifiques. Pour combien de temps ? Les revues que je conservais ont rejoint les CD au recyclage. C’était lourd. Je ne conserve plus les revues, je fais circuler. J’ai encore les DVD, je ne sais trop pourquoi. Les lecteurs DVD et Bluray ne sont même plus branchés...

avatar e2x | 

Super article ! merci!

je constate que l’i7 (présent sur mes macbookpro d’antan ) m’a permis de bosser depuis 10ans sur des installations sonores de ouf , malgré les autres défauts divers de l’époque (carte logic qui meurt, carte graphique,..)

Depuis la course à la finesse et toutes ces new machines, J’ai l’impression amère que tout ce que j’avais gagné en puissance , je l’avais perdu ailleurs: nbres et choix des ports, entrées audio, jack optique, ports SD, ethernet .. et surtout espace disque interne ☠️

avatar fte | 

Je parle pour moi.

Le point marquant de la décennie précédente est probablement l’iPhone, dans la sphère Apple. Cet appareil a transformé mon job assez massivement, l’a diversifié et enrichi. L’autre point, la dématérialisation. Les logiciels d’abord. La photo. La musique est devenue fichiers, puis streaming. La vidéo a entamé la même transition, même si c’est la décennie suivante qu’elle s’est vraiment réalisée.

Le point marquant de cette décennie... aie... mon switch. Les renouvellements de Mac ont toujours été des compromis, mais les évolutions étaient assez intéressantes pour justifier un changement de machine annuel ou presque (revente, rentabilisation rapide du matériel pro). Ça a changé. Les compromis sont devenus lourds, les nouvelles machines moins intéressantes que les précédentes. Je n’ai jamais eu de problème de stockage insuffisant ou devenu lent sur mes Mac, parce que je changeais le stockage selon les besoins, puis parce que j’ai arrêté de renouveler mes Mac lorsque c’est devenu impossible ou problématique. Et Apple et ses règles de validation d’apps et les relations dev excessivement pénibles m’ont bien pourri la vie au point de me faire abandonner le développement iOS. Et j’ai finalement complètement changé de job.

C’est pour le mieux. J’adore mon nouveau job, il me bouscule hors de ma zone de confort, une équipe épatante, de l’énergie, des challenges, des études à reprendre. J’aime à nouveau l’informatique. Cette décennie, Apple m’a fait détester mon job, m’a fait détester l’informatique, m’a poussé vers Windows et Android, m’a poussé vers une autre carrière. Revigorant !

Les années '20 vont être intéressantes ! Merci Apple, Godspeed, bye.

CONNEXION UTILISATEUR